background preloader

La droite dans la Résistance à l’honneur sur la chaîne Histoire

La droite dans la Résistance à l’honneur sur la chaîne Histoire
11/06/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Demain matin à 9 h 30, la chaîne Histoire, dirigée par Patrick Buisson diffuse un documentaire qui rend justice aux hommes de droite engagés dans la Résistance. Au premier rendez-vous de la Résistance, écrit Jacques Cognerais dans l’hebdomadaire Minute, l’ayant vu en avant-première, « se penche avec une grande finesse d’analyse et beaucoup de nuances sur les origines intellectuelles des résistants auquel il s’attache » : « Plusieurs héritages coexistent. Il y a celui, maurrassien, de l’Action française qui a influencé le colonel Rémy, Jacques Renouvin, Alain Griotteray, le général de Bénouville ou le jeune Daniel Cordier qui deviendra secrétaire de Jean Moulin. Il y a le royalisme traditionnel, imprégné de légitimisme, d’un Honoré d’Estienne d‘Orves. Il y a l’esprit cagoulard et conspirationniste d’un Georges Loustaunau-Lacau et d’une Marie-Madeleine Fourcade. »

http://fr.novopress.info/201698/droite-resistance-a-lhonneur-chaine-histoire/

Related:  POLITIQUE FRANÇAISE AUJOURD'HUICES FOUS QUI NOUS GOUVERNENT : ce qu'ils disent - ce qu'ils font39-45 - La Seconde Guerre mondiale, ou Deuxième Guerre mondialeMEMOIRE 39-45

RADIO LIBERTES Bienvenue sur Radio Libertés Programme de la semaine : Lundi 01h-07h : Musique d’expression française 07h-09h : La matinale 09h-11h : Musique d’expression française 11h-12h : Passé Présent 12h-14h : La matinale (rediffusion de l’émission du matin) 14h-18h : Musique d’expression française 18h-20h : La matinale (rediffusion de l’émission du matin) 20h-21h30 : Bistro libertés 21h30-23h : Musique d’expression française 23h-01h : Le club MAxiwaves Mardi 07h-09h : La matinale 09h-11h : Musique d’expression française 11h-12h : Politique et économie 12h-14h : La matinale (rediffusion de l’émission du matin) 14h-18h : Musique d’expression française 18h-20h : La matinale (rediffusion de l’émission du matin) 20h-21h30 : Bistro libertés 21h30-23h : Musique d’expression française 23h-01h : Le club spécial rock anglo-saxon

La gauche a fait de gros efforts pour cacher son douteux passé… et puis il y eut Internet Joseph Goebbels : « En tant que socialistes, nous sommes opposés aux juifs, car nous voyons dans les Hébreux l’incarnation du capitalisme, et le mauvais usage des biens de la nation. » Et ceci : « Nous sommes socialistes, nous sommes ennemis du système économique capitaliste d’aujourd’hui qui exploite les économiquement faibles, avec ses salaires injustes, son évaluation indécente de la valeur d’un être humain en fonction de sa richesse et de ce qu’il possède au lieu de ses responsabilités et de ses performances, et nous sommes tous déterminés à détruire à tout prix ce système”. – Adolf Hitler, le 1er mai 1927 (disputé : cette citation serait d’un autre influent politicien Nazi, Gregor Strasser) Dans son journal intime, dans les années 20, Goebbels écrit : « si je devais choisir entre le bolchévisme et le capitalisme, en analyse finale, je me sentirais mieux de choisir le bolchévisme que de vivre éternellement esclave dans un régime capitaliste.« (1)

La gauche se bunkérise La gauche connaît, aujourd’hui, des heures noires… Plus un ministre n’ose mettre le nez dehors pour éviter les huées. Le Président lui-même se faufile, d’une commémoration à une inauguration, entouré d’une garde prétorienne. Le pouvoir se bunkérise et recroqueville la France à sa mesure. En recherche d’une popularité partie en miettes, François Hollande se tourne vers la démagogie du football. À Clairefontaine, il ose « Vous êtes la France, toute la France » en s’adressant aux joueurs de l’équipe nationale. Que le Président fasse la moindre allusion à la polémique Benzema, Cantona et Debbouze est déjà très en dessous du niveau présidentiel, mais qu’il puisse ainsi réduire un grand pays à une équipe de joueurs professionnels prouve sa totale absence de discernement.

Dialogue sur la souveraineté – RussEurope Un livre de dialogue avec le théologien et philosophe du politique, Bernard Bourdin[1], se prépare avec la complicité active de Bertrand Renouvin. J’ai écrit dans Souveraineté, démocratie, laïcité[2] : « L’ordre démocratique se veut et se définit comme une conception à la fois matérialiste (au sens où elle n’implique pour sa définition ou sa compréhension aucune référence religieuse et n’ont donc pas contradictoire avec aucune des religions professées par les citoyens) et réaliste de l’organisation des sociétés. ». Dans son ouvrage Le christianisme et la question du théologico-politique[3], Bernard Bourdin écrit quant à lui que « transcendance et histoire sont le secret de l’institution du politique ». Ces deux citations permettent d’amorcer un débat d’ampleur considérable. Ce livre devrait être publié cet hiver aux éditions du Cerf. Deux dialogues de 3h chaque ont été enregistré et seront disponibles en vidéo.

Après l’Armée rouge, le maquis : Oleg Ozerov se souvient Le 22 juin 1941, Hitler lance 5,5 millions d’hommes sur le front de l’Est, quelque 5 000 avions et 3 700 chars qui vont en faire le plus grand théâtre d’opérations de la Seconde Guerre mondiale. Les premières semaines, l’URSS subit d’énormes pertes militaires et civiles. Dès la fin de l’année, près de 3,9 millions de soldats sont faits prisonniers. En 1942, l’Allemagne commence à en déporter dans des camps de travail forcé en France. Contrairement aux idées reçues, « l'extrême droite » a toujours été antinazie Alors qu’une nouvelle polémique, lancée notamment par Jean-Luc Mélenchon comparant Le Pen à Hitler, se développe au sujet de la réédition de Mein Kampf, qui tombera dans le domaine public le 1er janvier 2016 – son auteur étant décédé depuis 70 ans -, il convient de rappeler quelques vérités historiques un peu oubliées. En février 1934, la maison d’édition proche de l’Action française, Les Nouvelles Éditions Latines, décide, à la demande de Charles Maurras souhaitant disposer d’une traduction fidèle de Mein Kampf pour comprendre l’idéologie hitlérienne, de le faire traduire et de le publier : l’ouvrage sera édité quelques mois plus tard et tiré à 8.000 exemplaires, avec en exergue la phrase du maréchal Lyautey : « Tout Français doit lire ce livre. » Rejoignant l’inquiétude manifestée par Mgr Pacelli, futur Pie XII, alors nonce apostolique en Allemagne, qui qualifiait Mein Kampf de « livre à faire dresser les cheveux sur la tête », M.

Pourquoi je vais devoir faire la police des commentaires du Scrutateur. - Depuis quelques jours, et en particulier les deux derniers, j'ai reçu un assez grand nombre de commentaires, portant sur des articles parfois anciens, mais ayant pour points communs de parler de l'actualité, notamment du terrorisme, et de l'invasion migratoire, et traitant de points d'histoire de l'Afrique du nord. Je les ai pour la plupart publié, sauf trois ou quatre où étaient formulés des insultes, et des menaces à peine voilées. Ils ont en commun d'être tous anonymes. Je comprends et j'admets que des lecteurs aient des raisons, ( notamment lorsqu'ils exercent des fonctions exigeant un droit de réserve ) de signer d'un pseudonyme. Mais, toujours, et même lorsque ces commentaires vont dans le sens des articles du Scrutateur, je ne publie que lorsque je sais QUI m'écrit, comment les joindre, derrière leur pseudo, au moins par leur adresse électronique. Il va se soi, que je ne publierai plus de commentaires, qui manqueront à l'exigence ( par moi et pour moi ) de clarté sur leur identité.

La voix russe de la Résistance française Source libre « Les Russes sont ainsi faits. Où qu’ils soient dans le monde, ils prennent racine et trouvent une maison. 80% des collabos de la seconde guerre mondiale viennent de la gauche Eh oui, ça fait mal, la vérité dérange explique le Rabbin Haïm Harboun au début d’un article au ton visiblement irrité par la façon dont la gauche morale réécrit sa propre histoire. « Il est temps que l’on lève le voile posé par les historiens des années 70 et 80 qui se sont largement employés à revisiter l’histoire pour sauver leurs meubles ! » ajoute-t-il naïvement, car nous savons nous qu’aucun voile ne sera levé ni par les historiens, ni par l’éducation nationale, ni par les journalistes, ni encore moins, et cela laisse perplexe, par la droite, qui se laisse diaboliser par les socialistes sans réagir. Le Rabbin Harboun cite ici Simon Epstein, l’économiste et historien, auteur entre autres de “Un paradoxe français*”.

13 candidats pour représenter un parti qui a bousillé la France Treize à la douzaine. Ils sont donc 13 à prétendre se qualifier aux primaires de la droite. La soupe est tellement bonne à l’Elysée qu’ils se bousculent au portillon, tels des migrants à l’assaut de la frontière hongroise. Ils ont tous des programmes mirobolants pour sauver la France, alors qu’ils sont les fossoyeurs de la nation. De 2002 à 2012 ils se sont révélés incapables de sortir notre pays du bourbier. Gouvernement François Darlan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Formation du gouvernement[modifier | modifier le code] Après la démission de Pierre-Étienne Flandin, l'amiral François Darlan est nommé vice-président du Conseil, ministre secrétaire d'État aux Affaires étrangères et à la Marine, le . Il devient aussi responsable au 16 février du ministère de l'Intérieur en remplacement de Marcel Peyrouton.

Clinton, Hillary R. sur Réseau Voltaire Personnalités Clinton, Hillary R. 116 articles 39-45 (magazine) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. 39-45, ou 39/45 Magazine, est une revue mensuelle française consacrée à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. 39-45 est un magazine mensuel (onze parutions par an) historique de la presse écrite consacré à la période de la Seconde Guerre mondiale.

Gouvernement Pierre Laval (6) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le sixième gouvernement Pierre Laval est le quatrième et dernier gouvernement du régime de Vichy en France, constitué par Philippe Pétain. Il succède au gouvernement François Darlan le [1], lors du rappel de Pierre Laval et se termine le .

Related: