background preloader

240. Alibert: "Nénufar" (1931)

240. Alibert: "Nénufar" (1931)
Inauguration de l'exposition coloniale devant le musée permanent des Colonies. Le bas-relief extérieur du bâtiment propose sur 1130 mètres carrés, une mise en image de l'apport économique des colonies à la mère patrie. Un édifice à lire comme "une page du grand livre des colonies." Le 6 mai 1931, le président de la République Gaston Doumergue, accompagné du maréchal Lyautey et de Paul Reynaud, ministre des colonies, inaugure l'exposition coloniale de Paris, installée au bois de Vincennes. L'empire colonial français sur une peinture de propagande coloniale de Milleret (1931). A l'origine, c'est au sein des expositions universelles que sont présentés des pavillons consacrés aux colonies. * Un gigantesque luna-park. Vue aérienne de l'exposition coloniale organisée à Vincennes en 1931. L'exposition s'étend sur 110 ha autour du lac Daumesnil. Caricature évoquant le “fardeau de l'homme blanc”.Parmi les raisons principales invoquées pour justifier la colonisation se trouve le “devoir moral”. Related:  TH4 - CH1 - Le temps des dominations coloniales

François Bouée, L'Inde britannique ou « le joyau de la Couronne » C'est au début du XVIIe siècle sous les auspices de l'East India Company que débute l'histoire de l'Inde britannique qui se terminera en 1947 avec l'indépendance de l'Inde. Claude Markovits, chercheur au centre d'étude de l'Inde et de l'Asie du Sud du CNRS, nous introduit dans cet épisode de l'histoire indienne qui est encore aujourd'hui un objet de controverses et de débats. Si sur le plan culturel, linguistique et intellectuel le rapprochement des deux pays eut des effets positifs, il n'en fut pas de même pour les décisions économiques et politiques prises par les Britanniques. Naissance de l'Inde britannique (1600-1858) Les origines de l'Inde britannique remontent à 1600, à la fondation à Londres d'une compagnie de commerce dotée d'une charte royale, connue sous le nom de l'« East India Company », ayant le monopole du commerce entre l'Angleterre et l'Asie. Apogée et déclin de l'Inde britannique (1858-1947) L'héritage de l'Inde britannique

Le rapport Brazza, enfin publié après un siècle… Crimes coloniaux, secrets d’Etat. | Camp - Volant Le rapport Brazza. Mission d’enquête du Congo : rapport et documents (1905-1907)Préface de Catherine Coquery-Vidrovitch, postface de Pierre FarbiazEdition Le passager clandestin, mars 2014, 19 euros. Le 5 avril 1905, Pierre Savorgnan de Brazza embarque à Marseille pour sa dernière mission en Afrique. « Explorateur visionnaire » et « piètre administrateur » (1) du Congo français (Gabon, Moyen-Congo, Oubangui-Chari) jusqu’en 1897, remercié pour absence de souplesse face aux intérêts coloniaux privés par le ministre des Colonies, il a été rappelé par le gouvernement français pour mener une urgente mission d’inspection « extraordinaire » dans cette colonie qu’il connaît si bien. Dans des « instructions strictement confidentielles » adressées à Brazza, le ministre des Colonies écrit qu’il y a certes « lieu de craindre que l’établissement de la domination française n’ait été marqué quelque fois par des excès ». L’affaire Gaud et Toqué est encore, à ce moment, dans toutes les mémoires. .

L'Afrique a une histoire - Catherine Coquery-Vidrovitch, article Histoire L’Afrique, continent d’origine de l’espèce humaine, a toujours été connectée au reste du globe. Elle lui a fourni l’or, la main-d’œuvre et les matières premières nécessaires aux mondialisations successives. Prenant le contre-pied de stéréotypes que l’on peut encore entendre ou lire, il faut rappeler que parmi celle de tous les continents, l’histoire de l’Afrique, « berceau de l’humanité », est de loin la plus ancienne. Et que les Africains peuvent se revendiquer, autant que les Européens, de l’héritage de l’Égypte pharaonique, apparue vers 4000 avant notre ère. Ajoutons que l’Afrique subsaharienne a eu des contacts avec le reste du monde dès cette époque, sauf avec… les Européens. Ceux-ci ne l’ont « découverte » qu’au XVe siècle ! L’or africain nourrissait le commerce mondial Déjà avant l’islam, les Arabes parcourent les côtes longeant l’océan Indien, où la culture et la langue swahilies (de la famille linguistique bantoue, métissée de persan puis d’arabe) sont enracinées au XIIe siècle.

l’enseignement primaire en Algérie coloniale - Connaître l’histoire coloniale, combattre les racismes et l’antisémitisme Laissons parler les chiffres ... Effectifs des élèves de statut musulman inscrits à l’école primaire en Algérie entre 1882 et 1961 (Aïssa Kadri) « Dès 1870 deux sections d’enseignement furent créées en Algérie : l’enseignement primaire des européens (section A) et l’enseignement primaire des indigènes (section B) qui adaptait les programmes et les méthodes de l’enseignement métropolitain aux besoins particuliers des milieux musulmans. [2] » Mais, vingt ans plus tard, en 1889, à peine 2 % des enfants musulmans en âge d’être scolarisés avaient accès à l’école contre 84 % des enfants européens [K]. Une cinquantaine d’années plus tard, en 1943, sur 1 250 000 enfants musulmans âgés de 6 à 14 ans, à peine 110 000 sont scolarisés, soit moins de 10 % [K]. La faiblesse de ces chiffres s’explique par les résistances que rencontra cette politique scolaire : d’une part l’hostilité des élus européens à l’enseignement des indigènes, et d’autre part, la résistance passive des musulmans [D].

La thèse du « génocide indien » : guerre de position entre science et mémoire 1Depuis les années 1960, et plus encore depuis les commémorations du 5e centenaire de la découverte de l’Amérique, les médias se font régulièrement l’écho de la disparition tragique des peuples amérindiens. Les témoignages et les revendications évoquent les guerres, les violations et les pillages, les déplacements de populations, leur paupérisation, leur réduction en esclavage et leur embrigadement culturel. L’ensemble des exactions est occasionnellement résumé par l’expression, devenue courante avec la Shoah puis plus récemment avec la guerre en ex–Yougoslavie et la tragédie du Rwanda, de génocide – en l’occurrence génocide indien. L’expression peut présenter, entre autres avantages apparents, celui d’être à la fois grave et précisément connotée, et d’apporter, de la part de l’utilisateur, la garantie d’une connaissance scientifique fondée et définitive du sujet. 2Mais peut-on en être totalement assuré ? 1 (...) 2 Des auteurs également.

BALLAST | Promenade à travers la foire coloniale de Vincennes — par Daniel Guérin La rubrique MEMENTO publie des textes introuvables sur Internet Nous retracions dans nos pages l’engagement de Daniel Guérin : « 1927. Daniel Guérin découvrit la Syrie, alors sous mandat français depuis sept ans. Dans les premiers jours de mai, la Foire coloniale de Vincennes va ouvrir ses portes. « On oubliera le revers de la médaille, les sanglantes conquêtes coloniales, la domination maintenue à coups de bottes, à coups de trique, à coups de bombes, l’expropriation des fellahs, les monopoles de l’alcool et de l’opium, le travail forcé. » Face à cet admirable Angkor Vat, qui n’a rien perdu à être ainsi transplanté, un édifice surmonté d’une immense croix, se dresse, insolent. Au village nègre, humbles paillotes au bord d’un bassin sans eau, il n’y a pas encore d’habitants. Cette Exposition est bien une foire. Des jeux pour le peuple. Ah ! Archives retrouvées par Luc Nemeth.

L'Exposition coloniale de 1931 : mythe républicain ou mythe impérial (Charles-Robert Ageron) L'Exposition coloniale de 1931 Mythe républicain ou mythe impérial ? Charles-Robert AGERON Voici plus de vingt ans que l'Homme blanc a déposé partout dans le monde le «fardeau colonial» dont parlait Kipling ; partout il reste pourtant fustigé, parfois condamné pour crime contre l'humanité. Et pourtant quel écolier de jadis ne se souvient d'avoir appris dans les manuels de l'école laïque que «l'honneur de la IIIe République est d'avoir constitué à la France un empire qui fait d'elle la seconde puissance coloniale du monde». De quand date cette unanimité troublante ? l'apothéose de l'Empire colonial et l'apogée de l'idée coloniale en France se situeraient, tous deux, dans les années 1930 et 1931. La tradition de L'Exposition coloniale C'est donc rétrospectivement qu'elle a pris valeur de premier monument «colonial» laissé à Paris par une exposition. Amsterdam, 1883 Dès lors la tradition s'imposa dans toutes les expositions de réserver une place aux colonies françaises. de 1913 à 1927 W.B.

L'Exposition coloniale de 1931 à Vincennes - Jalons pour l'histoire du temps présent A partir de la fin du XIXe siècle, la IIIe République ne cesse de multiplier les initiatives pour convaincre les Français de l'intérêt politique, économique et social de l'empire colonial. Lors de l'Exposition universelle de 1889, une cité exotique est par exemple édifiée sur le Champ-de-Mars, avec un pavillon célébrant les colonies et protectorats français. Progressivement, des manifestations spécifiques, ayant pour unique objet l'Empire colonial, sont organisées, comme par exemple à Marseille en 1906. Un "Comité national des expositions coloniales en France, aux colonies et à l'étranger" prévoit d'organiser régulièrement ce genre d'expositions. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Paris revendique le soin de préparer une exposition à dimension internationale. L'Exposition est un véritable succès : plus de 8 millions de visiteurs se pressent dans les allées du bois de Vincennes, certains revenants plusieurs fois (30 millions de billets vendus).

Carte et histoire coloniale : colonisation Afrique et Asie, empire colonial français, empire britannique Impérialisme européen au 19ème siècle La révolution industrielle et la croissance démographique en Europe sont à l’origine d’un nouvel élan de l’expansion coloniale. Emigration européenne dans le monde Tout au long du siècle l’émigration européenne vers les « nouveaux mondes » contribue à l’influence politique, économique et culturelle de L’Europe. Empire britannique : axes et logique de construction Le Royaume-Uni développe son empire colonial grâce à la maîtrise incontestée des mers. Empire britannique : statuts et administration L’évolution des formes de domination a différencié dominions et colonies de la Couronne dans la mosaïque impériale britannique. La France et ses colonies En 1815, la France ne conserve de son premier empire colonial qu’un ensemble à la superficie très modeste. La conquête de l’Algérie Les principales étapes de la colonisation de l’Algérie après l’intervention décidée par Charles X en 1830. Colonisation et peuplement de l’Algérie Les explorations en Afrique

La propagande coloniale dans les années 1930 Contexte historique 1931, l’aboutissement d’un projet grandiose La tradition des expositions coloniales s’enracine dans la première moitié du XIXe siècle. Analyse des images La Plus grande France « Le but essentiel de l’Exposition est de donner aux Français conscience de leur Empire ». Interprétation La portée du message colonial Ouvrage grandiose de la propagande coloniale dans la métropole, l’Exposition de 1931 peut être considérée comme l’un des évènements majeurs de l’entre-deux-guerres qui égala, par son prestige, l’Exposition Universelle de 1900.

Une page remarquable du non moins remarquable blog histgéobox qui se propose de parcours nos programmes en chanson... by abbecordillere Jul 20

Related: