background preloader

Guide E-réputation

Related:  E-réputation & personal brandingVeille opérationnelle

Identité numérique et e-réputation Depuis quelques mois de nouveau mots, de nouveaux concepts font leur apparition sur la toile.. Il est parfois dure de différencier les mots, les notions, d’avoir une opinion. Pour ma part, je tenterais de donner mon point de vue quant à la . Ces deux notions sont pour moi différentes mais complémentaires.. Cette dernière en partie, ou totalement par la personne concernée. * Viadeo : Reseau social professionnel qui permet de mettre en ligne une biographie * Facebook : Réseau social qui permet de mettre en ligne une biographie mais également un grand nombre de photos et d’intérêts personnels. * Linkedin qui permet également de mettre en ligne une biographie * Twitter qui permet de renseigner un court « profil » * DoYouBuzz qui permet de créer un Cv en ligne et d’ajouter des fichiers dans le portfolio *Un Blog ( WordPress , Overblog etc..) qui permet de publier des informations de toute nature. Tous ces outils permettent évidemment d’ajouter une photo à la biographie..

Les 5 piliers de l’E-réputation Le 22 Août 2009, dans l’un des premiers billets de ce blog, Amine avait rédigé le billet: l’E-réputation: Mode d’emploi où il expliquait à qui s’adressait l’e-réputation avec un schéma qui spécifie les processus de surveillance et de management qui en découlent. Aujourd’hui, je représente dans le schéma ci-dessous ma vision de l’e-réputation, qui à mon sens, s’appuie sur 5 piliers issus des processus de surveillance et de management. 1. Faire un bilan de mon image et de celle de mes concurrents 2. 3. 4. 5. Cette représentation de l’e-réputation s’applique, à mon avis, autant aux individus qu’aux entreprises. Et vous lecteurs fidèles de ce blog, blogueurs et professionnels dans le domaine, qu’est ce que vous en dites ? Like this: J'aime chargement…

La e-réputation en 10 points clés Nous le constatons tous les jours : la question de la e-réputation monte en puissance. Pas seulement sur le web, où tout le monde en parle, mais aussi et surtout dans les comités de direction. Pour beaucoup, c’est un réflexe de protection face aux attaques potentielles sur Internet. Dans un monde connecté et en conversation, c’est une préoccupation légitime. Toutefois, entre gestion de crise sur le web et gestion de la réputation, il y a un océan. Tentons de décrire les contours de la e-réputation en 10 points : 1 – La e-réputation n’existe pas en soi. 2 – Travailler sur la e-réputation, c’est comprendre les ressorts de la réputation. 3 - La réputation, avec son sous ensemble de e-réputation, se gère comme un actif stratégique. 4 – Le diagnostic de e-réputation est un moment fondateur. 5 – La e-réputation se conçoit comme une démarche de progrès, au service de la stratégie d’entreprise. 6 – La e-réputation présente deux versants : risques/opportunités. Laurent Reynes

Pourquoi maitriser la première page de Google sur son nom et prénom ? Le petit lol du vendredi… Un ami d’ami m’a récemment contacté pour me demander comment régler son problème d’image. En effet, lorsque l’on tape son nom + prénom sur Google, voila ce que l’on trouve : I lol’d En pleine recherche de stage, le premier résultat « je pète, je rote et je me gratte les couilles » est pour le moins un peu déstabilisant. Heureusement, ce n’est pas comme-ci les entreprises allaient se renseigner sur une personne avant de l’embaucher… Je pensais le chiffre plus élevé, mais il s’avère que seulement , selon une enquête d’ Eurocom Worldwide (Avril 2011) surement moins pour un stagiaire, mais tout de même. Maitriser la première page de Google sur son nom et prénom, c’est maitriser son identité sur le web ! Pour la petite histoire du , je lui ai conseillé de retourner sur ce groupe de supprimer tous ses commentaires. Mais revenons au sujet : Pourquoi est-ce important de maitriser la première page Google sur son nom et prénom ? - Être en amont de l’attaque en cas d’ .

L’é-reputation : les études se multiplient « CitizenTrend 20 avril 2010 par citizentrend A noter, la parution cette semaine de deux études sur l’e-reputation et les médias online en général. La première, réalisée par le GFII (Groupement Français de l’Industrie de l’Information) propose une large analyse autour du thème « e-réputation et identité numérique des organisations – Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables ». Cette étude de 67 pages propose des outils concrets pour analyser les menaces en termes d’image de marque sur Internet, comme une « fiche de relevé d’incident ». Il s’agit de sensibiliser les entreprise à la remontée d’informations, pour une prise en compte et une gestion rapide des éventuels incidents sur le Web 2.0. Srce : Digimind Le 19 avril, KPMG révélait son second baromètre « Media and Entertainment ». scre : KPMG Malgré cette croissance régulière, l’étude du cabinet de conseil fait part d’une méfiance persistante de la part des individus envers les contenus online. Like this:

7 principes pour créer une (e-)réputation qui drague pour vous at Social media et self-improvement. J'aimerais bien voir mon compteur d'abonnés RSS décoller... tu m'aides ? La promotion d’une marque relève en grande partie de la séduction, alors pour vous donner un aperçu du postulat (joli mot) que j’avance, j’ai retranscrit cet article de FrenchtouchSeduction (un site pour les hommes et PAR les hommes sur la séduction) en le barbouillant de sauce web 2.0 et e-reputation. On y trouve 7 principes pour améliorer son image et faire en sorte qu’elle nous aide à draguer, pour nous : faire la promotion d’une marque. En ce qui concerne ma fonction de Community Manager, la marque que je promeus est celle de l’Ecole de Management Strasbourg, j’endosse alors la double casquette de ma propre réputation et celle de mon employeur. Distribuez amour, énergie et bonne humeur, faites ce qui vous rend heureux et prenez la responsabilité de votre vie sociale. Principe de base, je travaille au cœur de ma communauté, le minimum c’est d’avoir le sourire ! Rencontrez les gens partout, mecs et filles.

La mauvaise e-réputation - Nouvelles technos Frasques de jeunesse, histoires sentimentales ou fautes professionnelles : tout circule sur Internet, et rien ne se jette. Dès lors, comment faire pour ne pas rester marqué à vie quand son image est ternie ? Enquête, alors qu'arrive sur les écrans “The Social Network”, le film de David Fincher sur Facebook. Elle est brune, classe et lasse. Sophie n'est pas un cas. “Les fâcheries, qui se réglaient autrefois dans la cour devant trois témoins, se concluent sur Facebook à la vue de tous.” On applaudit la société numérique, extraordinaire aiguillon démocratique. Les ados, accros aux réseaux sociaux, sont particulièrement touchés : « Les fâcheries, qui se réglaient autrefois dans la cour devant trois témoins, se concluent sur Facebook à la vue de tous », témoigne Hélène Walker, directrice des études d'un collège parisien. Dans un café, Dylan et ses copains, 15 ans, ont chacun « deux cents à six cents amis » sur leur compte Facebook. Mais la contestation monte. Bientôt une charte ?

Dossier veille et e-réputation La veille, l’e-réputation en concepts, outils et applications : LE dossier de rentrée sur Marketing-Professionnel.fr ! Il sent bon les fournitures neuves, les bonnes résolutions… et nous « remet dans le bain » avec de belles contributions ! A déguster avec notre dossier suivant : Personal Branding Dossier veille et e-réputation sur Marketing Professionnel Veille et e-réputation en concepts La veille et l’e-réputation : posons les concepts, une entrée en matière par Mickaël Réault, Fondateur de SindupDe la revue de presse à la veille multicanal (idem, dans un 2e article), par Pascal Jappy, Marketing Manager, AugureDe la réputation à l’e-réputation : ce qui a changé. Outils, applications de veille et d’e-réputation Veille et e-réputation : quelle stratégie efficace pour l’enseignement supérieur ? Lire le dossier e-réputation (2009) et notre dossier planning stratégique Marketing Professionnel : une veille marketing régulière Précédent dossier : Social Commerce Dossier suivant : Personal Branding

Comprendre et enseigner l'identité numérique L’identité numérique est devenue, avec l’accélération de l’utilisation des réseaux sociaux par nos élèves et la prolifération des données personnelles sur le Web un thème de formation essentiel en information - documentation pour les aider à contrôler leur e-réputation, maîtriser leur image publique et la gestion des traces laissées sur le net. Plusieurs ressources, publiées depuis peu, proposent des pistes pédagogiques ou des dossiers plus généraux sur lesquels fonder la formation à l’identité numérique avec les élèves. Appréhender la notion d’identité numérique Quelle est notre identité sur le web ? Dossier de l’académie de Besançon mis à jour en septembre 2011. Identité numérique : Comment traiter ce sujet en classe Anne Delineau sur la rubrique Clemi des documentalistes de l’académie de Poitiers publie un dossier en décembre 2011. Comment sensibiliser les élèves à la question de l’identité numérique ? l’identité numérique, quelle importance pour nos présences en ligne ? Rappels

L’usage des réseaux sociaux : comment gérer et maîtriser son image sur la toile ? Une e-réputation, ça ne se nettoie pas, ça se construit. J »intervenais ce matin au colloque « e-réputation et identité numérique des organisations« , au GFII. Le rapport du groupe de travail du GFII est très intéressant (PDF disponible ici) , représente une belle somme de travail, et serait à mettre entre beaucoup de mains, pour ceux qui veulent comprendre les risques de la réputation des entreprises (ou institutions) en ligne. Au-delà de quelques cas, j »ai insisté, lors de mon intervention, sur deux points. 1. De nombreux sujets de media couvrent ce nouveau métier, promis à un grand succès… médiatique : nettoyeur de e-réputation. Mais une réputation, ça ne se nettoie pas. Non, une réputation, ça se construit. Comment la construire, alors ? Chers responsables de la communication, chers journalistes, ne croyez pas ces rigolos. 2. Dans le document du GFII, on ne liste que des menaces. Aucune entreprise au monde ne fait l »objet que de contenus positifs. Mais enfin, ce n »est pas tout. Pas d »angélisme. Il serait temps que l »on s »y mette.

E-réputation : Soigner son image sur le net : tout un art ! Veille et e-réputation Le magazine Archimag a publié en novembre 2012 un Guide pratique consacré aux O utils et efficacité d’un système de veille . Après avoir rappelé les fondamentaux de la veille aujourd’hui, son évolution, ses problématiques dans le public comme dans le privé, le guide s’attache à développer les moyens mis en œuvre pour être efficace. Enfin, Archimag dévoile une panoplie d’outils pour la veille et l’ e-réputation (également nommée cyber-réputation , web-réputation ou réputation numérique ). Il convient ensuite de mettre en place une stratégie bâtie sur 3 axes : Gestion de sa communication ; Suivi d’image ; Eventuelle mise en place d’opérations de neutralisation de propos hostiles et de contre-influence. Du doigté juridique... En savoir plus Consulter le sommaire et se procurer le guide sur le site d' Archimag : www.archimag.com/boutique/guides-pratiques/guide-pratique-outils-et-efficacit%C3%A9-dun-syst%C3%A8me-de-veille

Comment gérer et protéger ma réputation sur Internet ? Donc il y a quelques semaines à peine, notre chère Hélène nous faisait une brillante introduction sur l’ E-réputation E-reputation, Personal Branding, Cyber-intrusion, Réputation online …, mais concrètement comment je fais pour gérer ma réputation en ligne ? Je vais tenter de répondre à cette problématique de manière plus approfondie. 1)Se protéger de soi même. La première règle est de prendre conscience qu’en voulant exister sur Internet et sur les réseaux sociaux, on n’existe plus seulement à son échelle mais à l’échelle d’Internet (à l’échelle mondiale). Prenons l’exemple du commercial de base (on ne va pas donner de nom pour éviter de ternir un peu plus sa e-reputation )qui tente l’expérience de la plateforme de microblogging : Twitter. – Super stylé, je raconte au jour le jour mes aventures sur Twitter : » Demain j’ai un voyage d’affaires au Canada, c’est trop stylé » , » Oh mais le Canada en fait c’est tout pourri » , « Ah mais dans quel trou perdu j’ai atterri ? D’accord, mais pour :

Related: