background preloader

LE CORPS DES FEMMES - version sous-titrée en français

LE CORPS DES FEMMES - version sous-titrée en français
Related:  LE CORPS DES FEMMES

Photoshop, révélateur des critères de beauté dans le monde Depuis Kansas City (Missouri, aux Etats-Unis) où elle travaille, la journaliste freelance Esther Honig a envoyé le même portrait d'elle, non-retouché, sans maquillage, cheveux attachés et épaules nues sur fond gris, à plusieurs dizaines de retoucheurs dans le monde. Via des plateformes d’échange de services, comme Fiverr, explique-t-elle sur son site, elle est entrée en contact avec une quarantaine de personnes, issues de plus de 25 pays, du Sri Lanka à l'Ukraine en passant par les Philippines ou le Kenya. «Certains [utilisateurs de Photoshop, ndlr] sont des experts, d'autres, des amateurs». Pour 5 à 30 dollars, elle a demandé à ces retoucheurs de puiser dans leurs constructions personnelles et culturelles pour améliorer son portrait, «avec comme seule consigne de me "faire belle".» Résultat : des dizaines d'images souvent très différentes, avec des modifications parfois très visibles de l'image d'origine. Pour l'instant, Before&After, projet toujours en cours, compile 22 photos.

Le corps des femmes | Un blog participatif où les femmes racontent leurs corps La pilosité féminine vue par un féministe, résistance à l'épilation Le regard d'un homme pro féministe sur les poils des femmes, symboles de leur féminité Cette page est dédiée à toutes les femmes qui bravent une injonction millénaire, une loi non-écrite qui leur ordonne de s'enlever tous les poils du corps, en particulier la pilosité sexuelle, c'est-à-dire les poils des aisselles, des jambes, du pubis et des aréoles. Par facilité, j'abrège la pilosité sexuelle en PF. Contrairement à une idée reçue qui est véhiculée depuis des siècles, la PF est un symbole de féminité, au même titre que les seins et les hanches plus larges, qui apparaissent à la puberté. S'enlever les poils sexuels est une infantilisation symbolique, un retour à la fillette impubère qui n'est pas sans rappeler l'éternelle course à la jeunesse que les femmes subissent. Préambule En donnant à la négation et à l'humiliation de la nature féminine le qualificatif de mode, de beauté et d'élégance, les hommes s'éduquèrent à trouver laid et disgracieux ce qui est naturel et harmonieux. 1. 1.

La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne: Amazon.fr: Marc Girard représentations sexuées dans l'audiovisuel Des entretiens filmés avec des universitaires et un critique de cinéma vous sont proposés pour étoffer la réflexion sur les représentations sexuées autour d’autres médias (jeu vidéo, presse jeunesse, littérature, encyclopédies scientifiques) ou de thèmes comme l’homosexualité au cinéma et la pornographie. Dans les « outils pédagogiques », vous trouverez différentes propositions d’exercices et d’analyses, à choisir en fonction du temps dont vous disposez, de l’âge des élèves et du support choisi : film, série télévisée, clip musical, publicité imprimée, etc. ainsi que des extraits et des propositions de films. Chaque proposition d’analyse est accompagnée d’une fiche pédagogique qui détaille les objectifs et la méthodologie. Dans « ateliers » nous présentons les ateliers scolaires que nous animons ainsi que des témoignages d’enseignants et d’enfants.

Parution du livre "La brutalisation du corps féminin (...)" La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne Considérons cent femmes tirées au sort. Toutes auront été confrontées à une forme ou une autre d’une médicalisation spécifiquement liée à leur sexe : vaccins (rubéole…), hormones pour un oui ou un non, traitement de la ménopause, dispositifs contraceptifs, aide à la procréation, cicatrices d’épisiotomie ou de césarienne, hystérectomie, mammographie, etc. Quoi d’équivalent chez l’homme ? Passant la médicalisation du corps féminin au crible de la médecine fondée sur les preuves (en se concentrant sur l’obstétrique, la contraception et la mammographie), Marc Girard montre que cette débauche d’activisme est aussi inutile que nuisible. Mathématicien de formation, le Dr Marc Girard s’est spécialisé en recherche clinique et en épidémiologie, avec un intérêt tout particulier pour les effets dommageables des traitements médicaux (iatrogénie). Edité par l’auteur, 4 square Paul Fort, 78760 Jouars-Pontchartrain E-mail : agosgirard@free.fr 1.

NON C'EST NON Petit manuel d'autodéfense ZONES Lyber Zones Irene Zeilinger Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre de se faire emmerder sans rien dire. Pour Anne, car c’est elle que je voudrais avoir à mes côtés si je dois affronter un danger. Permettez-moi de me présenter : je suis formatrice d’autodéfense pour femmes depuis maintenant près de quinze ans. J’ai travaillé avec de très nombreux groupes de femmes et de filles un peu partout en Europe et en Amérique latine. Comme beaucoup de femmes, j’ai conscience du risque d’être un jour confrontée à la violence. Si je me suis mise à écrire, c’est parce que je ne trouvais pas en librairie de manuel d’autodéfense à recommander aux femmes qui suivent mes cours, à mes amies ou aux femmes de ma famille. Mais ce n’est pas seulement la pénurie de bons livres en autodéfense qui m’a motivée à coucher mes expériences sur le papier. Si vous avez ouvert ce livre, c’est sans doute parce que vous voudriez savoir quoi et comment faire face à la violence. Bon !

« La domination masculine est encore partout »Entretien avec Françoise Héritier Cette anthropologue de renom, disciple de Lévi-Strauss, va faire grincer des dents *. Alors que l'époque salue la progression sociale des femmes, Françoise Héritier démontre que cette idée est fausse et qu'au contraire la suprématie masculine reste universelle.Dans un précédent ouvrage, l'anthropologue Françoise Héritier démontrait que la différence des sexes est à l'origine de toute pensée. Elle racontait les premiers humains, observant la nature, regardant leur corps et découvrant qu'il y a du mâle et du femelle, du sperme et du sang, du jour et de la nuit, du chaud et du froid, de l'humide et du sec. Cette catégorisation binaire, faite « aux aubes de l'humanité », structure la pensée.

La sexualité comme malédiction (le mythe du vagin denté) Je n'ai pas vu encore Teeth, mais je vous le recommande. Lire ici et ici. En effet, le mythe du vagin denté est une constante de l'imaginaire humain masculin. Lire l'article "dévoration" de Gilbert Lascault dans Figurées défigurées. Petit vocabulaire de la féminité représentée.10-18 C'est une des raisons avancées pour expliquer la reatique de l'excision (femmes moins dangereuses après amputation de l'organe qui mord comme chacun le sait ou le soupçonne). "Pour certains hommes, la femme apparaît comme d'autant plus dangereuse'qu'elle possède, dans leurs fantasmes, deux bouches dévoratrices, qu'elle est (comme certains monstres dessinés par Grandville) doublivore.

Seconde édition du livre "La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne" Réactions de lecteurs (et de lectrices...) Franchement j’en ai eu les larmes aux yeux. A la fois tendre et violent, passionné et réaliste. Comme d’habitude, je vais lire avec le plus vif intérêt votre livre. Permets-moi de te dire que je suis émerveillée par ce ton juste, ce ressenti exceptionnel, cette honnêteté médicale et ce respect vis à vis des femmes qui, en soi, ne choisissent pas vraiment... elles suivent... (…) l’expérience maternelle exactement comme si vous l’aviez vécue dans votre propre chair. J’en suis déjà à la conclusion. J’espère que ce livre contribuera à faire bouger les lignes. J’espère que votre livre aura beaucoup de succès et pourra changer certains esprits et méthodes qui paraissent en effet le plus souvent encore trop liés aux reliques de notre société judéo-chrétienne. Lisez toutes le livre de Marc Girard La brutalisation du corps féminin dans la médecine moderne, livre d’actualité écrit par un spécialiste des médicaments. Un GRAND MERCI M. Eh bé !

Teeth (film) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Teeth est un film d'horreur américain réalisé par Mitchell Lichtenstein, qui est sorti le aux États-Unis, pendant le Festival du film de Sundance, et le en France. Dawn O'Keefe (Jess Weixler) est une jeune fille de 17 ans qui prône activement l'abstinence avant le mariage en tant que membre d'une association chrétienne, promouvant notamment le port d'une bague de virginité. Elle rencontre un nouveau membre du groupe, Tobey (Hale Appleman), et tout de suite les deux lycéens éprouvent manifestement une forte attirance physique mutuelle. Après une visite sanglante chez un gynécologue et une recherche internet sur le vagina dentata (« vagin denté »), Dawn comprend qu'elle possède des dents acérées dans son vagin. Source et légende : Version française (V. Portail du cinéma américain

Les secrets de la masturbation féminine et ses bienfaits pour la santé La masturbation féminine. Un sujet qui fait souvent rougir, à tort. Réjouissez-vous mesdames, s'adonner à des plaisirs solitaires présente plus d'un bienfait. Longtemps considéré comme un vice tenu responsable de certains troubles mentaux ou nerveux, l’onanisme, à savoir la pratique de la masturbation, reste un sujet tabou. Dans les années 1990, 42 % de la population considérait encore la masturbation comme un acte pervers pour les personnes en couple. Réduire le stress La masturbation, au même titre que l’acte sexuel, permet de se détendre. S'octroyer un moment de plaisir solitaire permet de relacher les tensions physiques aussi bien que psychologiques. Mieux dormir La masturbation favorisant la détente, elle permet également de dormir mieux. Améliorer le rythme cardiaque En faisant monter le plaisir, la masturbation augmente le rythme cardiaque. Booster le sexe à deux Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’onanisme n’est pas uniquement un plaisir égoïste. Faire passer la migraine

Related: