background preloader

Barry Lyndon - Jeu - Franz Schubert

Barry Lyndon - Jeu - Franz Schubert

http://www.youtube.com/watch?v=KkJZOxqB-qk

50 Reasons Why Stanley Kubrick Is The Greatest Director Of All Time Some would say “difficult and remote”. Others would say “brilliant, bold, daring but an absolute control freak”. The late Stanley Kubrick was labelled many things in his time but no one can doubt the man had a rich talent for realising cinema as a grand, sensory spectacle. This month marks the 12th anniversary since his death and as a tribute to his talents I would like to propose 50 reasons why the filmmaker may have actually been the greatest director of all time.

Wikipedia : Barry Lyndon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Barry Lyndon est un film historique anglo-américain de Stanley Kubrick sorti en 1975 et adapté du roman picaresque de William Makepeace Thackeray, Mémoires de Barry Lyndon. Synopsis[modifier | modifier le code] Le film se divise en deux parties : Barry Lyndon de Stanley Kubrick, une scène culte décryptée - Studio Ciné Live L'histoire Irlande, 18ème siècle. Amoureux de sa cousine Nora, le jeune Redmond Barry provoque en duel son soupirant le Capitaine anglais John Quin. Le croyant mort, il prend la fuite et s'engage dans l'armée d'où il apprend que son rival, toujours en vie a épousé Nora. Désespéré, il déserte et entre au service de l'armée prussienne.

Barry Lyndon - analyse du film de Stanley Kubrick Si 2001 avait le mérite de donner à la Science-Fiction cinématographique les lettres de noblesse métaphysique qu'elle méritait depuis au moins Metropolis, Barry Lyndon reste d'après moi le chef-d'œuvre de Stanley Kubrick. C'est son film le plus touchant, le plus parfait, le plus riche et surtout le plus humain. Humain, oui, dans la caractérisation de ses personnages, humain dans sa photographie en lumière naturelle, humain dans son récit d'apprentissage digne des plus grandes œuvres littéraires (on flirte parfois avec Stendhal).

Philosopher avec Stanley Kubrick (4/4) : Barry Lyndon - Idées Par Adèle Van Reeth Réalisation : Mydia Portis-Guérin Kubrick, suite et fin. Aujourd’hui, Michel Ciment vient nous livrer sa lecture de Barry Lyndon, le roman picaresque de William Thackeray dont Stanley Kubrick a tiré un chef d’œuvre, et qui, plus encore que ses autres films, met en scène le tragique d’une existence humaine déchirée entre raison et passion. Michel Ciment © Radio France/ Hélène Combis-Schlumberger Références musicales: BARRY LYNDON «L'aglorification» du héros [...] on ne vous sait aucun gré De lutter contre l'ennemi sans trêve et sans relâche. Rester coi ou se battre comme un brave, c'est tout un: Égale part d'estime attend les lâches et les preux. Barry Lyndon de Stanley Kubrick L'Irlande au XVIIIe siècle. Redmond Barry est amoureux de sa cousine, l'aguicheuse Nora. Le capitaine John Quin, lui fait la court et, argent aidant, n'a aucune peine à décider Nora à l'épouser, ce qui effacera par là même les dettes de la famille.

Barry Lyndon script by Stanley Kubrick BARRY LYNDON A Screenplay by Stanley Kubrick Based on the novel by William Makepeace Thackeray February 18, 1973 FADE IN: EXT. PARK - DAY Brief shot of duel. RODERICK (V.O.) My father, who was well-known to the best circles in this kingdom under the name of roaring Harry James, was killed in a duel, when I was fifteen years old. EXT.

Related: