background preloader

Défense en ligne

Défense en ligne

BUG BROTHER - Blog LeMonde.fr - Renseignement, Défense, Technologie, Terrorism La Démocratie : démocratie directe et représentative, peuple, pouvoirs et libertés ARTE - Le dessous des cartes Le blog de Gérard Filoche Secret défense L'intervention française au Mali (opération Serval), qui a démarré de manière fracassante le 11 janvier dernier, était dans les cartons depuis 2009. Une planification de l'état-major, baptisée Requin, prévoyait alors quasiment ce qui advenu cet hiver. Et qui a failli être déclenché à plusieurs reprises sous la présidence Sarkozy... Puis après l'élection de François Hollande, qui juge le dossier malien prioritaire, tout se met en place à partir du 31 octobre 2012. L'offensive des djihadistes en janvier servira de coup de sifflet pour y aller. Attention, il ne s'agit pas d'un récit détaillé des opérations militaires depuis janvier - à la manière de Jean-Christophe Notin sur l'Afghanistan ou la Libye. L'ouvrage revient sur les causes de cette crise, c'est-à-dire à la fois la déliquescence de l'Etat malien et la montée en puissance des groupes terroristes au Sahel, comme AQMI, qui trouvent leur origine dans la guerre civile algérienne.

Démocratie Directe E-Diplomacy map shows which leaders talk to each other on Twitter We all know that Barack Obama (or at least, his staff), is on Twitter, sending out messages under @barackobama. Turns out, so are lots of world leaders (or rather, their surrogates). There’s Toomas Hendrik Ilves, the president of Estonia. There’s Dmitry Medvedev, the prime minister of Russia. So are the leaders of Canada, Mexico, Brazil and Rwanda. Heck, even Ayatollah Ali Khamenei, the Supreme Leader of Iran, is on Twitter: @khamenei_ir. What does this all mean? But this week, some journalists over at the Agence France Presse have put together a neat interactive online tool, called E-Diplomacy, that shows which countries follow which others, how much social discussion is going on between various countries, diplomats, and world thinkers. "At least at the margin, these forces can bolster an "offline" movement by women and men in the streets.

Secret Défense Georges-Henri Bricet des Vallons est un spécialiste des Sociétés militaires privées (SMP). Il est l'auteur d'un livre "Irak, terre mercenaire" (Favre, 2009). Docteur en sciences politiques, il collabore à l'Institut Choiseul, pour lequel il a co-dirigé le numéro de Sécurité globale sur la privatisation de la guerre. Au lendemain du colloque de la FRS sur ce la privatisation de la sécurité, nous l'avons interrogé sur la polémique déclenchée par Bruno Delamotte, pdg de Risk&Co. Comment réagissez vous au propos de Bruno Delamotte ? Il énonce un certain nombre de vérités. Que doit faire le gouvernement français sur le sujet, et que doit-il surtout ne pas faire ? Rendons d’abord grâce à l’autorité gouvernementale de s’être saisie du débat, alors la question était totalement taboue il y a encore quelques années. Il s’agit de trouver notre propre formule. L'affaire d'Arlit au Niger témoigne d'un dysfonctionnement.

Related: