background preloader

C'est normal, les riches c'est fait pour être très riches et pauvres très pauvres !

C'est normal, les riches c'est fait pour être très riches et pauvres très pauvres !

Occuper Wall Street, un mouvement tombé amoureux de lui-même, par Thomas Frank Une scène me revient en mémoire à chaque fois que je tente de retrouver l’effet grisant que le mouvement Occuper Wall Street (OWS) a produit sur moi au temps où il semblait promis à un grand avenir. Je me trouvais dans le métro de Washington, en train de lire un article sur les protestataires rassemblés à Zuccotti Park, au cœur de Manhattan. C’était trois ans après la remise à flot de Wall Street ; deux ans après que toutes mes fréquentations eurent abandonné l’espoir de voir le président Barack Obama faire preuve d’audace ; deux mois après que les amis républicains des banquiers eurent conduit le pays au bord du défaut de paiement en engageant un bras de fer budgétaire avec la Maison Blanche. Comme tout le monde, j’en avais assez. Près de moi se tenait un voyageur parfaitement habillé, certainement un cadre supérieur revenant de quelque salon commercial, à en juger par le slogan folâtre imprimé sur le sac qu’il portait en bandoulière. La grande épopée fut pourtant de courte durée.

Those Revolting Europeans Both countries held elections Sunday that were in effect referendums on the current European economic strategy, and in both countries voters turned two thumbs down. It’s far from clear how soon the votes will lead to changes in actual policy, but time is clearly running out for the strategy of recovery through austerity — and that’s a good thing. Needless to say, that’s not what you heard from the usual suspects in the run-up to the elections. It was actually kind of funny to see the apostles of orthodoxy trying to portray the cautious, mild-mannered as a figure of menace. What is true is that Mr. What’s wrong with the prescription of spending cuts as the remedy for Europe’s ills? Moreover, there seems to be little if any gain in return for the pain. But it hasn’t. One answer — an answer that makes more sense than almost anyone in Europe is willing to admit — would be to break up , Europe’s common currency.

Le blog de Gérard Filoche Est-ce que les 35 h sont « verrouillées » ? Je reproduis ici un texte paru sur ce blog en janvier 2011 à chaud, choqué par une attaque de Manuel Valls - à l’époque - contre les 35h - J’ose espérer que, Premier ministre, Manuel Valls ne défendra plus cette position et qu’on pourra la reléguer au passé. Vivent les 35 h et quand on a 5,9 millions de chômeurs ce qui est d’actualité plus que jamais c’est la réduction du temps de travail… 25 questions-réponses rapides sur les 35 h (presque) tout savoir sur les 35 h Ce que Manuel Valls a dit exactement : « Oui, nous devrons déverrouiller les 35 heures, qui n’existent déjà plus réellement. Cela doit permettre aux Français, pour ceux qui ont la chance d’avoir un emploi, de travailler davantage en gagnant plus, deux heures, trois heures, sans avoir recours forcément aux heures supplémentaires qui ont beaucoup coûté à l’Etat et à l’économie française ». 1°) Est-ce que les 35 h sont « verrouillées » ? Il n’y a aucun carcan. Stupide aussi.

The New French Hacker-Artist Underground | Wired Magazine Thirty years ago , in the dead of night, a group of six Parisian teenagers pulled off what would prove to be a fateful theft. They met up at a small café near the Eiffel Tower to review their plans—again—before heading out into the dark. Lifting a grate from the street, they descended a ladder to a tunnel, an unlit concrete passageway carrying a cable off into the void. They followed the cable to its source: the basement of the ministry of telecommunications. Horizontal bars blocked their way, but the skinny teens all managed to wedge themselves through and ascend to the building’s ground floor. There they found three key rings in the security office and a logbook indicating that the guards were on their rounds. But the guards were nowhere to be seen. This stealthy undertaking was not an act of robbery or espionage but rather a crucial operation in what would become an association called UX, for “Urban eXperiment.” Eight years ago, the French government didn’t know UX existed. “Here.”

Mécanisme européen de stabilité : une usine à dette Une chose est sûre, le projet de loi de ratification du Traité de l’Union européenne instituant le Mécanisme européen de stabilité (MES) ne sera pas adopté en catimini à l’Assemblée nationale, ce 21 février. Une partie de la gauche a décidé de donner de la voix pour contester un système aggravant la crise européenne. « Cela ne s’arrêtera pas là » , prévient Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle. « On ne lâchera pas un mètre de terrain sur cette affaire-là. Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent lors de la conférence de presse du Front de gauche à l’Assemblée nationale, le 21 février. Crédit photo : Michel Soudais Dans une lettre adressée aux parlementaires de gauche, Jean-Luc Mélenchon dénonce « la mise en œuvre de ce Mécanisme [qui] ne pourra qu’aggraver les difficultés rencontrées par certains Etats de l’Union et fragiliser un peu plus la zone euro ». Voici un extrait du préambule du traité créant le MES : « Le capital autorisé du MES est fixé à 700 Md€.

Un regard anarchiste sur les mouvements L’interview suivante a été réalisée par ALB-Noticias, avec le soutien de José Antonio Gutierrez (collaborateur de Anarkismo.net). Payman Piedar, est un militant anarchiste exilé iranien qui a participé à de nombreuses initiatives libertaires aux États-Unis et au Pérou. Il a été rédacteur en chef de la revue anarchiste Nakhdar, publiée en anglais et en farsi. Oui c’est vrai que ces mobilisations ou manifestations sont les plus fortes et les plus importantes depuis la révolution de 1979. Le Shah, dictateur et marionnette de l’impérialisme yankee, a commis l’erreur de n’accepter aucune critique de son pouvoir absolu et la population, déjà lassée de son règne de si longues années de répression, a fini par se soulever et l’a envoyé dans les poubelles de l’histoire. Donc, le peuple aspire à la liberté et meure pour elle comme pour le pain et l’eau. La réponse à cette question n’est pas facile. Tout d’abord, les partisans du régime d’Ahmadinejad ne sont pas plus que ceux de l’opposition. 6.

A tous les hommes libres - résistance

Related: