background preloader

L'impunité des hommes célèbres.

L'impunité des hommes célèbres.
ATTENTION : TW violences conjugales et viol. Un nouvel article sur un sujet qui me tenait particulièrement à coeur (si vous me suivez sur Twitter vous m'avez probablement vu pété les plombs quelques fois sur ça), j'ai vraiment pris le temps parce que je voulais faire quelque chose de bien mais aussi parce que c'était pas facile de se farcir tous ces articles plus affreux les uns que les autres par ce qu'ils relataient ou les propos des journalistes qui sont plus prompts que l'éclair à défendre ou diminuer les crimes de ces chers messieurs. URG. J'espère que c'était ok à lire, désolée il y a beaucoup de textes mais c'est dur de mettre ce sujet là en image, parfois. Tout un tas de liens sur le sujet :- La vidéo de Laci Green sur les "fausses" accusations de viol - Un très bon article de Brain Magazine sur le sujet et un article de Diglee en réaction. - Un autre article sur le même sujet, qui aborde aussi l'affaire Baupin, sur le HuffPost. - Une liste de mecs célèbres abuseurs (en anglais) Related:  Réflexion // Points de vue

7 raisons pour lesquelles tant d’hommes ne comprennent pas le consentement sexuel – Vous n'êtes pas ici Je vous propose aujourd’hui la traduction d’un article écrit par David Wong le 3 novembre 2016 sur Cracked.com. L’article original est ici. Il détaille des mécanismes qui incitent les hommes à ne pas prendre en compte le consentement des femmes en matière de sexualité (ce qu’on appelle la culture du viol). Je le trouve clair et bien illustré par des exemples de culture populaire très connus. Comme toujours, n’hésitez pas à commenter si vous avez des remarques à faire sur le fond ou la forme (la traduction, la grammaire et l’orthographe…). Eh bien, il y a une chose que vous devez savoir : depuis ma naissance, on m’apprend que c’est exactement ce comportement que les femmes désirent. Nous continuons à enseigner cela aux garçons, tous les jours. 7 — « Imposer son désir aux femmes les fait tomber amoureuses » Donc nous sommes bien d’accord que les héros de culture pop influencent les jeunes, n’est-ce pas ? Très bien, voici la première leçon que j’ai reçue sur le consentement sexuel. Sexy.

Babylone 2.0 : 52.000 connards. - TWO GIRLS, ONE MAG. Depuis ce matin, je ne pense qu’à ce chiffre : 52.000. Depuis ce matin, j’ai envie de pleurer. J’ai appris l’affreuse existence d’un groupe secret sur Facebook, Babylone 2.0, où des hommes partagent avec d’autres des photos prises à l’insu de leurs conquêtes ou envoyées en privé par leurs conquêtes « certifiées pêches perso ». C’est l’histoire de 52.000 connards. Le groupe est secret. J’ai aussi demandé à voir des publications. Je cite (je vous épargne la photo, le lien et autres mais j’ai les captures sous la main) : « Première contribution : c’est très loin de l’avion de chasse qu’on traque tous, certes, mais du haut de mes 27 ans, je ne pouvais refuser ce taudis de 44 ans, juste pour rajouter une ligne sur le cv. Cette superbe citation est accompagnée d’une photo de la victime (oui, il s’agit d’une victime pour le coup) prise de dos, nue, de toute évidence sans qu’elle s’en aperçoive. Et la page n’est qu’une collection de ce type de posts. Femme = viande Ainsi donc, on en est revenus là.

Yes, I’m Here Alone – Medium It was Thursday afternoon, much like today. I’d been invited to the soft launch of a new restaurant that evening, and I’d invited a guy I’d recently met through online dating to join me, only to have him cancel last minute. For anyone who’s tried online dating, this isn’t that surprising; without a face to face interaction, people generally feel less bad about not keeping their commitments. Regardless, as the evening quickly approached, I reached out to a handful of friends and colleagues, trying to find someone to join me last minute. As someone who tries to live her life with a “no regrets” mentality, the choice was clear: I’d go alone. About twenty minutes into the event, as I sat sipping my drink, listening to a Mariachi band, minding my own business, an older gentleman approached me, and asked with a tone of utter surprise: “Are you here alone?” Shots fired. As if this wasn’t already clear enough from the context clues, thank you sir for pointing out the obvious. Yes, I’m here alone.

SexNegative? | Le Seum Collectif [Ce texte contient des descriptions de viol. Nous avons choisi de présenter deux textes qui montrent le débat actuellement en cours, au sein du Seum des meufs, sur la question du sexe hétéro ] C’est une réalité pour les femmes que d’avoir à composer sans cesse avec le sexe forcé au cours d’une vie normale. Le sexe imposé, habituellement le coït, est un enjeu central dans la vie de chaque femme. Elle doit s’y plaire ou le contrôler ou le manipuler ou y résister ou l’éviter ; elle doit développer une relation au sexe imposé, à l’insistance masculine sur le coït. Laquelle d’entre nous n’a jamais été confrontée au sexe forcé au cours de sa vie ? En réalité, le premier rapport hétéro c’est le début d’une longue vie de contraintes face à l’exigence de coït, mais aussi de stratégies qu’on imagine, qu’on teste, qu’on met en œuvre. « Je ne trouve pas que ma première fois ait été violente au sens physique du terme, par contre je suis sûre qu’elle a été à 100% forcée. Elle doit s’y plaire

C'est violent d'être ramené à une paire de seins, surtout quand on a 15 ou 16 ans Je suis en désaccord profond C'est un message qui passe facilement ; c'est vrai, de quoi se plaint cette Jennifer ? Elle devrait savoir à quoi elle s'expose, non ? Elle devrait "assumer" les commentaires sur son physique, non ? Ce n'est pas bien grave en plus. Et quoi, même si elle était nue, on ne pourrait rien dire ? Le message qu'on envoie à des jeunes filles, de 15-16 ans environ via ce poster, c'est que c'est leur faute si on les traite mal. C'est l'agresseur qui est coupable, pas la victime. Salope ou coincée Cependant, quand bien même elle aurait vu sa photo et se serait dit : "Waow je suis sexy là-dessus", elle en a le droit. Comment s'y retrouver entre les figures méprisées de la coincée et la salope ? Une mentalité nauséabonde Le message qu'on envoie à des jeunes garçons de 15-16 ans est donc le suivant : ils ont le droit, et même le droit justifié, presque bienfaiteur, de dire leur opinion dans les termes qu'ils souhaitent, sur le comportement des femmes. Yannicke de Stexhe

Les mots tuent Quand l’accouchement se vit dans la violence Humiliations, gestes brutaux et actes médicaux imposés: de plus en plus de femmes prennent la parole pour dénoncer les «violences» vécues pendant leur accouchement. Si leurs témoignages sont terrifiants, ce phénomène reste difficile à quantifier. «La pire douleur de toute ma vie», c’est ainsi que Nina, une jeune femme de 30 ans résidant à Bayonne, se souvient du jour où elle a donné naissance à son petit garçon. Le lendemain matin, le médecin constate que le travail n’a toujours pas commencé. «J’ai senti ma chair être coupée» «Je ne sens plus les contractions, je ne sais pas quand il faut pousser !» Le bébé finit par sortir, il est rapidement emmené par une sage-femme. «Mauvaise mère» L’anesthésiste n’arrivera jamais. Le lendemain, une autre équipe l’aide à se lever. Même si plus d’un an s’est écoulé depuis son accouchement, Nina n’a toujours pas “digéré” la manière dont elle a été prise en charge : «On ne m’a jamais expliqué pourquoi les choses se sont passées comme cela. Traumatismes

Stars et agresseurs sexuels, le combo tabou Mi-mai, le comédien Laurent Lafitte provoquait un tollé à Cannes pour avoir osé tacler Woody Allen et Roman Polanski et évoquer les accusations d’agressions sexuelles qui leur collent aux basques depuis des décennies. «Cela fait plaisir que vous soyez en France, parce que ces dernières années, vous avez beaucoup tourné en Europe, alors que vous n’êtes même pas condamné pour viol aux Etats-Unis.» Dans l’assistance, ça a rigolé jaune, poussé des «oooohhh» de gêne/honte/scandale/amusement avant de reprendre un visage stoïque et sourire bright, paillettes obligent. Petit rappel des faits. Pendant des années, rien de spécial. Néanmoins, la société a la fâcheuse tendance à nous lobotomiser avec des poncifs erronés et redoutables. Évidemment, Woody Allen est loin d’être le seul concerné. Ça n’aura pas servi à grand-chose puisque JL récidive et se prend une seconde condamnation en mai 2015 pour avoir demandé à une jeune de 14 ans de s'adonner à des jeux sexuels par webcam interposée.

Related: