background preloader

«Il se passe quelque chose»… et c’est pire que ce que vous pensez !

«Il se passe quelque chose»… et c’est pire que ce que vous pensez !
Note du Saker Francophone Nous faisons écho à l'article paru le 19 juin 2016 sur dedefensa.org sous le titre Orlando et la connexion Trump-Flynn en traduisant l'article de Justin Raimond qui se trouve à la base des commentaires de dedefensa.org, minutieux et pertinents, comme à l'accoutumée. Nous vous engageons également à consulter le rapport évoqué par Raimondo dont nous avions fait état le 10 août 2015, voilà bientôt un an, déjà. Trump a raison au sujet des événements d’Orlando, mais pas comme vous l’imaginez Par Justin Raimondo – Le 17 juin, 2016 – Source antiwar Je me suis demandé pourquoi diable les commentateurs d’extrême-droite sur Fox News insistent pour répéter le même mantra maintes et maintes fois : installé au milieu des débats républicains, je n’en croyais pas mes yeux d’entendre chaque candidat dénoncer l’administration Obama pour avoir refusé de dire les mots sacrés : terrorisme islamique radical. La gratin de Washington est passé en mode turbo. Justin Raimondo Related:  -

Les masques tombent: le chef du renseignement militaire israélien affirme qu’Israël s'oppose à la défaite de Daesh Alors qu'Israël a déclaré dans le passé qu'elle préfère Daesh, aussi connu comme ISIS / État islamique, plutôt que le gouvernement syrien d'Assad, le chef du renseignement militaire israélien le Major général Herzi Halevy a poussé cette affirmation plus loin, en affirmant lors de la Conférence Herzliya cette semaine qu'Israël ne veut pas voir le groupe fondamentaliste être vaincu. Halevy a dit à la conférence que les trois derniers mois ont été les «plus difficiles» pour Daesh depuis qu'ils ont déclaré leur Califat, et il a été cité par des sources d'information israéliennes affirmant que: «Israël ne veut pas que la situation en Syrie se finisse par la défaite de [Daesh] ". Le général israélien a déclaré que, «le Retrait des superpuissances de la région et le fait de laisser Israël seul en face du Hezbollah et de l'Iran qui possèdent de bonnes capacités mettra « Israël » dans une position difficile.

Etats-Unis : Obama nomme «monument national» un site symbolique des droits LGBT Haut lieu de mémoire des mouvements LGBT, le site de Stonewall, à New York, a été déclaré «monument national» par le président américain, vendredi 24 juin. Le site ainsi nommé, situé dans le quartier de Greenwich Village. Il englobe le bar «Stonewall Inn» et ses environs, sur une surface d'environ trois hectares. L'établissement est perçu en Amérique comme un symbole de la lutte pour les droits des minorités sexuelles : c'est ici que le 28 juin 1969, des émeutes avaient éclaté à la suite d'une descente de police visant à faire appliquer une loi qui interdisait, alors, la vente d'alcool aux personnes homosexuelles. Des manifestations et affrontements avec la police s'étaient multipliés les jours suivants et, un an plus tard, les «gay prides» de New York, Los Angeles, San Francisco et Chicago étaient nées.

«L'effondrement de l'Union européenne est désormais inévitable» Le Brexit mènera a l’effondrement de l'Union européenne, comme la chute du mur de Berlin a mené à l’effondrement du Pacte de Varsovie, estime l’historien britannique John Laughland, à grand renfort d’intéressantes analogies historiques. Le vote en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'UE est un événement d'une portée historique majeure, tel qu'il n'en arrive qu'une fois par génération. Il est comparable en importance à la chute du mur de Berlin dans la nuit du 9 novembre 1989. Dans les deux cas, les peuples, par un mouvement paisible et naturel, ont infligé le coup de grâce à un système politique moribond. Souvent dans l'histoire, les grands tournants ont lieu par accident. Toute réforme des institutions européennes est impossible De même, le Brexit aurait pu être évité si les dirigeants européens avaient agi autrement. L'arrivée depuis 2004 de plus de 2 millions de Polonais et d'autres Européens de l'Est a été une vague qui risquait de noyer le peuple britannique

La dette nationale ne pourra pas être remboursée par Keith Weiner Les dépenses gouvernementales sont hors de contrôle et, alors que beaucoup disent vouloir une réduction des dépenses, les gens continuent de s’opposer aux réductions qui les concernent. Parmi ceux qui obtiennent de l’argent du gouvernement, il existe un pacte dont personne ne parle qui est de toujours maintenir le flot entrant de financements. Lorsque j’écris que la dette nationale ne peut pas être remboursée, il ne s’agit pas d’une prévision politique, mais d’un fait lié à la nature même du dollar. Les observateurs les plus perspicaces appellent le dollar une devise fiduciaire. Mais ce n’a pas toujours été le cas. En 1971, le président Nixon a transformé le système monétaire d’un coup de plume et rendu la Fed libre de refuser d’échanger des dollars contre de l’or. Pour comprendre la dette, le crédit et l'importance de la rédemption, imaginez que Joe emprunte du sucre à sa voisine Sue. Mais ce n’est plus le cas depuis que Nixon a délié le dollar de l’or.

Kiev et Ankara, deux outils des USA pour éloigner l'Europe de la Russie International URL courte "Je crois que les Etats-Unis ne veulent pas d'une Europe forte qui se rapproche de la Russie. Ainsi, l'Ukraine et l'entrée de la Turquie dans l'UE sont des moyens pour diviser l'Europe, afin de l'empêcher de parler d'une seule voix et de se rapprocher de la Russie", estime l'analyste politique Aleksandr Del Val. Selon lui, Washington poursuit "le but de déstabiliser l'Europe pour qu'elle soit un acteur géopolitique faible". © Sputnik. L'expert souligne que la Turquie, ainsi que l'Albanie et le Kosovo, sont des "pays de transit et d'organisation de l'immigration clandestine", ce qui entraîne inévitablement des problèmes de criminalité organisée, de trafic de drogue et de prostitution. Les relations entre les pays européens et Moscou se sont aggravées suite au début de la crise en Ukraine et au rattachement de la Crimée à la Russie en 2014.

Le Brexit, électrochoc qui transformera une Europe faible en Europe puissante? International URL courte La décision historique du Royaume-Uni de dire adieu à l'Europe le mettra probablement dans un isolement partiel, mais pourra à la fois donner un coup de fouet aux membres de l'Union pour qu'ils rebâtissent une Europe puissante, estime Jean Bizet, sénateur LR et président de la commission des affaires européennes. "Cette décision doit être vécue par les autres états membres comme un électrochoc", déclare-t-il sans détour. ​Mais quel impact le Brexit aura-t-il sur la Grande-Bretagne? © AFP 2016 Daniel Leal-Olivas "Ça sera plus grave pour la Grande Bretagne qui va se trouver ainsi véritablement une île à l'écart de la communauté internationale qui sera obligée de renégocier l'ensemble des traités, des accords qu'elle a conclu précédemment et puis en terme de force de frappe", poursuit M. "Il est difficile aujourd'hui de dire avec assurance si on va aller vers du négatif pour tout le monde ou du positif pour tout le monde. Et la Turquie?

Erdogan explique le Brexit par l'islamophobie International URL courte La perspective d'une entrée de la Turquie dans l'UE est devenue encore plus vague après la campagne pour la sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne et la croissance de la popularité de l'extrême droite en Europe, ont déclaré les autorités turques. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, estime que le fait que les négociations sur l'adhésion de la Turquie à l'UE aient traîné en longueur s'explique par l'islamophobie. Il a accusé Bruxelles d'appliquer une politique de deux poids, deux mesures. Si les contradictions au sein de l'UE s'aggravent, d'autres pays suivront l'exemple de la Grande-Bretagne et quitteront l'Union, a affirmé M. © AP Photo/ Eckehard Schulz Fin mai, le président turc déclarait que le parlement bloquerait l'accord avec l'UE sur le règlement de la crise migratoire en Europe si aucun progrès n'était fait sur la question de l'abolition des visas pour les citoyens turcs.

LA CAUSE DU PEUPLE : USA. Bombe électorale : Trump est un sous-marin secret d’Hillary ! Le fichier publié sur la page Web du pirate mardi matin révèle que «Donald J. Trump a fait des dons d'un montant de 100.000 $ à 250.000 $ à Hillary Clinton au cours de la campagne présidentielle actuelle, un chiffre qui devient encore plus extraordinaire lorsqu'on sait que les propres fonds de campagne de Trump sont tombés au niveau très bas de 1,3 million $. Quel jeu joue exactement Trump ? Il est bien connu que Trump a donné de l'argent aux démocrates dans le passé, et Ted Cruz avait soulevé cette question au cours des débats primaires républicaines. Cependant les fichiers de divulgation publique révèlent que ceux-ci étaient des sommes symboliques, qui sont élevées à un total de 6400 $. "Il y a quelques théories sur l'internet que c'est le meilleur accord politique de Bill Clinton," dit Kaptur, qui a soutenu Bernie Sanders dans la primaire démocrate de cette année. La relation de Trump avec Bill Clinton semble s’être approfondie au cours des dernières années. Commentaire Conclusion

Donald Trump : un entourage de mafieux et de pervers Alors que Donald Trump représente le seul opposant à la détestée Hillary Clinton, regardons d'un peu plus près dans quel milieu il évolue, et surtout les casseroles qu'il peut avoir collées aux fesses en matière d'abus sexuels, sur des mineures notamment. Car dans son entourage, il y a une belle bande de pervers, aux comportements aussi douteux que celui de Trump. Bref, il est un candidat parfait pour la Maison Blanche. Dès le début de sa carrière dans l'immobilier, dans les années 60, des journalistes ont repéré une proximité entre Trump et certains mafieux, toujours prompts à lui rendre service et à lui éviter des ennuis. Son avocat, Roy Cohn, en plus de ses liens avec diverses familles mafieuses comme les clans Genovese ou Gambino, était très proche du pouvoir et de certains types, comme Craig Spence, qui faisait aussi dans la prostitution de mineurs. Trump et la mafia En 1971, Trump s'installe à Manhattan pour se lancer dans l'immobilier, et il choisit de prendre Cohn comme avocat.

Related: