background preloader

Pourquoi les abeilles disparaissent

Pourquoi les abeilles disparaissent
Ces vingt dernières années, les populations d’abeilles ont subi des pertes spectaculaires, jamais observées auparavant. L’agriculture intensive et l’utilisation massive de pesticides figurent au premier rang des coupables présumés. Mais certaines pratiques des apiculteurs seraient également en cause. « Le changement de reine a fonctionné, il y a des larves dans le couvain ! », s’enthousiasme Lionel Garnery en brandissant un cadre couvert d’ouvrières. Au fond des alvéoles, on distingue en effet de minuscules points blancs, preuve que la nouvelle reine installée dans la ruche a commencé à pondre. Un tiers de l’alimentation mondiale dépend de la pollinisation. « Ces vingt dernières années, la production de miel dans l’Hexagone a été divisée par deux », confirme Vincent Bretagnolle, écologue au Centre d’études biologique de Chizé2, dans les Deux-Sèvres. Des pratiques agricoles néfastes Ruches suivies par le Centre d’études biologiques de Chizé. Des importations de reines problématiques

https://lejournal.cnrs.fr/articles/pourquoi-les-abeilles-disparaissent

Related:  Abeilles et insectesMIL: abeillesJulienbiodiversité

Chères abeilles, la ruche horizontale est faite pour vous ! Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), reportage « C’est bien mignon ton truc, mais est-ce que ça marche au moins ? » Cette phrase, Pierre l’a entendue à plus d’une occasion. Presque chaque fois qu’il présente son modèle de ruche horizontale en palettes. Observatoire Agricole de la Biodiversité Pourquoi faut-il orienter les ouvertures des nichoirs vers le sud ? Les abeilles apprécient des milieux secs et ensoleillés pour nicher. Que faire si des araignées se sont installées dans le nichoir ? Abeilles: "intimidation" et "lobbying effréné" pour les pesticides Ce rapport détaille la façon dont les deux entreprises ont manœuvré pour influencer le débat sur les trois substances issues de la classe des nicotinoïdes, depuis la décision de confier à l'agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) le soin d'étudier la question il y a un an. Les deux entreprises sont également accusées de minimiser des études scientifiques, de faire jouer leurs réseaux politiques et de faire passer les partisans de l'interdiction pour des apiculteurs du dimanche. Intimidation Martin Pigeon, un des auteurs du rapport, pointe le changement de ton chez les industriels, qui, auparavant, était plutôt feutré. "Dans ce cas-là, ça a pris des formes beaucoup plus violentes", explique-t-il. "Ça a pris même la forme de menace légale en fait contre la directrice même de l'EFSA", ajoute Martin Pigeon.

Le rucher collectif J’ai depuis longtemps envie de vous parler de ce qui m’a amené à l’apiculture : le rucher collectif que nous avons créé avec Jacky et une poignée de passionnés d’abeilles. Depuis 4 ans maintenant, ce rucher fonctionne, parfois très bien, parfois moins bien, mais nous avons réussi à produire du miel et des essaims, et sauvegarder un petit cheptel de 15 ruches environ. A plusieurs égards, cette petite aventure collective mérite d’être citée en exemple et d’essaimer un peu partout. Au départ, l’idée est née dans la caboche de Jacky, apiculteur professionnel depuis quelques dizaines d’années. Lorsqu’il décide de se séparer de la majorité de ses ruches pour partir en « retraite anticipée », Jacky s’aperçoit que plusieurs jeunes le sollicitent pour lui acheter des ruches.

Abeilles : le pesticide fipronil altère la fertilité des mâles exposés, selon l'Inra Les chercheurs de l'Institut national de recherche agronomique (Inra) démontrent, dans une nouvelle étude, que l'exposition des mâles d'abeille au pesticide fipronil "affecte indirectement la capacité de reproduction des reines". Leurs résultats sont parus le 23 août dernier dans "Scientific Reports". Pour rappel, le fipronil appartient à la famille chimique des phénylpyrazoles. Le 31 décembre 2013, la Commission européenne avait interdit pendant deux ans son usage, pour le traitement des semences de tournesol et de maïs dans l'Union européenne.

Découvrez les plantes mellifères tous les mois, une nouvelle plante... Tous les mois, une nouvelle plante mellifère en détail ! La Pervenche​ La pervenche est une plante commune dans les sous-bois frais où elle peut former de vastes tapis grâce à ses tiges rampantes qui se couvrent précocement de petites fleurs d'un bleu violacé, d'une nuance si particulière que la plante lui a donné son nom ! Télécharger la fiche complète de la Pervenche La Fausse Roquette

L'abeille, sentinelle écologique Cette sentence que l'on attribue à tort au célèbre physicien Albert Einstein fait froid dans le dos. Elle parait insensée, excessive, et pourtant… Elle mérite d'être au moins méditée. Indispensable à la pollinisation des fleurs, les abeilles constituent un maillon essentiel de la chaîne qui contribue à maintenir l'équilibre des écosystèmes.

Flow, une ruche innovante pour récolter le miel sans déranger les abeilles Des apiculteurs ont imaginé une ruche innovante qui pourrait révolutionner le monde de l'apiculture. Entièrement repensée, la ruche laisse le miel s'écouler par des tuyaux, sans besoin d'extraction complexe. Suivez-nous sur Facebook Abeilles : la combinaison d'un néonicotinoïde et d'un parasite affecte très fortement la survie des reines "L'exposition chronique et indirecte à une dose très faible d'un pesticide néonicotinoïde, ainsi que l'infection par un parasite commun des abeilles, affecte très fortement la survie des reines en conditions naturelles et modifie leur physiologie", indique ce mercredi 31 août, l'Institut national de recherche agronomique (Inra), qui publie les résultats d'une étude sur le sujet. Les chercheurs de l'Inra ont étudié le comportement de reines, exposées à un pesticide néonicotinoïde de façon indirecte et/ou à l'agent pathogène Nosema cerana. Quatre groupes de dix reines ont été élevés en laboratoire pendant deux ans : un groupe a été nourri par des ouvrières exposées à un pesticide néonicotinoïde (imidaclopride), un deuxième a été exposé au parasite Nosema cerana, un troisième aux deux stress et un quatrième constituait le groupe témoin. Les reines ont ensuite été placées dans de petites ruches dans des champs, pour qu'elles puissent sortir s'accoupler et revenir pondre leurs œufs.

Clé des Hyménoptères Vers la page d'accueil d'OPIE-Insectes Morphologie et nomenclature des Hyménoptères La tête porte les pièces buccales, les antennes, les yeux composés et dorsalement trois ocelles disposés en triangle. Les antennes sont formées d'un nombre d'articles variable selon les taxons et parfois selon les sexes d'une même espèce. Chez la plupart des Apoidea et des Vespoidea, les antennes des mâles ont 13 articles et celles des femelles 12.

Related: