background preloader

Un haut gradé iranien accuse la France et les Saoudiens d'user du terrorisme «comme d'un outil»

Un haut gradé iranien accuse la France et les Saoudiens d'user du terrorisme «comme d'un outil»
Un commandant iranien a fermement critiqué la France et l'Arabie Saoudite pour leur coopération avec l'organisation des Moudjahidine du Peuple, arguant que tout acte de terrorisme touchant le pays serait imputé à ces nations. «Notre doigt sera pointé vers Riyad et Paris en cas d'acte terroriste potentiel en Iran», a affirmé le vice-commandant des forces armes iraniennes, le brigadier-général Massoud Jazayeri le 24 juillet. La France a permis l'organisation le 9 juillet d'un meeting des Moudjahidines du Peuple (MKO), organisation militante armée d'opposition, qualifiée de terroriste par Téhéran. Le prince saoudien Turki al-Faisal, ancien responsable des services d'espionnage du royaume, y a donné un discours de 30 minutes. Le MKO est un groupe ayant mené une lutte armée contre le gouvernement iranien après la révolution islamique de 1979, lutte en conséquence de laquelle plusieurs dizaines de hauts fonctionnaires avaient été assassinés. Related:  -

Le cerveau : prendre soin de ce merveilleux cadeau de la nature (cliquez pour aller sur le site) © Inconnu Notre cerveau change, se transforme et se remodèle en continu toute notre vie. A tous les âges, à chaque nouvel apprentissage, se mettent en place de nouveaux réseaux. C'est ce qu'on appelle la PLASTICITE cérébrale des neurones et des synapses. Prix Nobel de médecine en 1972, Gerald Edelman parle de "darwinisme neuronal". En d'autres termes, selon ce que vous décidez de faire, selon la nouvelle situation que vous abordez dans votre vie, le cerveau va s'adapter en choisissant la ou les meilleures connexions entre deux aires cérébrales. Les dernières recherches sont à l'opposé de la doctrine mécaniste d'un cerveau fixe et immuable incapable de se transformer ou de se régénérer. Vous pouvez aider votre cerveau à fabriquer de nouveaux neurones et à soutenir le processus de plasticité. L'activité physique Fermez votre journal de mots croisés et allez faire trente minutes de marche rapide, de vélo, de natation... La musculation La méditation

Le mythe de l'opposition "modérée" dissipé, le masque US tombe Nour al-Din al-Zenki est un groupe rebelle luttant contre le gouvernement d'Assad et jouissant du soutien de Washington, par opposition aux groupes terroristes Front al-Nosra et Daech. Ses combattants exécutent, décapitent des gens, des enfants, et n'ont pas peur de poster les vidéos de ces exécutions en ligne. Pour autant, ils sont toujours considérés comme modérés et sont toujours soutenus par les Etats-Unis. "Certes, nous sommes très préoccupés. Si cela est prouvé, on fera une pause s'agissant de notre soutien…", voici les mots du secrétaire d'Etat américain John Kerry. Le porte-parole du département d'Etat américain Mark Toner applique la même rhétorique. "Nous l'avons vue (la vidéo, ndlr), mais ne pouvons pas le confirmer. Le peuple syrien ne dispose pas du luxe de pouvoir établir une telle distinction, là-bas, un décapiteur est un décapiteur, et il n'y a pas de place pour le deux poids deux mesures pour symptomatique de la politique étrangère américaine. © AP Photo/ Luis M.

Yémen – Le violeur impuissant supplie sa victime : « S’il te plaît ne bouge pas ! » Le 21 juillet 2016 – Source Moon of Alabama Depuis mars 2015, l’Arabie saoudite, avec l’aide active des États-Unis, du Royaume-Uni et des Émirats arabes Unis, tente de soumettre le Yémen par les armes. Elle a essayé de lancer ses troupes de mercenaires yéménites et d’étrangers contre la capitale Sanaa. Les partisans du mouvement Houthi et l’armée yéménite fidèle à l’ancien président Saleh ont repoussé toutes les incursions. Les Houthis et leurs alliés, ont ensuite changé de tactique et ont envahi l’Arabie saoudite. Les Houthis et l’armée yéménite ont également intensifié leurs efforts. La marionnette que les Saoudiens mettent en avant dans la guerre contre le Yémen, l’ancien vice-président Hadi, a confirmé et condamné le succès des Houthis. Les dirigeants saoudiens sont furieux. Les Saoudiens ont couru voir leurs mamans alliés occidentaux et ont exigé une réponse forte. Les ministres ont convenu que le conflit au Yémen ne devait pas menacer les pays voisins du Yémen.

Le spectre de l’AECG et de la dictature des entreprises hante le Canada et l’UE Le 6 juillet 2016 – Source Systemic Disorder Un coup sans gloire en faveur de la démocratie a été remporté cette semaine, lorsque le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a fait volte-face et a déclaré que tout compte fait, les Parlements des États membres de l’UE voteraient sur l’accord de libre-échange avec le Canada. Une semaine plus tôt, le président Juncker avait rejeté l’idée de tout débat démocratique, insistant sur le fait que l’accord serait approuvé unilatéralement par les ministres de l’Union européenne. La décision prévue plus tôt n’était pas une aberration, et l’inversion hâtive est beaucoup plus un exercice cosmétique de relations publiques, qu’une nouvelle marque de respect pour l’opinion publique. Le président Juncker a d’abord dit le 28 juin qu’une ratification par les Parlements européens n’était pas nécessaire – bien qu’il ait gracieusement concédé que les gouvernements de l’UE pourraient examiner le texte de l’AECG.

Développements majeurs en Syrie et en Turquie Par The Saker – Le 22 juillet 2016 – Source thesaker.is Cette semaine a été marquée par deux événements majeurs : les États-Unis et la Russie se sont mis d’accord sur un plan commun de coordination militaire en Syrie et le coup d’État manqué en Turquie a été suivi par une purge massive des élites turques. Syrie Les Russes n’avaient vraiment pas d’autre choix que d’accepter de travailler avec les États-Unis en Syrie. La manière dont ils l’ont fait est toutefois très élégante : Lavrov et Kerry se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu commun à long terme, dont les termes exacts doivent rester secrets, ce qui m’indique que les Russes ont forcé les États-Unis à des concessions que ces derniers ne veulent pas voir divulguées publiquement. Comment savons-nous que ce sont les Russes qui ont forcé les États-Unis à des concessions et non l’inverse ? Mais le développement principal pour la Syrie est encore le coup d’État en Turquie. Turquie Ce qui est arrivé en Turquie est énorme. The Saker

Déclarons le salafisme hors-la-loi - Nathalie Kosciusko-Morizet En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques, pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et vous permettre le partage sur les réseaux sociaux. En savoir plus Le terrorisme prospère sur un terreau fertile : le salafisme. Des salles de prière, des sites internet ou des pages sur les réseaux sociaux se créent, des mosquées sont prises en main par des individus qui prêchent la haine, la supériorité de la loi religieuse sur les lois de la République, et le repli sur la communauté. Est-ce une opinion ? Il est grand temps de déclarer le salafisme hors-la-loi, quelle que soit la voie juridique choisie du moment qu'elle sera efficace. Déclarer le salafisme hors-la-loi, c'est donner une base légale solide à la fermeture des mosquées et des moyens de propagande qui prêchent la haine et à la mise hors d'état de nuire de ceux qui les animent. Lire la question au gouvernement de Nathalie Kosciusko-Morizet

Affaire Sandra Bertin : des témoignages confirment la version de la policière municipale La policière municipale Sandra Bertin, a accusé le ministère de l'Intérieur d'avoir exercé des pressions pour qu'elle modifie son rapport après l'attentat du 14 juillet. Des témoignages publiés par Le Monde semblent corroborer sa version des faits. «Le 15 juillet vers 15h30, je me trouvais en salle vidéo avec notre responsable, Sandra Bertin, lorsque son adjoint vient la chercher en salle vidéo, en lui disant qu’un commissaire de police venait la voir et qu’il était envoyé par le cabinet du ministère de l’intérieur», aurait témoigné un membre de l'équipe du centre opérationnel de commandement de Nice. Le journal Le Monde a obtenu différents témoignages figurant dans le dossier de l'enquête préliminaire pour abus d'autorité ouvert par le parquet de Nice le 26 juillet dernier. «Je l’ai entendue dire "je ne mettrai pas ce que je n’ai pas vu aux écrans"», aurait ainsi confirmé un autre collègue de la policière municipale. Une polémique qui se transforme en affaire d'Etat

Sécurité à Nice : Estrosi et Pradal démolissent les conclusions du rapport de l’IGPN Alors que l'enquête de la police des polices sur le dispositif de sécurité déployé à Nice le soir du 14 juillet dédouane les autorités, Christian Estrosi et Philippe Pradal dénoncent des «contradictions» et souhaitent des éclaircissements. La conclusion de cette enquête administrative «ne saurait être suffisante pour répondre aux interrogations légitimes des familles des victimes». Le président de la région PACA et son successeur à la mairie de Nice ne sont pas convaincus. Afin de faire cesser la polémique sur le dispositif de sécurité en place le soir de l’attentat du 14 juillet à Nice, très largement initiée par Christian Estrosi, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, avait chargé la police des polices d’enquêter. Bataille de chiffres Les éléments du communiqué de Christian Estrosi et de Philippe Pradal laissent entendre que le gouvernement n’en a pas encore terminé avec la controverse née au soir de l'attentat. Sur les réseaux sociaux, les internautes s'interrogent

Paul Craig Roberts et Vladimir Poutine : « L'Otan nous conduit tout droit à une guerre nucléaire » Vladimir Poutine s’adressant à des journalistes occidentaux Le premier est un ancien sous-secrétaire de Ronald Reagan, le second président de la Fédération de Russie. Tous les deux s’alarment et alertent : l’Empire occidental est devenu fou et conduit la planète à un Armageddon nucléaire. « Les Américains et leurs vassaux européens sont en train de convaincre la Russie qu’ils se préparent à l’attaquer » (Paul Craig Roberts dans Zero Hedge). À preuve, explique le journaliste américain, la Bundeswehr, armée nationale de la République fédéral allemande, vient secrètement mais officiellement de désigner la Russie comme « ennemie de la nation ». « Je ne sais plus comment vous faire comprendre » Si l’intention de l’Otan était d’isoler Poutine de son opposition et de rallier cette dernière à la cause occidentale, c’est raté : Vladimir Jirinovski, leader du Parti libéral-démocrate de Russie, vient de refroidir sèchement les illusions allemandes lors d’une interview à une revue germanique :

» Les attentats dans le monde Petits rappels utiles, sur l’évolution des attentats, depuis “la guerre contre le terrorisme de 2001 : un vaste succès ! Plan : Voici l’évolution du nombre d’attentats dans le monde (qu’ils aient fait ou non des victimes) : On constate que 2015 est la première année de baisse depuis 2009… En voici la répartition : Autre présentation : On constate que 75 % des attentats surviennent dans des pays musulmans… Le même avec un zoom : On note la part négligeable du terrorisme en Occident, avec 3 % du total (dont beaucoup sans victimes…) Voici pour la France : Beaucoup d’attentats des années 1970/1980 sont survenues en Corse, sans faire de victimes. Voici une carte représentant 45 ans de terrorisme : Et ici seulement 2015 : Pour affiner, voici l’évolution du nombre d’attentats mortels (uniquement) dans le monde : On constate que 2015 est la première année de baisse depuis 2010… On note la part négligeable du terrorisme en Occident, avec 2 % du total Par région : Durée plus courte : Zoom : Et en pourcentage…

Des camps de l’État islamique installés au Kosovo servent de crèche pour les jeunes terroristes Par Sputnik News – Le 22 juillet 2016 Il y a au moins cinq camps d’entraînement militaire au Kosovo gérés par EI, situés dans des zones éloignées près de la frontière de l’auto proclamée république avec l’Albanie et la Macédoine, a confié à Sputnik une source proche des services secrets. Au cours d’une entrevue avec Sputnik, une source proche des services de renseignement a révélé qu’au moins cinq camps d’entraînement menés par EI sont situés dans des zones éloignées, près de la frontière du Kosovo avec l’Albanie et la Macédoine. Les camps plus importants sont situés dans les zones proches des villes d’Urosevac et de Djakovica, ainsi que dans le district de Decani, a indiqué la source, ajoutant que des camps plus petits ont été repérés dans les régions de Prizren et de Pec. En ce qui concerne le recrutement, ils procèdent en deux étapes ; la première est menée par des organisations non gouvernementales qui opèrent au Kosovo et dans de nombreuses écoles privées, nous dit la source.

Le nounours contre-attaque Point final, donc, nous ne serions qu'en présence d'une pauvre échappatoire du sérail démocrate afin de cacher ses turpitudes ? mmm, pas si simple... Les avis sont très divergents, l'affaire commence à prendre des proportions importantes et à partir dans tous les sens. Pour Moon of Alabama, il ne faut y voir qu'une (habituelle) cabale anti-russe, le site rappelant d'ailleurs que l'hilarante a elle-même bénéficié de largesses financières du Kremlin : plus de 2 millions de dollars pour la Fondation Clinton et 500 000 pour le désœuvré Bill, sans doute jaloux de sa femme. Zero Hedge n'est plus tout à fait sûr de la non-implication de Moscou, relevant que le fameux Guccifer 2.0 utilise plusieurs programmes en langue russe alors qu'il assurait ne pas la connaître. Décidément, il est difficile d'y voir clair. Syrie justement.

Related: