background preloader

Chopin - Prelude No 4

Chopin - Prelude No 4
Related:  Piano

Alexis Weissenberg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alexis Weissenberg lors de masterclasses à Engelberg en 1995 Alexis Weissenberg, né le à Sofia et mort le à Lugano, est un pianiste juif bulgare . Carrière[modifier | modifier le code] Alexis Weissenberg naît dans une famille juive à Sofia en 1929. En 1947 il est lauréat du prestigieux Concours International Leventritt, et fait ses débuts à Carnegie Hall avec l’Orchestre Philharmonique de New York dirigé par George Szell et l'Orchestre de Philadelphie sous la direction d'Eugène Ormandy. Après quelques années de recul par rapport aux grandes scènes internationales, il fait une rentrée très remarquée à Paris en 1966 puis à New York avec l'Orchestre Philharmonique; la même année, il donne le Premier Concerto de Tchaïkovski à Berlin sous la direction de Herbert von Karajan, qui disait de lui qu’il était « un des meilleurs pianistes de notre temps ». Alexis Weissenberg a également enseigné et donné des masterclasses dans le monde entier.

Official website of pianist Jean Muller Jonathan Gilad Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jonathan Gilad est un pianiste franco-israélien né le à Marseille. Biographie[modifier | modifier le code] En octobre 1996, Jonathan Gilad remplace à Chicago Maurizio Pollini souffrant et fait ainsi ses débuts en Amérique du Nord. En avril 1998, à 17 ans, il joue au festival de Berlin, le concerto de Schumann avec l'orchestre symphonique de Chicago dirigé par Daniel Barenboïm puis il est le soliste de la tournée américaine de l'orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg dirigé par Iouri Temirkanov et au cours de laquelle il fait ses débuts à New York, au Carnegie Hall. En novembre 1998 paraît son premier enregistrement, un récital Mozart, Beethoven et Brahms, publié par EMI Classics dans le cadre de la série "Début". Jonathan Gilad joue également régulièrement en musique de chambre avec des partenaires tels que Julia Fischer, Mihaela Martin, Nikolaj Znaider, Viviane Hagner, Frans Helmerson, Daniel Müller-Schott, Renaud et Gautier Capuçon.

Benjamin Grosvenor Benjamin Grosvenor (born 8 July 1992) is a leading British classical pianist. Education[edit] Grosvenor is the youngest of five brothers. His father is an English and Drama teacher, and his mother Rebecca is a piano teacher by profession.[1] Grosvenor began studying the piano with his mother at the age of six.[1] He joined Westcliff High School for Boys[1] in 2003. He now also takes lessons from Christopher Elton[1] in London. Grosvenor studied at the Royal Academy of Music.[2][3] At his graduation as BMus in 2012 he received the Queen’s Award for Excellence for the best all-round student of the year.[4] Performance career[edit] Grosvenor has performed with the Royal Philharmonic Orchestra, Scottish String Ensemble, New York Youth Symphony, Bournemouth Symphony Orchestra, Brazilian Symphony Orchestra, Philharmonia Orchestra[5] and English Chamber Orchestra,[6] playing works by Mozart, Grieg, Ravel, Britten and Chopin. Awards[edit] Recordings[edit] References[edit] External links[edit]

Rudolf Serkin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rudolf Serkin en 1962 Biographie[modifier | modifier le code] Adolf Busch[modifier | modifier le code] À dix-sept ans, sa rencontre avec Adolf Busch, son futur beau-père, puis leur complicité humaine et artistique aboutissent à la constitution du Quatuor Busch, quatuor à cordes à l'éthique modeste, à la fois travailleuse et saltimbanque mais aux invités prestigieux, Marcel Moyse, Aubrey Brain (en) ou Reginald Kell (en) pour jouer la musique allemande. En 1931, puis au long des années trente aux studios Abbey Road de Londres, ils enregistrent des œuvres de Beethoven, Bach, Schubert lors de sessions pionnières, légendaires, toujours rééditées, témoignages d'un prodigieux travail en commun. L'exil volontaire[modifier | modifier le code] En 1933, Hermann Goering lui propose des postes importants alors qu'en tant que juif, il lui est interdit de jouer en concert public. La transmission[modifier | modifier le code]

Emil Gilels Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Emil Grigorievitch Gilels (ou Guilels ; en russe : Эмиль Григорьевич Гилельс), né le à Odessa, mort le , à Moscou, est un pianiste soviétique. Biographie[modifier | modifier le code] Il commence à étudier le piano à l'âge de six ans à Odessa et donne son premier concert à treize ans. En 1935, il étudie au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, où il suit notamment l'enseignement de Heinrich Neuhaus et rencontre ses condisciples Sviatoslav Richter et Bronislav Stayevski. En 1938, il gagne le premier prix du Concours Eugène-Ysaÿe à Bruxelles et devient professeur au conservatoire Tchaïkovski de Moscou à partir de 1951. Il s'est distingué par un jeu au son très pur, un legato admirable, une variété de timbres orchestrale ; sa vision des œuvres est d'une cohérence et d'une intelligence rares. Son répertoire est essentiellement romantique avec les concertos et les sonates de Beethoven, Brahms ou Schumann. Liens externes[modifier | modifier le code]

Philippe Entremont Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Philippe Entremont Philippe Entremont (2008) Philippe Entremont (de son nom complet Philippe Henri Jean Émile Léon Entremont) est un pianiste et chef d'orchestre français né à Reims le . Biographie[modifier | modifier le code] Il nait dans une famille musicienne : sa mère est pianiste, son père, Jean Entremont, violoniste et chef d’orchestre [Opéra de Strasbourg, Monte Carlo, Bordeaux etc...]. Après avoir étudié en privé avec la pianiste Marguerite Long, il fréquente le Conservatoire de Paris dans la classe de Jean Doyen. Carrière de pianiste[modifier | modifier le code] La carrière de Philippe Entremont a débuté à 18 ans lorsqu'il s'est fait connaître du public international en interprétant le concerto pour piano d'André Jolivet et le concerto pour piano nº 1 de Franz Liszt au Carnegie Hall de New York. Carrière de chef d'orchestre[modifier | modifier le code] Décorations[modifier | modifier le code] Discographie[modifier | modifier le code]

Anton Rubinstein Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Anton RubinsteinАнтон Григорьевич Рубинштейн Anton Rubinstein par Ilya Repine Anton Grigorievitch Rubinstein (en russe : Антон Григорьевич Рубинштейн), né le à Vikhvatinets (en Transnistrie, Moldavie) et mort le à Peterhof, est un pianiste, compositeur et chef d'orchestre russe. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Anton Rubinstein apprend tôt le piano de sa mère et à l'âge de 9 ans devient élève du célèbre pianiste français Alexandre Villoin. Carrière[modifier | modifier le code] Son premier grand opéra, Dmitri Donskoï, paraît en 1850, suivi par trois petits opéras sur les sujets des légendes populaires. Fin de vie[modifier | modifier le code] Anton Rubinstein meurt d'une maladie cardiaque. Son œuvre[modifier | modifier le code] Son œuvre bénéficie d'un certain regain d'intérêt en Russie ainsi qu'à l'extérieur. Divers[modifier | modifier le code] Œuvres principales[modifier | modifier le code] La Vigne 1882

Related: