background preloader

Poireau

Poireau
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Poirot. Poireau est un terme qui désigne plusieurs plantes du genre Allium dont Allium polyanthum, le poireau de vigne. Cependant, la plupart du temps, c'est du poireau cultivé, Allium porrum, dont il est question. Le poireau commun est donc une plante herbacée bisannuelle largement cultivée comme plante potagère pour ses feuilles (pseudo-tiges) consommées comme légumes. Nom scientifique : Allium porrum L., famille des Amaryllidacées (précédemment famille des Liliacées puis des Alliacées). Nom commun : poireau, porreau, poirée, poirette, asperge du pauvre, . de : Porree, Lauch, en : leek, es : puerro, poro. Description[modifier | modifier le code] Longues feuilles engainantes, opposées, plates, vert sombre ou vert jaunâtre, plus ou moins larges. Les fleurs, blanc verdâtre, apparaissent groupées en ombelle au sommet d'une tige florale dressée la deuxième année. Origine et distribution[modifier | modifier le code]

Échalote Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'échalote ou échalotte[1] est une plante bulbeuse de la famille des Amaryllidacées[2], cultivée comme plante condimentaire et potagère. Le terme désigne aussi le bulbe lui-même, qui fait partie depuis longtemps de la gastronomie française. Au Québec, le mot échalote est souvent utilisé pour nommer le jeune oignon (Allium cepa), cueilli avant sa maturité, désigné en France sous les expressions oignon nouveau ou oignon vert. Nom scientifique : Allium cepa L. var. aggregatum G. Description[modifier | modifier le code] C'est une plante vivace par son bulbe, mais cultivée comme annuelle. La plante est très voisine de l'oignon (Allium cepa var.cepa) mais elle présente un nombre de points végétatifs par bulbe plus important ; ces points sont visibles en coupant transversalement un bulbe. Distribution[modifier | modifier le code] Production mondiale d'oignons et échalotes Culture[modifier | modifier le code] Utilisation[modifier | modifier le code]

Université François Rabelais - Tours, - 2004 - Thèse en ligne: Les composés secondaires soufrés des Allium : Rôle dans les systèmes de défense du poireau et actions sur la biologie des insectes Abstract : Allium plant species such the leek, Allium porrum, produce sulphur secondary compounds. These compounds seem to be involved in Allium plants defence processes. Toxicity tests realised in confined atmosphere showed that sulphur compounds, thiosulfinates and disulfides, emitted by the leek, are very toxic against different insect species. One of these compounds, dimethyl disulfide (DMDS), kills insects by an inhibition of the mitochondrial respiratory chain complex IV (cytochrome oxydase). This DMDS-induced inhibition of complex IV subsequently decreased the intracellular ATP concentration, which thereby activated KATP channels mediating membrane hyperpolarisation and reduction of neuronal activity. Résumé : Les végétaux appartenant au genre Allium et notamment le poireau, Allium porrum, ont la caractéristique de produire des composés secondaires soufrés.

Asperge Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Description[modifier | modifier le code] fleurs d'Asparagus officinalis. baies d'Asparagus officinalis. L'asperge est une plante vivace aux nombreuses racines charnues rayonnant en étoile (l'ensemble est appelé « griffe »), aux tiges droites pouvant atteindre 1,5 mètre de hauteur, et au feuillage fin et ramifié. Origine[modifier | modifier le code] À l'état sauvage il en existe douze espèces en Europe, dont cinq en France selon Tela Botanica : Asparagus officinalis, Asparagus acutifolius très commune dans le midi, Asparagus maritimus, Asparagus albus et Asparagus tenuifolius. L'asperge en cuisine[modifier | modifier le code] En cuisine, on utilise les pousses vertes ou blanches ou rouges : les tiges doivent toujours être fermes et cassantes, de même épaisseur, avec des pointes resserrées, afin d'obtenir une cuisson homogène. La cuisson des asperges[modifier | modifier le code] Quelques idées de préparation[modifier | modifier le code]

Navet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Noms communs : navet, naveau, rave (en espagnol : nabo, occitan: nap, roumain : nap, italien : navone ou rapa, albanais : repë, serbo-croate : repa, russe : репа, bulgare : ряпа, allemand : Rübe, grec ancien : βουνιάς, grec moderne : γογγύλι, persan : شَـلْغَم [chalgham], turc : șalgam, arabe : لـِفـْتٌ [left] ou شَـلْجَمٌ [chaljam], hébreu : לֶפֶת [lépheth]). Le navet est une plante herbacée bisannuelle qui émet une tige florale de quatre-vingts centimètres de haut environ, la deuxième année. Les feuilles sont entières, oblongues, les fleurs sont jaunes. La racine est charnue et très variable dans sa forme: sphérique, allongée, plate..., et dans sa couleur: jaune pâle, blanche, noire, bicolore rose-blanc... Principales variétés cultivées[modifier | modifier le code] [modifier | modifier le code] Navets [modifier | modifier le code] Utilisation[modifier | modifier le code] Recette : le canard aux navets. L'arracheur de navets Montre le chemin

Bambou Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le bambou fut très largement utilisé au cours de l'histoire : en tant que plante ornementale, d'aliment et de matériaux. Description[modifier | modifier le code] Rhizome[modifier | modifier le code] Rhizome pachymorphe de bambou Rhizome leptomorphe de bambou On peut distinguer généralement deux grands types de système de rhizome. Les rhizomes pachymorphes[modifier | modifier le code] Ils sont courts et épais et se rencontrent chez les bambous cespiteux (Bambusa glaucescens, Bambusa vulgaris, Fargesia murielæ, Fargesia nitida' Les rhizomes leptomorphes[modifier | modifier le code] Ils sont longs et minces et se rencontrent chez les bambous traçants (Semiarundaria, Sasa, Pleioblastus). Feuille de Phyllostachys nigra Feuille[modifier | modifier le code] Comme pour toute graminée, les feuilles comprennent une gaine ou fourreau, enveloppe du chaume, qui présente à son sommet une ligule et des oreillettes plus ou moins développées. Petite fontaine en bambou.

Oignon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’oignon, ou ognon selon les rectifications orthographiques du français en 1990[1], prononcé /ɔ.ɲɔ̃/, est une plante herbacée bisannuelle de la famille des Amaryllidaceae (anciennement Liliaceae puis Alliaceae), largement et depuis longtemps cultivée comme plante potagère pour ses bulbes de saveur et d'odeur fortes et/ou pour ses feuilles. Le terme désigne aussi le bulbe de cette plante récolté comme légume. C'est à la fois un légume et un condiment précieux, qui possède de multiples propriétés médicinales[citation nécessaire]. Le bulbe de l'oignon se compose de bases épaissies de feuilles s'enveloppant les unes dans les autres. Botanique[modifier | modifier le code] Description[modifier | modifier le code] L'oignon est une espèce herbacée, vivace par son bulbe unique, cultivée comme une annuelle ou bisannuelle (floraison la deuxième année). Le bulbe est relativement gros, de forme sphérique, parfois plus ou moins aplati. Principales maladies

Citrouille Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Différences entre citrouille et potiron[modifier | modifier le code] Dans le langage courant, le terme de citrouille (courge de l'espèce Cucurbita pepo et de la sous-espèce Cucurbita pepo ssp. pepo) est plus ou moins synonyme de potiron (courge de l'espèce Cucurbita maxima). La citrouille est de forme "ronde" et de couleur orange. En revanche le potiron est plus ou moins aplati, sa couleur va d'un orange rougeâtre au vert foncé. Citrouille véritable et courgettes font partie de la même sous-espèce. Étymologiquement, « citrouille » dérive du latin citreum, citron, par analogie de couleur. Poids[modifier | modifier le code] Une citrouille peut atteindre 5 kg. Usage médical[modifier | modifier le code] Selon une étude chinoise publiée en 2007[2], l’ingestion d’extraits de citrouille pourrait permettre aux diabétiques de type I de ne plus avoir à s’injecter de l’insuline chaque jour. Les graines de citrouille peuvent être vendues en pharmacie.

Radis Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le radis, Raphanus sativus, (du latin radix, radicis, « racine, raifort », du grec ῥαπυς, ῥαπυος, « rave, navet »), dit « ravanet » en provençal, est une plante potagère bisannuelle, de la famille des Brassicacées, cultivée pour son hypocotyle charnu, consommé cru, comme légume. Le terme désigne aussi le légume. Variétés[modifier | modifier le code] D'une manière générale, les radis peuvent être classés en quatre grands types : d'été, d'automne, d'hiver et de printemps, et leur forme, couleur et taille changent, selon les variétés. Le radis noir, Raphanus sativus var. niger, parfois appelé improprement raifort[1], est beaucoup plus grand et plus épicé. D'autres variétés ont une forme oblongue. Le radis blanc géant appelé daikon a une saveur douce. Le bulbe est en général mangé cru, mais des spécimens plus durs peuvent être cuits à la vapeur. Le radis est d'autant plus fort qu'il a manqué d'eau. Culture[modifier | modifier le code]

Endive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Contrairement à ce que son nom usuel pourrait laisser croire, cette salade n'est pas une variété issue de l'« endive vraie » des botanistes, l'espèce voisine nommée Cichorium endivia L. qui donne les salades scaroles et frisées[3]. Terminologie[modifier | modifier le code] Endive prête à être consommée Nom scientifique valide : Cichorium intybus var. foliosum L[1],[2],[4].Nom vulgaire (vulgarisation scientifique), accepté, recommandé ou typique en français : Endive[5],[6],[7]Noms vernaculaires (langage courant), pouvant désigner éventuellement d'autres espèces : cette plante cultivée est appelée chicon en Belgique et dans le nord de la France[8],[9], cependant, dans l'ouest de la France, le terme « chicon » désigne parfois la laitue romaine[10]. Histoire[modifier | modifier le code] La barbe de capucin, plus amère encore que l'endive, est encore cultivée de nos jours dans la banlieue lilloise. Culture[modifier | modifier le code]

Fenouil commun Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir fenouil. Le fenouil commun (nom scientifique Foeniculum vulgare, syn. Foeniculum officinale) est une espèce de plante bisannuelle ou vivace, cultivée pour le renflement bulbeux et charnu de ses feuilles imbriquées les unes dans les autres. Caractéristiques[modifier | modifier le code] La plante en fleurs Fenouil, le légume La plante peut atteindre 1,50 à 2,50 m de haut, a grosse racine fusiforme et presque toujours bifide. Composants[modifier | modifier le code] Anéthol (que l'on retrouve dans le pastis), alpha-pinène, camphène, limonène, phellandrène, pectine, corps gras, sucres, oxalate de calcium, amidon. Source : Souci.Fachmann.Kraut 1994, Allemagne Culture[modifier | modifier le code] Il aime les expositions chaudes et ensoleillées, en sol bien drainé. Voir : Tradition du Fenouil Plantation : semez par groupe de 3 graines à 4 graines à 0,5 cm de profondeur avec un espacement de 45 centimètres. Voir :

Rhubarbe Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La rhubarbe (genre Rheum) est le nom commun d'une trentaine d'espèces de plantes herbacées vivaces de la famille des Polygonacées. Description[modifier | modifier le code] C'est une plante vigoureuse des régions tempérées, aux rosettes de grandes feuilles pétiolées (seuls ses pétioles d'environ 50 cm de long sont comestibles), gaufrées, grossièrement triangulaires. Les feuilles naissent de courts rhizomes (tiges souterraines) et sont toxiques, contrairement au pétiole qui est la partie de la plante consommée. Celui-ci, de couleur vert rougeâtre, arrondi et canaliculaire, mesure jusqu'à 50 cm de longueur pour 3 à 7 cm de largeur et d'épaisseur. Les parties aériennes de la plante disparaissent totalement pendant l'hiver. Détail des inflorescences Histoire[modifier | modifier le code] Plusieurs espèces de rhubarbes étaient connues dans l'Antiquité. Principales espèces[modifier | modifier le code] Production[modifier | modifier le code]

Haricot vert Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Haricot vert Étal de haricots verts Les haricots verts sont des légumes constitués par les gousses immatures du haricot commun (Phaseolus vulgaris). Selon les variétés, leur couleur peut varier entre le jaune (haricots « beurre »), le vert et le violet. Les haricots « mangetout » sont des variétés de haricots à gousse sans parchemin d'où leur nom. Les haricots verts sont commercialisés soit frais, soit surgelés, soit en conserve. La plante[modifier | modifier le code] Pied de haricots nains Les haricots verts cultivés sont des variétés de Phaseolus vulgaris, le haricot commun. D'autres espèces de légumineuses sont également consommées sous forme de « haricots verts ». La gousse du haricot, issue du carpelle unique de la fleur, est un fruit sec déhiscent, qui se sépare en deux valves[1]. Culture[modifier | modifier le code] Les haricots verts sont cultivés en zone tempérée comme en zone tropicale. haricots verts en fleurs haricots verts haricot "coco"

Related: