background preloader

Abeilles, melliféres

Abeilles, melliféres
OchnaOcimumOlea Oenothera biennis Onobrychis sativa Onopordon Origanum Oxalis regnelli Oxydendron arboreum Paliurus spina-christi Papaver Parrotia Paulownia tomentosa Perovskia Persea Parkia parkinsonia Pastinaca sativa Persicaria amplexicaulisPersicaria bistorta Persicaria lapathifolia Phacelia tanacetifolia (nectar/pollen) Phaseolus vulgarisPhilotheca myoporoides Phoenix dactylifera Phygelius capensis Phyladelphus Phillyrea Picea Pinus Pirus Pittosporum Pisum sativum Petroselinum sativum Polygonum fagopyrum Populus Potentilla fruticosa Pulmonaria officinalis Prosopis juliflora (nectar/pollen) Prunus Pyracantha Punica Quercus robur Raphanus raphistrum Raphia Rauwolfia caffra Reseda Rhamnus Rhus Robinia Rhododendron ferrugineum Rosmarinum Rubus Ruscus Tagetes patula Taraxacum officinale Taxus baccataTélékia Teucrium Tetradium danielli (Arbre à miel) Thevetia Thymelea hirsuta Thymus Tilia Tragopogon (Salsifis) Trifolium pratense Tussilago farfara Related:  Plantes mellifères - Les fleurs pour les abeillesPlantes mellifères

plantes-melliferes | apiculture-populaire Beaucoup d'apiculteurs installent leurs ruchers sur des terrains ne leur appartenant pas. Bien qu'ils aient choisi ces emplacements en fonction de l'environnement, ils ne contrôlent pas vraiment les cultures environnantes. Mais quand le terrain vous appartient il est possible de gérer les environs proches du rucher, sur quelques dizaines à centaines de mètres autour des ruches. Dans ce cas il est possible de semer des plantes dites mellifères. Ce ne sont pas les fleurs qui produisent le miel. On devrait donc parler de fleurs nectarifères ou pollinifères. Rappels ... Plante annuelle Tout le cycle de la plante, de la germination à la mort, a lieu en un an. Plante biannuelle Le cycle s'étend sur deux ans. Plante vivace La durée de vie de la plante est supérieure à 2 ans. Tout ceci fait qu'une jachère est un écosystème complexe que l'on ne peut pas considérer comme au distributeur automatique de nectar et de pollen. Plantes mellifères à semer soi-même Plantes mellifères industrielles La prairie

Liste de plantes mellifères Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Liste de plantes mellifères par saison de 'floraison" et de production du pollen. Au début du printemps Tussilage en fleur Les végétaux qui produisent du pollen à cette époque jouent un rôle très important pour donner l'impulsion nécessaire au développement des couvains. Il s'agit essentiellement de plantes qui ont déjà préparé leurs boutons de fleurs en automne, comme : Au printemps La grande quantité de pollen à disposition pendant cette période assure le plein développement des populations d'abeilles En été Belles fleurs bleues de la Phacelia tanacetifolia Les cultures et les fleurs des champs prennent la relève des vergers et des forêts. Durant l'arrière été C'est à ce moment que commence l'élevage des nouvelles générations d'abeilles. Voir aussi Webographie Source :

Guêpe . En Images Comme chacun le sait, les guêpes peuvent infliger de douloureuses piqûres. En été, on n’a rien à craindre de la guêpe germanique, affairée à nourrir ses larves. Mais, elle se montre agressive en automne quand la colonie devient importante. Du citron sur une piqûre de guêpe soulage la douleur. L’aiguillon piqueur de la guêpe germanique est un oviscapte modifié (conduit servant à la ponte des œufs). Il se compose de deux lancettes et d’un stylet relié au sac à venin. Les lancettes dentelées s’ancrent profondément dans la chair des victimes et constituent une arme redoutable. La guêpe utilise son aiguillon pour se défendre mais aussi pour chasser. C'est en avril 1963, en Nouvelle-Zélande, qu'a été découvert un nid de guêpes mesurant 3,7 m de long, 1,75 m de diamètre et 5,5 m de circonférence. Ce nid pesait si lourd qu'il est tombé de l'arbre auquel il était suspendu. Les guêpes sociales Ces guêpes enroulent ou replient leurs ailes longitudinalement au lieu de les placer à plat sur le corps.

Neroliane | huiles essentielles, cosmétique naturelle, parfums, minceur, bien être | Neroliane Faites fleurir la biodiversité dans votre jardin ! Le Réseau Biodiversité pour les Abeilles invite les jardiniers à mettre à disposition des butineurs, et de la biodiversité animale en général, des sources de pollen et de nectar. Il s’agit donc de reproduire à l’échelle du jardin ce que font les agriculteurs sur les jachèresLa jachère est l'état d'une terre arable au repos dans l'intervalle entre deux cultures. Le terme désigne aussi, par métonymie, cette terre elle-même (source : Wikipédia) apicoles ou en semant des cultures intéressantes pour les abeilles (colza, tournesol, luzerne…) Cette diversification des sources de pollen dans les jardins répond à un vrai besoin des insectes butineurs. Quelques mètres carrés au minimum, semés avec 4 à 5 espèces parmi les listes présentées plus bas, constitueront déjà, pendant toute la durée de floraison, des sources de pollen et de nectar que les butineurs ne manqueront pas de visiter. Des mélanges prêts à l’emploi :

Les plantes préférées des abeilles dans votre jardin Sur les quatre-mille plantes référencées dans l’herbier français, environ six cent sont butinées quotidiennement par les abeilles. Ces plantes dites « mellifères » produisent du nectar, une substance liquide (principal composant du miel) très sucrée récoltée par les abeilles qui transforment ce nectar en miel. Beaucoup de plantes sont nectarifères, mais seulement une partie peut être butinée par les abeilles domestiques, du fait de leur morphologie. Les meilleures plantes mellifères et les favorites des abeilles ! La valeur apicole d’une plante décrit sa capacité à fournir des matières premières à la ruche, ces matières étant : le nectar, principal composant du miel; le pollen, ingrédient de la gelée royale, présent par traces dans le miel; la propolis, utilisée comme mortier et anti-infectieux; le miellat, utilisé en complément du nectar. Comment favoriser le travail des abeilles dans votre jardin ?

Les abeilles et les fleurs communiquent grâce au courant électrique Les fleurs émettent un faible champ électrique qui signale aux insectes pollinisateurs la présence de nectar dans leur corolle. C'est ce que dévoile une nouvelle étude publiée dans la revue Science Express et menée par les scientifiques de l'École de sciences biologiques de l'Université de Bristol. "Quand un bourdon s'approche d'une fleur, on voit les grains de pollen sauter sur lui avant qu'il se pose. C'est étonnant", rapporte Daniel Robert, de l'université de Bristol. Le chercheur est arrivé à déterminer que ce phénomène était dû aux différences de potentiel électrique entre la plante et l'insecte. Le bourdon est chargé positivement alors que la fleur émet un faible champ électrique chargé négativement. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques de l'École de sciences biologiques de l'Université de Bristol ont observé plus de 200 abeilles pendant la collecte de pollen de pétunias.

Plantez des fleurs et sauvez les abeilles! - LePost.fr (09:46) Animaux 20/10/2007 à 09h46 | vues | réactions Une abeille en train de butiner. | © C3748 Juergen Effner/dpa/Corbis/C3748 Juergen Effner Les abeilles, à l'échelle mondiale, sont menacées de disparition. Différentes études ont récemment démontré que leur population était régulièrement décimée à la sortie de l'hiver. Face à cette situation alarmante, le Réseau Biodiversité pour les Abeilles sensibilise les jardiniers amateurs et les incite à passer à l'action, en plantant des fleurs pour tenter de sauver les colonies d'abeilles. Que planter ? Pourquoi meurent-elles ? D'après le Réseau, la France compte 1 millions d'hectares de jardins privés. On peut agirPour lutter contre le déclin des abeilles en France, le Réseau Biodiversité pour les Abeilles oeuvre également pour la préservation de la végétation sur les bords de route et l'implantation de "jachères apicoles" en milieu agricole, afin de reconstituer les garde-manger des abeilles. Rendez-vous sur www.jacheres-apicoles.fr (avec Relaxnews)

Les plantes mellifères Pourquoi semer des plantes mellifères a dégradation de la biodiversité et de l'environnement quelque soit le lieu, la monoculture dans tous les domaines, forestiers comme agricoles, les remembrements qui ont détruit tant de haies protectrices, obligent de plus en plus les apiculteurs à semer des plantes mellifères sur des terres qui ne sont pas ou qui ne sont plus assez riches pour des cultures intensives qui les ont lessivées. D'autres part, les monocultures, de colza par exemple, la transhumance sur des végétations monoflorales (bruyère, accacias), n'apportent que peu d'éléments réparateurs aux colonies d'abeilles qui ont besoin d'une flore variée pour se construire un système immunitaire protecteur. Aussi il devient nécessaire de créer des espaces dont la forte diversité sera un gage supplémentaire de bonne santé aux colonies d'abeilles. a nature nous offre une grande quantité de fleurs dont la pollinisation est faite par les abeilles. Dans la nature En préparation Au rucher

Les guêpes sociales Les guêpes ouvrières nourrissent les larves avec divers insectes mâchés et d’autres sources de protéines animales. Elles-mêmes s’alimentent de substances sucrées. Lorsqu’elles viennent se poser sur notre nourriture, elles sont en quête de l’un ou l’autre de ces aliments. Munies d’un aiguillon, les guêpes piquent pour se défendre ou pour défendre la colonie. Sous nos latitudes, les nids des guêpes à papier ne sont pas réutilisés et les ouvrières en construisent des nouveaux chaque année. Les nids construits par les guêpes de la sous-famille des polistines (les polistes) sont ouverts, laissant voir les alvéoles, et sont toujours suspendus au bout d’une petite tige. Le papier utilisé pour l’élaboration des nids est fait d’une pâte constituée de fibres végétales mêlées avec la salive des guêpes. C’est en observant le comportement des guêpes que le naturaliste français Réaumur a eu l’idée, en 1720, d’utiliser des fibres de bois pour fabriquer du papier.

Related: