background preloader

Sémiologie graphique

Sémiologie graphique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sémiologie graphique est une discipline qui s'occupe : de la transcription, dans le système graphique d'un signe, d'un ensemble de données ;du traitement de ces données afin de faire apparaître l'information d'ensemble recherchée;de la construction d'images les mieux adaptées à communiquer cette information. Au sein de la géographie, la sémiologie graphique a trouvé un champ d’application privilégié dans les processus d’élaboration d’un des outils fondamentaux de la géographie : la carte et, par extension, à l’ensemble des techniques qui permettent sa production (SIG et télédétection)et le Design de l'information. Définition de la Graphique[modifier | modifier le code] Les significations que l'homme attribue aux signes peuvent être monosémiques, polysémique ou pansémiques: La Graphique utilise le système monosémique, chaque élément est définie à l'avance. Un système monosémique[modifier | modifier le code] Les variables visuelles - La couleur Related:  Bibliothèques

Utilisabilité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’utilisabilité, usabilité[1] ou encore aptitude à l'utilisation[2] est définie par la norme ISO 9241-11 comme « le degré selon lequel un produit peut être utilisé, par des utilisateurs identifiés, pour atteindre des buts définis avec efficacité, efficience et satisfaction, dans un contexte d’utilisation spécifié ». C'est une notion proche de celle d'affordance, ou même d’ergonomie qui est cependant plus large. Les critères de l’utilisabilité sont : l’efficacité : le produit permet à ses utilisateurs d’atteindre le résultat prévu.l’efficience : atteint le résultat avec un effort moindre ou requiert un temps minimal.la satisfaction : confort et évaluation subjective de l’interaction pour l’utilisateur. Utilisabilité et ergonomie[modifier | modifier le code] Utilisabilité et utilité[modifier | modifier le code] Nielsen (1994) situe le concept d’utilisabilité au sein d’un concept plus large d’acceptabilité d’un système.

Sémiotique Sur les autres projets Wikimedia : sémiotique, sur le Wiktionnaire Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(février 2019). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. La mise en forme de cet article est à améliorer(avril 2019). La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Comment faire ? Les points d'amélioration suivants sont les cas les plus fréquents. Pour une aide détaillée, merci de consulter Aide:Wikification. Si vous pensez que ces points ont été résolus, vous pouvez retirer ce bandeau et améliorer la mise en forme d'un autre article. Définition[modifier | modifier le code] La sémiotique étudie le processus de signification, c'est-à-dire la production, la codification et la communication de signes. Toute pensée s'effectue à l'aide de signes.

Un site de bibliothèque, qu’est-ce que c’est Dans un récent billet, Lionel Dujol attire l’attention sur un article de Bibliopedia donnant un début de ‘Cahier des charges pour le site moderne de la bibliothèque moderne de nos rêves (modernes)’. En lecteur attentif de mes sites favoris, je me précipite vers cette page, qui met en avant de multiples outils rendus possibles par la technologie contemporaine afin de rendre le catalogue up-to-date : flux rss personnalisés, commentaires, ébauches de réseaux sociaux à partir des commentaires, etc. Tout cela est bien, et je ne doute pas qu’un catalogue en ligne doive proposer de tels outils à la pointe de la modernité techno-sociale. Mais le titre comme le contenu de cet article me font légèrement tiquer : - l’essentiel d’un site de bibliothèque est ramené presque explicitement à son catalogue ; - la sociabilité éventuelle des publics est organisée autour des notices bibliographiques (enrichies et plus ouvertes). Déjà, faut-il « un » site ? Like this: J'aime chargement…

Design de l'information Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le design de l'information, ou traitement graphique de l’information, a été défini[Par qui ?] comme « l’art et la science de la préparation de l’information pour elle puisse être utilisée par les êtres humains avec efficience et efficacité »[réf. souhaitée]. Le terme est apparu dans les années 1970. Le design d’information signifie à la fois dessin et projet, qui[Quoi ?] traduit une information claire et directe. Le design d’information ou le traitement graphique de l’information se traduit comme l’arrangement des modèles d’organisation[pas clair] afin de fournir à l’utilisateur un contexte et un sens à l’information. Le design d'information croise plusieurs disciplines telles que la sémiologie graphique, la sémiotique, la psychologie cognitive, la cartographie, la sociologie, la Gestalt theorie (ou psychologie de la forme), etc. Le design d'information prend ses origines comme un sous-ensemble ou un synonyme du graphisme.

La bibliothèque apprivoisée | Théoriser sur la bibliothèque & le numérique c'est bien, l'expérimenter c'est mieux Cognition Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La cognition est souvent étendue au-delà du seul cadre de la cognition humaine pour inclure tous les processus « intelligents » y compris chez les animaux non-humains ou mis en œuvre au sein de systèmes artificiels, comme les ordinateurs. Les sciences cognitives rassemblent l'ensemble des domaines scientifiques consacrés à l'étude de la cognition notamment, les neurosciences, la psychologie, l'intelligence artificielle, les mathématiques appliquées à la modélisation des fonctions mentales, l'anthropologie, ou la philosophie de l'esprit. La définition exacte de la cognition et des relations entre activités mentales et cérébrales (le « Problème corps-esprit ») reste l'objet de nombreux débats dans les sciences contemporaines (psychologie, intelligence artificielle, philosophie, etc.). Cognition froide contre cognition chaude[modifier | modifier le code] Cognition artificielle[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bertrand Calenge : carnet de notes | promenades dans les bibliothèques au XXIe siècle Mémoire (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mémoire. Les formes et fonctions de la mémoire en sciences. En psychologie, la mémoire est la faculté de l'esprit permettant de stocker, conserver et rappeler les expériences passées, des informations ou encore des gestes. C'est un domaine qui est traité par différentes approches : cognitivistes, comportementaliste, psychanalytique et en neuropsychologie. Pyramide des 5 systèmes de mémoires Le courant cognitiviste classique regroupe habituellement sous le terme de mémoire les processus d'encodage, de stockage et de récupération des représentations mentales. Le plus influent des modèles structuraux de la mémoire est le modèle modal, qui divise la mémoire en trois sous-systèmes : registre sensoriel, mémoire à court terme et mémoire à long terme. Les trois composantes de la mémoire dans le modèle modal sont : Les trois sous-composants du modèle de Baddeley et Hitch sont :

Gestion de projet : Freemind, un outil génial - Blog de david Roumanet Lorsqu'on parle de projet, on imagine immédiatement l'utilisation d'un diagramme de Gantt (ex: GanttProject), un RACI, la gestion des ressources et des budgets ainsi que le pilotage des réunions... Freemind est un outil de carte heuristique (ou d'arbre décisionnel). Son aspect graphique le relègue souvent à un rôle de jouet et pourtant... Freemind peut servir pour toutes les étapes d'un projet, à commencer par la conception ou l'étude. 1) Préparation Freemind permet de faire une sorte de brainstorming (idées en vrac) pour ne rien oublier : une fois que toutes les idées sont sur la carte, il n'y a plus qu'à les ordonner -- action très facilement réalisable avec Freemind -- et les classer. 2) Gestion des informations Freemind permet de plier/déplier des noeuds et ainsi limiter à l'essentiel dans la vue de la carte les informations présentes. 3) Planning de projet A ce niveau, Freemind peut exporter une arborescence (une branche) en format texte. 4) Suivi de projet 5) Conclusion

Related: