background preloader

Musique bretonne et celtique histoire de la culture bretonne et

LES DANSES DU POITOU Liste des Stages Acceuil Le répertoire des danses traditionnelles collectées en Poitou surprend fréquemment le danseur profane par sa diversité : danses en rond, en chaîne, sur deux fronts, en quadrette, en couple ouvert ; pas binaires ou ternaires, glissés, courus, découpés, frappés, sautés, terriens ou aériens... Cette perception d’une diversité certes bien réelle mérite d’être tempérée. L’évolution des formes des danses est le résultat d’une histoire, d’emprunts successifs à d’autres milieux (citadins) ou d’autres terroirs (pays de bourrées). Quant aux pas, la diversité d’exécution masque de prime abord, une parenté bien réelle au plan rythmique, et ce n’est pas un hasard si des mélodies très voisines sont utilisées pour faire danser les avant-deux en Bocage, les maraîchines en Bas-Poitou, les vries entre Plaine et Gâtine, les gâtinelles, les bals binaires. Pour être rapide on pourrait dire que trois familles de danses coexistent en Poitou : Jean-François Miniot

Musique bretonne et celtique histoire de la culture bretonne et de l'art breton en Bretagne CD Duo Blain Leyzour (Duo Blain Leyzour) : Album en vente sur AlbumTrad.com Artiste : Duo Blain Leyzour Nom : Duo Blain Leyzour Parution : 2012 Label : Autoprod Format : Digifile Durée totale : 55'00 Prix : 12,50 € Ajouter au panier Réf. : DF00626AUTO Le duo Blain/Leyzour sort enfin son premier album. Cet album est une étape importante dans la vie du duo tant il était attendu par des fans de plus en plus nombreux. Duo Blain Leyzour - Musiciens Claire LEYZOUR : violonGuillaume BLAIN : guitare, chantInvités :Benjamin GOUDEDRANCHE : bombardeFrançois LEYZOUR : biniou, veuzeFrançois BADEAU : basse Duo Blain Leyzour - Extraits sonores Liens Rechercher Langues Prix Unique ! Chez nous, tous les albums sont à : Mon panier Votre panier est vide ! Frais de port Convertisseur

Musique Celtique : ma Passion DRL - Discothèque Régionale en Ligne - Pays de la Loire Les acteurs des musiques traditionnelles de la région des Pays de la Loire ont travaillé depuis un an à la création d'un site Internet valorisant les éditions non épuisées des éditions ligériennes. Pensé, imaginé et administré collectivement, ce site permet : Aux mélomanes et aux danseurs : d'être informés des dernières sorties disques dans la région de découvrir des productions grâce à un player diffusant des extraits issus de la bibliothèque d'effectuer une recherche par artiste, production, fonctionnallité ou instrument de savoir où se procurer ces productions Ce site n'est pas destiné à la vente en ligne, des structures en région offrant déjà ce service (DASTUM, Arexcpo et bientôt Trempolino). Aux artistes et producteurs de supports enregistrés de la région : de documenter eux mêmes leurs productions via l'InternetComment ajoutez vos productions ?

N°1: Irlande N°1 Une ballade musicale dans les landes sonores de l’Irlande. Je l’affirme, les Irlandais sont vraiment tous des chanteurs et des musiciens dans l’âme. La preuve avec ces artistes de musique irlandaise que vous pouvez retrouver dans les bacs de CD des bibliothèques (à la cote 9.73 pour la musique populaire et le folk irlandais et à la cote 2 pour le rock irlandais). J’ai découvert la musique celtique irlandaise contemporaine dans les années 80 avec le premier tube mondial «Orinoco flow» d’Enya, une invitation à un voyage mystique sur les rives d’un affluent de l’Orénoque avec le refrain maritime inoubliable «Sail away» répété à l’infini. Enya de son vrai nom Eithne Patricia Ní Bhraonáin chante en anglais et en gaélique, en effet elle est originaire du Donegal, un comté sauvage du Nord-Ouest de l’Irlande ou l’on parle encore l’ancienne langue des celtes irlandais. Beaucoup plus tourmentée comment ne pas citer la tumultueuse Sinead O’Connor.

N°2 : Ecosse N°2 Voyage musical dans les lowlands et les highlands de l’Ecosse (à la cote 9.73 pour la musique traditionnelle écossaise et à la cote 2 pour le rock) L’aventure continue avec ce deuxième voyage dans les terres musicales celtiques par une balade musicale au-delà du mur d’Hadrien dans les basses et les hautes terres sauvages de l’Ecosse. Tout comme l’Irlande, la Scotia (ex-Calédonia pour les Romains avant que les Scots irlandais envahissent l’Ecosse pour devenir le Scotland) a su depuis les années 70 revitaliser sa musique en sauvegardant et réinterprétant ses laments (chants épiques écossais de plaintes narratives) et ses ballades traditionnelles ainsi que ses danses traditionnelles (jig et ceilidh) grâce à une nouvelle génération d’artistes écossais. Comme autres instruments on retrouve la harpe écossaise (la Clarsach), les flûtes, le violon écossais (le fiddle), les batteries écossaises (tambours).

N°3 : Pays de Galles, la Cornouailles et l’île de Man N°3 : le Pays de Galles (Wales) Notre voyage musical en Celtie continue avec le Pays de Galles, qui comme l’Irlande et l’Ecosse, a redécouvert son patrimoine musical celtique en sauvegardant des anciens chants populaires et polyphoniques. Un renouveau de l’identité culturelle et musicale du pays des Gallois qui se concrétise par la continuité de la pratique des anciens instruments celtiques de la presqu’île galloise. Comme la harpe triple galloise (à trois rangées), le Crouth, un étrange instrument à cordes frottées à anche double qui est une bombarde. On retrouve comme artistes gallois le groupe folk Carreg Lafar de Cardiff chantant en gallois comme Bob Delyn, Ffynnon de Lynne Denman ainsi que les harpistes Siân James et Elinor Bennett. En parlant de musique celtique avec une lectrice, cette dernière m’a fait découvrir le chanteur de pop-folk Jim Rowlands qui est l’ambassadeur de la culture galloise en France. N°4 : la Cornouailles (péninsule de Cornwall) N°5 : île de Man

N°4 : La musique celtique bretonne En bibliothèque, la musique Bretonne est classée à la cote 9.69, voir aussi à la cote 8 pour certains groupes bretons. La mer est vraiment le trait d’union entre toutes les nations celtiques européennes. En effet l’ancienne Armorique est une terre celtique de confins, ouverte sur l’océan avec des rivages restés longtemps isolés et des terres couvertes de mégalithes (dolmens et menhirs) parcourant les paysages bretons. Il faut dire aussi que sur le plan historique durant les grandes invasions barbares, des celtes de l’île de Grande Bretagne (les Bretons insulaires ou Britons) face à l’invasion des peuples germaniques Angles et Saxons (les Anglo-saxons), ont pris la mer en traversant la Manche pour se réfugier chez leurs cousins celtes de l’Armorique. Les Bagadous (assemblées de sonneurs et de batteurs) constitués de joueurs de cornemuses, bombardes et de percussions sont présents dans toute les fêtes bretonnes (Fest-noz).

Related: