background preloader

Trouver le bon nom pour sa société

Trouver le bon nom pour sa société
La première étape va être de constituer un cahier des charges comprenant vos attentes et besoins : Quel est votre secteur d'activité ? Quels sont les segments de marché privilégiés ? L'entreprise va-t-elle se développer à l'international ? Si oui, dans quels pays ? Quel est votre positionnement marketing ? Quelle image de marque recherchez-vous ? A qui vous adressez-vous ? Comment s'appellent vos concurrents ? Quel est votre budget de communication ? Quel plan de communication avez-vous prévu ? Cette phase décisive permet d'orienter votre recherche vers plusieurs axes : la modernité, le dynamisme, la féminité, le sérieux, etc. Les limites budgétaires ne sont pas négligeables car certains noms vont nécessiter une communication plus importante pour prendre tout leur sens. Related:  FUN-ding Association

3 sites et logiciels internet pour créer son application mobile Selon une étude d'Ericsson, en 2009, le trafic de données échangées par mobile a dépassé celui des échanges oraux. La place prise par les applications tend à avaliser l'idée que l'avenir d'internet passe par les smartphones. Le moment est donc bien choisi pour développer ses propres applications. Notre vidéo Mobile roadie pour Iphone et Android Le site propose désormais 3 versions distinctes de sa plateforme de création et de gestion des applications iPhone et Android : la version Core. 499€ puis 29€ par mois. App inventor de Google Dans la droite ligne des Google Apps et des choix de la firme pour décloisonner l'usage d'Android, App Inventor est un logiciel de création WYSIWYG (What you see is what you get) en accès libre. Ovi App Wizard de Nokia App Wizard for OVI est un service proposé par Nokia. Parmi ces sites, vous trouverez sûrement l'outil adéquat à la création de l'application souhaitée. Article original publié par Carlos-vialfa.

Dons - Particuliers Seuls les dons effectués auprès d’organisations agréées peuvent donner droit à une réduction d’impôt. Il s’agit soit d’organisations désignées expressément dans la loi, soit d’organisations agréées par le Ministre des Finances ou par arrêté royal. Organisations désignées dans la loi Organisations agrées Les institutions agrées sont répertoriées dans cette liste (PDF, 372.76 Kb) (situation au 19 mars 2015). Remarque : le Consortium belge pour les Situations d'Urgence est également agréé pour les dons en argent : faits en 2013 et en 2014 dans le cadre de l'action pour les victimes de la crise en Syriefaits en 2013 et en 2014 dans le cadre de l’action pour les victimes du typhon Haiyan Si vous ne trouvez pas une organisation sur cette liste, vous pouvez contacter le service compétent aux numéros de téléphone suivants : Organisations étrangères précédent

Association Sans But Lucratif (ASBL) L’association sans but lucratif (ASBL) réunit au minimum 3 personnes dans le but de réaliser un objectif non lucratif. Contrairement à la société commerciale, l’ASBL : ne requiert pas de capital minimumne peut poursuivre un objectif d’enrichissement mais peut percevoir des cotisations et tenir des activités contre paiement à condition que celles-ci restent inscrites dans le cadre de l’objet social poursuivine peut distribuer de bénéfices à ses membres. Caractéristiques L'Association peut obtenir la personnalité juridique si elle satisfait à certaines conditions : Le siège social doit être situé en Belgique.Il doit y avoir au minimum 3 associés.Les statuts doivent contenir un certain nombre de mentions obligatoires.Les statuts, les noms, prénoms, professions et domiciles des Administrateurs doivent être publiés aux annexes du Moniteur belge. Mentions obligatoires devant figurer dans les statuts Les statuts de l’ASBL doivent mentionner les données suivantes : La personnalité juridique

Contenu et programme - Promethea Une formation pour optimaliser votre recherche de partenariats et professionnaliser vos démarches auprès des entreprises mécènes ! Contenu Afin d’apporter aide et conseils aux acteurs culturels, Prométhéa organise 4 fois par an, les « Ateliers-conseils » sur le thème du mécénat d’entreprise. L’objectif des Ateliers-conseils est de proposer aux acteurs culturels des clefs et des outils, pour les rendre autonomes et plus professionnels dans la recherche et l’établissement de partenariats. En pratique, les Ateliers-conseils forment les acteurs culturels à la préparation et la structuration d’un dossier de mécénat, à la compréhension des attentes du secteur privé et la formulation de partenariats attrayants, à l’identification des sources de financement ainsi qu’à la création de leur propre répertoire pour la recherche de fonds. Ces ateliers-conseils sont destinés à tout porteur de projet culturel désirant : Programme

Laurent Mellier - Arts et Fundraising Les dispositifs du fundraising - Les conseils d’administration, « Boards of Directors » ou « Boards of Trustees » S’il n’est pas dans ses prérogatives d’interférer dans la gestion quotidienne de l’organisation, il est le garant, devant le procureur de la République de l’Etat (« General Attorney ») du respect de sa mission et de sa santé financière. Les membres du conseil d’administration doivent assumer leur responsabilité à travers une première obligation importante : la contribution financière. On jugera ensuite son rôle à travers son degré de dévouement, sa générosité et sa capacité à encourager celle d’autres contributeurs, son expertise et la façon dont il en fait profiter l’organisation, et enfin le crédit qu’il lui apporte. Ces obligations répondent à la règle des « 3 G » : « Give, Get or Get off ! - Des moyens humains Les compétences demandées au fundraiser ne sont pas seulement techniques. - Une méthode basée sur la relation (voir encadré) Web 2.0... The John F.

Société Coopérative à Responsabilité Illimitée (SCRI) La SCRI se compose d'associés dont le nombre et les apports sont variables. Capital Il n'y a pas de montant minimum mais les associés doivent toutefois apporter dans la SCRI tout ce qu'ils se sont engagés à y apporter dans les statuts. Acte L'acte constitutif peut également être un acte notarié, mais ce n'est pas obligatoire. Administrateurs Les administrateurs sont librement déterminés par les statuts. Obligations légales et administratives Le dépôt d'un extrait de l'acte au greffe doit avoir lieu dans les quinze jours qui suivent la constitution de l'acte définitif. Comme tous les autres types de sociétés, la SCRI doit s'inscrire dans le registre des personnes morales tenu au greffe du tribunal de commerce. Après l'inscription dans le registre des personnes morales, la société qui souhaite exercer des activités commerciales devra s'inscrire en qualité de commerçant dans la Banque-carrefour des Entreprises via un Guichet d'entreprises.

Contexte Avant de créer votre société, il faut que vous établissiez un plan financier relatif aux activités envisagées. Ce plan doit donner un aperçu détaillé des ressources financières et des besoins nécessaires aux deux premières années d'activité de la société et doit permettre de tenir les engagements financiers prévus. Si vous êtes fondateur d'une SPRL ou d'une SA, le plan financier établi doit être déposé chez un notaire. Il n'y a pas d'obligation légale quant au contenu du plan mais celui-ci doit néanmoins permettre d'établir des prévisions pour les premières années d'activités (voir exemple ci-dessous). Les guichets d'entreprises agréés peuvent, le cas échéant, vous aider à préparer ce plan. Pour de plus amples informations, visitez le site du SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie

Indépendant : un statut particulier Si créer sa propre affaire offre de nombreux avantages, la gérer au quotidien implique des responsabilités, des formalités administratives et quelques risques financiers. Le régime indépendant ne comprend par exemple pas d'assurance "chômage" ou "accidents de travail". Le travailleur indépendant a toutefois droit à une protection sociale de base. Pour cela, il doit s'affilier dans les 90 jours qui suivent le début de son activité à une caisse d'assurances sociales à laquelle il paiera des cotisations. Celles-ci, fixées selon le revenu, donnent notamment accès aux avantages sociaux suivants : Le travailleur indépendant peut élargir sa protection sociale ainsi que celle de sa famille en souscrivant par exemple des assurances complémentaires ou en assurant l'insaisissabilité de son domicile. Dans cette rubrique, vous trouverez aussi plus d'infos sur ces obligations :

Droits et obligations des indépendants ? Découvrez-les ! Déterminer vous-même votre carrière professionnelle … voilà bien un défi important! Mais chaque aventure comporte bien évidemment des risques et des pièges à éviter. C’est pourquoi, il importe vraiment d’être bien informé. Etre parfaitement au courant de vos droits et obligations et des moyens de renforcer votre couverture sociale, voilà une des clés du succès aujourd’hui. Soyez sans crainte! Découvrez vos droits et obligations en tant qu’indépendant dans notre brochure synoptique. Votre statut social de travailleur indépendantLes cotisations socialesLe statut social des travailleurs salariés vs celui des travailleurs indépendantsEt bien entendu, des réponses à toutes les questions qui vous occupent. Bref, une information indispensable au développement futur de votre carrière d’indépendant. Vous aimeriez en savoir plus? Téléchargez notre brochure.

Crowd'in | Crowdfunding & collaborative innovation platform

Related: