background preloader

Physique et chimie au lycée

Physique et chimie au lycée
Related:  Physique-Chimieclaudico68PHYSIQUE

La relativité animée Introduction La relativité, l'espace-temps et la 4e dimension La théorie de la relativité a complètement remis en question notre vision de la réalité. La théorie de la relativité n'est pas qu'une simple hypothèse, elle est vérifiée par des expériences: l'écoulement du temps peut bel et bien ralentir! Cette théorie peut sembler abstraite, mais elle sera présentée ici d'une manière très visuelle, à l'aide d'animations et avec une partie interactive. Force de Coriolis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Coriolis. Le sens de rotation de cette zone de basse pression tournant au large de l'Islande dans le sens contraire des aiguilles d'une montre est dû aux effets combinés de la force de Coriolis et du gradient de pression. Elle n'est pas en fait une force au sens strict, soit l'action d'un corps sur un autre, mais plutôt une force fictive résultant du mouvement non linéaire du référentiel lui-même. C'est l'observateur qui change de position par l'action de l'accélération centripète du référentiel et qui interprète tout changement de direction de ce qui l'entoure comme une force inverse. Histoire[modifier | modifier le code] L'argumentation de Coriolis était basée sur une analyse du travail et de l'énergie potentielle et cinétique dans les systèmes en rotation. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que cette force fit son apparition dans la littérature météorologique et océanographique. . où avec . et Où

Le temps et sa flèche Texte de la 188e conférence de l’Université de tous les savoirs donnée le 6 juillet 2000. Le temps, son cours et sa flèche par Etienne KLEIN Un peu de poésie pour commencer C'est à un physicien britannique, Arthur Eddington, que le temps doit d'être équipé (depuis 1929) d'un emblème, la flèche, que la mythologie attribuait jusque-là à Éros, le dieu de l'amour, représenté comme un enfant fessu et ailé qui blesse les cœurs de ses flèches aiguisées. Avant d'entrer dans le vif du sujet, je voudrais vous proposer quelques phrases d'écrivains ou de poètes, qui chacune à sa façon, évoquent soit le cours du temps, soit sa flèche, soit un mélange des deux. Commençons par Sacha Guitry : « Madame est en retard. Qu'est-ce que temps ? Nos réflexions sur le temps sont presque toujours confuses, sans doute parce que nous ne savons pas trop de quel type d'objet il s’agit. On oublie trop souvent que la puissance de la physique vient de ce qu'elle a su limiter ses ambitions. La physique et le temps

Relativité générale Relativité générale " Selon la théorie de relativité générale, l'espace en tant que concept détaché de tout contenu physique, n'existe pas !" Albert Einstein -1951- 1°) Introduction 1905, la théorie de la relativité restreinte a enfin résolu le difficile problème de la non-invariance des équations de Maxwell sous une transformation de Galilée et a du même coup, apporté une réponse définitive quant à l'existence de cet "éther" que les physiciens avaient introduit au XVIII siècle. Pourtant, elle n'a pas encore résolu tous les problèmes et notamment celui de la gravitation. 1687, le grand Isaac Newton publie les "principia" et sa théorie de la gravitation où cette nouvelle intéraction est présentée comme agissant instantanément à travers le vide (contrairement à l'intéraction électromagnétique qui se propage au mieux à la vitesse de la lumière). 3ième loi de Newton ou loi de la gravitation universelle. Pour Einstein, ce principe de relativité générale de tous les mouvements est une évidence. Si

Isolement d'un solide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En mécanique, l'isolement d'un solide est le fait de représenter un objet seul avec les forces extérieures s'exerçant sur lui. On utilise parfois le terme diagramme du corps libre, dont l'abréviation est DCL, traduction littérale de l'anglais free body diagram (FBD). Son utilisation peut faciliter grandement la résolution de problèmes en mécanique ou en cinématique. Notons que l'isolement d'un solide est applicable à des problèmes s'effectuant : Au sens strict, on ne représente que le solide seul et aucun élément de son environnement, auquel on ajoute les vecteurs force ou moment extérieurs agissant. Voir aussi[modifier | modifier le code] Diagramme de forces Bibliographie[modifier | modifier le code] James L. Portail de la physique

NeuroCosmology Terminale S - Comprendre MESURE DE pH ; CONSTANTE D'ACIDITE TP 1 : tp1-ph.pdf : mesures de pH et équilibre chimique TP 2 : tp2-ka.pdf : Constante d’acidité et conductimétrie (tp inspirés de Labolycée/labotp) EXERCICE : act1-ic.pdf : un indicateur coloré le VBC 4 TP partie mécanique 2- TP2 : Lois de NEWTON, mission APOLLO XV tp2-saturn5.pdf: Conservation de la quantité de mouvement pour 2 mobiles isolés. tp3-parabole.pdf : Mouvement d'une boule dans le champ de pesanteur terrestre 4-TP3 : projectile 2015 texte qtemvt.swf : animation conservation de la quantité de mouvement à partir d'une vidéo d'un choc élastique. 1- le texte saturn5.pdf : Etude du mouvement de Saturn V lors de la combustion du premier étage de la fusée. Exercice 1 :act1vitesses.pdf ( mouvements rectilignes) Exercice 2 : marinella-2.pdf (saut en parachute et recul d'une arme à feu) Exercice 3 : Trebuchet-2.pdf ( attaque d'un chateau à l'aide d'un trébuchet) SUIVI CINETIQUE par SPECTROPHOTOMETRIE De quoi dépend la période d'oscillation d'un pendule simple?

Énergie cinétique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Energie cinétique Les véhicules des montagnes russes atteignent leur maximum d'énergie cinétique au bas de leur parcours. Lorsqu'ils commencent à monter, l'énergie cinétique est transformée en énergie potentielle. Historique[modifier | modifier le code] Gottfried Leibniz, s'opposant ainsi à Descartes, qui estimait que la quantité de mouvement se conservait toujours, développa l'idée de la « force vive » (vis viva), à laquelle il attribuait la valeur . « Il y a longtemps déjà que j’ai corrigé la doctrine de la conservation de la quantité de mouvement, et que j’ai posé à sa place quelque chose d’absolu, justement la chose qu’il faut, la force (vive) absolue… On peut prouver, par raison et par expérience, que c’est la force vive qui se conserve… » [1] Conventions[modifier | modifier le code] L'énergie cinétique est généralement notée ou , l'indice c faisant référence au mot « cinétique » et l'indice k à son équivalent anglais, « kinetic ». , avec , or

Spin (propriété quantique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le spin est, en physique quantique, une des propriétés des particules, au même titre que la masse ou la charge électrique. Comme d'autres observables quantiques, sa mesure donne des valeurs discrètes et est soumise au principe d'incertitude. C'est la seule observable quantique qui ne présente pas d'équivalent classique, contrairement, par exemple, à la position, l'impulsion ou l'énergie d'une particule. Historique[modifier | modifier le code] La genèse du concept de spin fut l'une des plus difficiles de l'histoire de la physique quantique au début du XXe siècle[1]. Le spin a d'abord été interprété comme un degré de liberté supplémentaire, s'ajoutant aux trois degrés de liberté de translation de l'électron : son moment cinétique intrinsèque (ou propre). Enfin, c'est en théorie quantique des champs que le spin montre son caractère le plus fondamental. Le spin du photon a été mis en évidence expérimentalement par Râman et Bhagavantam en 1931[6].

Schémas/figures tikz/svg pour la physique : exemples avec codes \begin{tikzpicture}[scale=1] \begin{scope} \node at (-0.6,0) {\centering \boxed{\textbf{\small Plus la distance de mise au point est grande, plus la profondeur de champ est grande}}}; \end{scope} \begin{scope}[shift=({0,-3.5})] \def \taillehaut{2.5}; \def \taillebas{2.5}; \def \xA{-5}; \def \xAA {(\xA*\f)/(\xA+\f)}; \def \xB{-6.75}; \def \xBB {(\xB*\f)/(\xB+\f)}; \def \xC{-4}; \def \xCC {(\xC*\f)/(\xC+\f)}; \coordinate (O1) at (0,0); \coordinate (A) at (\xA,0); \coordinate (B) at (\xB,0); \coordinate (C) at (\xC,0); \def \f{1.5}; \coordinate (F') at (\f,0); \coordinate (A') at ({\xAA},0); \coordinate (B') at ({\xBB},0); \coordinate (C') at ({\xCC},0); \fill [gray!50,opacity=0.75] (-4,0) rectangle (-6.75,1); \node at (A) {$\bullet$} ; \fill [gray!

Related: