background preloader

Théorie des écrans

Théorie des écrans

http://enseignant.hypotheses.org/65

Related:  ergonomie à l'écolepédagogie et didactique

L'ergonomie dans les salles de classe L'ergonomie permet de comprendre les interactions entre les individus et leur environnement de travail et de les optimiser. Avec l’avènement et la diversification des outils numériques, l'ergonomie peut nous fournir des recommandations concernant l'aménagement et l'utilisation des espaces de travail, la gestion du temps, les attitudes physiques à privilégier, la médiatisation des supports pour les rendre compatibles avec les besoins des usagers et en particulier des élèves dans le cadre des activités d'apprentissage. Trois aspects de l'ergonomie ont fait l'objet d'un stage organisé par le réseau Scéren à ce sujet en 2007, avec un regard particulier sur leur application dans l'enseignement. Une vidéo sur le site Sceren / Agence des usages des Tice fournit un résumé de ce stage et en présente les apports principaux, illustrés de nombreux schémas. Ergonomie organisationnelle

De l'espace d'enseigner (2/3) : entre quatre yeux - Séances numériques Oui, on fait cours entre quatre murs, trois aveugles et un avec des fenêtres, ça nous laisse un rectangle modeste mais réglementaire à habiter et à meubler. Souvent d'ailleurs la disposition des meubles – la « déco » – est un héritage et il faut faire avec. C'est même un privilège que d' « avoir sa salle ». Un privilège imbécile puisque rien n'explique vraiment pourquoi ce ne sont pas les élèves qui ont leur salle, un endroit à habiter qui pourrait leur donner l'intuition qu'ils sont dans leur classe, qu'il sont arrivés, que la journée commence là, qu'elle se terminera là, qu'on viendra leur rendre visite pour leur faire cours. Sédentaires du savoir, ça serait tout de même bien plus efficace pour pas cher... Mais il y a des idées simples qui ne passent pas, celle-ci en fait partie, j'abandonne la diatribe – elle est hors-sujet.

Chut! des conseils d'ergonomie rien que pour vous L'utilisation d'un ordinateur de bureau ou portatif, d'appareils mobiles comme le smartphone est non seulement fréquente pour grand nombre de gens mais, si l'on n'y prend garde, elle est souvent pratiquée et/ou prolongée au-delà de seuils garantissant le bien-être et la sécurité de l'utilisateur. Voici une série d'animations très légères et qui de plus est sont muettes, se présentant en véritables suggestions discrètes. Elles présentent des conseils de base pour profiter des grands avantages des technologies de l'information et de la communication en adoptant de saines habitudes telles que une posture correcte, des pauses régulières un ajustement adéquat de l’équipement. Cette vidéo d'animation est à voir, ne serait-ce que pour sa qualité et son universalité, puisqu'elle ne comprend aucun texte ni parole ! En un peu plus d'une minute, on y apprend l'essentiel.

Des chaises ergonomiques en classe - en prenant soin d'étudiants Les blessures sont plus fréquentes dans les groupes musculaires qui ne reçoivent pas régulièrement de l'exercice chaque semaine, ce qui explique par exemple les douleurs liées au fait d'être assis à un bureau pendant 6 à 9 heures par jour . Les muscles se resserrent et cela peut éventuellement causer des problèmes, des dommages sciatiques, et des tendinites. Les muscles ont besoin de mouvements. Il serait conseillé de pouvoir prendre de courtes pauses quand on le peut, faire une promenade avant ou après l'heure du déjeuner ou même essayer d'étirer ses muscles dans une salle de conférence.

Faut-il abolir les notes ? « Le débat sur les notes est l’un des plus passionnants et passionnés qui traversent le monde de l’éducation dans les pays occidentaux francophones. Sont-elles une aide à l’apprentissage ? Une entrave ? Faut-il les abolir ? Si elles ont été abolies, faut-il les remettre ?

Nouveaux outils, nouvelles positions de travail Pouvez-vous déterminer si la position de vos collègues, de vos élèves ou bien sûr de vous-même à votre bureau est la plus adaptée et garantit le bien-être corporel ? Pourquoi s' intéresser à une telle question ? Cette réflexion intéresse un nombre croissant d’entreprises car les employés ne restent plus assis devant leur écran comme par le passé. Meubles scolaires ergonomiques Être mieux assis pour mieux travailler. Pour obtenir un poste de travail ergonomique pour les élèves, des tables et des chaises adaptées à la taille des enfants sont d’une importance décisive. La chaise pivotante PantoMove est une chaise à hauteur réglable en continu et de ce fait elle grandit avec l’élève ; de plus, elle dispose d’un mécanisme oscillant 3D innovant qui permet une assise dynamique. La surface d’assise réagit à chaque alternance de charge et de décharge et s’incline vers l’avant, l’arrière ou le côté suivant les cas.

Vous avez dit : compétences ? Compétences scolaires, éducatives, sociales et territoriales : quelles évolutions ? Autant de questions autour de la question des compétences posées lors de l’université d’été organisée par PRISME. Conférence de Jean-Marc Berthet, Universitaire 1 - Autour du terme de compétence a) Cette notion apparaît souvent floue ou difficile à définir. Elle serait entre deux trilogies éducatives : l’une renvoyant au monde scolaire et de la formation (savoir, savoir-faire, savoir-être), l’autre renvoyant plus au monde de l’éducation populaire (formelle, non-formelle, informelle). La salle de classe idéale existe: elle est équipée de rocking chairs Nos salles de classe n'ont guère connu d'évolution depuis le développement des écoles primaires au XIXe siècle. D'ailleurs, la définition qu'en donne Wikipedia fleure la naphtaline: sur un plan rectangulaire, dotée de deux accès dont un sur couloir, la salle de classe française est flanquée de «vastes fenêtres» (à travers lesquelles s'échappent en pensée nombre d'élèves). Elle est équipée d'un tableau noir, blanc ou de papier –en fonction du degré de modernité de l'école– placé en hauteur, face aux élèves alignés en rang d'oignon, assis sur des chaises ergonomiquement correctes à défaut d'être réellement confortables, avachis par paire sur des tables sommaires. Seule évolution notable: la disparition du pupitre, il y a une trentaine d'années. En bref, un espace voué à la discipline et au contrôle, ordonné autour de l'autorité du professeur. Pas franchement ludique.

Grammaire, vocabulaire, etc... les prérequis assassins Tout le monde ou presque, aussi bien chez les conservateurs que chez les progressistes, est persuadé que la grammaire et le vocabulaire sont des bases, des préalables, des prérequis pour l’apprentissage de l’expression orale et écrite. Hors de des apprentissages dits fondamentaux, point de salut. On oublie que nombre d’autodidactes, y compris parmi des célébrités du monde politique, s’exprimaient parfaitement sans en avoir fait. Leur talent était donc de l’ordre du miracle.

Espaces, locaux, mobilier et numérique Dès leur arrivée dans les établissements scolaires, les ordinateurs ont été gênants. En premier lieu "ça coute cher" ! Ensuite ils prennent de la place, il leur faut une salle, équipée d'un nombre de prises électriques et bien évidemment une sécurisation. Petit à petit ils se sont imposés dans les bâtiments, mais le plus souvent dans des espaces bien repérés. L'explosion des parcs informatiques a aussi amené à penser des infrastructures : il a fallu créer des locaux spécialisés, réaliser des chemins pour faire passer les câbles des réseaux, percer les murs, installer des boitiers répartiteurs etc.... Bref les locaux scolaires ont d'abord été transformés pour accepter l'informatique.

Hygiène et sécurité : Le regard inquiétant de l'ergonome sur nos classes Les écoles sont-elles adaptées au corps des enfants ? Ou au contraire posent-elles des problèmes de santé ? Ergonome, Catherine Bonnety travaille en entreprise à améliorer l'adaptation des postes de travail à la santé des salariés. Mais c'est aussi une mère de famille qui visite école et collège. Sans que ces visites puissent représenter une étude représentative, les constatations de C Bonnety mettent ce que nous savons tous dans une perspective de santé qui intéressera les élus des CHSCT et les enseignants en général, sans parler des parents...

"Les enfants qui ont du plaisir à apprendre réussissent" Ne plus seulement sanctionner les fautes, mais aussi mettre en valeur les obstacles surmontés par les élèves : le ministère de l'Éducation nationale encourage sur son site Éduscol les enseignants à changer de méthode de notation pour la sacro-sainte dictée, la traditionnelle soustraction de points étant jugée inefficace. Pour Philippe Meirieu, professeur en sciences de l'éducation à l'université de Lyon-II et auteur d'un manifeste Le Plaisir d'apprendre (1), il est indéniable que le système d'évaluation des élèves contribue au déclin du plaisir d'apprendre. Il explique au Point.fr pourquoi.

Related: