background preloader

Impôt sur le revenu - Déclaration des sommes perçues par un jeune

Impôt sur le revenu - Déclaration des sommes perçues par un jeune
Si l'étudiant a au moins 26 ans, les sommes perçues dans l'exercice d'une activité salariée, même occasionnelle, sont à déclarer. Pour effectuer votre déclaration de revenus, vous pouvez consulter les documents suivants : Déclarer en ligne La déclaration par internet est obligatoire si vous remplissez les 2 conditions suivantes : votre résidence principale est équipée d'un accès à internet et vous êtes en mesure de faire votre déclaration en ligne,le revenu fiscal de référence de votre foyer fiscal en 2015 est supérieur à 28 000 €. Service en ligne Déclaration 2016 en ligne des revenus Avant de valider votre déclaration préremplie en ligne, vous devez vérifier les informations indiquées et si nécessaire, les corriger et les compléter. Déclarer sur formulaire papier En 2017, vous pouvez déclarer vos revenus sur formulaire papier si vous remplissez l'une des conditions suivantes : Vous utilisez la déclaration papier préremplie reçue entre mi-avril et début mai.

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1228

Related:  Impôt sur revenu - CatégoriesIRRevenu nets catégoriels

Prélèvements sociaux. ( Ajout/Modification : 01/12/2015 + 4 réactions ) Impôts > Définitions > Prélèvements sociaux Les prélèvements sociaux sont des cotisations sociales obligatoires et permettent de financer la protection sociale. Qu'est-ce que le prélèvement à la source ?  - Les grandes questions fiscales Découverte des institutions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Le prélèvement ou retenue à la source est un mode de recouvrement de l’impôt, consistant à faire prélever son montant par un tiers payeur, le plus souvent l’employeur ou le banquier, au moment du versement au contribuable des revenus sur lesquels porte l’impôt. En France, près de la moitié des prélèvements obligatoiresPrélèvements obligatoiresEnsemble des impôts et des cotisations sociales perçus par les administrations publiques., principalement les cotisations sociales et la contribution sociale généralisée (CSG), sont déjà prélevés à la source. Le débat porte aujourd’hui sur le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (IR) car la France est l’un des quelques pays développés à ne pas l’avoir encore adopté. La mise en œuvre du prélèvement à la source pourrait présenter des avantages pour l’administration fiscale, comme pour les contribuables.

Calcul du revenu global imposable 2017 - Ooreka À jour en Février 2017 Écrit par les experts Ooreka L'impôt sur le revenu est calculé selon un barème constitué de plusieurs tranches avec chacune un taux d'imposition. Ce barème est actualisé chaque année. La loi de finances 2017 a notamment : Régime fiscal des distributions de dividendes - professionnels Calcul du revenu net à déclarer Pour leur bénéficiaire, les distributions sont soumises à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des revenus de capitaux mobiliers (RCM) et doivent être mentionnées dans sa déclaration annuelle de revenus. Elles s'ajoutent aux autres revenus de son foyer fiscal, puis l'ensemble est soumis au barème progressif par tranches de l'impôt sur le revenu. Pour calculer le revenu net à déclarer, il convient : d'appliquer un abattement de 40 % sur le montant des dividendes bruts et autres distributions perçus, destiné à compenser leur double imposition (au niveau de la société et de l'associé/actionnaire),de soustraire ensuite les dépenses effectuées le cas échéant pour leur acquisition et leur conservation (frais de garde, par exemple). Les dividendes distribués par le biais de SICAV, fonds communs de placements et de sociétés de capital-risque n'ouvrent pas droit à cet abattement.

Compte courant d'associé : Fiscalité des intérêts Le coin des entrepreneurs vous indique comment sont traités fiscalement les intérêts des comptes courant d’associés, au niveau de l’entreprise et au niveau de l’associé. Déductibilité des intérêts au niveau de l’entreprise Les intérêts versés par l’entreprise en rémunération des sommes versées par l’intermédiaire des comptes courant d’associé peuvent être déduits du résultat fiscal à condition que le capital social de l’entreprise soit entièrement libéré. De plus, un plafond de déduction est prévu par l’administration fiscale, limitant ainsi les possibilités de déduction au niveau de l’entreprise. IR : seuils 2017 pour l'imposition des allocations forfaitaires Dernière mise à jour 23/02/2017 L'administration fiscale vient de mettre en ligne (actualité BOFiP du 17 février 2017) les nouveaux forfaits et barèmes applicables concernant le traitement des allocations forfaitaires pour l’impôt sur le revenu. Le traitement des allocations forfaitaires à l’IR Les allocations et remboursements versés aux salariés non dirigeants Les allocations pour frais d’emploi et les remboursements de frais professionnels ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu si le contribuable opte pour la déduction forfaitaire de 10% et à condition que ces frais respectent les critères suivants : les dépenses couvertes sont liées à l’emploi,les indemnités sont utilisées conformément à leur objet,non-cumul de l’allocation pour frais d’emploi avec les remboursements exacts de frais professionnels.

ZEFYR ❘ Majoration de 25% de l’impôt sur le revenu : qui est concerné ? Logiciel de Comptabilité en ligne, Facturation, Paie Toutes les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu (IR) sont concernées par la majoration de 25% d’IR. 1. Qui est concerné ? Les frais réels. frais reels deduction ( Ajout/Modification : 15/04/2016 + 858 réactions ) Impôts > Fonctionnement de l'impôt > Les frais réels Les frais réels ou frais professionnels représentent toutes les dépenses réalisées dans le cadre professionnel. L'administration fiscale applique automatiquement à tous les salariés un abattement de 10 % sur vos revenus imposables. Indemnités et remboursements de frais aux salariés Février 2017 Comment sont imposés les remboursements de frais aux salariés et les indemnités ou allocations pour frais. Les conditions d'exonération. Les remboursements de dépenses engagées par le salarié pour le compte de l'entreprise sont dans tous les cas exonérés. En revanche, les allocations et remboursements de frais versés à un salarié font partie de son revenu imposable. Mais ces sommes sont exonérées d'impôt si elles répondent aux trois conditions suivantes.

Bénéfices industriels et commerciaux (BIC) : régimes fiscaux et déclarations - professionnels Quel que soit le régime fiscal de l'entrepreneur, il doit déclarer chaque année les revenus imposables et exonérés réalisés par son activité, dans une déclaration complémentaire des professions non salariées des revenus n°2042 C pro à laquelle doit être jointe une déclaration spécifique au régime d'imposition. Le régime d'imposition applicable dépend du niveau de chiffre d'affaires brut annuel (chiffre d'affaires effectivement encaissé). Un professionnel, soumis au micro BIC, peut opter pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu. Dans ce cas, l'impôt sur le revenu correspond à 1 % du chiffre d'affaires pour la vente de marchandises ou les prestations d'hébergement ou de restauration, et à 1,7 % du chiffre d'affaires pour les prestations de services.

IR - Champ d'application et territorialité - Personnes imposables et domicile fiscal 1911-PGPIR - Champ d'application et territorialité - Personnes imposables et domicile fiscal6 IR - Champ d'application et territorialité - Personnes imposables et domicile fiscal Le champ d'application de l'impôt sur le revenu est fixé par référence aux seules notions de domicile fiscal ou de source du revenu. L'article 4 B du code général des impôt (CGI) donne une définition précise du domicile inspirée de la jurisprudence du Conseil d'État et des critères retenus par l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE). Sont ainsi considérées comme fiscalement domiciliées en France : - les personnes qui ont sur le territoire français leur foyer ou le lieu de leur séjour principal,

Intérêts et dividendes : prélèvements forfaitaires non libératoires La loi de finances pour 2013 a substantiellement modifié le régime d'imposition des revenus mobiliers perçus par les personnes physiques fiscalement domiciliées en France. Auparavant, les revenus de capitaux mobiliers (i.e. essentiellement les intérêts et les dividendes) perçus par des personnes physiques résidentes fiscales françaises étaient taxés dans les conditions suivantes : assujettissement au barème progressif de l'impôt sur le revenu ;toutefois, il était possible d'opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire (au taux de 21% pour les dividendes et de 24% pour les intérêts), ce qui permettait au contribuable d'échapper à la progressivité du barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Related: