background preloader

Ils font autrement (2) - Vivre sans l'euro

Related:  Monnaies alternativesMonnaies Parralèles

Sawakaya développe au Japon une monnaie intergénération, le «Fureai kippu» Les monnaies locales, c'est-à-dire non soutenues par un gouvernement national, sont des monnaies complémentaires qui coexistent avec la monnaie légale. Au Japon, en 1995, alors que l’Etat, en pleine crise, avait des difficultés à prendre en charge les plus fragiles, notamment les seniors, le «fureai-kippu» ou «ticket de relation cordiale», a été mis en place par la Sawayaka Welfare Foundation. - Développer des réseaux locaux, sensibiliser la population au volontariat - Créer et maintenir le lien entre les générations malgré l’éloignement géographique - Faire face aux difficultés de financement liées au vieillissement démographique La fondation Sawayaka définit une société «Fureai» («relation cordiale») comme étant une société où chaque individu est spirituellement indépendant avec une entraide mutuelle et spontanée entre membres de la communauté, y compris avec les administrations. Cette philosophie s’articule autour d’une monnaie locale, le «kippu» («ticket» en japonais).

Des monnaies complémentaires pour changer la vie L’atelier sur l’innovation monétaire qui s’est déroulé le 6 juillet dans le cadre de Lift a vu des échanges très riches qui ont permis de faire le point sur le déroulement du groupe de travail organisé en ce moment par la Fing sur ce sujet. Cette « expédition » se déroule autour d’une liste de discussion très active dont les conversations se poursuivent depuis plusieurs semaines. Sur les participants à l’atelier du 6, environ un quart était membre de cette liste. Image : Jean-Michel Cornu (à gauche) lors de l’atelier Innovation monétaire de Lift. La première question abordée concernait la différence – subtile – entre les indicateurs et les monnaies. C’est le rôle de l’indicateur, justement, de déterminer la valeur, afin de permettre une prise de décision économique. Un indicateur peut se baser sur la valeur d’usage. Mais il existe des indicateurs plus complexes. La variation peut constituer une autre forme d’indicateur. Favoriser les comportements Quelques pistes

Bâtisseurs de ruines, par Pierre Rimbert Avec trois décennies de recul, l’assujettissement des économies au pouvoir des banquiers paraît limpide. Il procède d’une triple automutilation des Etats. La première intervient à partir des années 1970 lorsque les puissances publiques s’interdisent d’emprunter directement à leur banque centrale ; il leur faudra donc se tourner, à grands frais, vers les marchés. Ce mouvement n’est pas inédit. En attendant, les gouvernements occidentaux héritent d’une même équation : moins de recettes, plus de besoins, une dépendance accrue vis-à-vis des créanciers. Aux Etats-Unis, en Espagne, en Irlande, les banques avaient spéculé sur la hausse infinie de l’immobilier. En août dernier, la Banque centrale européenne (BCE) détaille les conditions de son aide à l’Italie. « En premier lieu, raconte Le Figaro, elle demande à M. Comme l’alchimie, le commerce débridé de l’argent repose sur le mythe de la création de richesse ex nihilo.

L’homme de la paix !Obama nomme des officiers corrompus à la tête des armées - expansion8 sur LePost.fr (14:03) Les responsables de la Défense nommés par Barack Obama sont ceux là mêmes qui ont commis les pires crimes et les pires malversations sous les administrations précédentes. En fait de changement, seul le discours est nouveau, les pratiques, elles, sont anciennes. Le plus surprenant est l’indifférence qui a accompagné la clôture de l’enquête financière sur la disparition de 3400 milliards de dollars et la promotion des responsables du plus gigantesque détournement de fonds de l’histoire. Le vice-président Joe Biden (à gauche), le Secrétaire de la Défense Robert Gates (à l’extrême droite) et autres gradés militaires états-uniens écoutant au président Barack Obama au Pentagone. (Janvier 2009) Le maintien par Obama du républicain Robert Gates au poste de secrétaire à la Défense est sans égal historique. Dans son récent ouvrage Failure of Intelligence : The Decline and Fall of the CIA (Echec du renseignement : décadence et chute de la CIA), l’ex-analyste Melvin A. Corruption au Pentagone

Photo / vidéos. - Monnaies en débat Expo Photo. Panorama des Monnaies Complémentaires et Sociales Réalisé par l’Association Fokus 21 Ces portraits de créateurs de monnaies complémentaires ont été réalisés en février 2011 lors des Rencontres Internationales sur les Monnaies complémentaires et sociales organisé à Lyon . Chaque créateur ou porteur de monnaie pose avec son système d’échange (billet, téléphone, carte à puce, …) dont l’objectif est de remettre de l’abondance, de la diversité, du lien, de la démocratie et de l’humain dans l’économie. Films et vidéos sur les monnaies complémentaires La double face de la monnaie Film de Vincent Gaillard et Jérôme Polidor, 2006. L’argent est devenu la valeur centrale de nos sociétés. pour voir un extrait et commander le film : The money fix. Film d’Alan Rosenblith, 2009. Pour voir le film Films de fiction. Nature contre nature Film de Lucas Belvaux, studio TFI

Pays basque : une monnaie locale pour un changement global « C’est la première fois que je vois une Assemblée générale se terminer à l’heure », s’emballe le jeune directeur d’une petite entreprise, coup d’œil furtif sur sa montre, avant de noyer cette synthèse mémorable dans une joyeuse gorgée de cidre basque. La démonstration de l’association Euskal Moneta (Monnaie basque), le 23 janvier à Ustaritz, était irréprochable, comme il se doit lorsque l’on met au vote la création d’une monnaie locale et que l’on ambitionne d’y associer des valeurs éthiques d’économie solidaire, sociale ou écologique. En moins de trois heures, les questions les plus pointues ont reçu les réponses les plus simples et les infographies menaçantes ont fini par esquisser des issues prometteuses. Sol Violette à Toulouse, Eusko à Bayonne En quelques semaines, près de 190 entreprises, commerçants, artisans et associations ont été rejoints par plus de 600 particuliers. Une monnaie solidaire pour une économie locale Tout bénef’ pour les commerçants « Nous, on construit l’avenir »

LA LETTRE D'UNE DAME DE 86 ANS À SA BANQUE Cher Monsieur, Je vous écris pour vous remercier d'avoir refusé le chèque qui m'aurait permis de payer le plombier le mois dernier. Selon mes calculs, trois nanosecondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l'arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement. Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de ma pension, une procédure qui, je dois l'admettre, n'a cours que depuis huit ans. A partir d'aujourd'hui, je décide de ne négocier qu'avec une personne de chair et d'os. Lorsque vous me téléphonez, pressez les touches comme suit : Immédiatement après avoir composé le numéro, veuillez presser l'étoile (*) pour sélectionner votre langue. Respectueusement, Votre humble cliente

Un pas de plus vers l'interdiction de la spéculation sur la dette des Etats Par Pascal Canfin Le Parlement a adopté aujourd’hui en plénière à Strasbourg, trois mois après le vote en commission économique, le projet de loi européenne visant à interdire la spéculation sur les dettes des Etats européens. En tant que rapporteur du texte, autrement dit responsable de la négociation pour le Parlement, ce vote avait une importance toute particulière pour moi. Dans le contexte de crise de la zone euro, ce vote constitue un pas de plus dans la lutte contre la spéculation qui accule des Etats à la faillite. Le Parlement s’est en effet prononcé en faveur d’une version ambitieuse du texte qui propose notamment d’interdire l’utilisation des CDS (credit default swap) – les instruments financiers qui permettent de s’assurer contre la faillite d’un Etat – dans un but spéculatif. Outre le rôle d’amplificateur de crise des CDS, ces instruments compliquent également les scénarii de sortie de crise.

À Concarneau, les Sardines ont remplacé les Euros Elles sont environ 5 000 dans le monde et fleurissent depuis trois ans en France. Répondant aux noms étranges de Sardine, Sol-Violette ou Pêche, elles, ce sont les monnaies locales complémentaires (MLC). Gros plan sur un outil de paiement pas comme les autres. Au livre phare, une librairie de Concarneau (29), un client tend un drôle de billet illustré d’un poisson pour payer son roman. Le commerçant ne sourcille pas et lui rend la monnaie. Pas d’euros dans le portefeuille de ce Concarnois mais des Sardines, la monnaie locale complémentaire mise en place dans la ville et ses environs depuis décembre 2012. Si le phénomène est récent dans l’Hexagone, l’Allemagne a la sienne, le Chiemgauer, depuis déjà dix ans. Qu’est-ce qu’une monnaie locale ? Une monnaie locale est un moyen de paiement qui ne peut être utilisé que sur une zone géographique délimitée, une commune ou une communauté de communes. À quoi sert une monnaie locale ? Comment fonctionne une monnaie locale ?

La Pêche, monnaie locale | Vous avez la pêche ? nous aussi !

Related: