background preloader

Traiter ses eaux usées par les plantes, mode d'emploi Phyto-épuration‬‏

Traiter ses eaux usées par les plantes, mode d'emploi Phyto-épuration‬‏
Related:  Assainissement des eaux

Hiperadobe Step-by-Step From Superadobe, created by the Iranian Nader Khalili, was developed Hyperadobe by Fernando Pacheco of EcoOca in Brazil. The big difference between the two is that Superadobe uses woven polypropylene bags with barbed wire between the layers, whereas Hyperadobe uses a knit raschel, the same material used in packaging fruit. This leads to less cost compared to the poly bags. Raschel is a knitted fabric which resembles hand crocheted fabrics, lace fabrics, and nettings. The raschel need not be burned to receive the plaster; Fernando works it as a "roughcast" to receive natural plaster. The dream begins with site selection and marking the floor. Foundation construction using forms that allow curves. Here the foundation has been poured. The layers of Hyperadobe begin with the soil chosen for the work, which is generally about 70% sand and 30% clay, but this can vary. To facilitate the placement of the netting, it is necessary to support a coil above the funnel. The more tamping the better.

Wikipédia - Phytoépuration Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Coupe d'un bassin de filtre planté de macrophyte à écoulement horizontal Schéma de principe d'un filtre planté à écoulement vertical compartimenté avec typhas plantés sur sable filtrant La phytoépuration est un système de traitement des eaux utilisant les propriétés biologiques de plantes macrophytes ou microphytes et de la microfaune qui les accompagnent. Les différents systèmes[modifier | modifier le code] Lagunage[modifier | modifier le code] Le lagunage est une technique consistant à reproduire l’écosystème d’une zone humide. Filtres plantés de macrophytes[modifier | modifier le code] À la différence de la lagune à macrophytes, le filtre planté met en œuvre un média filtrant (sables gravillons, graviers). Filtres à écoulement vertical[modifier | modifier le code] L'eau est répartie à la surface du filtre et percole dans le massif filtrant. Seule l'activité microbienne est mise en jeu. Autres systèmes[modifier | modifier le code]

Filtrer et boire votre eau de pluie L’eau est un élément vital. Mais pour boire son eau de pluie, on doit la potabiliser afin d’être sûr que sa qualité est irréprochable. Voyons ensemble quelque raison de potabiliser son eau de pluie. La première est bien évidemment le faible coût de revient d’un système de filtrage. Il y a ensuite le côté écologique. L’eau de pluie est dépourvue de calcaire. Quelques explications Le système nous rabâche sans cesse qu’une eau très pure est dangereuse pour la santé. 1/Les UV Pour avoir une eau pure et potable, le moyen le plus sûr et le plus simple à mettre en œuvre et le stérilisateur UV. Le principe Le traitement sert à désinfecter et potabliser l’eau en détruisant les micro-organismes pathogènes comme les virus, les bactéries et les microbes. 2/L’ osmoseur L’eau du robinet et l’eau minérale en bouteille se confrontent aux mêmes critères de potabilité. L’osmoseur est un traitement physique qui ne recourt à aucun additif chimique.

Habiter: Earthship, ecodome, cabane fuste, yourte, roulotte, maison paille/carton, toits végétalisés etc **Habiter -Heol : la maison autonome des Baronnets A moins de 10 km de Châteaubriant, il existe une maison autonome en électricité, en eau et surtout en pensée. Cette maison a été construite petit à petit par une famille qui a souhaité résister au prêt-à-porter culturel imposé par l'environnement médiatique. Ce lieu est un réservoir de solutions pour construire un avenir solidaire. -EARTHSHIP :Les earthships sont des habitations destinées à l'autoconstruction, dans le but d'édifier des logements respectant la nature à moindre coût, en se basant sur la récupération et le recyclage de matériaux photo:yourtemongole.com > > > > > -ECODOME :Probablement le mode de construction le moins coûteux, tant pour l'environnement que financièrement. photo:sarahmonahan.com Photo :swissinfo.ch

Une solution alternative, la phytoépuration © Antoine Bosse-Platière Nos eaux usées polluent trop souvent la nature sans que l’on s’en rende compte. Un grave problème dans les zones rurales qui ne connaissent pas le tout-à-l’égout. L'épuration autonome classique avec tranchées d'épandage © D. Klecka La phytoépuration fait appel aux bactéries présentes dans les systèmes racinaires des plantes pour épurer l'eau. Comment ça marche ? Différents cas de figure sont possibles pour la phytoépuration. Le prétraitement se fait soit dans un lit vertical planté de roseaux, soit dans une fosse toutes eaux. Pour le traitement, il faut ensuite prévoir un bassin à écoulement horizontal planté d'espèces végétales capables d'absorber les charges polluantes (bambous, massettes, iris des marais, laîches...), suivi d'une mare ou d'un fossé planté d'espèces semi-aquatiques ou ornementales gourmandes. Filtres à roseaux - © D. Si vous optez pour le lit vertical planté de roseaux en prétraitement, prévoyez un dénivelé d'environ 90 cm avec le second bassin.

L’aquaponie : PermacultureDesign Je vous avais présenté une vidéo d’un système présentant l’aquaponie pendant que j’étudiais à l’institut de recherche en permaculture australien. Je voudrais aujourd’hui entrer un peu plus dans le détail de manière à ce que vous compreniez un peu mieux le fonctionnement, les avantages et inconvénients de ce système. L’aquaponie est un mélange d’Aquaculture et d’Hydroponie. Un système d’autosiphon permet aux racines d’être aérées puis immergées temporairement. Comment l’aquaponie fonctionne? Une des méthodes de design en permaculture est l’analyse besoins/produits des éléments/systèmes que nous souhaitons installer. En faisant cette analyse, on s’aperçoit que ces deux éléments sont très compatibles. La production végétale est très importante en aquaponie, et les parties de légumes non consommées pourront être valorisée dans une ferme de vers, de type Black Soldier Fly (Hermetia illucens), très riche en nutriments, qui pourront ensuite être utilisés comme nourriture pour les poissons.

Les maisons recyclées, durables et abordables de Dan Phillips Ses maisons sont uniques: Dan Phillips construit des habitations entièrement faites de matériaux de récupération. Le résultat est étonnant au niveau architectural. Mais surtout, il permet à de nombreuses familles modestes de devenir propriétaires. >> Cet Américain a eu l'idée de créer un nouveau type d'habitat à la fois durable et abordable. Dan Phillips est un Texan qui construit des maisons peu ordinaires. Pavages de mosaïques à base de petits morceaux de bois, comptoirs de cuisine en os, plaques d’immatriculation en guise de toit: tout sort de son imagination, et des poubelles. «Les gens font cela depuis des centaines de milliers d’années: ils utilisent tout ce qui est disponible pour se construire des abris», explique Phillips, qui a fondé Phoenix Commotion il y a 12 ans avec l’idée de créer un nouveau modèle d’habitations, durables et abordables. Un nouveau modèle d’habitation Il y a aussi : (Source AFP)

Phyto-épuration Par rapport à l'épuration classique, la phyto-épuration a d'indéniables avantages, elle permet de traiter phosphates et nitrates.Les bassins de plantes aquatiques offrent une alternative écologique, économique, durable et esthétique. Le principe est simple : les bactéries aérobies (qui ont besoin d'oxygène et ne dégagent pas de mauvaises odeurs) transforment les matières organiques en matière minérale assimilable par les plantes. En retour, les plantes aquatiques fournissent de l'oxygène par leurs racines aux bactéries. Différents cas de figure sont possibles pour la phyto-épuration WC à chasse d'eau Fosse toutes eaux Vous traitez les eaux usées sortant de la fosse dans un premier bassin végétal vertical, puis dans un second bassin végétal horizontal, les eaux ainsi épurées peuvent être épandues, servir pour l'arrosage, ou encore finir en bassin. Tout à l'égout Toilettes sèches De nombreux livres et sites sont dédiés à la phyto-épuration, et les techniques sont tout aussi nombreuses.

Permaculture : une tour à légumes valorisant les eaux usées… : PermacultureDesign Durant notre dernier cours de design en permaculture à l’ecohameau du Moulin de Busseix, il a été décidé d’expérimenter une nouvelle façon de valoriser les eaux usées, en produisant de la nourriture. Nos utilisateurs disposant de toilettes sèches, il nous restait à assainir les eaux ménagères très peu chargées en pathogènes, et les valoriser avant leur départ de notre système, telle que la permaculture nous l’enseigne. Le flux d’eau arrivant à environ deux mètres au dessus du sol (la maison paille est montée sur pilotis), nous avons décidé d’adapter une technique d’assainissement écologique utilisée en Afrique. La charge hydraulique, la perméabilité du sol, le climat, étant différents, notre adaptation s’est surtout portée sur l’infiltration, et la continuité de traitement lors de la période hivernale. Alors comment fonctionne ce système d’assainissement écologique de valorisation des eaux usées pour la production de nourriture? Valoriser les eaux usées ménagères Fabriquer la tour

“Ma maison est un thermos” Au premier abord, on dirait un pavillon de banlieue ordinaire : un cube crépi de beige, un perron central entouré de fenêtres, un garage et un toit pointu… Pourtant, la maison de Bruno Comby, à Houilles (Yvelines), est un vrai laboratoire de l’efficacité énergétique. “On imagine la maison écolo comme celle des trois petits cochons, avec de la paille, du torchis et une cheminée au bois, explique-t-il. Moi, je suis ingénieur, j’ai décidé de fabriquer une maison moderne avec un budget standard.” La chasse aux ponts thermiques Dès la conception, il choisit une forme cubique, qui limite la surface en contact avec l’extérieur, entourée de locaux non chauffés (garage, cave, grenier), une baie vitrée au sud et peu d’ouvrants au nord. La structure est constituée de brique monomur, dont les alvéoles emprisonnent l’air. Au minimum 15 °C toute l'année Dehors, il a neigé et le thermomètre affiche - 5 °C, mais dans le salon, il fait un agréable 20 °C. A lire aussi :

Traitement des eaux par phyto-épuration Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Le traitement des eaux par phyto-épuration est un assainissement non collectif des eaux par phyto-épuration (épuration par l'action de plantes)... État des lieux L'eau de notre planète est à 98 % sous forme salée, et se situe dans les mers et océans. Quelles solutions pour traiter écologiquement nos eaux usées domestiques ? Depuis le 31 décembre 2005, toutes les résidences non raccordées au tout à l'égout sont soumises à l'obligation d'un système d'assainissement individuel. La fosse septique constitue le traitement primaire ou « prétraitement » des eaux usées. Vient ensuite le « traitement » par divers dispositifs épuratoires. les lits filtrants, drainés ou non selon la nature et la pente du terrain, qui permettent une infiltration des eaux traitées sur la parcelle sans moyens réels de mesure de qualité épuratoire au-delà du filtre. Pourquoi un système d'assainissement par filtre planté ? Un traitement physique Un traitement chimique naturel

Permaculture: La phyto-épuration, enfin un système agréé! : PermacultureDesign En permaculture, la phyto-épuration est reconnue pour être un système d’assainissement efficace et la législation évolue en ce sens! Une intégration dans le paysage réussie Ça y est, après beaucoup de lutte et d’argent investi, le système de phyto-épuration d’Aquatiris est enfin agrée… Autant que c’est une révolution dans le monde de l’écologie puisque nous n’aurons plus ni à nous cacher de l’administration, ni à faire des dérogations ou autre pour installer ce genre de système, un petit rappel sur le fonctionnement : La phyto-épuration ou assainissement des eaux usées par filtres plantés de roseaux (c’est quand même très long à dire comme ça!!!) En effet, en permaculture, nous allons veiller à rendre au milieu naturel une eau aussi propre, voire plus propre que celle que nous allons prélever. La première : nous sommes en présence de toilettes à eau classiques et nous utiliserons donc deux filtres plantés. Un système compatible avec les toilettes sèches est aussi envisageable

Related: