background preloader

Art viking

Art viking
L' art des entrelacs dans l' Europe du nord, après avoir subit l' influence de la culture irlandaise, se singularise et évolue de manière particulière en suivant l' essor commercial et culturel de l' époque viking. La vivacité et le mouvement permanent qui caractérisent l' esprit scandinave se retrouve dans cet art où l' imaginaire est présent et où la réalité s' efface pour laisser la place à la stylisation et à l' abstraction. Ce n' est pas le cadre qui s' adapte au contenu, mais le contenu qui est courbé, tordu ou étiré pour entrer dans ce cadre.Il est intéressant de remarquer la vitesse avec laquelle les évolutions stylistiques particulières à l' Europe du nord ont pu se répandre en couvrant dans son entier la zone d' influence scandinave. Une des qualités majeures de cette société est son pragmatisme qui se retrouve dans son expression artistique. Stèle de Lärbro- 8°s - Phase de Broa 1. Montant navire d'Oseberg - 9°s 2. Bateau de Gokstadt 3. Gobelet d'argent de Jelling - 10°s 4. 5. Related:  VikingsViking

Les Vikings Destruction et redécouverte, neuf siècles plus tard, d'un peuplement viking à l'Anse-aux-Meadows, Terre-Neuve. Ô Dieu tout-puissant ! Protégez-nous des peuples du Nord ! Depuis le VIIIe siècle jusqu'après l'an 1 000, cette prière était chuchotée dans les petites chapelles de pierre en Irlande, dans les monastères britanniques, dans les fermes des alentours de Paris ainsi que dans les imposantes cathédrales byzantines de Constantinople. Ils mirent aussi le cap sur l'ouest pour fendre les flots inconnus de l'Atlantique : ils peuplèrent l'Islande, s'établirent au Groenland et, vers l'an mil, ils tentèrent en vain de fonder une colonie sur la côte nord-américaine. En 1961, un couple norvégien a mis au jour un site viking à Terre-Neuve. Dans l'imagerie populaire, le Viking est un guerrier à la barbe blonde que l'on voit dans les bandes dessinées, sur les uniformes de football et chez les marchands de meubles suédois. Les sagas tracent aussi un portrait saisissant de la femme nordique.

La médecine des Vikings La médecine viking est un mélange de pratiques magiques et d’actes rationnels. Par exemple, on soigne les dents douloureuses en piquant la gencive avec un éclat de bois qui est ensuite replacé sous l’écorce d’un arbre (à gauche), afin que la maladie y soit transférée. Marie-Noëlle Dumaz Per holck est professeur à l'Institut d'anatomie de l'Université d'Oslo. Le mot Viking évoque le plus souvent des hordes de guerriers barbus, brutaux et coiffés de casques à cornes qui mettent à feu et à sang les côtes européennes au cours de raids meurtriers à la fin du ie millénaire. À la fin du viiie siècle, les peuples du Nord font une expédition remarquée vers le Sud. Les Vikings se rendent maîtres de l'Irlande et de vastes provinces en Angleterre et en Écosse, où ils fondent notamment Dublin et York.

Les navires vikings Les Langskips, des navires de guerre longs et étroits, étaient des solutions techniques adaptées au monde où vivaient les Vikings. Les financements nécessaires à la construction de ces navires provenaient du commerce, de tributs, d’impôts et de pillage. Cette représentation est fondée sur le langskip découvert dans le port de Hedeby, à la frontière entre le Danemark et l’Allemagne. John HALE est archéologue à l’université de Louisville, dans le Kentucky. En septembre 1997, des archéologues danois découvrent un bateau viking dans la vase du port de Roskilde, à 40 kilomètres à l'Ouest de Copenhague. Selon Ole Crumlin-Pedersen, l'ancien directeur du musée, le bateau a probablement été coulé par une tempête, il y a plusieurs siècles, puis a été recouvert par la vase. Long de 35 mètres, le navire de Roskilde est le plus grand de tous ceux qui ont été retrouvés jusqu'ici.

Le tablut, le hnefatafl et autres jeux nordiques A partir du 4ème siècle après JC, se sont répandus au Nord de l’Europe plusieurs jeux aux principes similaires et originaux, redécouverts aujourd’hui. Regroupés dans la famille des « Tafl » (« table » en vieux norvégien), ces jeux ont pour caractéristiques communes : un plateau de jeu carré, avec certaines cases marquées symétriquement ; des forces inégales (un joueur possédant le double de pièces que son adversaire) ; principe de prise des pièces par encadrement ; des objectifs de jeu différents et une pièce particulière, le roi. On tend aujourd’hui à penser que ces jeux sont l’adaptation d’un jeu romain, le Latrunculi, lui-même descendant du jeu grec Pettia. Alors, jeux vikings ? Ils représentent aujourd’hui, de manière simpliste, le symbole ludique des vikings. Une grande variété de jeux A la fois support de récits mythologiques, religieux ou historiques, ces jeux possèdent dans ces manuscrits une description de leurs règles peu explicites et sujettes à interprétation. Variantes

Le Temple de Freyja, Vikings Géoludie : Jeux du monde et jeux traditionnels Règle du tablut Avant l'introduction des Échecs aux XI° et XII° siècles, les Scandinaves se sont affrontés en jouant à un jeu connu sous le nom Tafl, qui en vieux norois signifie "table" et fait référence à une variété de jeux de plateaux. Cependant, le terme Tafl a été utilisé le plus communément pour faire référence à un jeu connu comme Hnefa-Tafl ou" la Table du Roi". Le Hnefatafl était connu en Scandinavie au V° siècle et a été amené par les Vikings au Groenland, en Islande, Irlande, Angleterre, Pays de Galles et Ukraine. L’originalité et l’intérêt de ces jeux se situent avant tout dans le fait que les deux joueurs ne disposent pas du même nombre de pièces et que leurs objectifs pour gagner la partie sont différents. Les jeux de la famille « Tafl » se déclinent sur des plateaux de tailles différentes. Nous présentons ici la version jouée par les Lapons , le Tablut, décrit par le botaniste suédois Carl Linné.

Les vikings : des explorateurs conquérants En plus d'avoir été de terrifiants conquérants, les vikings étaient de fabuleux aventuriers et explorateurs : leurs découvertes en témoignent. (En savoir plus sur les vikings). Islande Les vikings découvrent l’Islande en 860 et s’y établissent par la suite. Groenland : Le chef viking Erik le Rouge, banni d'Islande durant 3 ans suite à un meurtre, s'installe avec sa famille au Groenland en 982 : l'existence de l'île lui avait été indiquée par un marin qui s'était égaré à l'ouest en voulant rejoindre l'Islande. Vestiges de l'église de Brattahild, proche de la ferme d'Erik-le-rouge Deux implantations sont ainsi créées, représentant un total d'environ 4000 personnes : Brattahlid au sud qui comptera 12 églises, une cathédrale, un monastère et un couvent, Un site plus modeste à l'ouest à quelques centaines de kilomètres du cercle polaire comportant seulement une église. Un commerce de fourrure, d'ivoire de morse, d'huile et de laine se développe avec les pays scandinaves. Amérique : Terre-Neuve

Galon tissé aux cartes motif kivrim tablet weaving par AriaDiBari Un trésor viking découvert en Écosse La face avant de la croix avec sa corde en fil torsadé. On remarque les émaux qui la décorent. Derek McLennan Ce grand vase carolingien est réalisé dans un alliage à base d'argent. Treasure Trove Unit, Écosse L'auteur Francois Savatier est journaliste à Pour la Science. Du même auteur Si la loi ne les retenait pas, les chasseurs de trésors amateurs seraient sans doute des pillards rivalisant avec les Vikings ! Cette « équipe des découvertes de trésor », dirigée par Stuart Campbell, est un service public écossais chargé de sauver au mieux l’information scientifique lorsqu’un fouilleur amateur tombe sur des vestiges intéressants. L'un des plus notables est une croix pectorale ornée d'émaux, ayant appartenu à un dignitaire du clergé au Moyen-Âge. De quel monsatère provient donc la croix pectorale trouvée en Ecosse ? Les archéologues estiment qu’au moment où il a été enfoui, ce vase pouvait être déjà âgé d'un siècle.

Galon tissé aux cartes motif losange tablet weaving par AriaDiBari Vikings Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un Viking (vieux norrois víkingr ; pluriel, víkingar) est un explorateur, commerçant, pillard mais aussi pirate scandinave au cours d’une période s’étendant du VIIIe au XIe siècle[3]. Par extension et par abus de langage[réf. nécessaire], on emploie le terme en français pour désigner la civilisation scandinave de l'âge du fer tardif c'est-à-dire à partir de la fin du IIe siècle à l'âge du fer romain (en)[4]. Contrairement aux autres peuples germaniques de l'Europe plus méridionale, ils sont restés païens jusqu'à la première moitié du Xe siècle. Définition[modifier | modifier le code] « On appelle Viking (Víkingr, en vieux norrois) un commerçant de longue date, remarquablement équipé pour cette activité, que la conjoncture a amené à se transformer en pillard ou en guerrier, là où c’était possible, lorsque c’était praticable, mais qui demeurera toujours quelqu’un d’appliqué à afla sér fjár (“acquérir des richesses”). » — Boyer 2008, p. 33

Úlfélagar - Troupe de reconstitution viking 9e-10e siècles

Related: