background preloader

Musée de Nantes - dossier péda

Musée de Nantes - dossier péda

http://www.chateau-nantes.fr/fr/enseignants/dossiers_pedagogiques/bdd/salle/22/type/3

Related:  Les traites négrières et l'esclavageGéographie et histoire de Saint-Nazaire-Nantesesklavajrepar

Comblements de Loire à Nantes Dernière modification En 1930, le bras de la Loire entourant l'île Feydeau est comblé ; L'Erdre est détournée, son lit comblé. Désormais pour libérer, assainir, le centre ville, l'Erdre va s'engouffrer au port Communeau dans le tunnel Saint Félix pour arriver au canal Saint Félix où l'écluse maritime Saint Félix devient l'écluse n°1 du canal. Les routes de l'esclavage à travers le Sahara en 1791 Contexte historique La connaissance de l’Afrique A la veille de la Révolution, le tracé des côtes d’Afrique est établi avec précision, notamment dans les zones où se pratique le plus important des commerces, la traite des Noirs, en direction des Antilles et des côtes des Amériques. La région du Niger et du Sénégal où des royaumes moins étendus remplacent les anciens empires est mieux cartographiée, grâce aux données plus précises rapportées par des voyageurs audacieux. La traversée du Sahara qui apparaissait infranchissable aux Européens est encouragée par l’African Association de Londres.

Archives municipales de Nantes : Service éducatif Ateliers d'histoire locale aux Archives municipales (niveau CM et collèges) Le service éducatif accueille gratuitement des demi-classes (19 personnes au maximum) dans le cadre de séances d'études de documents d'archives autour de 10 thèmes au choix : - L’urbanisation de l’île Feydeau au XVIIIe (dossier au format PDF - 5 Mo) - La construction du théâtre Graslin(dossier au format PDF - 10 Mo) - L’explosion de la tour du Château des Ducs de Bretagne en 1800 (dossier au format PDF - 2,5 Mo) - Les comblements de la Loire et de l’Erdre au XXe(dossier au format PDF - 6,5 Mo) - Les débuts de la conquête de l’eau potable à Nantes(dossier au format PDF - 16 Mo) - La reconstruction de Nantes après les bombardements de 1943 (dossier au format PDF - 3 Mo) - Le détournement de l'Erdre sous les cours (dossier au format PDF - 18 Mo) - Talensac, lieu de mémoire(dossier au format PDF - 6 Mo) - La conquête de l'eau potable(dossier au format PDF - 16 Mo) - Le train à Nantes(dossier au format PDF - 3 Mo)

navire négrier Accueil | Esclavage | Pédagogie | liens | Académie de La Réunion | Bulletin de la régionale Le voyage d'un navire négrier bordelais au Mozambique Cet extrait du journal de bord de J. Brugevin, commandant le navire négrier la Licorne, est tiré de la contribution de G. Debien, Le journal de traite de la Licorne au Mozambique, 1787-1788, parue dans Etudes africaines offertes à H. Brunschwig, Paris, 1983, et repris dans l'ouvrage dirigé par F.

Les chantiers navals à Nantes L’année 1954 s’étire lentement, trop lentement à mon goût. Une impatience, mêlée d’appréhension, ne me quitte guère depuis deux mois. Nous sommes en Août, et c’est une rentrée nouvelle qui se prépare : le monde du travail m’attend. Jusqu’alors, les rentrées se faisaient à l’école… là, c’est du sérieux. Nantes, ville industrielle, m’offre de nombreuses possibilités d’embauche : métallurgie, navale, industrie agroalimentaire.

« Noirs de pelle », esclaves en Guyane Contexte historique Les canaux, artères de communication en Guyane En Guyane, le travail des esclaves est largement mobilisé pour la création d’unités de production agricole, les habitations, vastes espaces de plusieurs centaines d’hectares gagnés sur la forêt par le défrichage, ainsi que pour l’aménagement du territoire. A partir de Cayenne, seul port maritime ouvert sur les liaisons transatlantiques, le mouvement de colonisation s’étend le long des estuaires et dans des régions marécageuses, où le transport terrestre est peu praticable. Des canaux complètent le réseau fluvial pour l’écoulement des productions. Esclaves du roi, propriété de l'administration et esclaves des habitations privées sont réquisitionnés pour le percement et l'entretien de ces voies d’eau.

La traite des esclaves La traite des esclaves Si la traite a vu le jour en France en 1673, elle s’est surtout développée au début du XVIIIe siècle. En 1716, les négociants du royaume de France furent autorisés à pratiquer le «commerce des Nègres, de la poudre d’or, et de toutes les autres marchandises qu’ils pourront tirer des côtes d’Afrique». Les principaux ports négriers procédant au commerce triangulaire étaient Nantes, Bordeaux, le Havre et la Rochelle, tandis que, parmi les plus importants centres de la traite figuraient le Ghana, le Togo, le Bénin, la Mauritanie, la Sierra Leone, le Congo, l’Angola, le Nigeria, sans oublier Gorée au Sénégal. esclavage à Bourbon Accueil | Calendrier | Esclavage | Pédagogie | Répertoire des liens | Académie de La Réunion | Bulletin de la régionale L'esclavage à Bourbon Famille esclave à Bourbon: gravure de Moreau le Jeune, 1772. La période de l'esclavage a profondément marqué l'histoire de La Réunion, comme celle des autres anciennes colonies françaises d'outre mer. Pour autant, il est difficile de dire quand précisément furent acheminés les premiers esclaves: le peuplement de l'île devient définitif en 1663, avec les premiers colons, et des Malgaches. En 1674, le gouverneur Jacob Blanquet de La Haye, représentant la Compagnie des Indes Orientales à laquelle appartient Bourbon, interdit par ordonnance les mariages mixtes: les historiens y voient un des premiers signes de la constitution d'une société esclavagiste.

Commerce de la ville de Nantes et du pays nantais avant la Révolution L'évêché de Nantes comprend tout le pays nantois, qui est proprement une petite province séparée du reste de la Bretagne, et il renferme 200 paroisses à la campagne. La Loire le coupe en deux parties, dont celle du midi s'appelle le Pays d'outre-Loire, et celle du nord, le Pays de deçà. Ce dernier est fort rempli de landes : il ne produit des blés qu'autant qu'il en faut pour les habitants ; les pâtures des bestiaux n'y sont bonnes qu'aux bords de la Loire ; mais le pays d'au-delà tire de grands avantages de la mer, des vins qui y croissent, et des eaux-de-vie qu'on y fabrique, outre le sel et les bestiaux. La ville de Nantes est très-heureusement située par rapport au commerce, n'étant éloignée de la mer que d'une journée. Le commerce de Terre-Neuve et du grand Banc n'est pas à beaucoup près si considérable ; il n'emploie pas plus de 30 navires, depuis 70 jusqu'à 300 tonneaux. On ne compte que trois forges en toute l'étendue de l'évêché : Meilleray, Peau et la Poitevinière.

Jean Vincent Morice, chirurgien et négrier sur les navires de la Compagnie des Indes Jean Vincent Morice [1] naît à Lorient le 19 janvier 1725. Il est baptisé dès le lendemain par le recteur de Lorient, l’abbé Cohalan. Son père, Alain, est maître menuisier et sa mère s’appelle Janne Coulonge [2].Dans une lettre de Jean Vincent Morice datée du 3 mars 1776 adressée à monsieur de Sartine, ministre et secrétaire d’état de la Marine, nous lisons qu’il a appris le métier de chirurgien à l’hôpital royal de Brest [3]. Il embarque ensuite à Lorient sur les navires de la Compagnie des Indes comme chirurgien avec pour destination le Bengale, la Chine, les Indes, etc. Sa carrière comme officier major en tant que chirurgien dans la Compagnie des Indes est résumée dans le tableau ci-après [4] :

Related: