background preloader

Enluminures en Islam

Enluminures en Islam
L’entrelacs géométrique C’est dans les traditions de l’Antiquité gréco-romaine tardive, celles des Byzantins et des Sassanides, que viennent puiser les premiers artistes musulmans. Reprenant des motifs décoratifs traditionnels, comme la palmette, la feuille d’acanthe ou les rinceaux de vigne, ils les transforment, les stylisent et les associent les uns aux autres, produisant ainsi un art spécifique ; l’entrelacs géométrique et l’arabesque, autrefois secondaires, en constituent le principe organisateur et lui donnent son unité esthétique. S’inspirant du cloisonnement de certains décors antiques, la construction géométrique des décors se développe dans un contexte où l’intérêt pour les mathématiques est largement répandu. Reprenant et complétant les traductions réalisées dès le VIIIe siècle à partir du grec et de l’indien, de nombreux travaux sont consacrés à la géométrie et à ses applications pratiques. Related:  calligraphie et enluminuresenluminuresculture islamique

La calligraphie persane A travers l'entretien avec M. Heidari, éminent maître calligraphe à l'Association des calligraphes d'Iran "La calligraphie persane est un art ancien à la chronique mouvementée et aux racines profondément enfouies dans l’Histoire. De la naissance de l’écriture coufique à la calligraphie "moderne", l’évolution des différentes formes d’écriture offrent un intérêt esthétique et historique inépuisable. Le style Nasta’liq, par Mohammad Heidari La calligraphie "moderne" commence au Xème siècle avec Ibn Moghleh Beyzavi Shirâzi et sa classification en six branches des différents styles de la calligraphie coufique. Les six styles qu’il a extrait de la calligraphie coufique sont nommés les six calames [1] : le naskh [2], le tholth [3], le roq’a [4], le rehyân [5], le muhaqqaq et le tawqî’. Les deux périodes les plus fécondes de la calligraphie sont l’époque safavide et l’époque qâdjâre, avec de nos jours, une renaissance indiscutable de cet art après plus d’un siècle de stagnation. Le style ta’liq, par Mohammad Kâzem Esfahâni Ghalame Golzâr (écriture ornée de fleurs) La Revue de Téhéran remercie M.

L’enluminure au Moyen Âge Sur la surface unie et blanche du parchemin qui composait un codex prenaient place deux éléments : le corps de texte calligraphié et le décor appelé enluminure. Ce terme, découlant/dérivant du verbe latin illuminare – littéralement mettre en lumière – « rassemble plus largement tous les éléments décoratifs et les représentations imagées exécutées dans un manuscrit pour l’embellir ». Couleurs et métaux L’enlumineur débutait son travail par une ébauche plus ou moins soignée qui, le plus souvent à la mine de plomb, s’effaçait sous la couche de peinture finale. Le choix de la technique ou des procédés utilisés dans un manuscrit était déterminé par divers facteurs comme le choix du support ou le prix assigné à sa réalisation. A l’intérieur d’un même manuscrit pouvaient se succéder et se côtoyer diverses manières (peinture, dessin, esquisse, croquis, jeu de plume) mais également plusieurs matières. Peintres et ateliers Glossaire Animé : Constitué principalement d’êtres vivants. Lettrine : a. b.

Ateliers IMA : Arabesques et entrelacs, 1, rue des Fossés Saint-BernardPlace Mohammed V - Institut du monde arabe - PARIS - 05 mai 2012 - 28 juin 2012 05 mai 2012 - 28 juin 2012, Institut du monde arabe , 1, rue des Fossés Saint-BernardPlace Mohammed V , PARIS - France Familles Enfants, à partir de 6 ans Paré d'un nouvel éclat, le nouveau musée de l'IMA permet aux participants une découverte de précieuses calligraphies et enluminures à travers les manuscrits qui leur sont présentés.A l'atelier, ils s'initient à l'art de la belle écriture, au maniement du calame (roseau taillé en biseau), à l'élaboration à l'encre dorée de compositions et d'ornements plus ou moins complexes et réalisent une belle page à la façon d'un manuscrit ancien. Réalisées en grands formats lors des ateliers, les créations collectives sont exposées lors des célébrations du 25ème anniversaire de l'IMA.

admirations, CARLO ROCCELLA, créateur de vitraux,, Vitrail et Vitraux Contemporains, 34 Rares sont les créateurs qui frayent les chemins, qui ouvrent les portes et les idées. Voici une galerie de vitraux dont les créateurs, souvent très éloignés de mon univers artistique, m'ont néanmoins donné le courage de regarder en face le jour et de présenter à la lumière mes propres vitraux. Leurs auteurs sont souvent français, car j'ai pu voir les œuvres là où ils les ont créées : c'est la seule manière de connaître et aimer les œuvres d'art en général et le vitrail en particulier. Deux vitraux cisterciens. Considéré comme un des fondateurs de l'architecture contemporaine, F.L. Plusieurs très beaux livres sont consacrés à l'oeuvre-vitrail de FLW. Pour en savoir plus sur l'oeuvre architecturale de F.L. C'est l'artiste le plus représentatif d'une génération de verriers qui a su conjuguer en quelques années, principalement en Lorraine, les talents de chefs d'entreprise, d'inventeurs infatigables et de créateurs. Grüber : chargement et exportation des tuyaux de fonte. 1928 G. Empeaux

L'entrelacs baroque, une culture de l'entrelacs Partout dans le baroque l’entrelacs est présent, dans les formes et les esprits, De la peinture à la musique en passant par la ferronnerie, la sculpture, … De l’Allemagne à l’Espagne, de l’Italie à l’Amérique Latine Avec une faible présence dans la France aux monarques absolus, et ceci n’est probablement pas fortuit. Transversalités Nous aurons l’occasion de revenir au baroque et à ses liens, entrelacés, avec le jazz, une musique qui domine le vingtième siècle et préfigure probablement le vingt-et-unième. Les temps Le XVIIs marque l’apogée du baroque. Par ailleurs, l’expression artistique baroque n’est pas suelment lié à un temps mais s’exprime à tout moment. Les lieux Europe surtout mais aussi Amérique Latine Les arts Architecture Ferronnerie Musique Orfèvrerie Peinture Sculpture

L'enluminure Tazhîb L’histoire du tazhîb et ses évolutions au cours des siècles Motifs décoratifs utilisés dans l’ornement des bâtiments La peinture traditionnelle iranienne est un art très ancien dont on peut retrouver les traces dans les cavernes et les rocher de Dusheh, Hamyâneh et Mirmilâs situés dans le Lorestân, dont les dessins remontent à des millénaires avant la naissance de Jésus-Christ. Motifs décoratifs utilisés dans l’ornement des bâtiments et des vêtements Durant les premiers siècles après l’apparition de l’Islam, le tazhîb consistait en de simples dessins géométriques que l’on réalisait normalement aux premières et aux dernières pages du Coran. Le tazhîb continua à se développer pendant l’époque seldjoukide. L’utilisation du Tazhib dans l’enluminure des manuscrits A l’époque safavide, la taille des enluminures ainsi que leurs formes eurent tendance à diminuer et on utilisa désormais le doré, le noir et le bleu comme couleurs du fond principal du dessin. Les motifs constitutifs de tazhîb

Trésors enluminés des musées de la région Centre Art du livre par excellence, l'enluminure consiste à rehausser un texte par l'apport d’un décor orné d'or ou de couleurs. S’il semble en France être l'apanage des bibliothèques publiques, les musées en conservent aussi de remarquables témoins certes moins nombreux et parfois moins connus mais tout aussi prestigieux. Un regain d’intérêt se manifeste depuis quelques années à travers les grands musées européens pour ce pan trop souvent ignoré de leurs collections. Après le Louvre en 2011, les musées de sept régions se dévoilent à travers trois expositions simultanées dans le cadre d’un partenariat avec l’Institut national d’histoire de l’art. Le parcours de visite s’attache plus largement aux grandes évolutions stylistiques du XIe au XVIe siècle, aux différents usages du livre et de l’illustration et aux survivances de cet art face aux grandes mutations de la Renaissance. Cette exposition virtuelle présente les œuvres recensées dans la base collections des musées de la région Centre.

le Château de la Grange - San de Sénart L'association des amis du Château Propriété du Conseil Général du Val de Marne, le château et son parc ont accueilli au XXème siècle l'Institut hospitalier Gustave Roussy. Loué par la commune de Savigny, il est devenu un foyer d'activités culturelles, animé par l'association des « Amis du Château de la Grange » qui y organise régulièrement concerts, visites et reconstitutions historiques. Ses écuries sont utilisées par la police équestre municipale. En 2004, une maison de retraites pour malades Alzheimer s'est installée dans les locaux de l'ancien Institut Gustave-Roussy. Un grand programme de restauration est prévu d'ici 2007 pour ouvrir le domaine à des multiples activités sociales et culturelles. Egalement réaménagé : des jardins à l'anglaise et à la française mais aussi un jardin botanique typique du 19ème siècle. 19ème siècle : un château romantique

Entrelacs en clés de voute Ainsi, l’entrelacs se clés de voute, aussi ! En fait, il n’y a pas à en être étonné. Plein de raisons ou d’hypothèses peuvent être avancées. Figure au sens puissant et à la forme qui peut être concentrée et cependant simple, l’entrelacs peut occuper un espace réduit. La clé de voute, en tant que point d’intersection d’une combinaison d’arches évoque l’entrelacs, tant par le réseau que par le nœud. En voilà quelques uns. Clé de voute, Abbatiale de Crécy la Chapelle Clé de voute, Tiglieto

Related: