background preloader

Manifeste agile

Manifeste agile
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Manifeste agile est un texte rédigé par 17 experts du développement d'applications informatiques sous la forme de plusieurs méthodes dites agiles. Ces experts estimaient que le traditionnel cycle de développement en cascade ne correspondait plus aux contraintes et aux exigences des organisations en évolution rapide. Les méthodes agiles ne sont pas apparues avec l’Agile manifesto en 2001 mais celui-ci détermine leur commun dénominateur et consacre le terme d'« agile » pour les référencer. Introduction[modifier | modifier le code] De cette réunion devait émerger le Manifeste agile, considéré comme la définition canonique du développement agile et de ses principes sous-jacents[1]. Le Manifeste agile est constitué de 4 valeurs et de 12 principes fondateurs. Le Manifeste Agile débute par la déclaration suivante (traduction) : Les 4 valeurs[modifier | modifier le code] Les 12 principes[modifier | modifier le code] Méthode agile Related:  La Fabrique du changementmanagement agile

Méthode agile Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(janvier 2013). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Les méthodes agiles sont des groupes de pratiques de pilotage et de réalisation de projets. Les méthodes pouvant être qualifiées d'agiles, depuis la publication du manifeste Agile, sont : plusieurs autres méthodes, comme adaptive software development (ASD) ou feature driven development (FDD) qui reconnaissent leur parenté directe avec RAD. Les deux approches de réingénierie agile du développement d'application ou d'amélioration continue (Lean), désormais les plus utilisées sont : Ces deux approches sont d'ailleurs techniquement complémentaires dans le cas d'un projet de développement en science de l'information (SI), XP proposant alors les techniques d'obtention de la qualité du code

Le rôle de ScrumMaster Un résumé du rôle de ScrumMaster, l'animateur d'une équipe qui applique Scrum. Synonymes Coach agile.Facilitateur de processus.Scrum Master (en 2 mots) On peut voir le ScrumMaster comme la déclinaison agile du chef de projet, mais cela ne favorise pas la compréhension du changement induit []. Analogies Le terme Scrum vient du rugby. Responsabilité Il a pour responsabilité, dans le cadre du développement d'un produit, d'aider l'équipe à travailler de façon autonome et à s'améliorer constamment. Travaux du ScrumMaster Tâches périodiques Mettre en application Scrum en organisant et animant les réunions qui constituent le cérémonial : Tâches sur évènement éliminer les obstacles : prendre en compte les problèmes qui surviennent à tout moment sur un projet pour les éliminer au plus vite, en évitant qu'ils ralentissent l'équipe. Tâches de fond Compétences Les compétences et l'expérience souhaitées dépendent de la taille, de la complexité technique et du type de gouvernance. Affectation Points clés

Principes de gestion agile Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans l'approche de gestion de projet traditionnelle, un projet est identifié, évalué, découpé en tâches et précisément planifié. Le problème est que l'une des bases de la gestion de projet est d'estimer les tâches. Ce n'est généralement pas possible, à cause de la complexité du développement informatique. Une autre approche est de considérer l'ensemble de l'équipe de développement comme une usine c'est-à-dire comme un ensemble de postes de travail, de machines, dont les activités sont inter-reliées. Par exemple, on tente de réduire ce qu'on appelle l'inventaire des « en cours ». Ce type d'idée a été exprimé dans les années 80, dans le livre The Goal. Les goulots d'étranglements[modifier | modifier le code] Lors de la production de logiciel, il peut (doit) y avoir un déséquilibre dans la chaîne de production. Comment le repérer ? Gérer autour des goulots[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Eliyahu M.

Développement rapide d'applications Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir RAD. La méthode de développement rapide d'applications, dite méthode RAD[1] (acronyme de l'anglais Rapid Application Development), est la première méthode de développement de logiciels où le cycle de développement est en rupture fondamentale par rapport à celui des méthodes antérieures dites « en cascade ». Ce nouveau cycle qualifié d'itératif, d'incrémental et d'adaptatif, se retrouvera dans toutes les méthodes dites « agiles » publiées par la suite. Historique[modifier | modifier le code] La méthode RAD se base sur les publications de Barry Boehm (modèle en spirale), Tom Gilb (cycle de vie évolutif), Scott Shultz (production en itérations rapides) ainsi que Brian Gallagher et Alex Balchin. Des informations plus précises sur le RAD et les méthodes actuelles qui en sont dérivées se trouvent dans la version anglophone de Wikipédia. Principes de planification[modifier | modifier le code] Réalisation, prototypage.

Mike Cohn Mike Cohn, 2013 He has served as Vice President of Development at four different companies that successfully employed agile concepts and strategies and been a technology executive in companies of various sizes, from start-up to Fortune 40. Cohn is the author of Agile Estimating and Planning, User Stories Applied for Agile Software Development and Succeeding with Agile: Software Development using Scrum, as well as books on Java and C++ programming[4] and articles for Better Software, IEEE Computer, Software Test and Quality Engineering, Agile Times, Cutter IT Journal, and the C++ Users' Journal. He is also the editor of the Addison-Wesley Mike Cohn Signature Series of books. Cohn was a Keynote Speaker on ADAPTing to Agile for Continued Success at the Agile 2010 Presented by the Agile Alliance.[5] In 2012, Cohn was named #1 in The Top 20 Most Influential Agile People.[6] Publications[edit] Mike Cohn (2004). Online Presentations[edit] References[edit] External links[edit] Mike Cohn's Homepage

Méthode agile Timeboxing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En gestion de projet[modifier | modifier le code] Le management par le temps ou Timeboxing est une technique de planification de projet, particulièrement utilisée en rétroplanification dans le domaine du développement logiciel. Le calendrier du projet est divisé en un certain nombre de périodes de production contraintes chacune par une échéance fixée. en retirant des fonctions de l'objectif final,en ajoutant des fonctions à une production intermédiaire,en se focalisant sur une réalisation prioritaire, puis en ajoutant ou retirant des fonctions. Lorsque la contrainte fixée n'est pas le temps mais le budget, on parle de budgeting. La technique Pomodoro illustre une application individuelle du timeboxing, basée sur l'usage d'un minuteur. Notes et références[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Article connexe[modifier | modifier le code] Getting Things Done Portail du management

Agile Nantes Agile Tour Nantes 2013 Le 14 novembre 2013 aura lieu la cinquième édition de l’événement Agile Tour Nantes à l’École des Mines de Nantes. Plaisir au travail, autonomie, motivation, innovation / créativité, renouvellement du mode de management, nouveau rapport aux clients, réunions dynamiques et efficaces… ce sont quelques-uns des profonds changements apportés par l’agilité et adoptés par un nombre croissant d’organisations. Quelles sont les expériences agiles réussies ? En keynote, nous aurons la chance d’entendre Alexandre Gérard, PDG de Chrono Flex, et Frédéric Dufau-Joël, DSI du Groupe Samse. Ils en parlent Les slides L’AGILITE PEUT CHANGER LE MONDE – Rémy GENIN LES PRATIQUES XP POUR CHANGER LE MONDE DES DEVELOPPEURS – Julien BALAS – Cécilia BOSSARD COMMENT DEVENIR AGILE ET SURTOUT LE RESTER ? BOOSTER MES REUNIONS PAR LA FACILITATION VISUELLE – Pierrick THIBAULT – Cédric BODIN DEV(\)OPS ?

Outils pratiques du Manager Agile #1: One-on-One Le One-on-One est une conversation d’environ 20 minutes en face à face entre le manager et son collaborateur. Le One-on-One se mène chaque semaine avec chaque collaborateur… C’est tout simplement la démonstration que le manager se rend ENFIN DISPONIBLE pour l’autre, dans un mode Ecoute Active, sans perturbations extérieures «Vous êtes important, vous êtes ma priorité!» « Je fais en sorte de voir tout le monde une fois par semaine… j’ai commencé il y a deux mois… j’ai 15 personnes à voir toutes les semaines en plus du reste… c’est dur mais ça vaut la peine » Un manager Agile Pourquoi ? Etablir une véritable relation de confiance ou restaurer la confiance perdueMieux connaître son collaborateur, son travail mais aussi la façon dont il fonctionne pour notamment ajuster son style de managementDonner du Feedback et de signes de reconnaissance sources de motivationDonner simplement la parole aux collaborateurs Comment ? Dans la même série: En quoi puis-je vous aider? Follow Me:

Manifesto for Agile Software Development Qualifications Certifications Toutes nos qualifications sont conçues pour améliorer les connaissances, les compétences, les capacités et la productivité des professionnels. Notre souhait est de pouvoir aider les organisations à améliorer leur performance et leur efficience. Investir dans un programme de développement professionnel est une sage décision. Nous proposons une gamme complète d'accréditations destinées aux professionnels du monde entier. Cliquez sur le nom du programme d'accréditation pour en savoir plus :

Scrum (méthode) Pour les articles homonymes, voir Scrum. Cet article ou cette section peut contenir un travail inédit ou des déclarations non vérifiées(indiquez la date de pose grâce au paramètre date). Scrum est un schéma d’organisation de développement de produits complexes. Il est défini par ses créateurs comme un « cadre de travail holistique itératif qui se concentre sur les buts communs en livrant de manière productive et créative des produits de la plus grande valeur possible »[1]. Ce schéma d'organisation s'appuie sur le découpage d'un projet en boîtes de temps, nommées « sprints ». Scrum n'ayant pas une portée technique il convient de l'associer à des méthodes de développement et de tests. La métaphore de scrum (mêlée du rugby) apparaît pour la première fois en 1986 dans une publication de Hirotaka Takeuchi et Ikujiro Nonaka intitulée The New New Product Development Game[2] qui s'appliquait à l'époque au monde industriel. Il suit également les principes des méthodes agiles. Durant un sprint :

Related: