background preloader

ASPC MAI 2001 Giardia lamblia FICHE TECHNIQUE SANTÉ-SÉCURITÉ - MATIÈRES INFECTIEUSES

ASPC MAI 2001 Giardia lamblia FICHE TECHNIQUE SANTÉ-SÉCURITÉ - MATIÈRES INFECTIEUSES
Pour partager cette page, veuillez cliquez sur le réseau sociale de votre choix. Les Fiches techniques santé-sécurité : agents pathogènes (FTSSP) (auparavant appelées Fiches techniques santé-sécurité pour les substances infectieuses) sont des documents techniques qui fournissent chacun une description des propriétés dangereuses d'un agent pathogène humain en particulier, ainsi que des recommandations relatives au travail de laboratoire comportant cet agent. L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a produit ces documents expressément pour informer le personnel de laboratoire qui travaille avec ces matières infectieuses. Il convient toutefois de noter qu'au Canada, le travail comportant des agents pathogènes pourrait exiger le respect des lois et lignes directrices internationales, nationales et provinciales. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les FTSSP, veuillez vous adresser au groupe de l'évaluation des risques de biosécurité. l'Immunodéficience humaine, virus de Related:  Autres informationsAutres informations francophones

Giardia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Giardia sont des parasites intestinaux unicellulaires. Espèces[modifier | modifier le code] Giardia ardeaeGiardia intestinalisGiardia microtiGiardia murisGiardia psittaci Références[modifier | modifier le code] Référence NCBI : Giardia (en) Portail de la microbiologie JOURNEES 3R - 2001 - Le ragondin (Myocastor coypus), hôte réservoir de la Grande Douve du foie (Fasciola hepatica). Ecole Nationale Vétérinaire de Nantes, UMR ENVN/INRA 1034 « Interactions H6te - Parasite – Milieu », Atlanpole, La Chantrerie, B.P. 40706, 44307 Nantes Cedex 03 La fasciolose est une affection économiquement très importante chez les ruminants domestiques. Des herbivores sauvages sont également sensibles à la Grande Douve du foie (Fasciola hepatica), mais leur rôle dans l’épidémiologie de la fasciolose reste à définir. L’objet de cette étude est de préciser le rôle du Ragondin (Myocastor coypus) comme hôte réservoir de la Grande Douve du foie, sur une enquête menée en Loire- Atlantique, département particulièrement riche en zones humides et très touché par la fasciolose. • Télécharger le fichier PDF (113.2 ko) • Voir tous les textes de : Agoulon A. | Chauvin A. | L’Hostis M. | Ménard A. • Voir tous les textes dans les thèmes : Parasitisme | Ruminants (général) | Santé animale

CDC MMWR 07/09/01 Outbreak of Powassan Encephalitis --- Maine and Vermont, 1999--2001 Powassan (POW) virus, a North American tickborne flavivirus related to the Eastern Hemisphere's tickborne encephalitis viruses (1), was first isolated from a patient with encephalitis in 1958 (1,2). During 1958--1998, 27 human POW encephalitis cases were reported from Canada and the northeastern United States (3). During September 1999--July 2001, four Maine and Vermont residents with encephalitis were found to be infected with POW virus. These persons were tested for other arbovirus infections found in the northeast after testing for West Nile virus (WNV) infection was negative. Case Reports Case 1. The patient had not left Maine for 25 years. Case 2. The patient had not left Maine in several months before illness onset. Case 3. Case 4. Editorial Note: These four cases of POW encephalitis are the first reported in Maine and Vermont and the first in the United States since 1994 (4). References* Artsob H.

INVS - 2008 - Investigation de cas groupés de giardiose parmi les passagers et l'équipage d'une croisière – Canal du Rhône à Le 12 novembre 2008, l’Institut de veille sanitaire était informé par les Centers for Disease Control de la survenue de cas de giardiose parmi un groupe de touristes américains de retour d’une croisière fluviale. Une investigation a été menée afin d’identifier l’origine de la contamination. Les informations relatives aux symptômes et aux expositions des touristes ont été recueillies après leur retour aux États-Unis par interrogatoire standardisé. Les données sur le déroulement de la croisière et l’équipage ont été obtenues auprès de la compagnie organisatrice. Une recherche de parasites a été effectuée dans les selles de touristes et de membres d’équipage. Investigation of a giardiasis outbreak among a group of travellers and crew members on a barge trip – Canal du Rhône à Sète September 28-October 4 2008

Fasciola hepatica Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Douve. La grande douve du foie ou Fasciola hepatica est un trématode de grande taille responsable de la fasciolose i.e. d'une douve du foie. C'est un ver plat parasite du foie et des canaux biliaires, qui prospère dans le foie des moutons et est occasionnellement rencontré chez le cheval. Les œufs quittent leur hôte par les excréments. Il pourrait s'agir d'une zoonose réémergente[3], qui pourrait localement être favorisée par le dérèglement climatique[4]. Généralités[modifier | modifier le code] Espèces affectées[modifier | modifier le code] Les ovins, et dans une moindre mesure les bovins sont les espèces les plus souvent atteintes. Répartition géographique et importance[modifier | modifier le code] Parasite cosmopolite rencontré très fréquemment dans toutes les zones tempérées d'Europe, d'Amérique du Nord, du Sud et d'Afrique, la fasciolose est plus répandue dans les régions humides.

CDC EID AVRIL/JIN 1997 A New Tick-borne Encephalitis-like Virus Infecting New England Deer Ticks, Ixodes dammini1 CDC MMWR 28/01/05 Giardiasis Surveillance --- United States, 1998--2002 Michele C. Hlavsa, MPH1,2 John C. Watson, MD2 Michael J. Beach, PhD2 1Atlanta Research and Education Foundation, Atlanta, Georgia 2Division of Parasitic Diseases, National Center for Infectious Diseases, CDC Corresponding author: Michael J. Abstract Problem/Condition: Giardiasis, a gastrointestinal illness, is caused by the protozoan parasite Giardia intestinalis. Reporting Period: 1998--2002. System Description: State, commonwealth, territorial, and two metropolitan health departments voluntarily reported cases of giardiasis through CDC's National Electronic Telecommunications System for Surveillance. Results: During 1998--2002, the total number of reported cases of giardiasis decreased from 24,226 for 1998 to 19,708 for 2001 and then increased to 21,300 for 2002. Interpretation: The increase observed for 2002 might reflect increased reporting after reporting of giardiasis as a nationally notifiable disease began in 2002. Introduction Methods Results Discussion Acknowledgments References 1.

de_wikipedia - Powassan-Virus. Das Powassan-Virus ist ein Flavivirus, welches von Zecken übertragen wird. Es kommt in Nordamerika und im östlichen Sibirien vor. Der Name leitet sich von der Stadt Powassan in Ontario ab. Dort wurde das Virus erstmalig bei einem kleinen Jungen entdeckt, welcher daran gestorben ist. Vorkommen[Bearbeiten | Quelltext bearbeiten] Das Virus kommt vor allem in Nordamerika vor.[1][2] Es ist in Nordamerika das einzige Flavivirus, welches von Zecken übertragen wird und beim Menschen pathogen ist.[3] Des Weiteren wird das Powassan-Virus in den wärmeren Zonen Eurasiens gefunden, wo es Teil des Zecken-Enzephalitis-Viruskomplexes ist.[4] Es kommt im Südosten Sibiriens in Primorski Krai vor und wurde dort vermutlich vor 70 Jahren eingeschleppt.[5] Evolution[Bearbeiten | Quelltext bearbeiten] Das Powassan-Virus ist ein RNA-Virus, welches in 2 separate Abstammungslinien aufgespalten ist. Übertragung[Bearbeiten | Quelltext bearbeiten] Der Biss von Ixodes cookei ist relativ selten.

MURDOCH UNIVERSITY - 2006 - Thèse en ligne : Giardia and Cryptosporidium in pinnipeds from the Gulf of St. Lawrence, Canada Veterinary Parasitology 149 (2007) 29–40 Cryptosporidium and Giardia as foodborne zoonoses

Related: