background preloader

Celtic knot

Celtic knot
Stone Celtic crosses, such as this, are a major source of our knowledge of Celtic knot design. Carpet page from Lindisfarne Gospels, showing knotwork detail. Almost all of the folios of the Book of Kells contain small illuminations like this decorated initial. History[edit] Examples of plait work (a woven, unbroken cord design) predate knotwork designs in several cultures around the world,[2] but the broken and reconnected plait work that is characteristic of true knotwork began in northern Italy and southern Gaul and spread to Ireland by the 7th century.[3] The style is most commonly associated with the Celtic lands, but it was also practiced extensively in England and was exported to Europe by Irish and Northumbrian monastic activities on the continent. J. Examples[edit] See also[edit] References[edit] External links[edit]

http://en.wikipedia.org/wiki/Celtic_knot

Related:  legendes mhyte symboleculture celte

Runes et Ogams Runes et Ogams Runes et Ogams, les origines L'origine des runes n'est pas celtique ! On a découvert dans une grotte souterraine en Suède des symboles pré-runiques datant du second âge du Bronze (IIème millénaire av JC) . Bien sûr, à cette époque, les runes sont sous leur forme primitive de pictogramme. L Les motifs celtiques Tous les motifs présentés ici pourraient passer pour de puissants talismans, veillant à la bonne destinée de l'objet servant de support et de son propriétaire. A noter que les techniques de réalisation de chacun de ces motifs ont déjà été abordées dans la rubrique " 2 - Société / D - Les sciences celtiques (1/2) ". Arbre de vie Le thème de l'Arbre de vie est emprunté par les Celtes au Ve siècle avant JC à l'iconographie orientale, vraisemblablement par l'intermédiaire de l'Italie septentrionale. Il est généralement représenté sous sa forme emblématique, une palmette flanquée symétriquement d'animaux, le plus souvent monstrueux.

Le symbolisme des végétaux Le symbolisme des végétaux Les lieux de cultes des Celtes se trouvent très souvent dans les forêts. Voici quelques significations des principales plantes à l'époque des Celtes. Ambre L'ambre est une résine fossile de couleur jaune ou rougeâtre. enluminure irlandaise L' enluminure est une technique artistique consistant à décorer ou à illustrer à la main un texte, un livre ou un manuscrit. L'origine du mot « enluminure » est à chercher du côté du latin « illuminare », qui signifie mettre en lumière. Cette technique apparaîtra au cours du 4°s après Jésus-christ, et trouvera son essor en Irlande dès le 5°s avec la mission de christianisation de St Patrick.

Le symbolisme des animaux Le symbolisme des animaux On a cru pendant longtemps que la religion celtique accordait une grande place au zoomorphisme et au totémisme. Cela aurait constitué une preuve de sa grande ancienneté ou de son primitivisme, le stade évolutif suivant étant constitué par l'anthropomorphisme de dieux mieux élaborés, comme par exemple les dieux grecs. Mais l'on n'a aucune preuve sérieuse de totémisme dans le domaine celtique. Scáthcraft Ealaíne L’Art Celte (publié à l’origine le 24 mars 2012 sur la Caverne) L’art des Celtes est avant tout un art du métal qui utilise le bronze, le fer et l’or. Les Celtes sont des experts en chaudronnerie et d’excellents orfèvres qui ont une passion pour l’or, l’enrichissant d’ivoire, d’os, de corne, de pierres précieuses, de verre, d’ambre et de corail, puis d’émaux à l’époque de La Tène.

Triquetra Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Triquetra entrelacé En symbologie, un triquetra (mot dérivé du latin tri-, « trois » et quetrus, « coins ») est un symbole constitué de trois vesicae piscis, parfois accompagné d'un cercle intérieur ou extérieur[1]. Cette forme a été utilisée pour symboliser des groupes de trois objets ou de trois personnes. Utilisations anciennes[modifier | modifier le code] JF BRADU - Les Celtes Ce cratère a été trouvé, en janvier 1953, dans la tombe d'une princesse, à Vix (côte d'Or). La chambre funéraire se trouvait sous un tumulus de 6m de hauteur, composé d'un amas de pierres et de terre. L'inhumation de la princesse a eu lieu vers 530 av JC, dans l'enceinte fortifiée qui avait été construite sur le Mont-Lassois, près de Vix, en Bourgogne. Dans la tombe (une pièce carrée de 3m de côté), la princesse, âgée d'une trentaine d'années, reposait sur la caisse d'un magnifique char dont les quatre roues avaient été démontées et déposées le long des murs du caveau.

Ânkh Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ankh. Ânkh Origines[modifier | modifier le code] Les hypothèses divergent quant au signifié que codifie l'idéogramme. Om̐ Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Pour les articles homonymes, voir Om et aum. Om, aum, (sanskrit ; en devanāgarī : ओम्)[1] est une syllabe sanskrite que l'on retrouve dans plusieurs religions : l'hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme, le sikhisme, et le brahmanisme.

Phalères : Fragments de géographie sacrée Si l'on réfute le grec phallos (et non phallus) comme origine du nom Phalier, on ne se sort pas pour autant du grec avec Phalerius, car ce dernier terme nous renvoie à deux autres mots héllènes: Phalères : qui désigne la rade qui servit de port à Athènes au VIe siècle, avant la construction du Pirée. ta phalara (en latin phalerae) : "Plaques rondes d'or, d'argent ou d'autres métaux, sur lesquelles étaient gravée ou ciselée quelque figure en relief ; ainsi la tête d'un dieu, l'image d'un roi ou d'un empereur, ou quelque emblème ; des pendants, en forme de croissants ou de larmes, y étaient souvent attachés. Les personnes de distinction en portaient sur la poitrine, comme ornement ; c'était pour les soldats une décoration militaire que décernaient leurs chefs, et quelquefois elles servaient de harnais de luxe pour les chevaux (Liv. IX, 46 ; Sil. Ital.

Numérologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La numérologie est un ensemble de croyances et de pratiques fondées sur l'attribution de propriétés à des nombres, propriétés variables selon le contexte (dépendant par exemple de la source alphabétique d'un mot, latin, grec, copte, hébreu, etc.). La numérologie est une pseudo-science. L'une des origines de la numérologie serait la gématrie, technique herméneutique traditionnelle dans le judaïsme et la Kabbale. Une autre serait l'arithmancie pythagoricienne. Les Grands Lieux et Musées Gaulois Source : Musée d’Archéologie Nationale Strasbourg, musée archéologique Strasbourg, musée archéologique 2, place du Château, 67000 Strasbourg Ouverture : lundi, mercredi, jeudi vendredi de 12h à 18h, le week-end de 10h à 18h Fermeture : le mardi Téléphone : 03 88 52 50 00 Agen, Musée des Beaux-arts

ASCENDANT ASTROLOGIQUE L’Ascendant constitue avec le signe solaire, les deux éléments les plus connus de l’astrologie. Il n’est pourtant peut-être pas inutile de dresser ici quelques mini portraits « croquant » les données fondamentales que l’Ascendant nous donnent. Cet article est complémentaire des portraits de signe solaire puisque c’est en faisant la synthèse du signe solaire et du signe à l’Ascendant qu’on peut avoir une idée générale quant au comportement d’une personne (qui doit toutefois être encore nuancé par les dominantes).

Related: