background preloader

Le Sport rend-il heureux ?

Le Sport rend-il heureux ?
Du bien-être de l’athlète aux vertus anti-dépressives du sport, l’Observatoire du Bonheur se penche sur ce qui se passe dans notre cerveau pendant l’effort Pas de doute, l’été 2012 sera placé sous le signe du sport : UEFA 2012 en football, Jeux Olympiques de Londres mais aussi les rendez-vous sportifs incontournables de tous les étés, du tennis au cyclisme… difficile d’échapper à ces évènements sportifs attendus avec impatience dans le monde entier par les athlètes et leurs supporters. Source de bonheur, celui de gagner, de se dépasser, voire de passion, mais aussi de déceptions, le sport n’en reste pas moins riche en émotions, tant pour le sportif qui le pratique que pour le supporter qui le regarde. Pourtant, nombreux sont les clichés des athlètes qui miseraient plus sur leurs muscles que sur ce qu’ils ont dans la tête pour réussir. Mais quels sont les effets réels du sport sur notre cerveau ? Les endorphines : de « l’extase du coureur » à la dépendance Le saviez vous?

http://www.observatoire-du-bonheur.fr/les-regards/le-sport-rend-il-heureux/

Related:  bonheur et le sportLe bonheur et le sportladevievedrineaubinlecamM22 le Bonheur

Des bienfaits - Le sport pour les handicapés En premier lieu, le gain de force musculaire apporte des facilités pour la personne porteuse de handicap. Le renforcement musculaire des membres supérieurs et du tronc est particulièrement important et utile pour tous ceux qui se voient dans l’obligation d’utiliser des cannes ou un fauteuil roulant. Les personnes en fauteuil doivent souvent effectuer leurs transferts à la force des bras, pour se coucher par exemple, c’est pourquoi le gain de muscle facilite ces transferts. Quelles sont les hormones stimulées par le sport ? - Le Blog d'Erwann La sensation de bien-être ressenti à la fin d’une séance de sport, vous l’avez déjà vécue ? C’est l’une des conséquences de la pratique sportive et c’est aussi pour cela que certains ne peuvent plus s’en passer. Nous allons vous présenter toutes les hormones secrétées par notre corps à travers un petit top 3.

LES INGRÉDIENTS DU BONHEUR : LES LOISIRS On poursuit la recherche de votre recette avec notre dernière catégorie qui ajoutera un soupçon de plaisirs à votre vie remplie de valeurs. Les loisirs!!! (Vous vous souvenez de l’importance qu’avait le jeu n’est-ce pas?) La première question est très simple : avez-vous seulement des loisirs? Plusieurs études scientifiques ont démontrées le lien étroit existant entre la qualité de vie, les émotions négatives et les loisirs. Ainsi, une participation active dans les loisirs est associée au bien-être psychologique (voilà!!!)

CDI - Lycée agricole Auguste Loutreuil - Estime de soi Dossier consacré à la contribution des activités physiques et sportives dans le développement de l'estime de soi. Mécanisme et rôle des diverses perceptions de soi dans la motivation des élèves : structuration du soi, le soi physique, formation des croyances sur soi. Impact des comparaisons sociales sur l'estime de soi. Stratégies d'auto-handicap comportemental ou revendiqué, mises en place par les élèves pour maintenir une bonne estime de soi en EPS. Présentation de l'outil numérique interactif "Rebonds et compagnie" conçu par l'USEP pour les jeunes dès 8 ans : démarche et méthodologie.

Faire du sport pourquoi Pour se faire plaisir, et faire l’expérience de nouvelles sensations corporelles En effet, des études montrent que le plaisir est la première motivation chez les jeunes pour faire du sport ; cela est même prouvé scientifiquement puisque le plaisir que l’on prend lors d’une activité physique se traduit physiologiquement par la sécrétion d’endorphines ; l’activité physique a donc une activité calmante grâce à ces substances produites par le cerveau. Pour se sentir bien, pour être en bonne santé Pratiquer une activité physique permet de mieux se protéger contre certaines maladies comme le diabète, l’obésité et les problèmes cardio-vasculaires qui peuvent en découler, et même les maux de dos. Même une demi-heure de marche quotidienne suffit pour fournir au corps une activité physique minimale. Pour faire l’expérience de relations sociales différentes

Bien-être - Le sport rend les enfants heureux La quasi-totalité des enfants scolarisés (99%) pratiquent un sport dans le cadre de leurs "études", avec une place de choix pour les sports collectifs, la natation et l'athlétisme. En moyenne, les parents citent 2,5 sports pratiqués en milieu scolaire. 70 % de ces parents estiment que le niveau d'activité physique est satisfaisant dans le cadre scolaire On peut également faire du sport en se rendant à l'école. Plus de 40 % des élèves effectuent le trajet à pied, en vélo ou encore en trottinette.

Faire du sport c'est vraiment le bonheur ! Trouver une activité qui nous correspond L'idéal est de choisir une activité qui nous correspond (ou plusieurs), en mode "loisir" ou en mode "compétition", selon son caractère et ses envies. Personnellement je fais de la Gym Suédoise (cardio, musculation, etc.), je monte à cheval (contact avec un animal et avec la nature) et lorsque je le peux et que la météo le permet, je fais du tennis (les terrains gratuits sont une vraie bénédiction !) et je travaille le cardio à vélo. La performance au regard de l’effort sportif : quelques réflexions Résumé La réalisation d’une performance sportive est souvent présentée tout à la fois comme l’objectif et la récompense de tous les efforts consentis lors de séances d’entraînement plus ou moins nombreuses, longues et intenses. L’effort sportif est indéniablement associé pour nombre d’individus, sportifs ou non, à l’idée de dépassement de soi. C’est pourquoi nous souhaitons dans cet article proposer quelques réflexions relatives à la performance corporelle dans le monde sportif en nous intéressant plus particulièrement au rapport à l’effort sportif.

Sport et handicap - EurekaSanté par VIDAL En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.× Endorphine - Hormone du plaisir sportif Les endorphines, ou endomorphines, sont libérées par le cerveau, et plus précisément par l'hypothalamus et l'hypophyse dans les situations de stress, qu'il soit psychologique ou physique, mais de façon plus significative pendant et après la pratique du sport, notamment de la course à pied. C'est un médicament anti-stress naturel à utiliser sans modération. Cette morphine endogène (produite par l'organisme) possède une structure moléculaire proche de celle des opiacées.

Comment psychologie et performance sont les meilleures alliées d'une carrière sportive Cet ouvrage propose de plonger au coeur des obstacles auxquels se trouvent confrontés les sportifs. Cédric Quignon-Fleuret, psychologue clinicien, partage la sphère intime des grandes personnalités sportives et pourvoyeurs de médailles. Il analyse les maux ou épreuves auxquels les champions sont confrontés, depuis leur enfance jusqu'à leur consécration sur le podium. Son propos s'appuie sur des interviews et des témoignages exclusifs qui, chaque fois, servent de socle à la présentation de l'auteur. Extrait de "Devenir champion", de Cédric Quignon-Fleuret, aux éditions Solar 1/2

JEUX PARALYMPIQUES. Le sport favorise-t-il réellement l'intégration des handicapés Épreuve de 1500m T54 à Londres, le 3 septembre 2012 (K.WIGGLESWORTH/SIPA). La réponse est délicate et complexe car elle est multifactorielle, contextuelle et dépend du vécu et ressenti de tout un chacun dont, au premier chef, les sportifs en situation de handicap. Qui plus est, de quelle type d’intégration, voire d’inclusion, parle-t-on ? Si un court article ne suffit pas et s’expose, de fait, à quelques raccourcis et caricatures, certaines pistes peuvent néanmoins être mises au jour pour alimenter le débat. DE BONNE HEURE, C’EST LE BONHEUR – Sport, santé et forme avec le sport Par Stéphane CASCUA, médecin du sport. Avec la participation de François DUFOREZ, médecin spécialiste des rythmes biologiques Faire du sport le matin, c’est bon pour le moral&nbsp,! Quand l’hiver prolonge la nuit bien au-delà de votre lever matinal, l’exercice physique réveille votre cerveau et vous synchronise avec vos contraintes sociales&nbsp,!

Related: