background preloader

‪Ne Me Quitte Pas - Nina Simone‬‏

‪Ne Me Quitte Pas - Nina Simone‬‏
Related:  Chansons à comparer

Gilmourish La basse électrique Les addicts des raves party, fans de la Motown, des Beatles, de Bob, Rage against the machine, inconditionels du Funk ou de Miles Davis, nous avons tous un point commun, nous avons entendu une ligne de basse qui nous a fait trembler. Dans chaque style, la basse occupe une place prépondérante. Si Laurent Garnier, Jeff Mills se passent volontiers d´accordéon ou de guitare dans leurs albums, on les voit mal ne pas mettre une ligne de basse sur leurs parties rytmiques. La basse connaît, en outre, une influence de plus en plus forte dans nos musiques. Avec l´explosion de la techno et de l´acid jazz, la puissance de la fusion, le retour de la pop, la basse et les bassistes se sont fait une place d'or dans le monde de la musique. Ce dossier est à l'usage tant du musicien debutant qu'au musicien voulant se mettre à ce merveilleux instrument, ou simplement le connaitre mieux. Ce dossier est divisé en deux grandes parties : Bonne lecture and Keep the rhythm... Tonalité et rythme Les types de jeu Slap

Historique des synthétiseurs (de drôles de machines) 1896 - Le Telharmonium Inventé par l'américan Thaddeus Cahill en 1896, le Telharmonium (connu sous le nom de Dynamophone) peut être considéré comme l'ancètre du synthé. 1919 - Theremin Développé par le phycisien russe Leon Theremin, l'instrument a une forme particulière très reconnaissable. 1928 - Ondes Martenot C'est en 1928 que sont présentées à l'opéra de Paris les Ondes Musicales de l'ingénieur Français Maurice Martenot. correspondant aux notes de la gamme. 1930 - Trautonium Le Trautonium est un instrument monophonique inventé par l'allemand Friedrich Trautwein entre 1928 et 1960. 1935-1971 : Les premiers orgues (l'instrument abordable...) 1935 - Hammond B-3 C'est en 1935 que le premier orgue fabriqué par Laurens Hammond voit le jour. 1954 - RCA Mark I Le RCA Mark I et Mark II, seront mis au point par Harry Olsen et Herbert Belar au centre de musique électronique de Columbia-Princeton de New York. 1960 - Vox 1964 - Mellotron 300 1971-1983 : La naissance du synthétiseur

Retour sur Claude Nougaro Il était une fois Nougaro Né le 9 septembre 1929 d'un père premier baryton à l'Opéra de Paris et d'une mère professeur de piano, le toulousain est baigné de diverses influences (Massenet, Rossini, Verdi, Bizet d'un côté, Louis Armstrong, Glenn Miller, Bessie Smith, Charles Trenet, Vincent Scotto, Edith Piaf de l'autre). Après une scolarité chaotique et un bref passage par le journalisme, il s'installe à Paris avec ses parents. A Saint-Germain-des-Prés ou à Montmartre, il croise Brassens, Mouloudji, Jean Cocteau et rencontre surtout le poète Jacques Audiberti qui l'héberge, le révèle à sa vocation et devient de ce fait son père spirituel, un mentor auquel Nougaro rendra hommage dans la "Chanson pour le maçon". C'est aussi à cette époque qu'il écrit ses premiers textes, chantés par Marcel Amont ("Le Balayeur du roi"), Jean Constantin ou encore Philippe Clay ("Joseph"). C'est avec Michel Legrand et Jacques Datin que Claude Nougaro fait ses débuts en tant qu'auteur/interprète.

Retour sur Glenn Gould Naissance et Parcours C'est le 25 septembre 1932 que naît à Toronto l'un des personnages les plus importants pour la musique qu'ait connu le XXème siècle. Glenn Herbert Gould, fils de Florence (née Grieg) et Russell Herbert sera en effet destiné à un avenir peu commun ! Il commencera l'étude du piano avec sa mère dès 1935, celle-ci remarquant déjà son esprit musical : contrairement aux autres enfants de cet âge, Glenn n'appuie pas en même temps sur toutes les touches du clavier mais préfère déjà en laisser s'évanouir la sonorité avant de passer à une autre note. Mais son premier 'vrai' professeur fera son apparition en la personne d'Alberto Guerrero en 1943. Ce pianiste d'origine chilienne lui inculquera tout son savoir au sein du 'Royal Conservatory of Music' de Toronto jusqu'en 1952, date à laquelle il annoncera ne plus rien avoir à apprendre à son protégé. De la modestie ? Concerts et Tournées Glenn Gould débuta les concerts et les tournées au début des années 1950. "Le récital ?

L'harmonie Degrés, gamme et tonalité Qu'elle soit majeure ou mineure, chaque [def]tonalité[/def] et sa [def]gamme[/def] de référence portent toutes deux le même nom : on dit par exemple la gamme de Do Majeur et la Tonalité de Do Majeur. Les notes constituant la [def]gamme[/def] s'appellent degrés et ils sont indiqués par des chiffres romains. Nom des degrés formant la gamme : La gamme majeure La gamme majeure est toujours construite sur le même schéma. Exemple : la gamme de Do Majeur. La gamme mineure Le mode mineur, a la particularité d'être construit à partir du sixième degré de la gamme majeure et de voir sa sensible augmentée d'un demi-ton. Exemple : la gamme de Do Mineur. Parce qu'elle est construite à partir du sixième degré de la gamme majeure, la gamme mineure désigne le ton relatif ou relatif mineur. Il existe aussi deux autres modes mineurs, issus de la musique ancienne, le mode Mineur Mélodique Ascendant et le Mineur Mélodique Descendant (aussi appelé Mineur Naturel). Exemples : Les accords

Registres & tessitures Si la notion de tessiture est assez évidente à comprendre, il n'en va pas de même en ce qui concerne le registre, domaine pourtant très important pour l'équilibre d'une orchestration. La tessiture représente l'étendue de tout le "spectre sonore" (au sens large) d'un instrument, c'est-à-dire la distance entre la note la plus grave et la plus aiguë. Le registre désigne une étendue de notes située soit dans les graves, médiums, ou aiguës de la tessiture d'un instrument. Les instruments voient leur tessiture divisée en trois ou quatre registres, le grave, le médium, l'aigu et le suraigu. Ces distinctions sont très importantes car selon l'instrument, chaque registre possède des caractéristiques de puissance sonore, voir de timbre, différentes. Les registres extrêmes des instruments ne sont pas toujours évidents à appréhender car ils posent des problèmes d'exécution ou de puissance. Les registres de chaque instrument sont donnés en notes réelles et non en notes écrites. Les bois Piccolo (Pic.)

Related: