background preloader

Lutte contre les jeux dangereux et le harcèlement

Lutte contre les jeux dangereux et le harcèlement
Related:  Veille informative sur le jeu

Place aux jeux, un espace à Plouarzel pour un temps privilégié - Infoparent29 Le rendez-vous est pris. Un dimanche matin par mois, de 10h30 à 12h, salle Tud Ha Bro à la médiathèque « Place aux jeux » offre à la population de Plouarzel et des environs la possibilité de partager un temps autour de jeux de société. Depuis 10 mois déjà que cette action est en place, cette opération réussie pourrait se développer dans d’autres communes. Il y a quelques années, l’association Familles Rurales de Plouarzel réalisait un diagnostic tourné vers les nouveaux habitants de la commune. Pourquoi le jeu de société ? C’est un panel d’environ une quinzaine de jeux qui est offert à chaque séance avec six à sept nouveaux jeux à chaque fois. Expérience inspirantePlace aux jeux est une action qui plaît. Depuis sa mise en place, les personnes arrivent de plus en plus tôt et ne repartent que quand la « Place aux jeux » ferme

Jeux dangereux à l'école : les nouvelles pratiques de nos enfants Jeux dangereux à l'école : l'agression sous un nouveau jourLes jeux du foulard et autres dangers des cours de récré ont bien évolué. En juin dernier, Mamady, 14 ans, en 3ème dans un collège de Seine-Saint-Denis, est hospitalisé après avoir été passé à tabac par d’autres collégiens. Il est victime d’un nouveau jeu dangereux à l'école, consistant à dévaler le plus rapidement possible les escaliers de l’établissement scolaire, et à frapper le dernier arrivé. Nouvelle forme de harcèlement à l'école ou violence scolaire consentie ? Peu importe, ces nouvelles formes de jeux explosent, notamment sous l'effet de leur diffusion sur Internet...C’est Internet aussi qui a vu émerger en 2007 un genre tristement nouveau dans ces jeux utilisant la violence physique ou psychologique, en groupe ou à deux. Jeux dangereux à l'école : les nouvelles technologies en cause ?

Comment l'école tente de lutter contre les jeux dangereux? Stupeur chez les parents d’élèves. Vendredi 14 octobre, sept adolescents, collégiens dans un établissement de Gennevilliers, dans les Hauts-de-Seine, ont été mis en examen pour violences volontaires. Ils sont soupçonnés d’avoir provoqué une bousculade en s’adonnant au « jeu de l’escalier » dans leur collège, au cours de laquelle onze élèves avaient été blessés. Ce jeu consiste à faire barrage dans l’escalier avant de s’écarter pour provoquer des chutes. Car « s’il n’y a pas une recrudescence de faits divers relatifs aux jeux dangereux, le problème est réitératif », constate Hervé-Jean Le Niger, vice-président de la FCPE. La recherche de sensations fortes « C’est généralement à la fin de l’école primaire et au début du collège qu’ils sont pratiqués, le plus souvent de manière occasionnelle », explique à 20 Minutes, le ministère de l’Education. >> A lire aussi : Jeux d'asphyxie à l'école: «L’enfant désire enfreindre l’interdit car la transgression est jouissive pour lui»

Jeux d’argent : promouvoir le jeu responsable Quatre ans après l’autorisation des jeux d’argent en ligne en France, l’Insee et l’Observatoire des jeux publient deux études qui permettent de faire un premier bilan sur la pratique des jeux d’argent « en dur » et la pratique en ligne. Un joueur mise, en moyenne, 2 000 euros chaque année dans les jeux d’argent et de hasard, selon la récente étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Soit une dépense de 400 euros, après déduction des gains perçus. L’attirance des Français pour les jeux d’argent demeure intacte. Entre 2000 et 2012, les joueurs ont davantage misé d’argent (+ 76 %, pour un total de 46,2 milliards en 2012) et dans le budget familial, la part consacrée à cette activité n’a eu de cesse d’augmenter depuis vingt ans. Profil d’un joueur La part des jeux en ligne La loi du 12 mai 2010, relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne, n’a pas modifié la hiérarchie existante.

Les jeux dangereux chez les enfants: Ça n’arrive pas qu’aux autres ENFANCE Un enfant sur dix aurait déjà pratiqué un jeu dangereux, et 36% des enfants y sont exposés, selon un sondage YouGov pour l'associatin SOS Benjamin dont «20 Minutes» vous révèle les résultats... Anissa Boumediene Publié le Mis à jour le Jeu de la tomate, du foulard, de la canette ou encore du rêve indien. Leur nom semble innocent, pourtant ces jeux tuent des enfants chaque année. Violence sur soi-même ou sur les autres La violence de ces jeux revêt plusieurs formes, et peut être physique ou psychologique. L’impact du milieu et de l’entourage C’est l’un des facteurs étudiés dans le sondage : la catégorie socioprofessionnelle (CSP) des parents influence la pratique de ces jeux dangereux. Autre point soulevé par l’étude, la pratique d’une activité extrascolaire et un cercle de fréquentation élargi augmenteraient les risques d’être confrontés aux jeux dangereux. Privilégier le dialogue Déroutés, plus d’un quart des parents ne savent pas comment réagir face à ce phénomène. Mots-clés :

LES JEUX DANGEREUX ET PRATIQUES VIOLENTES – Association ... Les enfants témoignent de jeux à caractère violent qui provoquent régulièrement des accidents: à l’école, au collège, au centre de loisir, à la maison. Ces pratiques ne sont pas récentes mais elles ont tendance à évoluer et leurs dénominations changent d’une année ou d’une région à l’autre. Lorsqu’elles sont repérées, il importe de démontrer aux enfants les conséquences potentielles de ces pratiques, en donnant des exemples de cas réels de blessures plus ou moins graves et de leurs conséquences. Nous évoquons ci-dessous quelques exemples de pratiques dont la liste n’est pas limitative: Un grand nombre de pratiques ludiques d’agression sont citées lors des séances de prévention. Les « joueurs » sont consentants, et connaissent les règles du jeu. Les conséquences physiques : les moins graves sont des hématomes mais ils peuvent aussi entrainer des convulsions, des blessures de la face, des yeux. Référence : Extraits du manuel Jeux dangereux, méthodologie de prévention, l’Harmattan 2012

Jeux d’argent : sortir de la dépendance Loterie, grattage, casino, paris sportifs, jeux en ligne… Près d’une personne sur deux déclare jouer à des jeux d’argent et de hasard. Et certains en deviennent accros au point de se transformer en joueurs pathologiques. Explications. La dépendance aux jeux d’argent et de hasard a été une première fois mentionnée en 1561, décrite en 1914 puis analysée par Freud en 1928. On prend la chose au sérieux en 1957 avec la sortie de Psychology of Gambling (La psychologie du jeu) rédigé par le psychanalyste Edmund Bergler, considéré comme élément fondateur de ces études. Un million de Français à risque Selon un rapport de l'Observatoire des jeux, (ODJ), plus de la moitié des Français (56,2 %) a joué au moins une fois à un jeu en 2014. Les signes qui doivent alerter Certains signaux d’alerte symptomatiques permettent de déterminer notre degré de dépendance. Jouez au Loto plutôt que sur Internet En savoir plus : A lire aussi sur le blog Journaliste : Vincent Rousselet-Blanc Crédit photo : Istock

Jeux dangereux: pourquoi certains ados défient la mort Il ne faut jamais sous-estimer la capacité des adolescents à se mettre en danger. Attendre le métro sur les rails, boire jusqu'à plus soif du gel désinfectant, bloquer sa respiration jusqu'à l'évanouissement, se prendre en photo au bord du vide... Leurs "prouesses" font froid dans le dos. Dans la veine du "jeu du train" ou de "l'autoroute", des adolescents américains se filment en train d'attendre l'arrivée du métro sur les rails. "Ces jeux s'appuient sur le concept déjà ancien du 'T'es pas cap' et s'inscrivent dans une conduite de 'virilisation'", analyse le Dr Grégory Michel, professeur de psychopathologie et de psychologie clinique à l'Université Victor Segalen de Bordeaux 2. Qui sont les adeptes de ces jeux dangereux? Cette démarche, incompréhensible aux yeux des adultes, serait le fruit de l'influence d'un groupe. Pas de volonté de mourir Leaders, suiveurs... Le Pr Grégory Michel est directeur du laboratoire "Psychologie, Santé et Qualité de vie" à l'université Bordeaux 2.

Les jeux dangereux à l’école : informer aussi les parents En tant que parents, que connaissons-nous de ces "jeux" dangereux ? Profitons du rapport parlementaire contre les jeux dangereux, remis en octobre dernier, pour reparler des jeux dangereux à l’école et essayer de comprendre. Les députés UMP Cécile Dumoulin et Patrice Verchère ont remis le 21 octobre 2009 un rapport sur les jeux dangereux dans les établissements scolaires. Le document préconise plusieurs mesures pour mieux connaître, et mieux prévenir, ces pratiques à risque. Interrogés sur Express.fr, ils expliquent les quatre grandes idées : - mieux connaître le phénomène, en recensant les incidents auprès des pompiers ou de la police. - informer les parents, et les professionnels en relation avec les enfants. Nous avons tous parlé à nos enfants des risques de la circulation, des inconnus dans la rue, du tabac, de l’alcool, de la pédophilie, de la drogue, ..., mais nous n’osons pas évoquer ces "jeux " dangereux de peur de susciter la curiosité. Les « jeux » d’agression

Les jeux éducatifs sont-ils vraiment efficaces? S’il est vrai que le jeu favorise le bon développement et l’apprentissage des tout-petits, peu d’études scientifiques ont démontré que les jouets dits éducatifs y contribuaient davantage que d’autres types de jeu. Peu d’éléments probants viennent appuyer les éventuels liens entre jeux éducatifs et développement intellectuel. C’est la conclusion à laquelle est parvenu le Conseil canadien sur l’apprentissage dans son rapport Jouets éducatifs: apprendre à jouer ou jouer pour apprendre? Pour l’ergothérapeute Francine Ferland, professeure à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, le sceau «éducatif» ne signifie pas qu’un jouet est meilleur qu’un autre. Quelques exemples de bons jouets Une valise de déguisement, selon l’ergothérapeute Francine Ferland: «Avec différents vêtements et accessoires, cela plaît à l’enfant, même lorsqu’il est plus vieux. Où en est l’enfant dans son développement? Jouer c’est déjà apprendre L’importance du jeu libre La polyvalence du jouet

Related: