background preloader

Un monde sans faim - L'Esprit Sorcier - Dossier #19

Un monde sans faim - L'Esprit Sorcier - Dossier #19
Retrouvez toutes nos vidéos sur la chaîne Youtube de l’Esprit Sorcier Suivez-nous sur Facebook et Twitter Soutenez-nous sur Tipeee ! Un dossier préparé parElodie Barakat, avec Marion Guillaumin Rédaction en chef Frédéric Courant Direction artistique et technique Pascal Léonard Direction de productionJoël Guillemet Assistante de réalisationAnaïs Van Ditzhuyzen Assistant de productionPatrick Berger Documentaliste Laurence Lebon Montage/Prise de vueTimothée Coignus VoixValérie GuerlainJean-Baptiste Puech MixagePascal Stevens Relation presseNathalie BôGraphisme et animations Christophe Pernoud – BROTHERMAN Productions Web design Olivier Hamon – VO Productions Antoine Chérel – ATALANTA Intégration Florent Chevallier Remerciements Jean-Michel Chardigny, Chargé de mission Protéines saines et durables, INRA Pr Patrick Tounian, Chef du service de Nutrition et gastroentérologie pédiatriques Hôpital Trousseau à Paris Loïc Bienassis, Historien de l’alimentation à IEHCA Dr U. Dr. Crédits images Ailleurs c’est comment ? Related:  ressources alimentairesThème 2

Trente ans après, l'Ethiopie souffre à nouveau de la sécheresse - rts.ch - Monde Après l'élan de solidarité des années 1980, les organisations d'aide manquent de moyens pour agir aujourd'hui en Ethiopie et elles critiquent l'indifférence de la communauté internationale qui est davantage préoccupée par d'autres crises humanitaires. >> Le point dans le 12h30 du 1er janvier 2016: Le 12h30 - Publié le 31 janvier 2016 Malgré tout, certains programmes d'aide fonctionnent bien dans ce pays. Dans la région du Tigré, un important système d'irrigation permettant de conserver l'eau de la saison des pluies et d'irriguer les cultures lors de la saison sèche a été construit et le résultat est impressionnant. >> Le reportage "Faire verdir le désert pour oublier la famine": Ceux qui ne mangeaient qu'une fois par jour font maintenant trois repas par jour Le Journal du matin - Publié le 13 juillet 2015 En septembre dernier, le Conseil fédéral avait de son côté décidé d'augmenter son aide à l'Ethiopie à hauteur de 6 millions de francs. >> Le point sur l'aide suisse:

La société de consommation est morte, vive la société de consommation Temps de lecture: 9 min Le patron du développement durable d'Ikea a fait sensation l’année dernière, quand il a lancé lors d’une conférence que le monde était arrivé à son «pic d’objets» en référence au pic de pétrole, soit le moment fatidique où le nombre d’objets que nous avons déjà consommés est supérieur à celui qu’il nous reste en stock. Une déconsommation inédite dans l’histoire des choses. Plus troublant, certaines denrées alimentaires seraient également en recul, si l'on en croit les chiffres annoncés en ce début d’année par plusieurs instituts de mesure des achats en grande distribution. En 2016, l’achat de produits de grande consommation et de produits frais aurait légèrement baissé en France. Les consommateurs seraient plus sobres (moins d’alcool), plus végétariens (moins de viande) et plus lactosceptique (moins de produits laitiers). Serait-ce la fin de la société de consommation? Sorties, voyages, «faire»: les expériences sont-elles les nouvelles choses? Source: ObSoCo.

Fiche 6 : Entre éclatement et concentration : Serris. | lhistoire.fr Ce plan de fouilles a été effectué à Serris (Ile-de-France). Un village y est apparu au VIIe siècle, lorsque fut bâti, de part et d’autre du cours d’eau, une ferme domaniale et, au nord, un cimetière et des bâtiments cultuels. Au Xe siècle, le village s’est densifié ; le pouvoir local regroupé autour du cimetière et de la tour. Mais l’ensemble est encore constitué de plusieurs pôles, formés de deux ou trois maisons, espacés et séparés par des champs ou des enclos. Pour aller plus loin : "La naissance du village", Laurent Feller, dans mensuel 391, daté septembre 2013. Le numéro 428 de L'Histoire "Moyen Âge : quoi de neuf ?" Retour au Webdossier archéologie et histoire du Moyen Âge

Les éléments d’un drame humanitaire de grande ampleur sont réunis en Afrique de l’Est Editorial. Selon l’ONU, 20 millions de personnes ont aujourd’hui besoin d’une assistance alimentaire d’urgence dans sept pays. Editorial du « Monde ». Voilà des années qu’on n’avait pas vu revenir sa tête de gorgone émaciée. Il faut sonner l’état d’urgence, bien sûr. Mais tout de même, en situation extrême, comme aujourd’hui en Afrique de l’Est, les ressources devraient être faciles à dégager, même si la distribution de l’aide pose des problèmes spécifiques. Sécheresse et guerres Sept pays sont concernés : Djibouti, Ethiopie, Kenya, Ouganda, Somalie, Soudan du Sud et, dans une moindre mesure, Tanzanie. En tout, 20 millions de personnes, selon l’ONU, ont aujourd’hui besoin d’une assistance alimentaire d’urgence en Afrique de l’Est. Lire aussi : La famine menace à nouveau l’Afrique de l’Est La sécheresse ne devrait surprendre personne. L’incapacité du gouvernement central du Nigeria à venir à bout de Boko Haram affecte aussi toute la région du lac Tchad.

Forêts mondiales : cinq situations à suivre de près L’année passée aura été charnière pour les forêts, avec de bonnes et de moins bonnes nouvelles. Les douze mois à venir seront tout aussi cruciaux avec, en particulier, cinq situations à suivre de près. Pour ceux qui souhaiteraient aller plus loin, je conseille la lecture de l’analyse de Rhett Butler. 1. Les répercussions du ralentissement de l’économie chinoise pourraient être fortes pour les zones forestières. Avec la chute des prix de nombreuses ressources naturelles, les forêts pourraient bénéficier cette année d’un répit. 2. La dramatique sécheresse boostée par le phénomène El Niño n’est pas finie – loin de là. L’Indonésie a été tout particulièrement frappée, subissant d’impressionnants feux de forêts et de tourbières qui n’ont pas manqué de faire suffoquer une bonne partie de l’Asie du Sud-Est. 3. D’autre part, les investisseurs brésiliens et étrangers auront certainement tendance à redoubler de prudence en cas de ralentissement économique. 4. 5.

theconversation Il a beaucoup été question ces derniers mois, à la suite de la COP21, de l’urgence climatique, et les grands de ce monde ont promis d’agir. Mais il se pourrait bien qu’ils se fassent damer le pion par de petites îles tropicales, riches en vent et en soleil, et qui ne se trouvent pas plombées par des centrales électriques dépassées qu’il faut continuer à exploiter. De petits pays qui figurent également parmi les plus vulnérables face aux changements climatiques. Il n’est donc pas surprenant que sur les 15 États à ratifier totalement l’accord de Paris, le jour même de sa signature officielle à New York en avril 2016, 13 sont des îles tropicales. Dans toute la Caraïbe, le développement d’un secteur énergétique durable est tout à fait remarquable. Des évolutions similaires s’observent ailleurs dans les tropiques, comme à Aruba, aux Seychelles, à l’île Maurice et dans les îles du Pacifique. Durables sous le soleil Dans les petites îles, le prix de l’électricité est en général très élevé.

Où les gens meurent-ils de faim? La réponse en carte | Les cartes week-end Un texte de Danielle BeaudoinAu Soudan du Sud, le gouvernement a déjà déclaré la famine dans plusieurs comtés de l’État d’Unity, dans le nord du pays. Médecins sans frontières confirme qu’il y a bel et bien des poches de famine à cet endroit. « On parle de l’État d’Unity, parce qu’on a recueilli des gens dans une situation nutritionnelle épouvantable, et il est certain que des gens sont morts de faim là-bas », constate Rony Brauman, directeur d’études à la fondation Médecins sans frontières (MSF) et directeur de l’Humanitarian and Conflict Response Institute, à l’Université de Manchester, en Angleterre. Selon les Nations unies, 100 000 Sud-Soudanais de l’État d’Unity subissent la famine, et près du tiers de la population a un besoin urgent d’aide alimentaire. De son côté, MSF ne peut pas dire combien de personnes souffrent de la faim, mais l’organisme a de bonnes raisons de croire qu’il y a d’autres poches de famine dans les régions les plus disputées de ce pays déchiré par la guerre.

Thon rouge: le Japon pris la main dans le filet Le 16 août, le chalutier Vila Do Infante, long de 25 mètres et battant pavillon portugais, était dérouté sur le port de Lorient. A son bord, plus de 45 tonnes de thon rouge, pêchées sans autorisation. Le palangrier et sa cargaison ont été saisis. Mais il n’y a pas que dans l’Atlantique que la pêche illégale fait des dégâts. Sur le marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo, Kiyoshi Kimura, patron de la chaîne de restaurants Sushi Zanmai, posait fièrement le 6 janvier, sous les flashs des photographes, devant un thon rouge de 212 kilos. La lutte contre la surpêche du thon rouge du Pacifique - qui figure depuis 2014 dans la catégorie «vulnérable» de la liste rouge des espèces menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature - a pourtant fait l’objet de mesures ces dernières années. Pratiques illégales «L’état de l’espèce dans le Pacifique est une source de préoccupation extrême et assurer l’avenir de cette population est primordial», alerte Amanda Nickson.

Gestion de l'eau en Espagne et exemple de la huerta valencienne : ressources Le portail national d'Eduscol a signalé dans une actualité du 18 novembre 2016 la mise en ligne de ressources accessibles et gratuites de l'Instituto geográfico nacional, l'IGN espagnol. Ces ressources peuvent s'avérer très utiles pour construire une étude de cas sur la gestion de l'eau. Parmi ces ressources on trouve notamment Iberpix, d'où est extraite la saisie d'écran ci-dessous, représentant les usages du sol dans la huerta valencienne. Les parcelles en rose correspondent aux espaces bâtis de l'agglomération de Valence en Espagne, et les parcelles en jaune aux terrains agricoles. L'IGN espagnol met aussi à la disposition des utilisateurs une photothèque regroupant des photographies aériennes de différentes époques : la Fototeca Digital. À titre d'exemple voici deux photographies du même espace situé au sud-ouest de Valence, l'une provenant d'une campagne américaine de 1956-1957 et l'autre datant de 2014 :

L'agriculture au Brésil présentation Le produit intérieur brut par habitant de 10.000 dollars masque d’importantes disparités. En zone rurale, elles se traduisent par une agriculture duale et par l’existence de deux ministères de l’Agriculture. Troupeau de Nelore cows. Le Brésil joue dorénavant dans la cour des grands. Représentant 5 % du Pib, l’agriculture est un des secteurs majeurs de l’économie brésilienne. Avec un solde commercial de 79 Mds de dollars en 2012 pour 96 Mds d’exportations, l’agriculture a aussi largement contribué, par la rentrée de devises, au redressement économique du Brésil depuis la fin des années 1990. En employant 19 % de la population active, l’agriculture contribue largement à la réduction de la pauvreté. 19 % de la population active L’agriculture familiale regroupe 85 % des exploitations et fournit 70 % des aliments consommés mais elle ne représente que 20 % de la valeur ajoutée. La petite agriculture peine à s’insérer sur les marchés et à dégager des revenus.

Comment vivre sans pétrole La transition énergétique agite la COP21 et sûrement ce vendredi à l’Hôtel de ville de Paris le Sommet mondial des élus locaux pour le Climat. Initié il y a près de dix ans en Grande-Bretagne, un réseau unit des "villes en transition" dans 44 pays. Reportage d'Eric Chaverou dans l’une d’elles, Beauvais, plus connue pour son aéroport ! Complété par vos témoignages. Grégory Derville est l'un des initiateurs de "Beauvais en transition" Eric Chaverou © Radio France Beauvais, 60.000 habitants, capitale du low cost aérien, mais aussi depuis un an et demi ville en transition, sous l’impulsion notamment de Grégory Derville, Beauvaisien et enseignant en Sciences politiques à Lille 2. Car pour lui, alors que l’Opep se réunit à Vienne ce vendredi, « Notre dépendance au pétrole est hallucinante et qu'on le veuille ou non, il va bien falloir s'en passer. Le lombricompostage pour traiter naturellement ses déchets Des élus à l'écoute ? Vélyce, les vélos rouges prêtés par l'association BeauVélo.

Related: