background preloader

Dès 2012, dates d'épuisement des richesses exploitables de notre planète au rythme actuel de consommation. Disparition des derniers gisements de ressources, matières premières, réserves et minerais

Dès 2012, dates d'épuisement des richesses exploitables de notre planète au rythme actuel de consommation. Disparition des derniers gisements de ressources, matières premières, réserves et minerais
On aurait pu croire les gisements géologiques inépuisables. Mais il n'en reste pas pour des millénaires, ni même pour des siècles, mais seulement pour quelques dizaines d'années. Preuve qu'à cette allure notre civilisation technologique n'est pas du tout durable sous sa forme actuelle et qu'elle doit évoluer au plus vite. Mais nous avons peut-être 50 ans d'avance sur notre temps, car les ressources ne manifestent encore aucun signe de pénurie ! Ce terrible échéancier, dont pratiquement personne n'a entendu parler (mise à part la fin du pétrole), nous amène à nous interroger sur le fonctionnement inconscient de notre civilisation qui s'apprête à livrer aux générations futures une Terre vidée de ses richesses et de sa substance. Notre planète n'est pas infinie. Nous devons anticiper la pénurie proche des matières premières et, si possible, garder de ces dernières pour les générations futures, en vivant tout simplement autrement. Si nous voulons éviter le pire, retroussons nos manches! ;o)

http://terresacree.org/ressources.htm

Related:  homme détruit la natureÉPUISEMENT DES RESSOURCESEXTRACTIVISME et Raréfaction des minerais (détail)ÉcologieA Classer 4

Entre 2000 et 2030, l’espace urbain mondial aura triplé En 2011, la population mondiale a franchi la barre des 7 milliards d’individus. Et la moitié de ceux-ci vivaient dans les villes, une première dans l’histoire de l’humanité. La tendance ne va pas s’inverser de sitôt puisque les Nations unies estimaient l’an dernier qu’en 2030, nous frôlerions les 5 milliards d’urbains (sur 8,3 milliards de Terriens).

Matières premières : L'humanité épuise les ressources naturelles Un rapport de l'ONU avertit que si la croissance mondiale reste aussi gourmande en matières premières, leur consommation triplera d'ici à 2050. Si l'humanité continue sur sa lancée, elle consommera en 2050 trois fois plus de matières premières qu'aujourd'hui. «Bien au-delà de ce qui est supportable.» L'avertissement est clair. Quand le monde manquera de métaux - Retour à l'âge du fer ? L’humanité est accro aux métaux. Câbles électriques et circuits électroniques, transports individuels ou collectifs, électroménager ou BTP... Les métaux sont partout. On en oublierait presque qu’ils constituent une ressource non renouvelable. Comme pour les hydrocarbures, il faut plusieurs millions d’années pour en renouveler les stocks. Or, côté consommation, la tendance est à l’emballement. « En l’espace d’une génération, nous devrions extraire une quantité plus grande de métaux que pendant toute l’histoire de l’humanité », prévient Philippe Bihouix, ingénieur centralien et co-auteur d’un livre de référence sur le sujet.

Un nouveau « continent » de déchets a été découvert dans l'océan Atlantique Nord ! On la croyait spécifique au nord-est de l'océan Pacifique, la célèbre « grande plaque de déchets du Pacifique » a également son équivalent dans l'Atlantique Nord : un nouveau continent de déchets déjà plus grand que la France a été découvert ! En 1997, le capitaine Charles Moore, fondateur de l'Algalita Marine Research Foundation, découvrit la « grande plaque de déchets du Pacifique » (Great Pacific Garbage Patch), une zone océanique dans l'océan Pacifique qui, avec les courants marins, concentre les déchets que nous rejettons directement en mer mais surtout ceux issus de nos activités terrestres. En 2007, de nouvelles observations avaient montré que cette zone s'accroissait constamment et atteignait déjà 3,43 millions de km², soit une surface plus importante qu'un géant comme l'Inde !

Une simple branche de pin peut rendre votre eau potable! Réédition – Débrouille – Science : Une équipe de chercheurs du MIT… annonce que si vous êtes à court d’eau potable et que vous vous trouvez dans les bois… … il suffit de casser une petite branche d’un pin tout proche! et comme l’explique très bien Jérome (voir commentaires) : l’écorcer. Et puis?

Comment les immenses centrales à charbon chinoises aggravent la crise de l’eau Dix milliards de mètres cubes d'eau, soit un quart du volume du Huang He, le second plus long fleuve chinois. C'est ce que vont engloutir chaque année les 16 immenses centrales à charbon que la Chine est en train de construire dans le nord du pays, déclenchant ainsi une sévère crise de l'eau dans ces contrées des plus arides, préviennent des experts de Greenpeace. Selon un rapport de l'ONG, Thirsty Coal : A Water Crisis Exacerbated, ces centrales d'une capacité totale installée de 600 gigawatts, qui doivent être achevées en 2015, s'avéreront cruciales pour un pays dont la croissance effrénée, et donc la soif d'énergie, repose à 70 % sur ce combustible fossile.

Quelles pratiques d’innovation pour répondre à la raréfaction des ressources ? Jean Le Goff , le 11 Avril 2012 dans Analyses Pour être durable et responsable, l'innovation doit être envisagée dans son ensemble et sur le long terme, faute de quoi elle se heurtera à la raréfaction des métaux dont elle se nourrit déjà trop abondamment. Poudres de 6 oxydes de métaux rares : gadolinium (Gd), samarium (Sm), néodyme (Nd), praséodyme (Pr), lanthane (La), cérium (Ce).

Raréfaction des métaux : demain, le « peak all » Merci à la rédaction du magazine Science & Vie, qui propose ce mois-ci une enquête sur un sujet essentiel que je me désespérais de trouver le temps de traiter : le déclin des réserves mondiales de métaux (précieux ou pas). Hé oui, le pétrole n’est pas la seule matière première que menace le prurit de la société de consommation. Le cuivre, le zinc, l’or et l’uranium figurent parmi les principaux métaux dont les ressources mondiales semblent en voie d’épuisement. Une mine de cuivre moderne, aux Etats-Unis. Parmi les grands gisements épuisés, Science & Vie donne l'exemple de la "fabuleuse" mine suédoise de Stora Kopparberg, "qui alimenta toute l'Europe des XVIe et XVIIe siècle", fermée en 1992. DR.

Cinq fois plus de pesticides autorisés dans l'eau du robinet depuis février 2011 ! En toute discrétion... ministère Santé décidé multiplier 5 concentration maximale autorisée pesticides eau robinet Ne le lisez pas trop fort, ça risquerait de s'ébruiter : En catimini, en février 2011, le ministère de la Santé a décidé de multiplier par 5 la concentration maximale autorisée pour les pesticides dans l'eau du robinet. Désormais à consommer avec modération... C'est l'association Générations Futures, ONG spécialisée dans la question des pesticides, qui a levé le lièvre le 7 février 2012, dans une indifférence médiatique totale. Depuis 1998, un avis du Conseil Supérieur d'Hygiène Publique de France (CSHPF) tenait lieu de réglementation. Les pesticides, c'est bon... buvez-en !

La Banque mondiale et l’avenir énergétique face à la rareté de l'eau / Monde La pénurie d’eau menace la viabilité à long terme des projets énergétiques, avec de graves conséquences pour le développement. La Banque mondiale lance une nouvelle initiative pour préparer dès à présent l’avenir énergétique face à la rareté de l’eau. © Memes Près d'un tiers des colonies d'abeilles ont péri cet hiver aux Etats-Unis Près d'un tiers des colonies d'abeilles aux Etats-Unis ont été décimées au cours de l'hiver 2012-2013, sans qu'une raison particulière ait pu être dégagée, selon une étude réalisée par le ministère de l'agriculture américain (USDA) et des associations professionnelles, publiée mardi 7 mai. La population d'abeilles a décliné de 31,1 % l'hiver dernier, selon les résultats préliminaires d'une enquête réalisée auprès de plus de 6 200 producteurs d'abeilles aux Etats-Unis par l'USDA, en collaboration avec l'association AIA (Apiary Inspectors of America) et Bee Informed Partnership. Selon cette étude, la perte subie ces derniers mois par les abeilles américaines est 42 % plus importante que l'hiver précédent, lorsque 21,9 % d'entre elles avaient disparu. Les abeilles connaissent depuis six ans de très importants taux de mortalité, de 30,5 % en moyenne, sans que les experts s'accordent sur un facteur déterminant.

La fin de l'argent métal, c'est pour bientôt Réagissez : Partagez : Les disparition des ressources minières et naturelles vont se succéder tout au long du siècle. Des ressources qui nous paraissent sans limites vont pourtant s’épuiser au tournant du 22ème siècle.

voire plus bas dans la page pour connaître l' échéancier by mynameisnobody Oct 1

Related: