background preloader

Loger les insectes auxiliaires, témoignages de jardiniers

Loger les insectes auxiliaires, témoignages de jardiniers
© F. Régis Comment accueillir les insectes auxiliaires ? Entre “laisser faire la nature” et leur construire un magnifique hôtel, diverses formules existent, même des nichoirs tout faits, vendus en jardinerie ou sur internet. Mais sont-ils efficaces ? Les jardiniers lecteurs de notre magazine Les 4 Saisons du jardin bio témoignent. Quand les trous d'aération ont plus de succès ! Depuis plusieurs années, nous plaçons tiges de sureau, de buddleia et de ronces selon les indications des associations de protection de la nature. B. Bûche percée désespérément vide J'ai posé pour les abeilles ou guêpes solitaires une bûche percée de trous, sans succès. J. Morceau de mousse et jouet en bois, nichoirs surprise ! Un jouet en bois naturel, “abandonné” à l'abri de la pluie, devient par hasard un nichoir pour les abeilles solitaires. Sur le rebord de notre fenêtre, côté sud de la maison, nous avions posé là par hasard un morceau de mousse synthétique (pour bouquets secs). C. J. Abri sans occupant M. E. P.

http://www.terrevivante.org/735-loger-les-insectes-auxiliaires-temoignages-de-jardiniers.htm

Related:  Hôtel à insectesABRIS A INSECTESnichoir à insectesInsecticides & Auxiliaires naturelsLes abeilles et autres insectes

L'hôtel à insectes - la boîte à vers Pour favoriser l'installation de la faune locale pollenistrice et lutter naturellement contre les ravageurs aux jardins Une petite construction bien sympathique!!! pour les préserver des rigueurs de l'hiver Atelier fabrication de nichoir à insectes Qu'est-ce-qu'un nichoir à insectes ? Un nichoir à insectes est un abri fabriqué à partir de divers matériaux et qui permet aux insectes de nicher, de passer l'hiver ou encore de s'y abriter lors des chaudes journées d'été. Nous savons tous que la nature regorge à elle seule d'une infinie quantité d'abris insolites nécessaires à de nombreux organismes vivants. Cependant, bon nombre de ces abris naturels tentent à disparaître au sein de nos jardins car nous avons pris l'étrange habitude de désirer à tout prix un jardin "trop bien" entretenu. Ainsi, nous ramassons les feuilles mortes de nos parterres, les branchages sous nos haies et les souches d'arbres sans penser une seconde que ces derniers sont de véritables refuges naturels. Aidez-nous à protéger les insectes et accueillez la biodiversité en vos jardins en confectionnant vos nichoirs à insectes.

Nichoirs à insectes Dans un REFUGE LPO, offrir des nichoirs aux oiseaux est souvent nécessaire pour pallier localement aux manques de cavités naturelles, grands arbres ou fourrés. Mais les oiseaux ne sont pas les seuls êtres vivants à être affectés par un milieu pauvre en abris propices. Les insectes aux formes et couleurs étonnantes, excellents bio-indicateurs de la qualité de l'environnement, y sont particulièrement sensibles. Le petit monde fascinant des insectes, maillon indispensable de l'équilibre écologique du REFUGE LPO, se doit donc d'y être favorisé. Pourquoi poser des nichoirs et abris pour les insectes ? Les insectes ont besoin d'abris pour y construire leur nid, pour passer l'hiver ou simplement la nuit ou le jour.

Fabriquer des abris pour les insectes Matériel : - tiges creuses sèches (graminée, bambou, roseau, vieux tuteurs, etc.) - tiges pleines sèches (ronce, rosier, sureau, framboisier, etc.) - un sécateur En période de taille d'arbustes, rosiers, graminées, bambous, etc., conservez les branchages. Le mieux est d'avoir des tiges de différents diamètres (entre 3 et 8 mm) afin d'accueillir des insectes de toutes les tailles. Coupez des longueurs différentes à l'aide du sécateur et faites un fagot ou bien disposez-les dans une caisse de bois. Les tiges creuses sont appréciées par les abeilles, les guêpes, les abeilles solitaires et les osmies. Fabriquer des abris pour les insectes Animaux | 20/12/2010 Vous avez peut-être déjà un muret en pierres ou un tas de bois pour accueilir les petites bêtes dans votre jardin mais devenez un jardinier respectueux de la biodiversité en construisant des abris à insectes auxiliaires et pollinisateurs avec des matériaux de récupération du jardin. Matériaux de récupération pour construire un abri à insectes - F. Marre - Rustica

Un hôtel-abri pour les insectes au jardin Encourager la biodiversité au jardin demande quelques petits efforts au jardinier. Le premier consiste à héberger nos amies les petites bêtes et à les protéger durant l’hiver en leur confectionnant de petits abris. Le Société Nationale d’horticulture de France (SNHF) présentait cet automne à Courson son hôtel à insectes. Souvenez-vous, je vous avais déjà parlé dans un post précédent : hotel à insectes © Caro PLAN DE CONSTRUCTION FAIT MAISON - refuge lpo du village maire abri à coccinelle Les coccinelles elles aussi ont besoin d'un abri ! vous pourrez installer des larves qui dévoreront les pucerons. Abeilles sauvages des nichoirs Elles sont velues et récoltent pour leur larves du nectar et du pollen: ce sont les abeilles. Plusieurs centaines d'espèces fréquentent notre continent Européen. Ces abeilles rechercent le plus souvent des galeries de bois mort ou des tiges creuses de végétaux afin d'y construire leurs cellules de ponte. Elles adoptent facilement les nichoirs. Nous allons donc vous présenter quelques espèces que vous pourrez aperçevoir:

SOS maladies et ravageurs : les reconnaître et les traiter naturellement Arbres et arbustes | 07/04/2014 Au potager, au verger, au jardin… Avec un tout petit peu d’observation et d’expérience, il est souvent possible de trouver des solutions naturelles aux petits et grands maux du jardin. Chenilles (piérides) attaquant un chou-rave - F. Tout ce qu'il faut savoir sur les frelons asiatiques Quand est apparu le premier frelon asiatique en France ? On sait qu’il est arrivé en France en 2004 mais il n’a été identifié qu’en 2005 dans le Sud-Ouest. Le muséum d’histoire naturel s’est alors rapproché de plusieurs laboratoires pour chapeauter les recherches autour de ce nouvel insecte. En 2011, la région Centre a financé notre projet (projet FRELON) afin de mettre en place un piège efficace et sélectif destiné uniquement au frelon asiatique. À la fin de ce projet en 2014, la région Centre a financé un second projet jusqu’en 2018. Ce piège est-il commercialisé ?

UNE SPIRALE À INSECTES Dessin Jean-Louis Verdier Les anglais, dont le climat humide ne favorise pas la culture des plantes aromatiques, ont inventé un parterre surélevé en spirale pour les cultiver dans n’importe quel jardin. La structure accumule la chaleur et tempère les variations de température. La pente crée un microclimat plus chaud que les alentours. La butte surélevée est bien drainée, même en terrain et climat humides. Cette spirale peut avoir de 2 m à 3,5 m de diamètre et de 0,80 à 1,20 m de hauteur au centre selon la place dont on dispose.

Construire un hôtel à insectes © Jean-Jacques Raynal Pour attirer les insectes utiles au jardin, rien de tel que d’y installer des refuges conçus pour les héberger. Vous pouvez même les rassembler dans un "hôtel à insectes", comme celui qui a été construit au parc Terre vivante, inspiré par celui d'un couple de lecteurs allemands. Helga et Hans-Dieter Sachse, qui cultivent un jardin écologique dans le Land de Brandebourg, ont découvert cet “hôtel à insectes” lors de la grande exposition horticole 2003 de Rostock, au nord de l’Allemagne. Ils se sont aussitôt mis au travail pour en installer un chez eux. A l’issue du premier hiver, le “taux de remplissage” a commencé à être intéressant, au point que le couple s’est attelé à la réalisation d’un second hôtel pour l’offrir à leur fille Bettina, qui réside en France.

Fabriquer des nichoirs pour les hyménoptères : comment ? pourquoi ? L’ordre des hyménoptères est un groupe d’insectes comptant un grand nombre d’espèces (on estime par exemple qu’il existe environ 11000 espèces d’hyménoptères européens alors même qu’on dénombre moins de 10000 espèces d’oiseaux dans le monde entier) parmi lesquelles les fourmis, les abeilles et les guêpes sociales sont les mieux connues. Fagot de tiges creuses pour guêpes et abeilles solitaires caulicolesLe terme « caulicole », du latin caulis (tige) et colere (habiter), désigne les insectes qui établissent leur nid à l’intérieur des tiges creuses des plantes.On rassemble en une petite botte, à l’aide d’une ficelle, une dizaine de morceaux de tiges creuses de 10 à 20 cm de longueur dont le diamètre peut varier de 2 à 12 mm au plus. L’utilisation de ces nichoirs a d’autant plus de chances d’être couronnée de succès que leurs alentours présenteront des surfaces proches de l’état naturel avec des plantes à fleurs indigènes aussi diverses que possible. D. Coeurdassier pour le Club Nature

Related:  Accueillir les insectes au jardin