background preloader

Quand une marque permet aux consommateurs de fixer ses prix

Quand une marque permet aux consommateurs de fixer ses prix
Et si c'était le consommateur qui décidait du prix et des conditions de production des produits qu'il achète? Partant de cette idée, une nouvelle marque, nommée "C'est qui le patron ?! La marque du consommateur", devrait faire son apparition dans hyper et supermarchés Carrefour (CA-22,40 € -0,40 %) dès la fin octobre. Le premier produit de cette nouvelle marque sera une brique de lait. Un choix hautement symbolique, après la bataille qui a opposé les producteurs laitiers à Lactalis pour une revalorisation des tarifs. "C'est (…) une première mondiale", déclare Nicolas Chabanne, président des Gueules Cassées, l'association anti-gaspillage alimentaire à l'origine de l'initiative, avec Laurent Pasquier de Mesgoûts.fr. >>> Vidéo. Cette fois, le partenariat a été établi avec la Laiterie de Saint-Denis pour la partie collecte et conditionnement, et avec Carrefour pour la distribution. Pour l'instant, la marque se cantonne au lait, mais ses fondateurs réfléchissent à l'étendre. >>> Vidéo.

http://www.capital.fr/bourse/actualites/quand-une-marque-permet-aux-consommateurs-de-fixer-ses-prix-1164004

Related:  RESSOURCES MERCATIQUESMercatique articles diversM53 MERCATIQUEPRIXprix

La Redoute vs Zalando : deux marketplaces de mode à la lutte Si dans l'Hexagone la place de marché de La Redoute est plus développée, celle de l'Allemand offre une belle couverture européenne. A condition d'y être accepté. En France, les deux principales marketplaces de mode sont celles de La Redoute et de Zalando. En englobant mode et maison, place de marché et ventes en propre, Laredoute.fr attire en moyenne 5,4 millions de visiteurs uniques par mois, quand l'audience de Zalando.fr, spécialisé dans la mode, s'élève autour de 2,2 millions de VU. D'autres marketplaces sont bien sûr actives sur ce segment : Amazon, qui se renforce rapidement sur cet univers, ainsi que Priceminister, eBay, Brandalley, Menlook ou Spartoo.

De plus en plus de Français prêts à consommer responsable - La Croix C’est plutôt une bonne nouvelle. La société GreenFlex, dont le but est d’accompagner les entreprises dans leur transformation environnementale et sociale, réalise de manière périodique une étude sur la « typologie » des Français, en tant que consommateurs face à ces enjeux. L’enquête de 2016 montre que « la part des Français concernés par les enjeux du développement durable et de la consommation responsable a fortement augmenté », souligne Élizabeth Pastore-Reiss, directrice générale déléguée de GreenFlex. Ces consommateurs sensibilisés représentent plus de 60 % des personnes interrogées (1), contre 45 % l’an dernier. « On voit que la Cop 21 a vraiment eu un impact sur les consommateurs », estime Élizabeth Pastore-Reiss selon laquelle les Français ont compris qu’une des meilleures façons de lutter contre le réchauffement climatique était de changer les modes de consommation. Huit catégories

Les sites de marque se meurent, vive Instagram, Tumblr, Snapchat ! Nescafé passe sur Tumblr, estimant que les sites web de marque sont « morts » Mi-septembre, Nescafé a transféré son site Nescafe.com vers la plateforme Tumblr, le réseau de microblogging de Yahoo qui permet de poster et de partager tout type de contenus. La marque veut ainsi faciliter les interactions avec les consommateurs et même « créer de vraies conversations avec le public ». Le prix pour les consommateurs Introduction Le contexte économique (crise, tension sur le pouvoir d’achat), les nouvelles possibilités offertes par les technologies de communication (internet et mobile) et les évolutions réglementaires de ces dernières années ont accru la compétition en matière de prix et conduit distributeurs et producteurs à s’engager dans une guerre des prix pour maintenir leurs volumes de ventes et leurs parts de marché. La communication sur les prix est devenue omniprésente qu’il s’agisse de mettre en avant des prix bas permanents ou des politiques promotionnelles. Parallèlement, facilitées par les progrès technologiques, les pratiques de prix différenciés selon les contextes d’achat et les niveaux de demande se sont développées. La perception des prix par les consommateurs est un phénomène complexe.

Les plus grands flops du marketing La lessive ALA (1969) En 1969, le géant lessivier Unilever décide de lancer la marque de lessive ALA qui contient des enzymes. Un spot publicitaire est mis en place dans lequel on transforme ces enzymes en personnages gloutons dévorant les tâches. Ce fut un échec commercial, les ménagères craignant qu’ils ne dévorent le linge. La lessive Persil Power (1994) Dans l’histoire qui oppose Unilever à son grand rival Procter & Gamble, l’année 1994 marquera un nouveau coup dur pour le premier. Le renouveau des services de proximité A Paris, un pressing propose une expérience 100 % digitale Un commerce de proximité peut-il réinventer son métier ? C’est le pari de deux étudiants qui ont créé à Paris le Lavoir Moderne, un nouveau service de pressing pour une prestation clé en main, sans aucun effort à fournir pour le client. Le principe est simple : le Lavoir Moderne vient chercher le linge sale à domicile et le rapporte lavé et repassé. L’entreprise prend en charge tous les vêtements, pas uniquement ceux réservés au nettoyage à sec.

Consommateurs, faites valoir votre droit à une information loyale ! Par Christine Pierre. Dans la jungle de la société de consommation, certains acteurs peu scrupuleux n’hésitent pas à enrober leur produit d’un papier cadeau plus que séduisant… quitte à tromper leurs clients ! Il est parfois bon de rappeler que les consommateurs ont des droits et sont en mesure d’exiger une totale transparence sur le marché. Information et protection des consommateurs. Sur le marché, les relations entre vendeurs et consommateurs sont réglementées par le Code de la consommation. Compte tenu de la vulnérabilité des consommateurs, il s’agit de protéger ces derniers face aux professionnels et leur garantir des droits relatifs à leur consentement, leur santé ou leur sécurité. Ces droits des consommateurs se traduisent donc chez les professionnels par une obligation de transparence et de loyauté.

La mercatique après-vente et la fidélisation Avoir de la clientèle et produire du chiffre d’affaires est une excellente chose pour une entreprise. C’est son poumon, son moteur, le facteur qui va ensuite rythmer tout le reste de son organisation. Une entreprise qui réalise tout son chiffre via un client ponctuel dans l’année va être extrêmement stressée alors qu’une entreprise qui multiplie les clients et qui s’est constituée une clientèle fidèle va pouvoir gérer sa situation avec moins de stress et on l’imagine, avec plus d’efficacité. La mercatique peut-être définie comme un ensemble d’actions menées par une entreprise qui a pour but de prévoir, constater, stimuler ou renouveler les besoins des consommateurs. L’état d’esprit mercatique conduit donc l’entreprise à se placer du point de vue du consommateur pour prendre les décisions lui permettant de répondre au mieux à ses besoins. Il faut donc traiter 4 sujets en même temps :

Related: