background preloader

Snowden : une base américaine au Royaume-Uni utilisée pour des frappes au Yémen

Snowden : une base américaine au Royaume-Uni utilisée pour des frappes au Yémen
Edward Snowden a diffusé des lettres prouvant que la base de Menwith Hill aurait été utilisée non seulement pour la surveillance mais aussi pour mener des frappes dans des pays où les Etats-Unis n’avaient pas à s’engager militairement. The Intercept a publié plusieurs dizaines de lettres fournies par Edward Snowden pour lever le voile sur la mystérieuse base de Menwith Hill au Royaume-Uni, la plus grande base de la NSA en dehors du territoire américain. Selon la version officielle, les Américains l’utilisent pour surveiller et pour échanger des données avec leur allié britannique. Mais, selon les éléments présentés par Edward Snowden, les Etats-Uni auraient mené leurs opérations secrètes de «recherche et destruction» au Moyen-Orient depuis cette base, et notamment dans les pays où ni les Etats-Unis ni le Royaume-Uni ne mènent la guerre officiellement : au Yémen et au Pakistan. Menwith Hill est une base située dans le Yorkshire et appartient à la Royal Air Force (RAF) britannique. Related:  -

«Je vais vous dévorer vivant» menace le président philippin à l'attention de Daesh La vengeance est un plat qui se mange froid pour Rodrigo Duterte. Après un attentat dans son village natal revendiqué par des islamistes affiliés à l'EI, le président se dit prêt à les «dévorer tout cru avec du sel et du vinaigre». «Ils paieront. Et quand ce jour viendra, je vous dévorerai devant une foule. Cette fois, ses flèches sont adressés à Abu Sayyaf, un groupe islamiste de l'archipel ayant prêté allégeance à Daesh, qui a eu la mauvaise idée de commettre un attentat dans la ville de Davao, sur un marché bondé, tuant 14 personnes et en blessant 68 autres. Classés sur la liste des organisations terroristes par les Etats-Unis, les militants d'Abu Sayyaf vivent reclus sur une des îles au sud des Philippines. Adepte des méthodes musclées, le président Duterte est sous le feu des critiques depuis son investiture fin mai, sa lutte contre les trafiquants de drogue ayant fait près de 2000 morts en quelques mois.

Julian Assange promet d'exclure Hillary Clinton de la présidentielle avant le débat du 26 septembre Le lundi 26 septembre, 2016 Donald Trump et Hillary Clinton se retrouveront à l’université Hofstra à Hempstead, New York, pour expliquer au public américain comment ils vont gérer le pays en tant que président des États-Unis. Le débat, qui est le premier débat entre les deux candidats en lice pour les élections présidentielles le 8 novembre, devait initialement avoir lieu à l’université d’État Wright dans l’Ohio, mais il a plus tard été déplacé à Hofstra, en raison de problèmes budgétaires. Cependant, avant que le débat n’ait lieu, Julian Assange, le fondateur et rédacteur en chef de l’organisme journalistique sans but lucratif WikiLeaks, a déclaré que sa prochaine publication sur Clinton la mettra hors de la course présidentielle. WikiLeaks publie des informations secrètes, des documents « fuités », et des médias classifiés de sources anonymes. La divulgation par Wikileaks a placé le Parti démocrate dans le désarroi. Source : AnonHQ

Des nanorobots capables de libérer des médicaments dans le corps par le contrôle de l’esprit – Intelligence Artificielle et Transhumanisme Qui aurait pu penser que les cafards pouvaient venir en aide à l’humanité ? Les scientifiques de la Bar-Ilan University, avec l’aide du Interdisciplinary Center en Israël, ont conçu des nanorobots injectables, et ils les testent sur ces petites créatures. Étonnamment, cette technologie contrôle la libération de médicaments nécessaires au cerveau pour le fonctionnement même de ce dernier. Ce travail a été publié dans le journal PLOS ONE. Ces robots microscopiques sont équipés de nanoparticules en oxyde de fer qui agissent comme des « portes » pour le contrôle de la libération de médicaments nécessaires au cerveau. A cette fin, l’équipe affirme que les nanorobots peuvent être très utiles dans le cas de problèmes mentaux tels que la schizophrénie ou les troubles de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. traduction Virginie Bouetel Engadget, PLOS ONE J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème Un robot origami ingérable pour livrer des médicaments Dans "Implants - Puces - Biométries"

La mission spatiale à destination de l'astéroïde menaçant décolle demain Sci-tech URL courte Le 8 septembre 2016, à l'aide du lanceur Atlas V de la compagnie United Launch Alliance (ULA), la fusée dotée de l'appareil spatial OSIRIS-Rex sera lancé depuis la base de lancement de Cap Canaveral afin d'effectuer l'étude de l'astéroïde Bénou. La sonde devrait atteindre l'astéroïde en août 2018, prélever des échantillons sans atterrir, et revenir sur Terre en 2023. Le satellite de 800 millions de dollars (711,7 M EUR) est déjà installé à bord du lanceur. Après avoir atteint l'astéroïde en 2018, l'appareil spatial collectera des données spécifiques telles que des mesures et des photos, des prélèvements d'échantillons de sol à l'aide de sa main robotique et tout ceci sans atterrir, mais en s'approchant très près de la surface de l'astéroïde. Ce n'est pas par hasard que l'astéroïde Bénou a été choisi.

Argentine : les pommes de la rigueur Quand les politiques vous parlent avec les yeux qui brillent de Changement, de Change, de Cambio, mieux vaut se méfier de ces professions de (mauvaise) foi... Après tout comme disait l'autre, « les promesses n'engagent que ceux qui y croient ». Mais bien des peuples, tels autant d'amants cocus, cèdent à la tentation de revenir à leurs anciens amours, fussent-ils néolibéraux ! L'usure du kirchnérisme1 après deux mandats en dents de scie a conduit une majorité d'Argentins à se jeter dans les bras de Mauricio Macri, l'ancien maire de Buenos Aires et président du légendaire club Boca Juniors. Macri a été élu président de l'Argentine en novembre 2015. S'en est suivie une cure d'austérité qui aurait rendu delgadito un gaucho amateur de bonne chère (pléonasme) : les généreuses subventions à l'énergie ont brusquement pris fin, faisant exploser les factures de gaz et d'électricité des particuliers et des entreprises. En attendant, la grogne des Argentins est là7.

Les temps forts de l’interview de Poutine par Bloomberg | Actualités russes 1. La Russie est prête à engager une discussion sur les îles Kouriles avec le Japon Le premier ministre japonais Shinzo Abe était parmi les invités du forum de Vladivostok. Interrogé par Bloomberg sur un accord éventuel entre la Russie et le Japon concernant l’archipel des Kouriles (territoire disputé par la Russie et le Japon suite à la Seconde Guerre mondiale), Vladimir Poutine a déclaré que la Russie était prête à reprendre le dialogue, qui avait été gelé à l’initiative du Japon il y a quelques années. Il ne s’agit pourtant pas de commerce autour de ces territoires, il faut chercher un compromis qui puisse convenir aux deux parties. « Cela n’a rien à voir avec un quelconque échange ou une vente », a précisé M. 2. Le correspondant de Bloomberg a demandé en plaisantant à Vladimir Poutine si la Russie était, par exemple, prête à rendre Kaliningrad (ancienne ville allemande de Königsberg, rattaché à l’issue de la Seconde Guerre mondiale). 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. M.

Giulietto Chiesa : 15e anniversaire des attentats Le 11 septembre prochain correspondra au 15e anniversaire du plus grand attentat terroriste de l’Histoire. Des fleuves d’encre ont coulé depuis à ce sujet : qui l’a fait ? Quels objectifs politiques poursuivaient ses organisateurs ? Nous ne reprendrons pas cette discussion ici. L’auteur de ces lignes a depuis toujours soutenu que les 19 "pirates de l’air" emmenés par Ben Laden n’auraient en aucun cas pu réaliser un tel plan. Il existe une foule de preuves montrant l’implication dans cette opération de puissantes forces liées à différents services secrets, à commencer par certaines branches de la CIA et du FBI, de l’ISI pakistanaise, des services secrets saoudiens et ceux, très certainement impliqués, du Mossad israélien. Le travail de la "Commission sur le 11/9" (aussi appelé "version officielle") ne résiste pas à une innombrable quantité d’objections… faites par des chercheurs ou des journalistes indépendants dans le monde entier. Giulietto Chiesa – août 2016

Un satrape et un siège Chers amis, désolé pour ce léger contretemps indépendant de notre volonté. La semaine écoulée a vu un certain nombre d'événements ou d'évolutions importants. Commençons par la mort d'Islam Karimov, satrape de l'Ouzbékistan depuis son indépendance en 1991. Personnage rusé et retors, il était le symbole de ces potentats centre-asiatiques issus du soviétisme. Comme son collègue turkmène au nom imprononçable (Gourbangouli Berdimoukhamedov) et aux mesures originales, Karimov était extrêmement sourcilleux sur l'indépendance de son pays, bien plus que les leaders des trois autres -stan. Connaissant parfaitement le byzantinisme de la région et sachant ménager les susceptibilités locales, Poutine procéda par petites touches afin de ne pas se mettre à dos ce pays-clé de l'Asie centrale.

« La bouffonade hollandaise continue.Patapouf baisse les impôts pour se payer la présidentielle… !! » L’édito de Charles SANNAT | Insolentiae Mes chères impertinentes, mes chers impertinents, J’exècre la démagogie, le mensonge et la facilité. Si quand tout va bien ces bassesses politiques courantes restent supportables malgré tout, il est évident que lorsque la situation de votre pays est dramatique et que cela concerne tous les fronts, ce type d’attitude et cette façon de faire de la politique sont profondément indignes des enjeux auxquels nous sommes confrontés. Il est évident que nous avons un défi social et communautariste pour le moins phénoménal à relever. Il est évident que nous sommes face à un défi environnemental. De la même manière, les défis politiques que posent l’Europe ou la mondialisation sont considérables. Les défis technologiques risquent également de s’avérer redoutables, sans oublier bien évidemment les aspects économiques qui sont loin, très loin d’être glorieux. Rassurez-vous : les impôts monteront dès sa réélection obtenue… C’est vrai que pour lui… « ça va mieux »… Il est déjà trop tard. Charles SANNAT

Interdire les rejets toxiques dans le Parc National des Calanques #BouesRouges Depuis 50 ans, l'usine de production d'alumine de Gardanne, près d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), bénéficie d'un droit de rejeter en mer ses résidus toxiques. Plus de 30 millions de tonnes de boues rouges toxiques ont été ainsi déversées dans les fonds marins. Plusieurs associations de défense de l'environnement et de riverains dénoncent la toxicité et la radioactivité de ces boues rouges. Pour Ségolène Royal, "il aurait fallu avoir le courage d'imposer à l'entreprise une mutation du site et une dépollution". "Les dernières enquêtes de l'Anses (Agence française de sécurité alimentaire et sanitaire) ont démontré qu'à l'endroit des rejets, il y avait une contamination beaucoup plus forte aux métaux lourds", une pollution "dangereuse pour la santé", a-t-elle noté. Il est impensable qu'un site naturel continue à subir la pollution d'une entreprise (ALTEO) en toute légalité

Actualite-or & argent - le-monde est pret à dérailler. Beaucoup de gens sont conscients du fait que le monde avance tout droit vers l’Enfer, et se sentent déconcertés parce qu’ils ne sont pas capables de discerner, au travers du brouillard de propagande, ce qui se passe véritablement – après tout, le progrès et les avancées technologiques ne sont-ils pas supposés rendre la vie meilleure à toujours plus de monde ? Il y a deux raisons pour lesquelles le monde est en train de dérailler. La première est l’abandon de la monnaie honnête suite à l’abolition de l’étalon or par Nixon en 1971. Une décision qui n’aurait eu aucune importance à l’échelle globale si le dollar était une devise locale, mais il ne l’est pas. L’autre raison pour laquelle le monde est sur le point de passer par-dessus bord est que le complexe militaro-industriel a pris le contrôle des Etats-Unis et de son gouvernement, chose qui était perçue comme un grave danger dès 1961 par Dwight D Eisenhower. Mais revenons-en à l’or.

Les États-Unis contre les États-Unis en Syrie Par Eric Margoulis – Le 2 septembre 2016 – UNZ Review. Quel bordel ! Au cœur de la folle guerre, les groupes armés et soutenus par les États-Unis combattent d’autres groupes rebelles soutenus par les États-Unis. C’est possible car la Maison Blanche a lancé la guerre en Syrie, puis a perdu le contrôle du processus enclenché. Mais l’administration Obama a un secrétaire d’État bien faible et un groupe de stratèges féminins qui sont les pires commandants militaires depuis Louis XV, qui avait mis sa maîtresse, Madame de Pompadour, en charge des forces militaires pendant la guerre de sept ans. En conséquence, les deux bras de la stratégie de puissance étasunienne, le Pentagone et la CIA, sont partis dans des directions différentes en Syrie. En ayant assez de l’incroyable incompétence de la Maison Blanche, l’armée étasunienne a lancé et soutenu son propre groupe rebelle en Syrie, pendant que la CIA faisait la même chose de son coté. Eric Margoulis Article original publié dans UNZ Review

Trois cibles et trois leurres Par Marc Rameaux − Le 28 juillet 2016 − Source le-troisième-homme La situation est telle que nous semblons être cernés de toutes parts, sans savoir laquelle des menaces est la plus critique : néolibéralisme, islamisme, ou corruption et lâcheté de l’état détournée à des fins personnelles ? Savoir lesquelles sont les causes, lesquelles les effets, comment trouver des parades, et laquelle des trois est la plus critique nous est difficile. Dans de telles situations, il faut garder la tête froide, affronter les menaces une par une, en gardant surtout le sens des priorités. Le néolibéralisme Nous le plaçons en tête des menaces létales qui pèsent sur nos libertés. En définitive, le néolibéralisme a connu une trajectoire similaire à celle qui a mené du marxisme à une société totalitaire, en inversant ses valeurs mais en suivant les mêmes mécanismes d’oppression : Le leurre est ici de faire une confiance aveugle dans les mécanismes du libéralisme, même pris dans une bonne acception. Pourquoi ?

Related: