background preloader

Neurosciences Archives - Apprendre, réviser, mémoriser

Neurosciences Archives - Apprendre, réviser, mémoriser
Pourquoi exiger des élèves qu’ils retiennent des choses alors qu’on n’a rien fait pour les aider à mémoriser ? Comment “jouer” avec l’oubli ? Expliquer aux élèves comment le cerveau et la mémoire fonctionnent La mémoire (ou plutôt les mémoires) n’est pas un stock d’éléments pour se rappeler des souvenirs. Les neurosciences nous invitent à repenser cette définition car la mémoire est au cœur de toutes les activités scolaires. Un souvenir est une agrégation d’éléments mémoriels de structures extrêmement différentes (sémantiques, émotionnels, visuels…). Les différents types de mémoire La mémoire à court terme La mémoire à court terme à une capacité limitée : elle maintient en mémoire les informations disponiibles pour un traitement immédiat et est dépendante des capacités intentionnelles. La mémoire de travail La mémoire à long terme Elle possède une capacité illimitée. La mémoire explicite La mémoire explicite est déclarative et consciente. La mémoire implicite A quoi la mémoire sert-elle ?

http://apprendre-reviser-memoriser.fr/category/neurosciences/

Related:  Réflexion sur l'educationÀ trierPédagogieAA 2Neuro

Éloge de l'erreur : apprendre, c'est comprendre pourquoi on se trompe ! Apprenez à échouer ou vous échouerez à apprendre. – Tal Ben Shahar (psychologue) Les erreurs sont un sujet de discussion qui soulèvent les passions. Dans la conception traditionnelle, et bien répandue à l’école, l’erreur est souvent quelque chose de négatif. Elle se pense en termes de manque (ignorance, non acquisition ou non maîtrise, absence de travail ou d’efforts). La responsabilité de l’erreur est donc souvent renvoyée du côté de l’enfant (qui n’a pas écouté, qui n’a pas assez travaillé, qui n’a pas bien lu l’énoncé, qui a mal compris, qui ne s’est pas forcé), exceptionnellement du côté de l’adulte (parent ou enseignant qui a mal expliqué).

Comment les neurosciences revisitent la formation professionnelle (6 vote(s), note: 4,83 / 5) Loading... Les neurosciences redéfinissent les dispositifs d’apprentissage. Quels sont les grands principes pédagogiques qui bénéficient de l’apport des neurosciences ? Les méthodes pédagogiques actives ! Celles dont les techniques (comme la mise en situation, le jeu de rôles, les exercices pratiques) mettent le stagiaire en mouvement. Dictée négociée : une bonne idée ? La dictée négociée est l’un des nombreux types de dictées à disposition des enseignants. Décryptage avec Joëlle Thébault, membre du conseil d’administration de l’Association française des enseignants de français (AFEF) et ancienne formatrice à l’IUFM de Versailles. Qu’est-ce que la dictée négociée ? La dictée négociée est surtout mise en œuvre en CM1 et CM2. A la différence d’une dictée traditionnelle, à visée purement évaluative, elle permet aux élèves d’apprendre à se relire en se posant les bonnes questions.

L'apprentissage vicariant 1. L'apprentissage vicariant pourrait correspondre, dans le contexte scolaire, à ce que l'enfant peut apprendre en marge du discours du maître proprement dit : en regardant faire et en écoutant ceux qui savent faire ou encore, par extension, en analysant la production de ceux qui savent faire. Bien que la réalité de ce processus particulier ne soit niée par personne, celui-ci est cependant mal connu et généralement considéré comme marginal. Neuromythes et enseignement : connaître les mythes sur le fonctionnement du cerveau pour mieux enseigner — LRN Masson, S. (2015). Neuromythes et enseignement : connaître les mythes sur le fonctionnement du cerveau pour mieux enseigner. Éducation Canada, 55(3), 32-35. url: labneuroeducation.org/s/Masson2015h.pdf De récentes études ont montré que les enseignants croient souvent à des neuromythes, c'est-à-dire à de fausses conceptions sur le fonctionnement du cerveau.

Laboratoire de Didactique et d'Epistémologie des Sciences (english version)(en español) André Giordan Les recherches sur l'apprentissage convergent aujourd'hui sur un ensemble de points. En particulier, elles explicitent les limites tant d'un certain nombre de pratiques éducatives traditionnelles que de certaines innovations (méthodes actives, non-directives, de découverte). Elles montrent que ce n'est pas parce que l'enseignant a traité tout son programme et mené son cours avec sérieux qu'il a nécessairement fait "passer" un savoir. Franck Ramus : "Mets-toi ça dans la tête !" : Les stratégies d’apprentissage à la lumière des sciences cognitives Dès le cours préparatoire (et souvent dès la maternelle), les élèves reçoivent de bien mystérieuses consignes : « apprenez la leçon pour la semaine prochaine ». Encore dociles à cet âge, bien peu d’élèves ont le culot nécessaire pour oser demander à leur enseignant : « mais comment fait-on pour apprendre une leçon » ? Au grand soulagement de la plupart des enseignants, qui se retrouveraient d’emblée mis en difficulté, et seraient obligés de livrer quelques consignes sommaires (et peu efficaces) : « relis la leçon jusqu’à ce que tu la retiennes ». Pourtant, si l’on y réfléchit bien, savoir apprendre de manière efficace devrait être l’une des compétences fondamentales que l’école primaire a pour mission d’enseigner, aux côtés des incontournables lire, écrire, compter. C’est en effet une compétence dont tous les élèves auront besoin tous les jours de leur longue scolarité, jusque dans l’enseignement supérieur, puis au-delà dans leur vie professionnelle. Comment retenir l'information ?

Programme et présentations 2017 Compte-rendu de la journée sur le Café PédagogiqueReportages réalisés par Ludomag dans le cadre d’Eidos64Compte -rendu de la journée sur Thot CursusDossier spécial Eidos64 sur EducavoxStorify de la journée par Stéphanie De VanssayStorify de la journée par Jean-François Ceci 9h00-9h30 : Accueil café et remise des badges 9h30-10h50 : Ouverture de la journée suivie de la première conférence : Concevoir des formations, un livret ressource pour les formateurs Une formation continue des enseignants aujourd'hui - page 4 Une formation continue des enseignants aujourd’hui. Pour « faire » quoi ? Pour le centre Alain-Savary, la formation continue doit donner des espaces et des temps disponibles aux enseignants afin de mieux comprendre la nature des difficultés ordinaires d’apprentissages que rencontrent les élèves. Elle doit permettre d’autre part de mieux comprendre les problèmes ordinaires d’enseignement auxquels sont confrontés les professionnels. On oppose souvent ces deux aspects, mais ils sont indissociables pour comprendre ce qui se passe dans la classe.

7 astuces pour utiliser la créativité de l’apprenant en eLearning - eLearning Industry Nous les humains sommes naturellement des créatures créatives. Nous saisissons toutes les opportunités pour mettre nos idées en action et pour utiliser notre étincelle créative dans nos vies quotidiennes. Il est donc évident qu’utiliser la créativité de l’apprenant en concevant des expériences eLearning peut offrir de nombreux avantages.

Comment étudier? Perspective de la neuroscience Shutterstock / Antonio Guillem Le 10 mai dernier, Steve Masson, professeur à la faculté des sciences de l’Éducation de l’UQAM, a présenté un webinaire intitulé « Comment étudier? Perspective de la neuroscience ». La présentation avait pour but de fournir à des élèves du secondaire des stratégies d’étude efficaces appuyées par certains principes neuroscientifiques.

Related: