background preloader

Jean Pic de la Mirandole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean Pic de la Mirandole Philosophe italien Jean Pic de la Mirandole, Galerie des Offices Jean Pic de la Mirandole (Giovanni Pico della Mirandola), né à Concordia sulla Secchia le et mort le , est un philosophe et théologien humaniste italien, troisième fils d'une vieille famille comtale. Biographie[modifier | modifier le code] Jeune héritier d'une fortune considérable, il eut le loisir d'étudier et de voyager à sa guise, et consacra sa vie au savoir. Yves Hersant, présentant sa traduction de l'ouvrage De la dignité de l'homme, explique : « Lorsqu'il écrit l'Oratio de hominis dignitate, qui aurait dû introduire ses Neuf cents thèses philosophiques, théologiques et cabalistiques, Pic de la Mirandole a vingt-quatre ans. Jeunesse et études[modifier | modifier le code] De 1480 à 1482, il poursuit ses études à l'Université de Padoue, un centre majeur de philosophie aristotélicienne en Italie. Pic est profondément ébranlé par cette expérience. Related:  `test 1017`test 1017

Ca fait quoi de mourir? Ca fait quoi de mourir? Attention, qu’il n’y ait pas d’ambiguïté: Cet article n’apportera malheureusement pas de réponse à la grande question « Qu’est ce que ça fait d’être mort?« , mais tentera expliquer les sensations et la douleur ressentit lorsque nous somme sur le point de mourir. Les informations à ce sujet proviennent majoritairement des personnes ayant connues une Expérience de Mort Imminente ou EMI (Je vous invite à accentuer vos recherches sur le sujet si ça vous intéresse, les témoignages sont parfois très intrigants), ainsi que des recherches médicales et scientifiques dans ce domaine. Malgré l’aspect ludique et dégagé que ces prochaines lignes prennent, il ne faut pas oublier que le passage à la mort est souvent un long supplice et qu’en aucun cas il serait amusant d’effectuer des expériences similaires à ce qui suit. La mort par hémorragie: Probablement la plus abordable des morts, mais néanmoins l’une des plus longue.

12 questions pour évaluer votre niveau de leadership en 3 minutes… Êtes-vous capable de reformuler vos objectifs sous différentes formes comme, par exemple, des allégories ou des métaphores ?Avez-vous défini les valeurs humanistes qui définiront les comportements, impliqueront et motiveront vos équipes ?Êtes-vous prêt à prendre vos décisions sur la base de ces valeurs humanistes sans perdre de vue le résultat à atteindre ?Avez-vous choisi vos employés et collaborateurs en fonction de leurs valeurs, de leurs compétences, de leur savoir-faire ou simplement sur la base de leur diplôme ?Pouvez-vous définir le mot confiance et expliquer les comportements qui expriment la confiance dans l’autre ? Et si vous avez du mal à répondre pour vous même, faites le même exercice en regardant certains dirigeants, certains responsables politiques… Bonne journée ! Didier Reinach

Erwin Panofsky Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Plaque commémorative Biographie[modifier | modifier le code] Erwin Panofsky étudie à l'université de Fribourg-en-Brisgau, à Berlin et à celle de Munich. L'université de Fribourg accepte sa thèse de doctorat en théorie de l'art sur Albrecht Dürer en 1914. L'iconologie[modifier | modifier le code] Panofsky fut le plus éminent représentant de l'iconologie, méthode d'étude de l'histoire de l'art créée par Aby Warburg et ses disciples, en particulier Fritz Saxl, à l'Institut Warburg de Hamburg. Panofsky se fait connaître pour ses études d'iconologie dans un article publié en 1934. Les recherches de Panofsky sur ce qu'il appelait le symbolisme caché des choses[réf. souhaitée] s'opposent, pour la méthode, à celles des historiens de l'art des écoles d'Heinrich Wölfflin ou d'Henri Focillon qui ne s'appuient que de manière secondaire sur l'érudition, s'en tenant à l'analyse formelle et stylistique propre à leur discipline.

Jean Cavaillès, le résistant par logique • Les idées, Résistance, courage Peut-on concilier l’intérêt pour les mathématiques et la logique avec le goût pour les explosifs ? Cavaillès présente la double figure d’un grand philosophe des sciences et d’un héros de la Résistance. Né en 1903, fils de militaire et de confession protestante, il réalise des études brillantes, puisqu’il est reçu major à l’École normale supérieure en 1923 et agrégé de philosophie en 1927. Il s’intéresse à l’histoire des mathématiques, qu’il conçoit non comme une discipline régie par des essences immuables, mais comme un processus de découverte en perpétuel devenir. Ce refus du fait accompli, mené au nom de la recherche de la vérité, guide Cavaillès lorsque la France tombe sous le joug allemand. Après avoir été fait prisonnier en juin 1940 et s’être évadé un mois plus tard, Jean Cavaillès devient l’un des membres principaux de Libération-Nord, groupe basé à Paris qui édite un journal clandestin au titre éponyme.

Jean Rostand Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Rostand. Biographie[modifier | modifier le code] Fils du dramaturge Edmond Rostand et de la poétesse Rosemonde Gérard, Jean Rostand passe son enfance à la villa Arnaga, à Cambo-les-Bains (Pays basque)[2]. Il découvre à l'âge de dix ans les Souvenirs entomologiques de Jean-Henri Fabre. Licencié ès-sciences de la Faculté de Paris, Jean Rostand s'installe à Ville-d'Avray en 1922, après la mort de son père (1918). Il participe à la création de la section de biologie au Palais de la découverte, en 1936, puis fonde à Ville-d'Avray son propre laboratoire indépendant : la fortune familiale lui permet de se tenir à l'écart des structures universitaires, qu'il juge trop contraignantes. Jean Rostand commence par publier quelques essais philosophiques, puis partage son temps entre son métier de chercheur et une très abondante production scientifique et littéraire. Il milite contre l'armement atomique.

Fantasmagorie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : fantasmagorie, sur le Wiktionnaire Christophe Mistou : L’homme qui a adopté l’Holacracy à grande échelle Ils font partie de cette grande équipe d’entrepreneurs du XXIème siècle. Ceux qui détiennent l’avenir du travail entre leurs mains car ils ont compris, avant tout le monde, les limites d’un système sur le déclin. Parmi eux, Christophe Mistou fait figure de véritable symbole. “Le problème, c’est que si l’on ne prend pas de risque, on risque encore davantage” Erica Jong Cette phrase de la célèbre écrivaine américaine résume bien le combat des hommes dans notre société actuelle. « Un pilotage centré sur la réalité » C’est à travers l’Holacracy que Christophe Mistou s’est engagé à changer les choses à son échelle. « Pour moi, c’était principalement un nouveau mode de gouvernance dans un environnement de plus en plus complexe », explique-t-il avant d’ajouter qu’avant « les distributeurs avaient des magasins et rien d’autre. « En contribution effective, quand j’embauchais une personne, j’embauchais 0,3 personne alors que j’en payais une en plus » affirme Christophe Mistou.

Daniel Arasse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Daniel Arasse, né le à Oran (Algérie) et mort le à Paris, est un historien de l’art français, spécialiste de la Renaissance et de l'art italien. Biographie[modifier | modifier le code] De 1969 à 1993, Daniel Arasse enseigne l'histoire de l'art moderne, du XVe siècle au XIXe siècle, à Paris-IV (deux ans) puis à Paris-I. De 1971 à 1973, il est membre de l’École française de Rome. En mai 2003, il participe à un documentaire autour d’une peinture : La Madone de Laroque[* 1]. Daniel Arasse meurt à 59 ans des suites d’une maladie dégénérative. Principales publications[modifier | modifier le code] 1978 : L'Univers de Léonard de Vinci, coll. « Les Carnets de dessin », Henri ScrepelL'Homme en perspective. Posthumes 2011 : Léonard de Vinci, Hazan (ISBN 9782754105811)2010 : Le Portrait du Diable Les éditions arkhê (ISBN 9782918682011)2009 : Décors italiens de la Renaissance, en collab. avec Philippe Morel, Hazan2004 : Histoires de Peintures, Denoël (rééd.

Jacques Monod, "Le hasard et la nécessité": L’homme n’est qu’un accident novembre 29, 2010 par Benoit Laureau Jacques Monod : L’homme n’est qu’un accident, un article de Jean Choay Jacques Monod, Le hasard et la nécessité, Essai sur la philosophie naturelle de la biologie moderne, Le Seuil éd., 224 p. Le hasard et la nécessité, essai sur la philosophie naturelle de la biologie moderne, est, en fait, l’histoire de deux révolutions : l’une aiguë et décisive, dans le domaine de la biologie, l’autre plus indécise, au « Royaume» des idées. La première révolution dont J acques Monod fut l’un des principaux artisans, et dont il décrit superbement les conquêtes, les principes et les objectifs, a transformé la biologie en une science constituée, déjà en partie théorique, à laquelle la qualification de moléculaire peut légitimement être attribuée. L’événement initial L’événement initial fut la découverte, par Mendel, de la nature de l’invariant biologique, le matériel génétique. Rappelons-les brièvement. La propriété la plus spectaculaire Une réponse affirmative Jean Choay

Kerbio Nantes - Vélouté de courgettes à l'Indienne - Recettes Bio Préparation : Peler et hacher les oignons Rincer et couper les courgettes en dés. Chauffer l'huile d'olive dans une casserole y faire fondre les oignons puis saupoudrer des 3 cuillères de curry, ajouter les dés de courgette et l'ail et le gingembre écrasés (au presse ail par exemple). Zoom sur la courgette Issue de la famille des cucurbitacées, la courgette est l’une des premières plantes cultivée dans le monde il y a environ 10 000 ans. Le conseil de Sophie : On y pense pas assez, mais la courgette est également délicieuse consommée crue, notamment râpée en salade par exemple. Adventure Time Adventure Time (originally titled Adventure Time with Finn & Jake[2]) is an American animated television series created by Pendleton Ward for Cartoon Network. The series follows the adventures of Finn (voiced by Jeremy Shada), a human boy, and his best friend and adoptive brother Jake (voiced by John DiMaggio), a dog with magical powers to change shape and grow and shrink at will. Finn and Jake live in the post-apocalyptic Land of Ooo. Each Adventure Time episode is about eleven minutes in length; pairs of episodes are often telecast in order to fill a half-hour program time slot. Premise Development Concept and creation Ward quickly retooled the concept of the pilot; he wanted a potential series to be "fully realized", rather than possess the "pre-school vibe" that the original pilot had.[8] One of the major changes from the pilot to the series was the emphasis placed on the background art. Production In an interview with The A.V. Cast Setting and mythology Title sequence and music

Georges Zalucki - Formation Leadership Nicolas de Cues Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Nicolas de Cues Philosophe allemand Biographie[modifier | modifier le code] Nicolas Chrypffs (ou Krebs : écrevisse, crabe) est né à Cues en 1401. Mais en 1437 a lieu l'événement décisif de la vie de Nicolas: il se range du côté du pape, lorsque celui-ci décide de créer un "contre-concile" à Ferrare (puis Florence), cependant que les Bâlois créent de leur côté un "anti-pape" (Félix V). Nicolas de Cues ne demeure toutefois pas à Ferrare : il est en effet envoyé en Allemagne pour rallier les princes et les ecclésiastiques allemands à la cause du pape. En récompense de tous ses efforts, Cues est nommé cardinal-prêtre de Saint-Pierre-aux-Liens en 1448, puis évêque de Brixen (Bressanonte) en 1450. Défait, Nicolas cherche refuge au château de Buchenstein (Andraz) (1458). La philosophie[modifier | modifier le code] Esprit œcuménique et conciliant, Nicolas de Cues marque sans conteste la fin du Moyen Âge, et annonce le début de la Renaissance.

Jacques Monod Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Monod. Jacques Monod Jacques Lucien Monod, né à Paris le et mort à Cannes le , est un biologiste et biochimiste français de l'Institut Pasteur de Paris, lauréat en 1965 du prix Nobel de physiologie ou médecine. Biographie[modifier | modifier le code] Il fait l'essentiel de sa carrière au sein de l'Institut Pasteur de Paris et devient professeur à la faculté des Sciences de Paris, puis professeur au Collège de France et enfin directeur de l'institut Pasteur de 1971 à 1976. En 1965, il reçoit le Prix Nobel de physiologie ou médecine avec François Jacob et André Lwoff pour ses travaux en génétique. En 1966, il porte, avec notamment François Jacob, le projet de création d'un centre de recherche spécialisé en biologie moléculaire. Son livre Le hasard et la nécessité (1970) a eu un très fort retentissement, amenant les débats sur la biologie sur la place publique. Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Related: