background preloader

Une alliance en or : Barack Obama aurait vendu des armes à Riyad pour 115 milliards de dollars

Une alliance en or : Barack Obama aurait vendu des armes à Riyad pour 115 milliards de dollars
Le Center for International Policy va publier un rapport, selon lequel, lors de la présidence de Barack Obama, les Etats-Unis auraient conclu au moins 42 contrats dans le domaine militaire avec l’Arabie saoudite, a annoncé Reuters. Selon les nouvelles révélations, le président Barack Obama a conclu une quantité sans précédent d’accords dans le domaine militaire avec l’Arabie saoudite : des contrats dont la valeur totale est estimée à 115 milliards de dollars. La majorité de ces accords concernent la livraison d’armes variées : armes individuelles, chars, hélicoptères, missiles air-sol, navires de défense antimissile et navires de guerre... En outre, Washington fournit des services de maintenance et de formation aux forces de sécurité saoudiennes. A titre de comparaison, les Emirats arabes unis, deuxième plus gros importateur d'armes américaines pendant cette période, ont acheté pour 4,7 milliards de dollars de contrats. Related:  -

Fermeture du site: le maire de Belfort écrit à Hollande pour amener Alstom à revenir sur sa décision Damien Meslot, maire LR de Belfort, a demandé dans une lettre ouverte au président français d'intervenir auprès d'Alstom Transport pour «amener ses dirigeants à revenir sur leur décision» d'arrêter la production de trains dans l'usine d'ici à 2018. «L’Etat est actionnaire à hauteur de 20% du capital d’Alstom. Vous avez le pouvoir d’intervenir et de sauver un bastion industriel français, symbole de notre savoir-faire et de notre renommée internationale», estime Damien Meslot dans son courrier, dont l'AFP a pris connaissance. L'édile rappelle également que le gouvernement s'était «engagé à maintenir le site de Belfort», lors de la visite de l'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron sur le site belfortain, en mai 2015. «Je vous demande, au nom de tous les Belfortains mais aussi des salariés d'Alstom Belfort, de faire respecter la parole donnée par votre gouvernement», écrit Damien Meslot. Lire aussi : Alstom : Bercy exige «une phase de négociation» sur l'usine de Belfort

Duterte traite Ban Ki-moon d'«imbécile» : «Rien à foutre, je suis le président des Philippines» Le président philippin Rodrigo Duterte s'en est pris à Ban Ki-moon, le qualifiant d'«imbécile» pour ses réserves concernant la campagne d'élimination des trafiquants de drogue dans le pays. Il a aussi assuré ne pas avoir voulu insulter Barack Obama. Le président philippin, connu pour ses tirades controversées, a provoqué un scandale cette semaine à la veille d'un sommet des pays d'Asie du Sud-Est, en qualifiant Barack Obama de «fils de pute». Mais Rodrigo Duterte a déclaré devant la communauté philippine de Jakarta, où il était en visite, que l'expression philippine «putangina» ne devait pas être prise au pied de la lettre, que c'était une «expression ordinaire utilisée par tout le monde». Ces remarques visaient, a-t-il assuré, le département d'Etat, qui s'était dit préoccupé quant à la situation des droits de l'Homme dans l'archipel du fait de la campagne antidrogue lancée depuis le début de l'été par son président. Je n'en ai rien à foutre. «Je n'en ai rien à foutre.

La Corée du Nord réalise un cinquième essai nucléaire et se félicite de ses capacités atomiques Pyongyang a confirmé avoir effectué un cinquième essai nucléaire et déclaré pouvoir monter des têtes nucléaires sur des missiles balistiques. Cette annonce intervient peu après une forte explosion près d'un site d’essais nucléaires du pays. «La standardisation des ogives permettra à la Corée du Nord de produire autant d’ogives nucléaires plus petites, plus légères et diversifiées en termes de puissance qu’elle le veut», indique le communiqué de Pyongyang sur le site de l’Agence centrale de presse nord-coréenne. Les autorités du pays affirment en outre qu’aucune fuite de matériaux nucléaires n'a eu lieu lors de l’essai et qu’il n’a donc eu aucun impact négatif sur l’environnement. Plus tôt, une forte explosion entraînant une secousse d’une magnitude de 5.3 sur le site d’essais nucléaires de la Corée du Nord avait été annoncée par le Service géologique des Etats-Unis, ce qui laissait supposer que le pays avait potentiellement conduit un nouveau test.

Ouverture libre | Le caillot de sang d'Hillary Clinton Les journaux que nous pouvons consulter, aux Etats-Unis comme ailleurs, attachent une importance extrême au rapport de 58 pages que le FBI a publié vendredi 2 septembre à propos de l'enquête effectuée sur la messagerie privée utilisée par la candidate démocrate à la présidentielle, Hillary Clinton, lorsqu'elle était secrétaire d'Etat, de 2009 à 2013. C'est moins le fait lui-même, dont le FBI avait souligné la gravité mais sans vouloir engager de poursuites, qui est souligné, mais le fait que le rapport mentionne des trous de mémoire dont souffre ou souffrait Hillary Clinton, liés à une commotion cérébrale survenue en décembre 2012, et qui avait provoqué dans son cerveau « un caillot sanguin ». Beaucoup pensent que la gravité du trouble pathologique dont souffrait – et souffre encore vraisemblablement – la candidate démocrate à la Maison Blanche devrait suffire, non seulement à la rendre incapable d'exercer les fonctions présidentielles, mais même de poursuivre sa campagne. Donations

On se fout de notre gueule, mais on le mérite : la preuve | Insolentiae Voilà ce qu’un article des Échos disait il y a un an… Lisez-le attentivement ! « Énergie : GE boucle le rachat «stratégique» d’Alstom » La clôture du rachat des 70 % de l’équipementier français a lieu ce lundi. Arrêt sur image : le pédégé est à Belfort, je répète, le pédégé de General Electric vient, il y a un an, faire le pimpim à Belfort. Source de la preuve ici sur le site Les Échos Puis vous pouvez lire la dépêche d’aujourd’hui, un an plus tard… où en gros, on ferme Belfort, Alstom n’a jamais vendu de tégévé aux USA… mais maintenant on va se faire piller la technologie par nos copains les Américains qui produiront leur tégévé avec notre savoir-faire mais chez eux… en fermant chez nous notre usine de train. On se fout donc royalement de notre gueule, mais comme tout le monde s’en fout et que le Patapouf élyséen fait des tweets « @fholland »…. nous n’avons que ce que nous méritons. Charles SANNAT

Les vidéos de la réinformation Pour les fainéants qui ne veulent pas lire, quelques vidéos pour comprendre le monde tel qu'il est. Citation de Woody Allen : La différence entre les optimistes et les pessimistes, c'est que les pessimistes connaissent les dossiers. J'ajouterais que parmi les optimistes, il y a aussi beaucoup de menteurs et de cyniques et que changer votre vision du monde ne sera pas facile mais si vous êtes en train de lire ce blog, c'est qu'au fond de vous même vous avez déjà commencé à en prendre conscience. Liens récents Pour moi !! Les banques centrales sont maintenant prêtes à lancer leur Brave New World Article original de Brandon Smith, publié le 31 Août 2016 sur le site alt-market.comTraduit par le blog Le Meilleur des mondes (Brave New World) est un roman d’anticipation dystopique, écrit en 1931 par Aldous Huxley. La dernière réunion de la Réserve fédérale à Jackson Hole, dans le Wyoming, est terminée et jusqu’à présent, il semble que le monde de l’investissement en général ne se réjouisse pas trop au sujet des déclarations de Janet Yellen, ainsi que de celles d’autres responsables de la Fed. En fait, beaucoup de gens sont à la recherche d’une certaine clarté sur ce que la banque centrale est en train de planifier. Plus important encore, les investisseurs veulent savoir pourquoi la Fed est soudainement si catégorique sur la poursuite des hausses de taux d’intérêts en 2016. Voici la question qui effraie les marchés grand public – de nombreux traders sont avides, mais pas nécessairement débiles. Imaginez un instant que ces prêts n’ont jamais cessé.

Que faire à propos de la Crimée ? par Ron Paul La Crimée est-elle sur le point d’imploser ? Les médias grand public rapportent que la Russie a amassé des troupes sur sa frontière avec l’Ukraine et pourrait chercher à s’engager dans un conflit armé. Les Russes disent avoir arrêté une équipe ukrainienne de sabotage qui s’était infiltrée en Crimée dans le but d’attaquer une infrastructure clé. Des troupes russes s’exercent en Crimée, et le Président russe, Vladimir Poutine, a visité la péninsule en fin de semaine dernière. Les Ukrainiens se sont plaints auprès de leurs alliés européens d’une invasion imminente par la Russie. Bien que les Etats-Unis aient tendance à blâmer ces tensions exclusivement sur la Russie, d’autres pays sont loin d’être innocents. Comment pouvons-nous être certains que les Etats-Unis soient derrière le coup de 2014 ? L’ambassadeur Pyatt semble incontrôlable. Lorsque les médias grand public discutent de la Crimée, ils ne parlent que d’une chose : c’est la région qu’a annexée la Russie.

Barack à frites dans le sable Fin de mandat bien sombre pour l'occupant de la Maison Blanche... La Chambre des représentants vient de voter, dans un tonnerre d'applaudissements, une loi autorisant les citoyens américains à poursuivre en justice l'Arabie Saoudite pour les attaques du 11 septembre 2001. Le Sénat avait déjà approuvé à l'unanimité la dite loi en mai et celle-ci, ceinte du sceau du Congrès US dans son entier, se retrouve maintenant sur le bureau d'Obama. Et là, Barack à frites se retrouve dans une véritable impasse. Guère étonnant qu'il ait tout fait pour que le vote n'ait pas lieu, car quoiqu'il fasse maintenant, il est perdant. S'il met son veto, c'est sa propre descente aux enfers. On imagine la fureur indignée des familles des victimes s'étendre comme une traînée de poudre à la population américaine toute entière. La camp démocrate serait également sens dessus dessous puisque tous ses députés et sénateurs ont voté en faveur de la loi. Les Saoudiens sont absolument furieux, on l'imagine aisément.

Pétition demandant la grâce d’Asia Bibi au Président du Pakistan Monsieur le Président de la République du Pakistan, Dans son arrêt d’appel du 16 octobre 2014, la Haute Cour de Lahore a confirmé la condamnation à mort de Mme Aasiya Noreen Bibi – connue dans le monde entier sous le nom d’Asia Bibi – prononcée par un juge de première instance en application de la loi sur le « blasphème » (section 295-C du Code pénal du Pakistan). Or le jour de son arrestation, le 14 juin 2009, une foule avait poussé Asia Bibi vers la maison du chef de son village en criant « mort pour la chrétienne ! ». Après qu’elle ait reçu des coups de bâton, le mollah avait insisté : « Veux-tu te convertir pour avoir une religion digne de ce nom ? « Je suis innocente et je n'ai rien fait de tout ce dont on m'accuse » a déclaré Asia Bibi. Eh bien, le 16 octobre 2014, la Haute Cour de Lahore a rejeté les arguments de ses avocats qui ont montré qu’elle était victime de fausses accusations et de témoignages peu crédibles. · Après enquête, M.

Related: