background preloader

DGLFLF - La Langue des signes française

DGLFLF - La Langue des signes française
Les langues des signes Les langues des signes (LS), langues gestuelles utilisées par les sourds, assurent toutes les fonctions remplies par les autres langues naturelles (dites « langues orales », LO, ou « vocales »). Visuo-gestuelles, elles sont, pour les sourds, le seul mode linguistique véritablement approprié, le seul qui leur permette un développement cognitif et psychologique d’une manière équivalente à ce qu’il en est d’une langue orale pour un entendant. Les langues des signes sont, comme toute langue, des systèmes nécessitant chacun un apprentissage, preuve s’il en était besoin qu’il s’agit bien là de “langues naturelles” et non d’un moyen universel et primitif de communication. Ce qui est vrai, cependant, c’est que deux sourds maîtrisant chacun une langue des signes différente parviennent à se comprendre et à communiquer dans un délai très bref, sans commune mesure avec ce qu’il en est pour deux locuteurs de langues orales (LO) différentes. La Langue des Signes Française (LSF) Related:  Langue des signes- LSF

Apprendre la Langue des signes Licence professionnelle "enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire " Formation de septembre 2005 à juin 2006 Cette licence a pour objectif de former des formateurs dotés d’une très bonne maîtrise de la langue des signes française à l’enseignement de cette langue dans les premier et second degrés de la scolarité. Cette formation répond à deux nécessités : • garantir la qualité de l’enseignement de la LSF aux enfants et adolescents (sourds et entendants) des premier et second degrés ; • conférer un statut et une qualification universitaires cohérents et reconnus aux formateurs enseignant cette langue, ceux-ci n’en disposant pas à l’heure actuelle. Voir la plaquette d'information concernant ce diplôme Tous renseignements sur le site Université Paris 8 • Service Formation Permanente 2, rue de la Liberté, 93526 Saint-Denis Cedex Tél. : 01 49 40 65 59 • Fax : 01 49 40 65 57 Mél. : info-sfp@univ-paris8.fr (Remplacer -chez- par @)

Handicap : améliorer et simplifier la vie des citoyens Le Gouvernement a décidé, en partenariat étroit avec l’Assemblée des Départements de France, de lancer à partir du premier semestre 2014 une expérimentation dans plusieurs Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) pour améliorer le traitement des demandes des personnes : l’ensemble des innovations proposées permettra, conformément à l’esprit de la loi handicap du 11 février 2005, de renforcer le traitement personnalisé des demandes. Aujourd’hui, une demande quantitativement importante et la nécessité de traiter chaque situation individuelle, entraînent des retards dans les réponses ou des inadéquations entre le besoin et la réponse. Les procédures sont encore trop fastidieuses et trop lentes. Le rôle des services publics est de ne pas laisser seul nos concitoyens face au désarroi d’une demande complexe ou d’une démarche infructueuse.

Le choix du bilinguisme dans l’enseignement auprès d'enfants sourds Le choix du bilinguisme dans l’enseignement auprès des jeunes sourds «Si nous n’avions point de voix, ni de langue et que nous voulussions nous montrer les choses les uns aux autres, n’essayerions-nous pas, comme le font en effet les muets, de les indiquer avec les mains, la tête et le reste du corps ? 1 - Introduction 2 - Les textes officiels 3 - Le rapport Gillot 4 - Lettre de M. 5 - Le bilinguisme 6 - La réalité du terrain 7 - La langue des signes a - essai de définition b - LSF, une langue maternelle ? c - avantages et inconvénients d - Culture sourde et LSF e - Les professionnels sourds f - Ailleurs : en Suède g - Une proposition de loi 8 - Le français signé a - définition b - Avantages et inconvénients 9 - Le langage parlé complété a - Définition 10 - Les dangers d’une multi-communication 11 - Le projet d’établissement et le projet individuel d’intégration 12 - La formation du personnel 13 - Des solutions ? 14 - Conclusion 15 - Bibliographie 16 - Annexes 1 - Introduction 2 - Les textes officiels

Cours de langue des signes française - LSF Pratiquez la langue des signes où vous voulez, quand vous voulez : avec Lingueo, votre professeur particulier est à portée de webcam. Des programmes sur mesure partir de 14,50€ par cours de 30 minutes ! Nos conseils pour apprendre la Langue des Signes Française : Qu’est ce que la LSF ? La langue des signes française (largement connue sous le sigle LSF) est l’un des piliers de la culture sourde. La LSF, un apprentissage… et un engagement Apprendre la LSF n’est pas nécessairement l’apanage des sourds et malentendants et de leur entourage. Faites le pas ! Pour vous, pour eux, apprenez à signer, et rejoignez ainsi cette incroyable communauté qu’est celle des individus aux différences de mode de communication : parce que c’est en remettant en cause ses propres facilités que l’on apprend, que l’on se développe, et que l’on évolue vers des interactions plus solidaires et universelles.

Langue des signes avec les bébés Actualités Publié le 24 octobre 2012 / par Christophe / 8 min. Nathalie, maman de deux enfants nés en 2007 et fin 2011, nous a été présenté par une maman bloggeuse. Infirmière, elle a découvert le principe d’associer signes et parole avec sa fille ainée et a créé par la suite Kestumdis, la communication à portée de mains, qui propose des ateliers familiaux et des formations professionnelles de Langue des Signes avec les bébés. Dans ses ateliers, elle accueille aussi les enfants différents (autiste, syndrome d’Angelman, Trisomie 21…) et montre ainsi aux parents un nouveau moyen de communiquer. Connaissez-vous la langue des signes avec les Bébés ? C’est permettre aux bébés de s‘exprimer et se faire comprendre avant le stade du langage. L’enfant fait naturellement des signes comme « au-revoir », ou « non », il suffit juste de lui en montrer d’autres pour que par son jeu d’imitation il se les approprie et les reproduise aussi facilement qu’il l’a fait pour le « au revoir » !

Le langage de signes au centre de loisirs de Ti an Oll , Plourin-lès-Morlaix 16/11/2012 Le centre de loisirs de Ti an Oll, « Les Petits Princes », accueille ensemble des enfants handicapés et valides. Dans le cadre de cet accueil, une initiation à la langue des signes français (LSF) a été organisée fin octobre. Deux personnes, atteintes de surdité, Marine et Gilbert, ont animé une séance de sensibilisation auprès des jeunes, âgés de 3 à 9 ans. Dix enfants du centre de loisirs de Plougonven s'étaient joints à ces séances. Les deux animateurs ont abordé les divers questionnements que les enfants pouvaient avoir. Les plus grands ont appris l'alphabet et les mots les plus courants, comme papa, maman, merci ou encore bonjour et s'il te plaît. Une exposition photo à Ti an Oll et une pièce de théâtre en LSF et en langue parlée, dans le cadre du festival contes de la Charrette aux merveilles, ont conclu mardi dernier, cette action de sensibilisation.

Un logiciel informatique pour transcrire la langue des signes en texte - Espace Francosourd Des chercheurs de l'Université d'Aberdeen ont développé un outil prometteur qui pourrait faire disparaitre la barrière de la langue entre personnes sourdes signantes et personnes entendantes. Le logiciel PSLT (Portable sign language translator), fruit d'une collaboration entre les chercheurs écossais et l'entreprise Technabling, permet de transcrire les signes d'une personnes en texte. Comment cela fonctionne? La personne sourde signe face à une caméra. Techniquement adaptable aux autres langues des signes, le PSLT devraient se développer à long terme dans le monde entier. Petit plus du programme: l'utilisateur peut enrichir lui-même le lexique. De nombreuses utilités Ce traducteur langage des signes / texte écrit a pour but d'améliorer la communication entre personnes entendantes et sourdes. Le PSLT sera également un outil très utile dans le milieu professionnel: les entretiens d'embauche, les réunions professionnelles, le travail de groupe... > En savoir plus sur www.pslt.org

Refus d'orientation en CLIS LSF/Fran?ais : la MDPH du Rh?ne perd en justice C’est le Mouvement Des Sourds de France qui relève cette information : après une longue période (s’étalant sur plus d’une année), une famille qui s’était vu refusé une orientation en CLIS bilingue (LSF-français écrit) pour leurs deux enfants par la MDPH du Rhône vient de remporter leur action en justice. La MDPH avait refusé cette orientation en CLIS bilingue au motif que le taux d’invalidité constaté était inférieur à 50 %. Cette évaluation entérinait donc le fait que les deux enfants n’étaient pas assez sourds pour suivre une scolarité en LSF bien que ce soit leur propre langue maternelle. Les parents n’ont pas avalisé cette décision et après avoir épuisé tous les recours ils ont fait appel au tribunal administratif qui vient de leur donner raison et de condamner la décision de la MDPH. Cette décision remet en cause l’évaluation du pourcentage de surdité comme vecteur excluant toute possibilité de pouvoir bénéficier d’une CLIS LSF/français écrit. Bon à savoir dans le cas de jurisprudence.

paroles de mains- Liens par région liquez sur la région de votre choix Vous trouverez sur cette page toute une série de sites régionaux concernant la Langue des Signes et le monde des sourds. Si vous en connaissez d'autres, merci de nous le signaler. Si vous êtes propriétaire d'un site, n'hésitez pas non plus à nous le faire savoir, afin de procéder à un échange de liens. Haut de page

Related: