background preloader

MIND MAPPING

Pourquoi il nous faut un revenu de base En complément à mon article sur les 10 mauvaises objections au revenu de vie, voici la traduction d’un texte de C.A. L’Hirondelle & J.S. Larochelle paru sur le site Livable for all. Merci à l’équipe de traducteurs grâce à qui la diffusion de ce texte a été possible rapidement, et merci également aux auteurs pour leur autorisation de republication. 1. Un revenu de vie garanti épargnerait la destruction de notre environnement naturel, conséquence inéluctable de la quête de toujours plus de croissance économique sensée assouvir la promesse chimérique du plein emploi. Le revenu garanti signifie la fin de la guerre entre l’emploi et l’environnement. Équilibre de population : Un revenu de vie n’est ni pro-nataliste, ni anti-nataliste. 2. Un revenu de vie garanti éviterait aux gens de voir leur vie raccourcie ou misérable du fait de la pauvreté et des maladies qu’elle génère. 3. Des millions d’emplois dépendent des conflits armés. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Illustration Shayne Kaye

GW Mind maps Below are various mind maps about global warming and related issues. For more information on each mindmap you can download the ebook Global Warming: A Mindmapper’s Guide to the Science and Solution by clicking here . Would you like to learn how to mind map? If yes, please click here . Would you would like to use one of our mindmaps? New mind map! Mind map 1: Combating global warming (Chapter 5) *New* Dutch translation: Oplossigen voor de opwarming van de aarde (Doe iets) Spanish translation: Soluciones para el calentamiento global Indonesian translation: Mengatasi pemanasan global Vietnamese translation: Chan dung nong len toan cau Japanese translation: Combating global warming German translation: Klimawandel vermindern Italian translation: Risolvere il problema del riscaldamento globale Mind map 2: Science of global warming (Chapter 2) Mind map 3: Impacts of global warming (Chapter 2) Mind map 4: Population and the planet (Chapter 4) Mind map 5: Population solutions (Chapter 4)

« La première vision positive du XXIème siècle » D’où vient le revenu de base et pourquoi est-il plus que jamais pertinent à l’heure du XXième siècle ? Dans cet article phare, Mona Chollet et Thomas Lemahieu retracent l’histoire récente du mouvement pour le revenu de base. Article publié initialement sur Périphéries.net Après avoir vécu douze ans dans une roulotte de cirque, pour être libre et pour économiser un loyer, Susanne Wiest s’est installée à Greifswald, dans le nord de l’Allemagne. Elle travaille comme maman de jour, sans gagner suffisamment pour joindre les deux bouts : elle doit accepter l’aide de ses parents. Une réforme fiscale, qui l’appauvrit en intégrant les allocations de ses enfants à son revenu imposable, augmente encore son exaspération et son sentiment d’absurdité. Quel travail feriez-vous si votre revenu était assuré ? En décembre 2008, usant d’un droit accordé depuis 2005 à tout citoyen allemand, elle lance une pétition en ligne demandant au Bundestag de se pencher sur la question du revenu de base.

The 22 Best Infographics We Found In 2011 | Co.Design 2011 was a huge year for infographic design. Large companies embraced data renderings as a business strategy like never before, whether it was to promote their brand (GE) or bolster their bottom line (the New York Times). Nowhere was that more evident than at Facebook. Timeline, the site’s most ambitious redesign to date, brought the central tenet of data viz--organizing unwieldy bits and bobs into a compelling, visual narrative--to millions of people around the world. As infographics go mainstream, infographic designers grow bolder. We can’t wait to see where the discipline goes next.

La société idéale peut-elle naître dans le cyberespace ? Qu'est-ce qui change dans un monde où l'espace disparait ? C’est la question posée par Nils Aziosmanoff, président du Cube, à l’occasion du lancement du second numéro de la revue du centre de création numérique d’Issy les Moulineaux. Organisé autour de la notion de territoires numériques, cet échange co-animé par le journaliste et écrivain Pierre de la Coste réunissait le physicien, philosophe et informaticien Jean-Gabriel Ganascia, l’anthropologue Jacques Lombard et l’artiste numérique Hugo Verlinde. Au cœur des débats, l’idée selon laquelle Internet a ouvert une nouvelle dimension du réel : le cyberespace, qui véhicule un idéal de cité où tout le monde peut communiquer avec tout le monde. Est-ce là un nouveau lieu de l’utopie ? En examinant quatre utopies et autant de contre-utopies, les intervenants nous livrent leurs visions de cet espace d'un nouveau genre. > L’utopie de l’« infosphère » > L’utopie de la transparence Un exemple ? > L’utopie du renversement des pouvoirs

Ma conception de l’apprentissage du mind mapping : pédagogie intuitive Mon intervention à la journée d’échange sur le mind mapping organisée par Pierre Mongin, m’a fait constaté que les techniques que j’utilise sont totalement différentes de ce qui se fait ailleurs et que les statistiques d’adhésion à l’outil à long terme sont tout à fait exceptionnelles. Je vous propose ce partage et serais à mon tour, contente de connaître vos pratiques. Ma double casquette de formatrice et thérapeute m’a fait prendre conscience de l’importance du corps dans le processus de changement. Les neurosciences nous apprennent que le ressenti corporel vient AVANT la pensée (tout comme l’action est avant la pensée). La base de ma formation est de provoquer le changement de comportement (passer du système linéaire au système radiale du mind mapping) via le ressenti corporel et l’émotion. Malheureusement, la majorité des formations mind mapping donnent la part belle aux nombreuses réalisations de cartes, cette stratégie de formation agit sur un changement de comportement.

Trois outils pour créer des nuages de mots L’usage des nuages de mots est maintenant très répandu. C’est un moyen de cartographie simple, très efficace pour mettre en avant le contexte d’un contenu. Par principe, plus un mot est cité, plus il apparait en grand dans le nuage. Mais comment créer simplement un nuage de mots à partir d’un document, d’un texte ou d’url ? Des applications en ligne permettent de le faire. Elles offrent de nombreux paramètres de réglage pour exclure au cas par cas les mots jugés non pertinents, disposer les mots horizontalement ou verticalement, choisir la forme du nuage, la police de caractère, les couleurs, etc. Voici les résultats d’un petit test portant sur six outils en ligne permettant de réaliser des nuages de mots. Quatre d’entre eux semblent vraiment performants en termes de fonctionnalités et sont donc brièvement présentés ci-dessous avec des exemples d’images toutes produites à partir d’un même site internet, celui de notre partenaire. Popularité: 1 views

Le web, plus qu’un bavardage, un vrai lieu «d’interaction politique» Dominique Cardon, chercheur au laboratoire des usages de France Télécom revient pour Nonfiction.fr sur les usages web, battant en brèche les commentaires méprisant pour élever Internet au rang de vrai lieu de débat et d'échange démocratique. Nonfiction.fr : Est-ce que vous pensez que la société de conversation qui s’est développée sur Internet peut s’élever au débat d’idées ? Dominique Cardon- Il faut d’abord s’entendre sur ce que l’on entend par “idée”. De la même façon, on se méprend si l’on croit qu’Internet apporte des idées nouvelles, en considérant que les idées sont des énoncés en rupture, absolument inédits, muris dans l’esprit souverain et génial de leur promoteur. Beaucoup se gaussent, et se rassurent, en se disant qu’il ne s’agit finalement que d’un immense bavardage de commentateurs insatisfaits et obsessionnels. Il y a une tension dans la façon dont les politiques utilisent Internet. Est-ce que cela représente un vrai débat d’idées ? Tout ceci reste, pour l’heure, infime.

Les militants nouveaux sont arrivés Deux chercheurs américains affirment, au terme d’une longue enquête, que les pays occidentaux vivent actuellement un important changement de société. D’après eux, des millions de personnes prennent leurs distances, dans leur vie personnelle et sociale, avec la société de consommation. Ouverts aux valeurs de l’écologie, adeptes du développement personnel, soucieux de remettre l’humain au cœur de la société, ceux que le sociologue Paul H. Ray et la psychologue Sherry Ruth Anderson nomment les “Créatifs culturels” pourraient sauver la planète d’une destruction programmée. Le scoop est énorme : aux Etats-Unis, mais aussi en Europe, nous serions en train de vivre un profond changement de société, une transformation radicale de notre civilisation, sans en avoir conscience. A en croire L’émergence des Créatifs culturels, près de 50 millions d’Américains partagent des idées que l’on qualifie d’ordinaire d’“alternatives”. Un nouveau Gulf Stream Une fausse marginalité Choisir son camp Do or die

Related: