background preloader

De plus en plus de Français prêts à consommer responsable - La Croix

De plus en plus de Français prêts à consommer responsable - La Croix
C’est plutôt une bonne nouvelle. La société GreenFlex, dont le but est d’accompagner les entreprises dans leur transformation environnementale et sociale, réalise de manière périodique une étude sur la « typologie » des Français, en tant que consommateurs face à ces enjeux. L’enquête de 2016 montre que « la part des Français concernés par les enjeux du développement durable et de la consommation responsable a fortement augmenté », souligne Élizabeth Pastore-Reiss, directrice générale déléguée de GreenFlex. Ces consommateurs sensibilisés représentent plus de 60 % des personnes interrogées (1), contre 45 % l’an dernier. « On voit que la Cop 21 a vraiment eu un impact sur les consommateurs », estime Élizabeth Pastore-Reiss selon laquelle les Français ont compris qu’une des meilleures façons de lutter contre le réchauffement climatique était de changer les modes de consommation. Huit catégories D’abord, les plus récalcitrants à changer, ceux que l’étude baptise « Les changez-rien ».

http://www.la-croix.com/Economie/Economie-solidaire/De-plus-plus-Francais-prets-consommer-responsable-2016-09-14-1200788881

Related:  Comportement d'achatMercatique articles diversmk réponse aux besoinsBac PROCONSO

Le profil du consommateur de bio Près de 42 % des foyers français consomment des produits bio (+ 7pts vs 2013), d’après la dernière vague de l’étude Kantar Media TGI. Quels sont les foyers qui consomment du bio ? Quels sont leurs insights ? Quand une marque permet aux consommateurs de fixer ses prix Et si c'était le consommateur qui décidait du prix et des conditions de production des produits qu'il achète? Partant de cette idée, une nouvelle marque, nommée "C'est qui le patron ?! La marque du consommateur", devrait faire son apparition dans hyper et supermarchés

Pourquoi Carrefour & Co s'échinent à inventer de nouveaux produits Les marques de distributeurs (MDD) cherchent à se relancer ! Depuis 2010, ces produits sous logo Carrefour, U ou Leclerc perdent du terrain face aux grands noms : dans les super et hypermarchés, ils sont tombés, en cinq ans, de 30 à 27,7% des ventes. "Leur image auprès du consommateur s'est dégradée, explique Jacques Dupré, chez IRI. Et comme les distributeurs se livrent une guerre des prix terrible sur les marques nationales, l'avantage compétitif des MDD se réduit." "Super fichier" sur les Français : les raisons de s'inquiéter... Un fichier visant 60 millions de Français Le gouvernement a publié au Journal officiel un décret autorisant la création d'un fichier baptisé TES, pour "Titres électroniques sécurisés". L'objectif est de recueillir les données des passeports et des cartes nationales d'identité. Autrement dit, pratiquement tous les Français seront "fichés" et des données plus ou moins personnelles seront collectées. Voici les principales raisons de s'inquiéter :

Marketing musical : le contrôle du consommateur par le son Allegro, battements par minute, tonalités majeures, mineures et crescendo sont des concepts étrangers à la majorité des consommateurs. Pourtant, leur utilisation en tant qu’outil d’amorçage cognitif sur certains lieux de vente influence directement leur comportement d’achat, sans qu’ils en prennent conscience, avec des processus sonores étudiés au décibel près par des professionnels. 50 à 75% des décisions d’achat se font en magasin et le marketing musical a un rôle clé à jouer dans ces décisions. En effet, nos sens sont influencés par notre cortex frontal qui peut être réorienté par une influence extérieure. Aujourd’hui, en France, plus de 250 000 lieux de vente diffusent de la musique d’ambiance, mais la plupart ne se contentent que de simples playlists sans aller plus en profondeur dans le potentiel de l’utilisation du son. Style, tempo & volume : l’art de la croche

Consommateurs, faites valoir votre droit à une information loyale ! Par Christine Pierre. Dans la jungle de la société de consommation, certains acteurs peu scrupuleux n’hésitent pas à enrober leur produit d’un papier cadeau plus que séduisant… quitte à tromper leurs clients ! Il est parfois bon de rappeler que les consommateurs ont des droits et sont en mesure d’exiger une totale transparence sur le marché. Information et protection des consommateurs. Sur le marché, les relations entre vendeurs et consommateurs sont réglementées par le Code de la consommation. Compte tenu de la vulnérabilité des consommateurs, il s’agit de protéger ces derniers face aux professionnels et leur garantir des droits relatifs à leur consentement, leur santé ou leur sécurité.

La bienveillance, nouveau levier de performance pour les marques Les consommateurs attendent des marques une relation qui ne soit pas uniquement marchande. Ils veulent être considérés dans leur globalité et cherchent une attention qui dépasse la simple délivrance d’un produit ou la seule exécution d’un service. Les marques qui arrivent à instaurer cette relation bienveillante gagnent leur préférence. Exemples et témoignages. La bienveillance génère de la préférence de marque Dans son nouveau magasin parisien, Leroy Merlin mise sur la relation humaine, à la fois dans le management des équipes et dans le service apporté aux clients.

Les 4 parties du dossier Les clients ne veulent plus uniquement acheter un produit. En magasin, ils attendent une expérience pédagogique, ludique ou encore émotionnelle, qui les motive à se déplacer. Et dans l’utilisation au quotidien, ils recherchent avant tout une solution qui s’adapte à leur besoin. La propriété n’est plus leur priorité. Etat des lieux et pistes d’avenir. > Retour au sommaire navigation contenu

Related: