background preloader

L'histoire par l'image

L'histoire par l'image
Related:  Les raboteurs de parquets

Histoire des arts de Rombas: | LES RABOTEURS DE PARQUETS DE GUSTAVE CAILLEBOTTE Titre: Les raboteurs de parquetsAuteur: Gustave CaillebotteRéalisation: 1875Type de œuvre tableauSupport: Huile sur toileDimension: 102 x 146,5 cm Conservation: Musée d'Orsay, Paris (don en 1894)Genre: scène de genre ( vie quotidienne ) .Lumière sur... Gustave Caillebotte est un peintre, collectionneur et mécène français né à Paris le 19 août 1848 et mort à Gennevilliers le 21 février 1894, à l'âge de 45 ans.Après avoir commencé des études de droit, il entre dans l'atelier du peintre académique Léon Bonnat. En 1873, il réussit l'examen d'entrée de l'Ecole des Beaux-arts. Issu d'une famille d'industriels, il hérite à la mort de son père, en 1874 d'une fortune suffisamment conséquente pour pouvoir se consacrer à sa passion : la peinture. En 1875, son tableau : " Les Raboteurs de Parquet " est refusé au Salon. Après sa mort, l'Académie des Beaux Arts protesta contre l'entrée de ces tableaux au musée du Luxembourg, en qualifiant cela d' "offense à la dignité de notre école". .Contexte:

Gustave Caillebotte Les raboteurs de parquet Les raboteurs de parquet Ce tableau constitue une des premières représentations du prolétariat urbain. Si les paysans (Des glaneuses de Millet) ou les ouvriers des campagnes (Casseurs de pierres de Courbet) ont souvent été montrés, les ouvriers de la ville ont très rarement fait l'objet de tableaux. Contrairement à Courbet ou Millet, Caillebotte, bourgeois aisé, n'introduit aucun discours social, moralisateur ou politique dans son oeuvre. L'étude documentaire (gestes, outils, accessoires) le place parmi les réalistes les plus chevronnés.Caillebotte a suivi une formation académique auprès de Bonnat, et la perspective accentuée par l'effet de plongée et l'alignement des lames de parquet est conforme à la tradition. L'artiste a dessiné une à une toutes les parties de son tableau, avant de les reporter au carreau sur la toile.

Le Réalisme – Aparences: Histoire de l'Art et actualité culturelle Art, politique et « vie moderne » Le passage d’une économie encore largement agricole à une économie de type industriel est à l’origine d’une spectaculaire croissance de la population urbaine et, parallèlement, d’une sensible détérioration des conditions de vie du nouveau prolétariat urbain. L’idéalisme humanitaire du XVIIIe siècle cède alors la place à une ardente exigence de réformes politiques et sociales, contrée par l’opposition intransigeante d’une élite résolue à maintenir ses privilèges. Un affrontement violent est inévitable. La Blanchisseuse, 1863, Honoré Daumier, (Paris, Musée d’Orsay). Les Raboteurs de parquet, 1875, Gustave Caillebotte, (Paris, musée d’Orsay) Les Cribleuses de blé, 1855, Gustave Courbet, (Nantes, musée des Beaux-Arts) La peinture réaliste s’affirme en contradiction avec les idéaux moralistes qui avaient caractérisé l’art académique. Daumier : « Il faut être de son temps » La Troisième classe, vers 1862-1864, Honoré Daumier, (New York, Metropolitan Museum)

Comparaison avec les repasseurs

Related: