background preloader

Celtic knot

Celtic knot
Stone Celtic crosses, such as this, are a major source of our knowledge of Celtic knot design. Carpet page from Lindisfarne Gospels, showing knotwork detail. Almost all of the folios of the Book of Kells contain small illuminations like this decorated initial. History[edit] Examples of plait work (a woven, unbroken cord design) predate knotwork designs in several cultures around the world,[2] but the broken and reconnected plait work that is characteristic of true knotwork began in northern Italy and southern Gaul and spread to Ireland by the 7th century.[3] The style is most commonly associated with the Celtic lands, but it was also practiced extensively in England and was exported to Europe by Irish and Northumbrian monastic activities on the continent. Examples[edit] See also[edit] References[edit] External links[edit] Related:  culture celtelegendes mhyte symbole

L Les motifs celtiques Tous les motifs présentés ici pourraient passer pour de puissants talismans, veillant à la bonne destinée de l'objet servant de support et de son propriétaire. A noter que les techniques de réalisation de chacun de ces motifs ont déjà été abordées dans la rubrique " 2 - Société / D - Les sciences celtiques (1/2) ". Arbre de vie Le thème de l'Arbre de vie est emprunté par les Celtes au Ve siècle avant JC à l'iconographie orientale, vraisemblablement par l'intermédiaire de l'Italie septentrionale. Cercles et demi-cercles Cornet Le cornet est un motif caractéristique de l'art celtique insulaire, ainsi nommé pour sa ressemblance avec le pavillon d'un cor de chasse. Courbe "en trompette" Voir le symbolisme du cornet. Dragon Le terme de "dragons" est employé dans l'art laténien pour désigner les créatures monstrueuses, figurées par paires antithétiques, qui sont les gardiens de l'Arbre de vie et qui apparaissent fréquemment sur les fourreaux d'épée. Entrelacs Esse Feuille de gui

Making Celtic Knots Here are some examples of Celtic knots and how to draw them yourself. I have written a Kindle book: How to design Celtic Knots - a guide for beginners - Buy UK - USA (or look up Jo Edkins in Amazon) Celtic knots are patterns representing ropes or threads tied in a knot. They are really mis-named. They appear in Roman mosaics, and were made by Vikings and Saxons as well as Celts.Many knots are continuous, with no loose ends, and these are also called Gordian knots or Gordic knots. This refers to the myth of the knot of Gordias. Outside links "Program to assist the creation, design and editing of 'celtic' style braids" - free OpenSource softwareSoftware for creating Celtic knots as a fontCeltic knot typeface - free to download, image, and Celtic knot generator.Hypknotix - Celtic knots website, software, artwork and resources My links You may also be interested in my website on mazes or mosaics or Greek keys or any of my other websites. © Jo Edkins 2003

Celtic knotwork, the ultimate tutorial Runes et Ogams Runes et Ogams Runes et Ogams, les origines L'origine des runes n'est pas celtique ! On a découvert dans une grotte souterraine en Suède des symboles pré-runiques datant du second âge du Bronze (IIème millénaire av JC) . Les runes ont une fonction divinatoire et initiatrice. - l'écriture ogamique, faite de traits verticaux, horizontaux et obliques, présente sur les pierres ; l'alphabet est appelé Beth-Luis-Nion (en rapport avec les arbres correspondants). - l'écriture calligraphique, employée sur les livres du haut-moyen âge, irlandais notamment. Ainsi, les runes norroises (ou scandinaves) constituent un alphabet magique servant à la fois à l'écriture courante et à la divination. Les runes nordiques On raconte que ce fut Odinn, le plus ancien des dieux nordiques, qui perça en premier les mystères des runes. "Odinn voulait connaître les runes et les révéler. Alors Odinn demanda l'arbitrage des Nornes. Tous les bourgeons de l'arbre se mirent à saigner. Les tirages Ancienne méthode

vasarely enluminure irlandaise L' enluminure est une technique artistique consistant à décorer ou à illustrer à la main un texte, un livre ou un manuscrit. L'origine du mot « enluminure » est à chercher du côté du latin « illuminare », qui signifie mettre en lumière. Cette technique apparaîtra au cours du 4°s après Jésus-christ, et trouvera son essor en Irlande dès le 5°s avec la mission de christianisation de St Patrick. En effet, l' apport chrétien se mélangeant aux techniques artistiques païennes, une renaissance culturelle s' étendra en suivant les pas des missionnaires Scots qui parcourront toute l' Europe de l' ouest et du nord. Le manuscrit le plus ancien qu'on ait découvert portant les premières traces de lettrines enluminées se nomme : Catach, le batailleur, un talisman porté lors de batailles et associé traditionnellement à St Colomban. Livre de Durrow - 7°s Evangile de Lindisfarne - 8°s Mais c' est toute l' expression artistique insulaire qui va suivre ce renouveau. Livre des Kells - 8°s

Interlace (art) Intricate braided and interlaced patterns, called plaits in British usage, are found in late Roman art in many parts of Europe, in mosaic floors and other media. Coptic manuscripts and textiles of 5th- and 6th-century Christian Egypt are decorated with broad-strand ribbon interlace ornament bearing a "striking resemblance" to the earliest types of knotwork found in the Insular art manuscripts of the British Isles.[1] This new style featured elongated beasts intertwined into symmetrical shapes, and can be dated to the mid-7th century based on the accepted dating of examples in the Sutton Hoo treasure.[1] The most elaborate interlaced zoomorphics occur in Viking Age art of the Urnes style (arising before 1050), where tendrils of foliate designs intertwine with the stylized animals.[4] Illustrated article by Peter Hubert on the origins of interlace sculpture.

Timeless Myths Le symbolisme des végétaux Le symbolisme des végétaux Les lieux de cultes des Celtes se trouvent très souvent dans les forêts. Voici quelques significations des principales plantes à l'époque des Celtes. Ambre L'ambre est une résine fossile de couleur jaune ou rougeâtre. Arbre de vie (voir dans la rubrique "symbolisme" le thème sur les motifs) Arbre sacré L'arbre sacré est choisi pour son âge, sa dimension et certaines autres qualités qui varient selon les cas. Chêne Le chêne est un arbre sacré dans toute l'Europe grâce à sa force et à son longévité. Corail Cette matière colorée, probablement importée de la baie de Naples, connait une grande vogue chez les Celtes plus particulièrement au IVe siècle avant JC et au début du siècle suivant, quand les contacts directs ne sont pas encore interrompus par la progression romaine. Coudrier (En contruction)=>très respecté Frêne Gui Contraiment à ce que beaucoup de personnnes pensent, le gui est rare sur les chênes. Le gui possède aussi pour les Celtes des vertus thérapeutiques. Guède

Home - Monastic Wales - A Comprehensive Database of Sites and Sources Celtic art The reverse side of a British bronze mirror, 50 BC - 50 AD, showing the spiral and trumpet decorative theme of the late "Insular" La Tène style Celtic art is the art associated with the peoples known as Celts; those who spoke the Celtic languages in Europe from pre-history through to the modern period, as well as the art of ancient peoples whose language is uncertain, but have cultural and stylistic similarities with speakers of Celtic languages. Celtic art is a difficult term to define, covering a huge expanse of time, geography and cultures. Both styles absorbed considerable influences from non-Celtic sources, but retained a preference for geometrical decoration over figurative subjects, which are often extremely stylised when they do appear; narrative scenes only appear under outside influence.[4] Energetic circular forms, triskeles and spirals are characteristic. Background[edit] Carved stone ball from Towie in Aberdeenshire, dated from 3200–2500 BC[7] Pre-Celtic periods[edit]

Celtic - ♠ Pagan Roots The Celts were animists, believing that all aspects of the natural world contained spirits, and that communication was possible with these spirits. Druidry The Celts venerated certain trees. The Celts were animists, believing that all aspects of the natural world contained spirits, and that communication was possible with these spirits. Druidry Druidry is a form of modern spirituality or religion that generally promotes harmony and worship of nature, and respect for all beings, including the environment. The core principle of Druidry is respect and veneration of nature, and as such it often involves participation in the environmental movement. Celtic Books Celtic Music Celtic Movies Sources Alba (Scotland) Kentoc'h mervel eget bezañ saotret (Rather death than dishonour) Cymru (Wales) Kernow (Cornish)Onen hag oll Éire (Irish) Iberia Breizh (Breton) Gaul Mannin (Manx) Galicia

Le symbolisme des animaux Le symbolisme des animaux On a cru pendant longtemps que la religion celtique accordait une grande place au zoomorphisme et au totémisme. Cela aurait constitué une preuve de sa grande ancienneté ou de son primitivisme, le stade évolutif suivant étant constitué par l'anthropomorphisme de dieux mieux élaborés, comme par exemple les dieux grecs. Abeille A l'époque, les Celtes se réconfortent avec du vin miellé et de l'hydromel. Agneau Voir symbolisme de la brebis. Aigle alouette Cet animal est sacré pour les Gaulois et représentation le juste milieu entre les hommes et les dieux. Anguille Dans un épisode de la mythologie irlandaise apparaît une anguille. Arthur (ours) Etymologiquement, le nom gallois Arthur est dérivé du nom de l'ours (arto-s) par un britonnique ancien (artoris) dans lequel seul le suffixe est d'origine latine. Belette Dans tous les récits irlandais du cycle d'Ulster, la mère du roi Conchobar porte le nom de Ness, belette. Bélier Biche Blaireau Boeuf Bouc Bousier Brebis Canard Cerf Chat Coq

Proceedings of the Society of Antiquaries of Scotland, Volume 31, p301.png

Related: