background preloader

Développer l’esprit critique: un enjeu à l’ère du numérique

Développer l’esprit critique: un enjeu à l’ère du numérique
Related:  Réflexions sur l'EMIEsprit critiqueProjet APMCitoyenneté

Lettre ouverte aux jeunes enseignants de la génération Facebook (et aux autres) En 2011, une enquête IFOP montrait que 83% des 15-24 ans possédaient un compte Facebook (contre 62% chez les 25-34 ans, 31% chez les 35-49 ans, 16% chez les 50-64 ans et 4% chez les 65 ans et plus). La « fracture numérique » est bel et bien une fracture générationnelle et culturelle : ce qui sépare, c’est moins l’équipement que l’usage ; ce qui change, en particulier avec l’usage intensif des réseaux sociaux, c’est la façon dont on construit sa relation à soi, aux autres, au monde. Or il se trouve que la « génération Y » des « natifs du numérique » est celle des nouveaux enseignants : l’Education nationale en a-t-elle pris conscience ? comment les usages des uns peuvent-ils s’adapter aux pratiques des autres ? comment se forger une identité professionnelle quand celle-ci est désormais aussi une identité numérique ? De nouveaux risques du métier ? Vers une prise de conscience ? Dès lors, une prise de conscience parait absolument nécessaire. Des principes à respecter Jean-Michel Le Baut

Des livres et des films pour s'occuper à la rentrée Les abonné-e-s à notre magazine trimestriel Médiacritique(s) ont eu la chance, en lisant le numéro 20 paru cet été, de découvrir une double page de résumés de livres et de films qui pourraient faire le bonheur des adeptes de la critique des médias. Notre générosité nous amène à partager ces quelques recommandations avec celles et ceux qui ne seraient pas encore abonné-e-s à Médiacritique(s) : c’est la rentrée, mais nos conseils restent toujours valables ! NB : Certains de ces résumés proviennent d’articles précédemment rédigés par des adhérents d’Acrimed pour le site Internet, qu’ils en soient remerciés. Les classiques de la critique des médias Côté lectures La fabrication du consentement, de Noam Chomsky et Edward Herman. Un incontournable pour qui veut aller plus loin que la simple critique descriptive. Sur la télévision, de Pierre Bourdieu. Voici un petit livre, moins universitaire et beaucoup plus facile d’accès que le précédent. Côtés vidéos La production made in Acrimed Côté vidéos

On te manipule Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché. Les 7 commandements de la théorie du complot 1. Derrière chaque actualité ayant des causes accidentelles ou naturelles (mort ou suicide d’une personnalité, crash d’avion, catastrophe naturelle, crise économique…), la théorie du complot cherche un ou des organisateurs secrets (gouvernement, communauté juive, francs-maçons…) qui auraient manipulé les événements dans l’ombre pour servir leurs intérêts : l’explication rationnelle ne suffit jamais. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

4. Compétences du 21e siècle dégagées de la recension des écrits | EDU - Pédagogie numérique en action Le terme «compétence» a longtemps été cantonné au monde de l’entreprise. On considère comme compétente une personne qui a de l’expérience et qui sait affronter une situation nouvelle. En insérant le terme «compétence» dans les objectifs de l’école, nous convenons de l’importance de développer chez les élèves «la capacité à répondre à des exigences complexes et à pouvoir mobiliser et exploiter des ressources psychosociales dans un contexte particulier» (Confédération Suisse, site consulté au mois de septembre 2013)40. Lebrun (2007, p. 28)42 retient les propos du recteur de l’Université catholique de Louvain (Belgique), Marcel Crochet, qui stipulent que l’élève au 21e siècle doit «savoir pratiquer une démarche scientifique, manifester un sens de l’observation, de la curiosité, d’un esprit critique, et savoir penser, et être exercé à la réflexion critique. Il a appris à apprendre.

Être un citoyen numérique éclairé, les compétences du XXIe siècle : un enjeu majeur – Ludovia Magazine 7 Shares Share Tweet Email Pour cette table-ronde #Ludovia13 animée par Jean-Marie Gilliot, différents acteurs du numérique à l’Ecole ont été réunis. Leur point de vue était complété par celui de Cédric Merchet, Principal du collège de Villefranche de Lauraguais, et Richard Galin, Chef de projet EMI et culture numérique à la DNE au ministère de l’éducation nationale. La question de la citoyenneté numérique était au coeur de cette table-ronde : la formation d’un citoyen compétent notamment dans les usages du numérique peut-il conduire à construire une société plus harmonieuse? “Citoyen numérique” ? Jean-Marie Gilliot, animateur, débute la table ronde en demandant à chaque intervenant sa définition de “citoyen numérique”. Selon Marie Noëlle Martinez, c’est la capacité à vivre en société, à respecter les droits et les devoirs. Pour Sandrine Larrieu-Lacoste, le numérique n’est qu’un volet de la citoyenneté. Quels enjeux sociétaux ? Quelles compétences développer autour du numérique ? lu : 9113 fois

Comment former à l'esprit critique? La formation de l'esprit critique apparaît comme un objectif mis en exergue dans tous les textes officiels de l’Éducation nationale. Elle est présente par exemple dans le référentiel de compétence des enseignants, cela juste après l'item «transmettre les valeurs de la République»: d'après ce texte, les enseignants ont pour mission d'«aider les élèves à développer leur esprit critique, à distinguer les savoirs des opinions ou des croyances, à savoir argumenter et à respecter la pensée des autres». C'est une exigence que l'on trouve aussi mise en avant dans le programme d'Enseignement moral et civique ou dans le socle commun de compétences, de connaissance et de culture. L'actualité plus ou moins récente a conduit à la mise en œuvre de plusieurs initiatives autour de la formation à l'esprit critique. Le gouvernement français n'est pas non plus en reste, depuis la mise en ligne d'une la page internet – On te manipule»– visant à alerter contre le complotisme. Une notion problématique

Programme du cours, saison 2015 - Cours d'autodéfense intellectuelle au lycée Auguste Blanqui à Saint-Ouen Pour vous, comme toujours. Avec amour et glamour. Date Thème du cours Mercredi 11 mars Introduction : pourquoi faire de l’autodéfense intellectuelle ? Mercredi 18 mars Argumentation : comment repérer la fourberie dans une argumentation ? Bonus : procès fictif. Mercredi 25 mars Langage : les mots et l’actualité. Feat. Bonus : apprenez une nouvelle langue en deux heures seulement ! Mercredi 8 avril Rumeurs et complots Bonus : fabriquez vous-même votre propre théorie du complot ! Mercredi 15 avril Rudy Reichstadt, fondateur du site www.conspiracywatch.com Mercredi 6 mai Comment nous nous piégeons parfois tous seuls Perceptions, croyances, paranormal, pseudo-sciences Bonus : tours de magie Mercredi 13 mai Sciences et médias Statistiques, sciences Bonus : comment prouver scientifiquement à vos parents qu’ils ne doivent pas vous punir si vous avez eu une très mauvaise note après avoir eu une très bonne note Préparation à la rencontre avec Gilles Kepel Mercredi 20 mai

10 erreurs à ne pas faire quand on rédige un mail professionnel | Mathilde Aubinaud Et si l'on pensait à bien écrire ses mails? Instantané et intuitif, le mail s'est imposé comme la norme des relations professionnelles. D'une demande de contrat à une proposition de petit-déjeuner avec un futur client, l'échange est bref et sans détour. Un mail se suffit à lui seul. Il aura singularisé lettres et invitations en carton. Et pourtant. L'ouvrage Écriture stratégique que j'ai écrit avec trois professeurs de français et de communication, Valérie Aubinaud, Clara de Sorbay, Sophie-Anne Rocca, est une réponse aux interrogations de nos élèves de l'enseignement supérieur. À l'ère des réseaux sociaux, l'écrit fera votre différence. Il sera le grain de sel qui vous permettra d'émerger. Plus que jamais, l'écriture sera votre alliée. Quelles sont les erreurs rédhibitoires pour le mail ? 1) Une adresse mail fantaisiste Votre adresse mail des années collège ? 2) Aucun objet Un mail sans objet ne se lira pas. 3) Une signature qui ne laisse pas de trace 4) L'écriture SMS 7) Moi, moi, moi

Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD NSD pour No Significant Difference ! En effet, des méta-analyses ont été faites à ce sujet et dans un premier temps, aucune conclusion n’est généralisable : des études montrent que le numérique apporte une plus-value, d’autres montrent que le numérique est contre-productif et d’autres encore n’arrivent pas à conclure sur la pertinence (ou pas) du numérique … 2 – le modèle ICAP (ou CoCAR, dans une traduction libre en français) Une nouvelle méta-analyse menée par Michelene T.H. 3 – Discussion Et vous, qu’en pensez-vous ? WordPress: J'aime chargement…

Info ou intox : Comment déjouer les pièges sur Internet ? 2 vidéos explicatives La chaîne France 24 a mis en ligne au Printemps 2016 deux programmes courts pour sensibiliser les citoyens à reconnaître une fausse information et à déceler une manipulation (voir les 2 vidéos dans cet article). Mener sa propre enquête! Voilà la méthode proposée par France 24 qui, à travers ces deux programmes courts en vidéo baptisés Info-intox, fait une distinction claire entre information et propagande à travers des exemples très précis et des conseils pour apprendre à qualifier, à vérifier et à valider une info sur Internet. Info ou intox : comment déjouer les pièges sur Internet ? (7 mn 09 s) Facebook, Twitter, YouTube… Vous connaissez ces réseaux et vous savez que c’est aussi là aujourd’hui que circule l’information. Mais quand vous relayez des informations, des tweets, comment être certain de ce que vous diffusez ; que ce n’est pas une intox ou que vous n’êtes tout simplement pas manipulés. Quand Internet vous tend des pièges (5 mn 46 s)

Atelier EMI et citoyenneté numérique Dans cette intervention, Bérangère Gossart et de Nicole Pavoni ont abordé deux sujets, très liés l’un à l’autre : « Info, intox sur le web » et le complotisme. La désinformation Le premier sujet sur la désinformation a fait l’objet d’un atelier dans le cadre de la 27e semaine de la presse et des médias dans l’École. Pourquoi traiter de ce sujet ? Après les attentats contre Charlie Hebdo, ceux du 13 novembre 2015 et ceux récemment de Bruxelles, des rumeurs, des infos non vérifiées, des images détournées se sont répandues sur la toile et se sont glissées dans le flux des nouvelles, créant la confusion dans les esprits des internautes, des citoyens. Car c’est bien le flux d’informations, cette surinformation (cette « infobésité ») qui interpelle. Les objectifs de la séance sont donc les suivants : Faire acquérir aux élèves des compétences informationnelles pour leur permettre de décrypter le flux d’informations Montrer aux élèves qu’il faut soumettre à critique l’information Le complotisme

Éducation aux médias et à l'information - L'EMI et le Socle commun 2016 « Par la loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'École de la République du 8 juillet 2013, la République s'engage afin de permettre à tous les élèves d'acquérir le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, porteur de la culture commune. Il s'agit de contribuer au succès d'une école de la réussite pour tous, qui refuse exclusions et discriminations et qui permet à chacun de développer tout son potentiel par la meilleure éducation possible » (Bulletin officiel n°17 du 23 avril 2015) Domaine 1 : les langages pour penser et communiquer Comprendre, s'exprimer en utilisant la langue française à l'oral et à l'écrit Pour construire ou vérifier le sens de ce qu'il [l'élève] lit, il combine avec pertinence et de façon critique les informations explicites et implicites issues de sa lecture Comprendre, s'exprimer en utilisant les langages mathématiques, scientifiques et informatiques Il [l'élève] lit des plans, se repère sur des cartes La règle et le droit

Related: