background preloader

2011

2011
L’ADEME propose quelques premiers éléments de réponse.Selon le rapport "Impacts of Information and Communication Technologies on EnergyEfficiency", réalisé par BIOIS (spécialiste des études et du conseil dans le domaine de l’information environnement et santé sur les produits) pour la Commission européenne en 2008, les Technologies de l’Information et de la Communication (ou TIC) contribuaient en 2005 à hauteur de 2 % aux émissions européennes de gaz à effet de serre. L’une des conclusions du rapport explique que leur contribution pourrait atteindre à horizon 2020 près de 4 % de ces émissions avec un scénario prospectif ("Business As Usual" - conserver les comportements et habitudes acquis à ce jour), près de 3 % avec un scénario économe (passage à des solutions économes). Or, les TIC font aujourd’hui parties intégrantes de nos vies professionnelles et personnelles. Face à ce constat, l’ADEME a souhaité évaluer les impacts environnementaux des TIC. Le courrier électronique Clé USB Related:  Pollution des technologies numériques

Un groupe Facebook pour animer une communauté d'enseignants ? Réflexions L’année scolaire dernière, nous avions lancé une liste de discussion pour les enseignants du niveau maternel de notre commune. Les ressources échangées sur cette liste était répertoriées sur un site web en accès restreint. Plus de 70 ressources ont été échangées en 5 mois sur des thèmes divers (calendrier, hiver, carnaval, santé, Jeux Olympiques ...) Mais l’envoi de documents suscitait peu de réaction, peu de commentaires. Cela manquait de vie. Début de cette année scolaire, comme plusieurs membres de la liste sont adeptes de Facebook, nous avons décidé de tenter l’expérience d’un groupe Facebook notamment parce que les groupes peuvent être privés contrairement aux pages. Mais dès les premières heures d’utilisation, Facebook groupes a montré ses limites : "Je voudrais envoyer un doc word mais comment fait-on ?" Résultat de l’utilisation de ce groupe Facebook : beaucoup plus d’interactions, de réactions. Les solutions : Pour poster des documents, Calaméo semble la solution.

‎www.linkedin.com/today/post/article/20130805150037-22330283-7-ways-to-manage-email-so-it-doesn-t-manage-you?ref=email Combien de CO2 pèsent un mail, une requête Web et une clé USB Surfer sur le Net, envoyer un email, télécharger des documents, les partager : toutes ces actions ont un poids pour la planète, d’autant plus important que nous sommes actuellement 1,5 milliard d’internautes à naviguer sur le Web quasi quotidiennement, tant pour notre vie professionnelle que personnelle. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) contribuent ainsi à hauteur de 2 % aux émissions européennes de gaz à effet de serre, selon un rapport de septembre 2008 réalisé par l’agence d’évaluation environnementale BIO Intelligence service pour la Commission européenne. Ce chiffre devrait doubler d’ici 2020, si nous ne changeons pas nos modes de vie. Les emails. En France, chaque salarié, dans une entreprise de 100 personnes, reçoit en moyenne 58 courriels par jour et en envoie 33. Le but de l’Ademe n’est bien sûr pas d’inciter à préférer les courriers traditionnels aux mails mais d’expliquer comment en faire usage d’une manière plus respectueuse de l’environnement.

Guide 2011 du Web Pédagogique (par le Café Pédagogique) Le Guide 2011 du Web Pédagogique par le Café Pédagogique est paru et figure en ligne. Cette ressource de référence établie chaque année en France par des enseignants se veut non pas un catalogue exhaustif de sites Web pédagogiques mais une sélection qui va à l’essentielle et à l’indispensable, selon les mots même de François Jarraud, rédacteur-en-chef du Café Pédagogique. Le guide regroupe ainsi un maximum de 13 sites par discipline, de l’enseignement primaire au secondaire. Le choix a été porté sur des sites ressources notamment pour aider les jeunes enseignants dans leur exercice professionnel au quotidien : « pour réfléchir à ses pratiques ou les alimenter, parfois ils présentent des « bonnes pratiques » de collègues. Ce sont les sites qu’utilisent les enseignants expérimentés pour préparer leurs cours ou, en classe, pour travailler avec les élèves ». Le Guide 2011 du Web Pédagogique est consultable gracieusement à cette adresse. Sommaire : Licence :

E-mail Marketing Consumer Report 2011 - ContactLab This website uses cookies to improve the browsing experience. Do you consent to the use of cookies? Privacy policy Les tendances du digital et nos recommandations Consultez nos ressources pour être toujours informé des tendances du marketing direct digital et trouvez des conseils sur comment optimiser votre stratégie relationnelle. À la une The Digital Frontier: a New China [Septembre 2013] Rapport (en anglais) sur le rôle du digital en tant qu’atout fondamental pour la création de valeur économique dans le marché du luxe, réalisé en collaboration avec Exane BNP Paribas, leader en Equity research. PrevNext

Clé USB, mails : connaissez-vous leur impact en CO2 ? ierre Galio, l'un des responsables d'une étude menée par l'Agence de l'environnement et la maîtrise de l'énergie (Ademe), met en garde contre un a priori consistant à penser que "les technologies de communication sont plus respectueuses de l'environnement". Envoyer un courriel ou faire une recherche sur internet entraînent des émissions de CO2 et d'autres impacts l'environnement qui pourraient être réduits en changeant simplement quelques gestes. "Un employé d'une entreprise qui envoie un courriel de 1Mo de son ordinateur à une personne qui le lira pendant 5 minutes sur son écran, sachant que le message restera stocké pendant un an, cela entraîne l'émission de 19 grammes d'équivalent CO2", explique-t-il. Les chiffres de l'étude tiennent compte des bilans environnementaux à la fois de l'ordinateur de l'émetteur du message, celui du récepteur, des centres serveurs et de stockage et autres relais entrant en compte. Réduction des émissions Clé USB : une fabrication polluante

Generationcyb.net Prospectus contre e-mail, lequel est le plus écolo? Alors que la polémique autour de la campagne Zéro prospectus de E.Leclerc oppose les imprimeurs et la filière papetière au géant de la grande distribution, 20minutes.fr a tenté de faire un comparatif des impacts environnementaux des e-mails et des prospectus. Alors, E.Leclerc, greenwasher ou écolo? Les émissions de CO2 difficiles à estimer Difficile de connaître la quantité exacte de CO2 émise par un prospectus. Côté mail, un Britannique a calculé l’empreinte carbone des messages électroniques: 0,3g de CO2 pour un spam, 4g pour un email normal, 50g pour un email avec une pièce jointe. Ressource renouvelable contre déchet électronique Sur le site de E.Leclerc, on trouve les résultats d’une étude Ifop réalisée pour l’Ademe en 2009: près de 18 milliards d’imprimés sont envoyés en France chaque année, soit l’équivalent de 830.000 tonnes de papiers publicitaires. Pas de recyclage possible pour les mails. Le verdict: greenwashing ou écolo? Audrey Chauvet

L'impact écologique d'Internet, l'empreinte carbone des usages pointée du doigt - Rubrique Technologies sur Ecologie.tv GREEN IT | La controverse pour des TIC plus durables photo prise par Achim Barczok 7 grammes de CO2 émis par requête google? Le secteur des TIC représenterait 2% de gaz à effet de serre et passerait dans peu de temps à près de 4% Un avatar de second life consommerait autant qu’un brésilien 75 millions de tonnes de déchets électroniques en 2014 L’injonction Green IT: quelle valeur a-t-elle? Sobriété numérique : quelle est notre empreinte carbone digitale ? Sobriété numérique : quelle est notre empreinte carbone digitale ? - © Tous droits réservés Pour sa dernière émission, en écho à la Cop25, Empreinte Digitale ouvre le dossier de la sobriété numérique. Quand je regarde une video en streaming sur mon smartphone, quel en est l’impact environnemental ? Dois-je m’en soucier ? la réponse est oui et il y a même urgence. Newsletter Pure Restez informés chaque semaine des évènements et concours Pure à venir. OKNe plus afficher × Aujourd’hui, nous consommons 130 millions de fois plus de data qu’aux débuts du web dans les années 90. L’ère des données Adeline Louvigny, journaliste RTBF et chroniqueuse pour Empreinte Digitale, a rédigé un dossier de 10 articles sur l’impact environnemental du numérique et la démarche de sobriété numérique. Le test de Guillaume, les news de Céline Cette semaine Guillaume Drigeard s’adresse aux photographes et vidéastes que nous sommes toutes et tous devenu.e.s avec la démonstration d’un mini rail de travelling automatisé.

Empreinte digitale « Nous veillons à réduire notre consommation de papier. Je vous adresse votre facture par mail ». Il aura fallu cette phrase prononcée par le vendeur d'une enseigne d'électroménager pour que mon smartphone se mette presque aussitôt à vibrer à l'annonce de l'arrivée d'un nouveau message. Ma preuve d'achat venait de me parvenir tout en me rappelant que cette politique de dématérialisation de factures avait permis, au cours des dernières années, d'éviter la destruction de milliers d'arbres. Passé ce salutaire rappel écologique couplé à ce satisfecit non dénué d'arrière-pensées marketing, l'éveil de la conscience écologique des clients de cette enseigne aurait pu franchir un cap supplémentaire. Empreinte carbone de la high-tech Il faut dépasser le cadre de cette anecdote personnelle pour replacer ce sujet dans un ensemble plus large, celle de l'empreinte carbone de la high-tech. Sobriété numérique La Tech doit prouver qu'elle est porteuse de solutions environnementales Sobriété numérique

Related: