background preloader

10 femmes oubliées par les manuels scolaires qui ont pourtant révolutionné la science

10 femmes oubliées par les manuels scolaires qui ont pourtant révolutionné la science
Restez curieux. Suivez nous ! Ces 10 femmes d’exception ont eu une incidence significative sur diverses avancées scientifiques dans des domaines tels que la paléontologie, la médecine, la physique… et pourtant elles sont encore méconnues. le DGS vous offre donc une chance de découvrir ces femmes qui ont grandement participé à l’évolution scientifique au cours de l’Histoire. Mary Anning (1799-1847) : Paléontologue Elle n’avait que 12 ans lorsqu’elle et son petit frère ont découvert un squelette d’ichtyosaure près de leur ville natale en Angleterre, dès lors elle se passionne pour cette science qui étudie les fossiles. Alice Hamilton (1869-1970) : Chercheuse en maladies professionnelles Avec un doctorat en médecine en poche, obtenu à l’université du Michigan en 1893, Alice s’est lancée dans des études sur les conditions de travail en entreprises, principalement celles qui utilisaient du plomb, du mercure ou encore d’autres substances toxiques. Lise Meitner (1878-1968) : Physicienne Related:  Groupes & listes de femmesFeminisme egalité parité

An Impressive List of Female Authors from Antiquity | SENTENTIAE ANTIQUAE I received a link to the following in an email from my undergraduate poetry teacher the amazing poet and translator Olga Broumas. The post is on tumblr on a page by DiasporaChic, bit the original author who has already won my admiration is Terpsikeraunos. As usual, just when I thought I knew something, someone comes along to disabuse me of my pretensions! Aesara of Lucania: “Only a fragment survives of Aesara of Lucania’s Book on Human Nature, but it provides a key to understanding the philosophies of Phintys, Perictione, and Theano II as well. Melissa: “Melissa (3rd century BC)[1][2] was a Pythagorean philosopher…Nothing is known about her life. Perictione (I and II): “Two works attributed to Perictione have survived in fragments: On the Harmony of Women and On Wisdom. Phintys: “Phintys (or Phyntis, Greek: Φίντυς; 4th or 3rd century BC) was a Pythagorean philosopher. Cleopatra the Alchemist: “Three treatises survive. Dionysia: “Dionysia (fl.

Ces femmes au service de la France en 14-18 Durant la Première Guerre mondiale, les femmes ne se sont pas contentées d’être des mères et des épouses affectueuses et soucieuses de renforcer le moral de leur mari ou de leur(s) fils au front. Devenues chefs de famille, elles se sont aussi mobilisées, ont participé à l’effort de guerre, qu’elles aient été paysannes ou ouvrières. Plusieurs d’entre elles ont apporté un soutien direct à l’armée comme infirmières, espionnes, « marraines de guerre » ou comédiennes. Nombreuses ont été les veuves. >Voir ces femmes, héroïnes oubliées Les paysannes, « gardiennes du territoire national » Dès l’été 1914, les femmes remplacent les hommes partis au front. En plus d’assurer le quotidien de la ferme, elles se consacrent à la culture des champs. À cela s’ajoute le poids de l’éloignement du mari ou du (des) fils. Les ouvrières, de la confection à l’armement La mobilisation en 1914 entraîne une baisse de 20 % des effectifs de la main-d’œuvre masculine dans les usines. Les espionnes, soldats sans armes

Suffragettes et jujitsu, par Daniel Paris-Clavel (Le Monde diplomatique, février 2016) Réalisé par Sarah Gavron sur un scénario d’Abi Morgan, le long-métrage britannique Les Suffragettes est sorti en novembre 2015 (1). Bien qu’il ait le mérite d’exister et qu’il soit fort convenablement interprété, il a de quoi décevoir les tenants d’un usage du cinéma aussi dynamique que le sujet qu’il sert. A travers la politisation d’une jeune ouvrière, le film passe en revue quelques-unes des actions marquantes menées aux alentours de 1913 par les militantes en faveur du droit de vote des femmes. Car, pour conquérir leurs droits, ces aïeules du Mouvement de libération des femmes (MLF) des années 1970 ont su taper aux bons endroits. Rappelons quelques faits. Le jujitsu, littéralement « art de la souplesse », utilise la force de l’adversaire à son encontre, de sorte qu’il devient possible de terrasser un opposant physiquement plus costaud. Pour une femme, à cette époque, pratiquer un sport est déjà un acte politique. A son tour, la police apprend parfois à ruser.

Women who changed the world •Biography Online A list of famous influential women, including women’s rights activists, poets, musicians, politicians, humanitarians and scientists. Sappho (circa 570 BCE) One of the first known female writers. Much of her poetry has been lost but her immense reputation has remained. Cleopatra (69 BCE–30 BCE) The last Ptolemaic ruler of Egypt. Mary Magdalene (4 BCE–40BCE) Accounts from the Gospels and other sources suggest Mary Magdalene was one of Jesus’ most devoted followers. Boudicca (1st Century CE) Boudicca was an inspirational leader of the Britons. Hildegard of Bingen (1098–1179) Mystic, author and composer. Eleanor of Aquitaine (1122–1204) The first Queen of France. Joan of Arc (1412–1431) The patron saint of France, Joan of Arc inspired a French revolt against the occupation of the English. Mirabai (1498–1565) Indian mystic and poet. St Teresa of Avila (1515–1582) Spanish mystic, poet and Carmelite reformer. Margaret Fuller (1810–1850) An American women’s rights advocate. Susan B. Related

Invisibilisées Cecilia Payne-Gaposchkin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cecilia Payne-Gaposchkin signature Biographie[modifier | modifier le code] Sa précocité intellectuelle se manifeste dès l'école primaire. Elle décide alors de vouer sa vie à l'astronomie. Dans le cadre de ses travaux, sous la direction de Harlow Shapley, elle se fonde sur le système de classification d'Annie Cannon pour ses travaux sur la température des étoiles. Elle écrit un article en ce sens en 1924 et le fait relire par Henry Russell. Entretemps, celle-ci a défendu sa thèse en 1925, dans laquelle elle présente ses travaux et ses conclusions en laissant de côté la question de l'hydrogène. Devenue citoyenne américaine en 1931, c'est en 1933 qu'elle rencontre Sergei Gaposchkin lors d'un congrès en Allemagne. Cecilia Payne-Gaposchkin au travail. Bien que mariée, elle conserve son poste de chercheur, ce qui choque dans le cadre des normes de l'époque. Elle n'obtient cependant un poste fixe à Harvard qu'en 1938.

36 photographies de jeunes Amérindiennes qui dévoilent leur beauté unique Entre la fin des années 1800 et le début du 19e siècle, de sublimes photographies d’Amérindiennes ont été capturées. Tout en conservant la beauté naturelle de ces jeunes femmes et jeunes filles, ces clichés nous révèlent les habits traditionnels de ces filles de tribus parfois aujourd’hui disparues. Une belle et rare rétrospective que l’on vous propose de découvrir. La culture amérindienne pourrait avoir beaucoup à apprendre à nos sociétés. Malgré la beauté authentique de ces femmes amérindiennes, il ne faut pas oublier que ces tribus ont tout de même dû faire face à l’oppression et au massacre par d’autres populations.

Où sont les femmes d'exception? Trop peu au Panthéon Avec l'entrée de deux résistantes au Panthéon, quatre femmes se retrouvent aux côtés de dizaines de "Grands hommes" : "c'est un symbole, mais seulement le début d'un petit pas vers la réhabilitation de toutes celles qui ont marqué l'Histoire", estiment des féministes. "La +panthéonisation+ rend hommage aux grands personnages de l'Histoire de France. Il y a beaucoup plus que quatre femmes qui ont marqué l'Histoire, elles ont toutes leur place légitime au Panthéon", assure à l'AFP Anne Lazar, du collectif féministe Georgette Sand. "Nous souhaitons une meilleure visibilité des femmes, qu'elle soit médiatique, historique ou scientifique". Temple républicain sur le fronton duquel figure la devise : "Aux grands hommes la patrie reconnaissante", le Panthéon n'accueillait jusqu'ici que deux femmes sur 71 personnalités, la physicienne Marie Curie et Sophie Berthelot, qui n'y figure de surcroît qu'en qualité d'épouse du chimiste Marcellin Berthelot. -'Patrie reconnaissante aux grands humains'-

Fatema Mernissi, adieu à la pionnière de la cause féminine Vive émotion ce lundi matin à l’annonce de la disparition de Fatema Mernissi. C’est une immense voix de la sociologie et de la cause féminine qui s’est éteinte ce 30 novembre à Rabat. Une voix rauque et chaude, une voix libre. Fatema Mernissi était une pionnière. Après avoir soutenu sa thèse de sociologie aux États-Unis en 1974, elle a fait partie des professeurs phares de l’Université Mohammed V de Rabat, aux côtés de Abdallah Laroui et Abdelkebir Khatibi. Disparition d’une conteuse Forte de son immense culture autant en arabe qu’en français et en anglais, elle a puisé dans le patrimoine classique et l’histoire contemporaine pour fourbir ses arguments. Elle a touché les cœurs par son style frais et incisif, plein d’humour et de vivacité. Généreuse envers les jeunes Fatema Mernissi, c’était une intelligence toujours à vif. Tous se souviendront de son immense générosité envers les jeunes.

Liste des lauréates du prix Nobel Cet article considère la place des femmes dans l'attribution du prix Nobel. Ce prix a été décerné 58 fois à des femmes, dont deux fois à Marie Curie qui en est par ailleurs la première récipiendaire féminine. Avec 4 % de lauréates une fois les organisations écartées au cours des cent premières années d'existence de la distinction, la faible proportion de femmes ayant reçu un prix Nobel révèle le fossé des genres existant dans les domaines d'attribution du prix. Les femmes sont plus fréquemment récompensées pour des actions en faveur de la paix et en littérature, et même dans ces deux domaines, leur nombre est toujours très inférieur à celui des hommes. Plusieurs raisons sont pointées du doigt, différentes selon les périodes historiques. Frise des prix Nobel reçus par des femmes jusqu’en 2013. Nombre de lauréates[modifier | modifier le code] Le faible nombre de lauréates peut être expliqué en partie par le manque de propositions des femmes aux prix. En sciences[modifier | modifier le code]

Yves Saint Laurent a changé les garde-robes des femmes Pour recevoir tous les jours les articles et vidéos d'1jour1actu, merci de renseignez votre e-mail : Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel Milan presse appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de vous envoyer les newsletters que vous avez demandées. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité : Bayard (CNIL), TSA 10065, 59714 Lille Cedex 9. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.

Chronologie de la place des femmes dans les sciences Ceci est une chronologie de la place des femmes en sciences. Égypte antique (vers 2700 avant notre ère)[modifier | modifier le code] Égypte ancienne, IVe dynastie de l’Ancien Empire (2670 à 2450 avant J.-C.)[modifier | modifier le code] Pésèshèt, femme médecin égyptienne[1]. Mésopotamie, vers 1200 avant notre ère[modifier | modifier le code] Tapputi-Belatekallim est une parfumeuse mentionnée sur une tablette assyrienne en cunéiforme vers 1200 av. VIe siècle av. IIIe siècle av. Marie la Juive, à qui l'on attribue l'origine de certains ustensiles de laboratoire ainsi que la technique du bain-marie. IIe siècle av. Ier siècle av. Agnodice, femme médecin et gynécologue grecque. IIIe siècle[modifier | modifier le code] IVe siècle[modifier | modifier le code] Hypatie, mathématicienne, astronome et philosophe grecque appartenant au courant de l'École néoplatonicienne d'Alexandrie. Xe siècle[modifier | modifier le code] Mariam al-Ijliya, astronome originaire d'Alep, est une fabricante d'astrolabes.

Égalité hommes-femmes : c'est pas gagné… Pour recevoir tous les jours les articles et vidéos d'1jour1actu, merci de renseignez votre e-mail : Ces informations sont destinées au groupe Bayard, auquel Milan presse appartient. Elles sont enregistrées dans notre fichier afin de vous envoyer les newsletters que vous avez demandées. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6/01/1978 modifiée et au RGPD du 27/04/2016, elles peuvent donner lieu à l’exercice du droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, à la portabilité des données et à la limitation des traitements ainsi qu’au sort des données après la mort à l’adresse suivante, en joignant une photocopie de votre pièce d’identité : Bayard (CNIL), TSA 10065, 59714 Lille Cedex 9. Pour plus d’informations, nous vous renvoyons aux dispositions de notre Politique de confidentialité sur le site groupebayard.com.

Les femmes les mieux payées au monde Travailler 130 heures par semaine, c’est tout à fait possible selon Marissa Mayer. En toute décontraction, devant un journaliste de Bloomberg Businessweek manifestement très impressionné, cette femme d’affaires de 41 ans a révélé son secret : « Être assez stratégique quand vous allez dormir, prendre votre douche, et sur le nombre de pauses aux toilettes. » Une optimisation du temps de travail tellement extrême que l’on a du mal à la croire ! Comme s'il était humainement possible de concevoir une stratégie de ventes/acquisitions pendant sa phase de sommeil paradoxal. Pourtant, la DG de Yahoo! Une dirigeante controversée Trop sexy quand elle pose pour le magazine Vogue, trop superwoman quand elle refuse de s’arrêter à la naissance de ses jumelles, la présidente a l'habitude de déclancher un tollé. L’ex-vice-présidente de Google sait s’organiser, c’est certain. Découvrez les femmes les mieux payées au monde

Related: