background preloader

A l’ère de l’« informatique en nuages », par Hervé Le Crosnier

A l’ère de l’« informatique en nuages », par Hervé Le Crosnier
Tel un fluide vital, l’information numérique se trouve partout dans nos sociétés ; elle circule dans les réseaux, s’affiche sur les écrans, s’écoute sur les téléphones mobiles... Tous les artefacts matériels autrefois intimement associés à nos pratiques d’accès à l’information — livres, journaux, disques, affiches, tableaux, albums photos — cèdent du terrain devant les outils électroniques. Les entreprises aussi se convertissent au numérique. Bons de commande, factures, suivi de livraison, archivage comptable et légal, documentation des produits, relation avec la clientèle : le cycle de vie du document organisationnel passe, dans la majorité des cas, par un circuit informatique. On parle de « dématérialisation » pour désigner cette séparation entre le support physique et le contenu. L’ère numérique ne s’embarrasse pas de la localisation des données. Taille de l’article complet : 1 752 mots.

Transnets - Blog LeMonde.fr Définition et logiciels libres Le concept d' ( ) 1) constitue en la déportation sur des serveurs distants des traitements informatiques traditionnellement localisés sur les postes des utilisateurs. Dans les schémas conceptuels informatiques, le symbole du nuage est généralement utilisé pour représenter Internet ; le nom de ce concept évoque donc que les services clients sont externalisés vers le nuage (Internet). Ce qui différencie principalement le modèle d'informatique en nuage d'autres modèles précédemment établis est que le traitement ne s'effectue pas en un endroit géolocalisé précis. Par exemple, une boîte de courriel pourrait être physiquement stockées en partie dans des serveurs à Paris, en partie dans des serveurs à New York, en partie dans des serveurs à Tombouctou… mais lorsqu'un usager accède à cette boîte, il la voit en intégralité exactement comme si elle était physiquement contenue dans une seule machine. Le stockage de fichiers est probablement l'un des services les plus connus déporté dans le nuage.

Paul Virilio : Le critique de la vitesse - Essais Urbaniste et philosophe, il est devenu un penseur clé pour comprendre notre monde épris de technologie et d'immédiateté Curieux bonhomme, en vérité, mais auteur aussi rare que précieux. Né en 1932 à Paris d'un père communiste et d'une mère catholique bretonne, Paul Virilio est urbaniste de « profession ». Il dirigea l'École spéciale d'Architecture au début des années 1970. C'est pourtant comme philosophe que son œuvre a conquis une influence discrète mais profonde. Paul Virilio 1932. 1968. 1990. 1991. Lorsqu'il entreprit de dénoncer, voici une quinzaine années, le règne ambigu et désintégrateur de la « vitesse », Virilio fut mal compris. Le temps fracturé se ramène aujourd'hui à une suite d'« immédiatetés ». Quand j'essaie de dire « où je suis » par le truchement de mon téléphone portable, cela n'a plus grand sens puisque le portable est lui-même en mouvement, accompagné par les ondes qui l'environnent et qu'il capte. Prenons un autre exemple. => Tous «Les géants de la pensée»

Amélie Voirin (Voirin Consultants) : "Un réseau social d'entreprise doit s'affranchir de toute notion de hiérarchie" - Réseau social d'entreprise : bonnes pratiques - Journal du Net Solutions JDN Solutions. Quels sont les prérequis à la réussite de son projet RSE ? Amélie Voirin. Elle repose sur quatre grands piliers. Tout d'abord l'analyse d'un contexte et de la culture d'entreprise qui amène à prendre le pouls par rapport à la maturité de l'organisation globale, la relation à la hiérarchie, les méthodes de travail historiques, les enjeux générationnels entre les babyboomers et ceux de la génération Y et C, celle de la collaboration, de la communication et de la création. Ensuite, il est important d'avoir un outil, et d'être au claire sur les besoins, l'innovation, l'intelligence collective, et le renforcement de la culture d'entreprise. Le troisième pilier est celui de la vision, tenant compte du contexte et du besoin de définir une grande vision des objectifs à atteindre pour que les énergies soient concentrées pour atteindre un objectif commun. Enfin, le dernier pilier est le plan d'accompagnement, avec la déclinaison en actions concrètes de la vision.

les-medias-sociaux---conference-annuelle-2e-edition- - grandes-conferences - evenements Les activités sur les médias sociaux représentent maintenant 23 % du temps passé en ligne par les internautes américains ; 65 % des publicités en ligne sont évaluées sur la performance. Dans un tel contexte, il devient nécessaire de s’approprier les modèles de monétisation des médias sociaux. Nielsen Q3 2011 Cet atelier pratique vous permettra de découvrir les modèles d’affaires les plus innovants et les plus performants, et de comprendre comment bâtir votre plan afin que votre organisation récolte de réels bénéfices par l’utilisation de médias sociaux. L’introduction aura pour objectif de démystifier l’impact économique des communications digitales, et plus particulièrement des médias sociaux. L’atelier abordera des questions cruciales telles que : Quels sont les modèles d’affaires des différentes marques qui utilisent les médias sociaux ? Comment utiliser les indicateurs de performance comme levier d’un modèle d’affaires profitable ? Comment vendre les médias sociaux à votre patron ?

Définition « article publié sur le site de l’Atelier le 14 janvier 2010″ Le sens du terme « Cloud Computing » est aujourd’hui confus pour beaucoup. L’objet de ce billet est de partager les définitions que nous utilisons chez OCTO Technology. Genèse et définitions La genèse du Cloud Computing fut la suivante : 3 grands acteurs du Web (Google, Amazon et Salesforce) font le même constat ; ils ont développé un « nuage informatique » de très grande envergure pour faire tourner leurs applications, et leurs datacenters disposent des ressources inutilisées ; chacun, à sa manière, va proposer à d’autres entreprises de faire tourner leurs applications sur leur « nuage informatique », en faisant du Cloud Computing. Les plateformes de Cloud Computing permettent aux entreprises de bénéficier de : « applications en location » : les SaaS qui s’exécutent sur le Cloud. En quoi l’architecture du Cloud est-elle différente de celle de nos SI? Le Cloud Computing reprend ces trois propriétés et en ajoute deux :

Internet, une industrie lourde, par Hervé Le Crosnier Les centres de données capables de fournir la puissance de calcul et le stockage forment un enjeu industriel majeur. Ce qui ne va pas sans une pression accrue sur les ressources naturelles et la redistribution des emplois qualifiés. Dans la ville de The Dalles (Oregon), le long de la rivière Columbia, deux immenses hangars de la taille d’un stade de football se dressent de part et d’autre des quatre immenses tours de refroidissement. C’est le siège d’un centre de données de Google, adapté à l’indexation du Web et capable de fournir les réponses dans des délais remarquablement courts à des milliers d’utilisateurs simultanés. Est-ce une aubaine pour les régions victimes de la désertification des anciennes industries ? Taille de l’article complet : 802 mots. Vous êtes abonné(e) ? Connectez-vous pour accéder en ligne aux articles du journal. Vous n'êtes pas abonné(e) ? Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site. Accès sans abonnement

Related:  Tendances WebINFORMATIQUE et InternetTo curate 1rimka