background preloader

Bérurier Noir

Bérurier Noir
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article concerne le groupe punk/alternatif français. Pour la commune de l'Yonne, voir Béru. Bérurier Noir Bérurier Noir en 2005 À la différence de la plupart des autres groupes de l'époque (excepté Métal urbain et Warum Joe), ils n'ont pas de batteur. Dissous en 1989, le groupe s'est reformé temporairement entre 2003 et 2006. Historique[modifier | modifier le code] Formation du groupe[modifier | modifier le code] À leurs débuts, les « Bérurier » changent souvent de nom : ils s'appellent successivement « Bérurier rebelle », « Bérurier Véritable », « Bérurier Army », « Bérurier Moine », « Béruriers UTDM », « Bérurier Fighter », « Peste », « Barbelés », « Poli-Mili »… Première époque[modifier | modifier le code] Le 20 avril 1988, les Bérurier se voient décerner le Bus d'Acier (un grand prix du rock français) par une presse qui les a quasiment ignorés ainsi que tous les groupes alternatifs de l'époque. La séparation[modifier | modifier le code] Related:  Groupe de punk rock françaisPunk français

Les Garçons Bouchers Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sources, impact et séparation[modifier | modifier le code] Sous la houlette de François Hadji-Lazaro, auteur-compositeur et multi-instrumentiste, les Garçons Bouchers ont opéré la synthèse entre une musique de la veine punk et ska et le genre de la chanson populaire à la française, notamment le musette. Au début de sa carrière, le groupe se distingue par le minimalisme de sa musique (boîte à rythmes comme les Bérus) et ses textes à l'humour potache et noir (cf. le clip de Carnivore). Composition[modifier | modifier le code] Octobre 1985 : Eric Liszt : chant (ex-Colditz)François Hadji-Lazaro : guitare (Pigalle)Blank : guitare (futur Invendables)Riton : basse (ex-Parabellum)+ boite à rythmes Janvier 1986 à fin 1987 : 1988 : Départ d'Eric Blitz, remplacé par Pierro Sapu (ex-BB Doc / Docteur destroy) et départ également de Daniel et de Blank. Discographie[modifier | modifier le code] Albums[modifier | modifier le code] EP[modifier | modifier le code]

Les Sales Majestés Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Sales Majestés Les Sales Majestés (LSM) est un groupe de la scène punk française. Très influencés par le punk anglais de la première génération, les Sales Majestés sont adeptes du Do it yourself, le principe même du punk. Histoire[modifier | modifier le code] Originaire d'Île-de-France, le groupe tourne pendant plusieurs années dans toute la France, avant de sortir son premier album, Bienvenue, en 1995, suivi deux ans plus tard de l'album No Problemo, puis par l'EP Dernier combat en 1998. Ils remontent sur scène en 2007 pour une date unique et enregistrent le CD/DVD live Week-end sauvage, dont la sortie en novembre 2008 est ponctuée par un concert complet à l'Élysée-Montmartre à Paris. Le groupe est composé d'un chanteur (Arno Futur), de deux guitaristes (Yves et Yann), d'un bassiste (Vlad) et d'un batteur (Benoît). Influences[modifier | modifier le code] Les influences du groupe sont principalement : OTH, Les Cadavres, Les Sheriff.

[B rurier Noir] « Combien êtes-vous dans la salle ? Formez des groupes de rock... LIBRES ! ». Ces derniers mots lâchés par François à la fin de la dernière nuit noire bérurière, le 11 novembre 1989, résonne comme un passage de témoin entre deux générations. Deux époques, deux visions du monde également. Le trio s’adjoint d’une boite à rythmes, une Electro-Harmonix D.R.M. 16 baptisée Dédé en guise d’organe rythmique. Baptisé pour cette funeste circonstance Bérurier Noir, le groupe surprend son auditoire par un show spontané et original. Glaciales et oppressantes, soutenues par l’obsédante boîte à rythmes et déchirées par les riffs simplistes d’une guitare abrasive, les quatre pièces de « Nada » sont d’un minimalisme taillé au scalpel qui fait froid dans le dos. Cette réalisation à taille réelle va permettre à un public de plus en plus nombreux et curieux, d’apprivoiser l’alchimie conceptuelle du groupe et son style unique. Texte : Stéphane Leguay "Carnets Noirs"

Gogol Premier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Gogol. Gogol Premier Gogol Premier (Jacques Dezandre de son vrai nom) est un chanteur de punk français né le 10 août 1957 originaire de Paris 14e[1]. Influence du groupe[modifier | modifier le code] Il se fait remarquer grâce à ses titres aux textes provocateurs comme J'encule, le titre ode à l'anarchie le plus connu du « maître sans maître » ; ses thèmes de prédilection sont la religion en général avec Et si Dieu n'était pas un sujet sérieux, la politique avec Mai 88, etc. Carrière[modifier | modifier le code] Gogol Premier, appelé souvent le Papunk ou Maître, se produit sur scène avec différents groupes : Le groupe qui a précédé Gogol premier et la Horde s'appelait 15/95. Le premier disque de La Horde sort en novembre 1982 chez New Rose (Patrick Mathé et Laurent Thévenon). Le 1er février 2007, Gogol écrit une lettre ouverte à Ségolène Royal[2]. Discographie[modifier | modifier le code] Portail du punk

Les Ramoneurs de menhirs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Ramoneurs de menhirs Les Ramoneurs de menhirs durant le Festival interceltique de Lorient 2009. Biographie[modifier | modifier le code] Le groupe s'est formé en 2006 après que Bévillon et Gorce aient invité Louise Ebrel, Maurice Jouanno et l'ex-Bérurier Noir Loran sur leur disque de musique traditionnelle bretonne Kerne Izel, sorti chez Coop Breizh. Les Ramoneurs de menhirs participent en off au Festival interceltique de Lorient 2006, sur la place Polig Monjarret de Lorient. Ils sont invités officiellement par le festival 2007[1], ainsi qu'au BetiZFest. À partir de janvier 2008, ils effectuent des tournées en Europe (Écosse, France, Suisse). Le groupe refait partie de la programmation officielle du Festival interceltique de Lorient en 2009[2]. En avril 2010, toujours en collaboration avec le label Folklore de la zone mondiale, ils sortent un second album : Amzer an dispac'h (« Le temps de la révolte »). CD[modifier | modifier le code]

Ludwig von 88 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ludwig von 88 Ludwig von 88 est un groupe de punk rock et rock français très actif sur la scène rock alternatif des années 1980 et 1990. Leur musique est marquée par la dérision punk-destroy. Histoire du groupe[modifier | modifier le code] Après des débuts aux alentours de 1983, leur premier véritable disque sort en 1986 : Houlala. Le groupe aborde parfois des thèmes plus sérieux tel que la guerre (Libanais raides, Hiroshima), la drogue (Le Manège enchanté, Kaliman), les inégalités nord/sud (Poussière d'Empire) ou la misère (LSD for Éthiopie, In the Ghettos) mais toujours avec détachement et ironie. Leur configuration musicale est celle de beaucoup de groupes de l'époque, développée par Métal Urbain et reprise notamment par Bérurier Noir : guitare, boîte à rythmes, chant et "raya"[1] derrière. Si le groupe ne s'est jamais officiellement séparé, il n'en reste pas moins en pause prolongée depuis janvier 1999. Albums[modifier | modifier le code]

Lucrate Milk Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Lucrate Milk est un groupe alternatif de la mouvance post-punk, représentant du DIY musical à la française, en activité à Paris entre 1981 et 1983. Le groupe a conservé une certaine aura jusqu'à nos jours due à leur absence totale de compromission et à leur statut "culte" et proche des Bérurier Noir. Membres[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] En 81, Marsu devient leur manager :"À l’origine, le groupe c’est Lolo, Masto et Gaboni. En février 84 après un dernier concert au Théâtre du Forum des Halles, Laul décide de s'arrêter : "J'ai préféré arrêter, de crainte que l'on ne splitte"[1]. Post-mortem, sortiront une cassette live chez VISA et un 33 tours chez Bondage Records compilant le split et les deux 45 tours, recompilé sur un CD agrémenté de titres en concert chez Division Nada. Discographie[modifier | modifier le code] Sorties[modifier | modifier le code] Compilations[modifier | modifier le code]

OTH Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. OTH est un groupe de punk français originaire de Montpellier qui fut actif entre 1978 et 1991. Composition du groupe[modifier | modifier le code] Biographie[modifier | modifier le code] C'est en janvier 1978 que naît le groupe OTH, nom qui vient de l'expression britannique « On Tenter Hook », signifiant littéralement « sur des charbons ardents ». Ils font leurs premières apparitions sur les scènes d'Allemagne et d'Espagne. En 1982, OTH participe à un tremplin rock, finit deuxième et gagne le droit à un enregistrement. Le troisième album, Sauvagerie, sort en 1988, enregistré au studio Couleurs par Laurent Thibault. En 1990, OTH sort Les révoltés du bloc B dans lequel figurent, avant de sortir un nouvel album, Explorateur. Finalement, après 13 années d'existence, OTH se sépare en 1991. En avril 2014, Jérôme Prudent et Joël Jacobi ont réalisé un documentaire de 52' (produit par France 3 Languedoc Roussillon et Le-loKal) sur le groupe.

Les Olivensteins Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Olivensteins sont un groupe de punk rock français formé à Rouen en 1978 par le chanteur Gilles Tandy. Malgré une carrière éphémère, ils ont marqué l'histoire grâce à un 45 tours aux textes nihilistes, aujourd'hui très recherché des collectionneurs. Un des premiers groupes de punk rock français[modifier | modifier le code] Les Olivensteins se forment autour d'une bande de copains à Rouen en avril 1978. Plus tard Gilles Tandy reforme un autre groupe dans la même veine et à la durée aussi éphémère : Les Gloires Locales. En 2011, paraît une anthologie du groupe, la première. Le groupe s'est reformé spécialement à l'occasion du festival la Ferme Electrique 2013, à Tournan le samedi 6 juillet 2013. Différentes formations[modifier | modifier le code] Formation initiale[modifier | modifier le code] Gilles Tandy (chant)Vincent Denis (guitare)Alain Royer (guitare)Alain Potier (guitare/basse)Bitos (basse)Philippe Bailly (batterie)Eric Tandy (textes)

Parabellum (groupe) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Parabellum A la ZàD de NDdL, en août 2013. Parabellum est un groupe de rock alternatif et punk rock français, dont la formation date de 1984. Le nom du groupe provient de la citation latine Si Vis Pacem Para Bellum (si tu veux la paix prépare la guerre) que Géant-Vert avait imprimée sur un t-shirt : « C’est la devise des pays possédant l’arme de dissuasion nucléaire, qui reprenait celle des romains qui considéraient que plus on repoussait les frontières de l’empire, plus la cité était en sécurité. Parabellum se forme le , sur les marches de l'ANPE du 10e arrondissement de Paris , il se sépare le , après sa tournée canadienne. Revenu en 1998 sur scène, il compose ensuite deux nouveaux albums. Le , Parabelum fait un concert bénévole de soutien à l'ACIPA, à ZàD de Notre-Dame-des-Landes, aux côtés de Les Ramoneurs de menhirs, Sanseverino, Tryo, et 20 autres groupes moins connus[8].

Stinky Toys Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Stinky Toys est un groupe musical créé en 1976 à Paris. Assimilé au mouvement punk, le groupe se compose de : Biographie[modifier | modifier le code] Jeune groupe de rock parisien, les Stinky Toys ont l'opportunité de participer au premier festival punk londonien au 100 Club à l'automne 1976, invités par Malcolm McLaren, manager des Sex Pistols[1]. Discographie[modifier | modifier le code] Anecdotes[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] ↑ Pierre Caron, Jacno, un héros français, documentaire diffusé sur Direct Star le 17 mars 2012. Bibliographie[modifier | modifier le code] Dictionnaire du rock sous la direction de Michka Assayas aux Editions Robert Laffont Portail du punk

Asphalt Jungle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Marqué par The Clash, The Velvet Underground, The Stooges ou Kim Fowley, des Français comme Ronnie Bird ou Hector et ses Médiators, puis par The Flamin' Groovies ou les New York Dolls, ce groupe est l'un des premiers à avoir tenté sans grand succès l'adaptation du français à la forme (punk) rock en France. Asphalt Jungle participera d'ailleurs à la seconde édition du festival punk de Mont-de-Marsan en 1977. Le single Polly Magoo produit en 1978 par Alexis MJ (futur manager de Taxi Girl) sa production, mélodique et sonore est considéré comme l'un des meilleurs hit de la scène punk de l'époque. Le groupe s'est dissout en 1979. Un album est sorti en mars 2006 Mauvaise étoile (chez Suave), un album que la critique semble avoir apprécié (Rock & Folk, les Inrocks ou le magazine anglais Q). 1977 : Déconnection / Asphalt Jungle Face B : Never Mind O.D. / No Escape1977 : Planté comme un privé / Purple Heart1978 : Poly Magoo / Love Lane

Métal urbain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Métal urbain Métal urbain en 2006 en concert au Trianon de Lion-sur-Mer Métal urbain est l'un des tout premiers groupes de musique punk français, formé en 1976 à Paris. Cette originalité a fait connaître Métal urbain bien au-delà des frontières de la France, où le groupe n'a jamais réussi à percer. Biographie[modifier | modifier le code] Le groupe est fondé en 1976 et donne son premier concert le 10 décembre 1976. Juste avant l'enregistrement de leur premier 45 tours, le guitariste Ricky Darling quitte Métal urbain pour se consacrer uniquement à son autre groupe, Asphalt Jungle. Tranchant par un son explosif, une image radicale et ses textes volontairement très subversifs, le groupe sort quelques singles et un album, rencontrant un accueil enthousiaste en Angleterre, notamment chez John Peel et auprès du label Rough Trade. Métal urbain s'est reformé en 2003. Membres du groupe[modifier | modifier le code] Discographie[modifier | modifier le code]

punk-français

Related: