background preloader

Ils font autrement (2) - Vivre sans l'euro

Bâtisseurs de ruines, par Pierre Rimbert Avec trois décennies de recul, l’assujettissement des économies au pouvoir des banquiers paraît limpide. Il procède d’une triple automutilation des Etats. La première intervient à partir des années 1970 lorsque les puissances publiques s’interdisent d’emprunter directement à leur banque centrale ; il leur faudra donc se tourner, à grands frais, vers les marchés. Ce mouvement n’est pas inédit. En attendant, les gouvernements occidentaux héritent d’une même équation : moins de recettes, plus de besoins, une dépendance accrue vis-à-vis des créanciers. Aux Etats-Unis, en Espagne, en Irlande, les banques avaient spéculé sur la hausse infinie de l’immobilier. En août dernier, la Banque centrale européenne (BCE) détaille les conditions de son aide à l’Italie. « En premier lieu, raconte Le Figaro, elle demande à M. Comme l’alchimie, le commerce débridé de l’argent repose sur le mythe de la création de richesse ex nihilo.

L’homme de la paix !Obama nomme des officiers corrompus à la tête des armées - expansion8 sur LePost.fr (14:03) Les responsables de la Défense nommés par Barack Obama sont ceux là mêmes qui ont commis les pires crimes et les pires malversations sous les administrations précédentes. En fait de changement, seul le discours est nouveau, les pratiques, elles, sont anciennes. Le plus surprenant est l’indifférence qui a accompagné la clôture de l’enquête financière sur la disparition de 3400 milliards de dollars et la promotion des responsables du plus gigantesque détournement de fonds de l’histoire. Le vice-président Joe Biden (à gauche), le Secrétaire de la Défense Robert Gates (à l’extrême droite) et autres gradés militaires états-uniens écoutant au président Barack Obama au Pentagone. (Janvier 2009) Le maintien par Obama du républicain Robert Gates au poste de secrétaire à la Défense est sans égal historique. Dans son récent ouvrage Failure of Intelligence : The Decline and Fall of the CIA (Echec du renseignement : décadence et chute de la CIA), l’ex-analyste Melvin A. Corruption au Pentagone

LA LETTRE D'UNE DAME DE 86 ANS À SA BANQUE Cher Monsieur, Je vous écris pour vous remercier d'avoir refusé le chèque qui m'aurait permis de payer le plombier le mois dernier. Selon mes calculs, trois nanosecondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l'arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement. Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de ma pension, une procédure qui, je dois l'admettre, n'a cours que depuis huit ans. A partir d'aujourd'hui, je décide de ne négocier qu'avec une personne de chair et d'os. Lorsque vous me téléphonez, pressez les touches comme suit : Immédiatement après avoir composé le numéro, veuillez presser l'étoile (*) pour sélectionner votre langue. Respectueusement, Votre humble cliente

Un pas de plus vers l'interdiction de la spéculation sur la dette des Etats Par Pascal Canfin Le Parlement a adopté aujourd’hui en plénière à Strasbourg, trois mois après le vote en commission économique, le projet de loi européenne visant à interdire la spéculation sur les dettes des Etats européens. En tant que rapporteur du texte, autrement dit responsable de la négociation pour le Parlement, ce vote avait une importance toute particulière pour moi. Dans le contexte de crise de la zone euro, ce vote constitue un pas de plus dans la lutte contre la spéculation qui accule des Etats à la faillite. Le Parlement s’est en effet prononcé en faveur d’une version ambitieuse du texte qui propose notamment d’interdire l’utilisation des CDS (credit default swap) – les instruments financiers qui permettent de s’assurer contre la faillite d’un Etat – dans un but spéculatif. Outre le rôle d’amplificateur de crise des CDS, ces instruments compliquent également les scénarii de sortie de crise.

L’Allemagne Veut Interdire le Cash dès l’Eté 2012 Voila donc que les politiques allemands se mettent en tête d’interdire le cash tout simplement. La directive de l’UE 2009/110/EC [source] a été adoptée en septembre 2009 dans l’indifférence générale alors qu’elle introduit un concept très dangereux : la monnaie électronique. Alors qu’avec l’argent papier qui a une existence physique, nos gouvernants nous ont dilapidé nos richesses et endetté sur « plusieurs générations », la monnaie immatérielle sous formes de 0 et de 1 dans des ordinateurs gérés par les banquiers sera la fin de toute valeur au travail et au patrimoine humain. L’Allemagne va dès le mois d’aout 2012 introduire des restrictions sur le paiement en espèces dans le but d’interdire l’argent dès cet été. En Italie, depuis le 4 décembre 2011, sous la pression de Mario Monti, il n’est plus possible de payer plus de 1000 Euros en espèces. Rappelons que Monti a est un des membres les plus influents du Bilderberg [source] et un ancien conseiller de Goldman Sachs.

Un peu de SUCRE dans un monde d’amertumes En moins d’un an, l’Alliance bolivarienne des peuples d’Amérique (ALBA-TCP), a conçu et mis en place un système régional de compensation de paiements, le SUCRE, associé a une valeur d’échange commune du même nom. Le mécanisme commencera à opérer courant 2010. Confrontées au délabrement d’un modèle économique qui deviendra bientôt insoutenable, les autorités économiques internationales se contentent de le maintenir sous perfusion et cherchent vainement les recettes nécessaires pour relancer une croissance déprimée. On ne saurait s’étonner de l’intérêt, pour les élites économiques et politiques du monde, du maintien du statu quo. Au Sud, la crise n’est pas nouvelle et ne fait qu’exacerber trois de ses grands problèmes : Ce mécanisme commencera par compenser les flux commerciaux encore modestes [3] entre la Bolivie, l’Equateur, le Venezuela, le Nicaragua et Cuba. Il s’agit là d’une manière originale de moins utiliser le dollar dans les échanges entre pays proches et amis.

banquesenjustice.fr : comment obliger les banques à payer LEUR crise.

Related: