background preloader

Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Normandie - Chaînes - Canal-U

Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Normandie - Chaînes - Canal-U

http://www.canal-u.tv/producteurs/centre_d_enseignement_multimedia_universitaire_c_e_m_u/culture_numerique/cours_de_culture_numerique_2016_2017

Related:  Docu - Numérique - MédiasActu / Veille - Métier de prof docA classer-a lirelaurelinevles

Séminaire Ecrilecture Programme mardi 10 mars 17h30-19h00, Cnam, Paris, Salle 35-1-53. Ouverture par Manuel Zacklad supports disponibles : Présentation du projet (Évelyne Broudoux, Gérald Kembellec), L’apport de la sémantique dans l’écriture scientifique augmentée, (Thomas Francart)mardi 31 mars 17h00-18h30, Paris X, Nanterre, Salle A304 au 3ème étage du bâtiment A. : Le projet Renom (Marie-Luce Demonet, Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, CNRS/ Université François-Rabelais, Tours). 1001 questions juridiques pour les professeurs documentalistes Réponse : Bonjour,1°) Il est interdit par la loi de diffuser en public les cassettes vidéos ou D.V.D. achetés dans le commerce ou loués dans un vidéoclub ou encore empruntés dans une médiathèque ou faire des diffusions en utilisant le streaming. En effet le possesseur du support (achat dans le commerce, locataire de l'œuvre ou emprunteur) n'obtient que la possibilité de visionner le film uniquement dans le cadre du cercle de famille. Le club cinéma du collège ne rentre évidemment pas dans ce cadre là mais également un club sportif, une maison de retraite ou autres. En effet, ces supports sont strictement réservés au cercle de famille. Toute utilisation dans ce sens serait répréhensible et constitutive du délit de contrefaçon.Cependant, certains producteurs confient les droits d'exploitation de leurs films pour des projections publiques gratuites auprès de communautés restreintes à des distributeurs spécialisés, dits « institutionnels ».

Le parisien magazine. blockchain, la révolution dont tout le monde parle En 1993, Marc Andreessen, étudiant américain, mettait au point le premier navigateur Internet. Personne n’aurait deviné que cette invention allait permettre au Web, qui était alors un réseau compliqué réservé aux informaticiens, de devenir un outil utilisé désormais par 3,2 milliards de personnes. Aujourd’hui, Marc Andreessen, à la tête de son propre fonds d’investissement, parie sur une nouvelle technologie : la blockchain, « la révolution la plus importante depuis Internet », a-t-il confié au New York Times. Beaucoup, comme l’auteur canadien Don Tapscott, partagent son avis. La blockchain permettrait en effet de se passer de tous les intermédiaires dans les échanges commerciaux ou administratifs. Cette base de données sécurisée de transactions anonymes pourrait faire émerger une véritable « économie du partage », où les individus se vendraient des biens et des services entre eux, en payant des commissions bien plus faibles qu’aujourd’hui, voire nulles.

Ces enfants vivent sans écran ni tablette. Les belles photos de Niki Boon. Après avoir longtemps travaillé comme physiothérapeute en Ecosse, Niki Boon a fait le choix de revenir s’installer dans son pays natal, la Nouvelle-Zélande. Là, elle a pu fonder une famille, mais aussi renouer avec ses deux passions : la nature et la photo noir et blanc. Et quand Niki Boon mélange ses trois raisons de vivre, ça donne des images absolument magnifiques ! Avec ses quatre enfants, Niki Boon vit dans une propriété de 4ha vierges de toute technologie moderne. Chez elle, il n’y a ni télévision, ni internet, ni smartphone, ni tablette… Rien que le nécessaire. Résultat ? EMI sur Eduscol La lecture critique et distanciée, la capacité à publier, produire de l'information, s'informer, relèvent d'une pratique citoyenne des médias qui nécessite le développement de littératies multiples. L'éducation aux médias et à l'information : pourquoi ? Permettre aux élèves d'exercer leur citoyenneté dans une société de l'information et de la communication, former les « cybercitoyens » actifs, éclairés et responsables de demain.Permettre la compréhension et l'usage autonome des médias par les élèves et les enseignants qui sont à la fois lecteurs, producteurs et diffuseurs de contenus. L'éducation aux médias et à l'information : c'est quoi ? L'éducation aux médias et à l'information : comment ? Source : Point d'étape de l'entrée de l'École dans l'ère du numérique, lundi 10 juin 2013

« Une histoire française du Web… » Chargée de recherche au CNRS, à l’Institut des sciences de la communication, Docteur en histoire contemporaine et habilitée à diriger des recherches, lauréate du prix de l’Inathèque, Valérie Schafer est spécialiste d’histoire des télécommunications et de l’informatique. Comment devient-on historienne d’Internet, du Web et des cultures numériques ? Valérie Schafer : Pouvoir se penser historien de l'Internet, du Web ou encore des cultures numériques est, en fait, très récent. Quand la recherche « like » Facebook Une application pour Facebook, développée par des sociologues, sensibilise aux données recueillies par l'entreprise et aidera à mieux comprendre le rôle des outils numériques sur les interactions sociales. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par David Larousserie Pour aider la recherche, le profane peut donner au Téléthon, participer à des activités de science participative ou... installer une application pour le réseau social Facebook. C'est l'ambition d'Algopol, financé par l’Agence nationale de la Recherche et réunissant des laboratoires de l’université Paris 7, de l’Ehess, du CNRS et des entreprises comme Orange ou Linkfluence. Cette collaboration vient de rendre publique un programme original pour aider la recherche à mieux comprendre la sociabilité en ligne.

Cactus Acide De nouveau en collège, je tâtonne dans la mise en oeuvre d’un enseignement dont je souhaite qu’il soit modulaire. Mais je reviendrai ultérieurement sur le module de cours en information-documentation que j’ai donné cette année aux élèves de sixième. D’ici là, je vous propose, dans ce billet, la préparation des séances 5 et 6, formalisées… Après plusieurs mois sans publication, mea culpa mea maxima culpa, mais il est vrai que j’ai changé d’établissement pour passer d’un contexte de lycée à celui d’un collège, je trouve enfin la faveur d’un instant pour Cactus acide. Je reviendrais probablement ultérieurement sur le contexte de mon nouvel établissement, mais je vais me contenter pour… J’ai souhaité reprendre dans un même article trois séquences sur lesquelles j’ai travaillé et qui forment un tout.

Indispensable éducation aux médias et à l'information Toutes les règles ne sont pas inscrites dans le cadre des lois; les parents et l'Ecole transmettent celles du savoir-vivre, de l'échange et de la communication. Des normes permettent de cadrer et de réguler les relations interpersonnelles. Elles permettent à l'enfant de comprendre une situation et de réagir face à ses enjeux. L'une des plus célèbre est « ne parle pas aux inconnus ! ». Que se passe-t-il aujourd'hui quand un internaute s'expose sur le web ?

Olivier Ertzscheid : « Aucune technologie sociale n’est neutre » – Le Comptoir Auteur de plusieurs travaux sur l’identité numérique et la publication en ligne, Olivier Ertzscheid est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université de Nantes. Il contribue à populariser les débats contemporains autour du numérique et des nouvelles technologies en utilisant les réseaux sociaux ou par l’intermédiaire de son blog, Affordance. Défenseur du logiciel libre, observateur compulsif de l’évolution de notre société et très critique du rapport aux nouvelles technologies qu’entretiennent nos politiques, il a aimablement accordé un entretien au Comptoir autour de ces questions. Le Comptoir : Sur votre blog, vous avez récemment publié un billet dans lequel vous dénonciez l’argumentaire de la ministre de l’Éducation Nationale Najat Vallaud Belkacem, qui a conclu un partenariat avec Microsoft. Les établissements scolaires sont-ils en train d’être vendus aux grandes multinationales ? Olivier Ertzscheid : Non.

Chroniques, le magazine de la BnF Numéro 79 de Chroniques Au sommaire de ce numéro de printemps, Chroniques met à l'honneur l'exposition La bibliothèque, la nuit - Bibliothèques mythiques en réalité virtuelle, réalisée par la compagnie du metteur en scène québécois, Robert Lepage. Autre événement de cette saison, le Festival BnF qui proposera le week-end des 20 et 21 mai de multiples manifestations autour de la lecture à voix haute. Des lectures donc mais aussi des spectacles, des performances, des récitals pour donner la parole aux livres, aux lecteurs, aux passants. Un guide de détection des fausses informations en ligne Internet, socle de savoirs, là où des experts de tout acabit ont pu déposer leurs connaissances afin qu’elles soient partagées par tous et débattues par d’autres. Une plateforme démocratique qui plus est, tous peuvent y mettre ce qu’ils veulent. Une liberté qui peut devenir un énorme défaut du fait que cette liberté ne garantit en rien la qualité et la valeur des informations. Or, pour bien des internautes, tout ce qui figure sur la Toile doit forcément être vrai.

Histoire des bibliothèques : d'Alexandrie aux bibliothèques virtuelles De l’Antiquité classique aux bibliothèques des grands monastères carolingiens, puis à la bibliothèque des rois de France, à la Bibliothèque vaticane, cette histoire met en jeu des perspectives d’ordre intellectuel et scientifique, mais aussi politique... L’histoire des bibliothèques est directement articulée avec l’histoire de la pensée, des idées, de la politique, de l’information, voire de l’architecture et de l’urbanisme. En adoptant un cadre chronologique large et en insistant sur la perspective comparatiste, Emmanuelle Chapron envisage la thématique en fonction des transformations du système général des médias au cours des siècles.

Related: