background preloader

2011

2011
L’ADEME propose quelques premiers éléments de réponse.Selon le rapport "Impacts of Information and Communication Technologies on EnergyEfficiency", réalisé par BIOIS (spécialiste des études et du conseil dans le domaine de l’information environnement et santé sur les produits) pour la Commission européenne en 2008, les Technologies de l’Information et de la Communication (ou TIC) contribuaient en 2005 à hauteur de 2 % aux émissions européennes de gaz à effet de serre. L’une des conclusions du rapport explique que leur contribution pourrait atteindre à horizon 2020 près de 4 % de ces émissions avec un scénario prospectif ("Business As Usual" - conserver les comportements et habitudes acquis à ce jour), près de 3 % avec un scénario économe (passage à des solutions économes). Or, les TIC font aujourd’hui parties intégrantes de nos vies professionnelles et personnelles. Face à ce constat, l’ADEME a souhaité évaluer les impacts environnementaux des TIC. Le courrier électronique Clé USB

http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc?cid=96&m=3&id=78008&ref=24691&p1=B

Related:  TIC - ruralité

Combien de CO2 pèsent un mail, une requête Web et une clé USB Surfer sur le Net, envoyer un email, télécharger des documents, les partager : toutes ces actions ont un poids pour la planète, d’autant plus important que nous sommes actuellement 1,5 milliard d’internautes à naviguer sur le Web quasi quotidiennement, tant pour notre vie professionnelle que personnelle. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) contribuent ainsi à hauteur de 2 % aux émissions européennes de gaz à effet de serre, selon un rapport de septembre 2008 réalisé par l’agence d’évaluation environnementale BIO Intelligence service pour la Commission européenne. Ce chiffre devrait doubler d’ici 2020, si nous ne changeons pas nos modes de vie.

Mails, recherches en ligne, clé usb : quels impacts sur la planète ? Surfer sur le web, envoyer un mail, télécharger des documents, les partager… Toutes ces actions polluent. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) contribuent ainsi à hauteur de 2 % aux émissions européennes de gaz à effet de serre, selon un rapport de septembre 2008 réalisé par l’agence d’évaluation environnementale BIO Intelligence service pour la Commission européenne. Ce chiffre devrait doubler d’ici 2020, si nous ne changeons pas nos comportements.

E-mail Marketing Consumer Report 2011 - ContactLab This website uses cookies to improve the browsing experience. Do you consent to the use of cookies? Privacy policy Les tendances du digital et nos recommandations Consultez nos ressources pour être toujours informé des tendances du marketing direct digital et trouvez des conseils sur comment optimiser votre stratégie relationnelle. À la une Vitesse Internet et coût au Canada : Cogéco, Shaw, Vidéotron, Bell, … : wake up! Ça fait déjà quelques fois que j’entends dire que nous avons un réseau Internet canadien relativement lent et très coûteux. Qu’en est-il exactement? (NOTE : je voulais parler des élections fédérales, mais c’est tellement nuls comme campagne et hommes politiques que je m’abstiens). J’ai trouvé un premier article qui date malheureusement de 2009.

Clé USB, mails : connaissez-vous leur impact en CO2 ? ierre Galio, l'un des responsables d'une étude menée par l'Agence de l'environnement et la maîtrise de l'énergie (Ademe), met en garde contre un a priori consistant à penser que "les technologies de communication sont plus respectueuses de l'environnement". Envoyer un courriel ou faire une recherche sur internet entraînent des émissions de CO2 et d'autres impacts l'environnement qui pourraient être réduits en changeant simplement quelques gestes. "Un employé d'une entreprise qui envoie un courriel de 1Mo de son ordinateur à une personne qui le lira pendant 5 minutes sur son écran, sachant que le message restera stocké pendant un an, cela entraîne l'émission de 19 grammes d'équivalent CO2", explique-t-il.

Les technologies de l’information vont jouer un rôle primordial dans la réduction des émissions de CO2 Si les nouvelles technologies restent très énergivores, leur apport dans la réduction des gaz à effet de serre est primordial. Le développement urbain, le transport et l'industrie sont particulièrement concernés. Quand on parle de Green IT, il faut distinguer deux concepts : d'une part la manière dont les technologies de l'information et de la communication (TIC) peuvent diminuer leurs propres émanations de gaz carbonique et d'autre part, le rôle que jouent les TIC dans la réduction énergétique de la planète.

NetRégions - Les différents usages d'Internet dans les régions du Québec  Dans le cadre du projet Transfert intergénérationnel des savoirs conduit par le CEFRIO, l’équipe de recherche de Kimiz Dalkir, professeure à l’Université McGill, a dressé une liste de stratégies de gestion des connaissances en identifiant les défis qu'elles permettent de résoudre au sein de l’organisation. Ce projet de recherche action a été réalisé avec les partenaires suivants: Hydro-Québec, la Régie du bâtiment du Québec , la Régie des rentes du Québec et TELUS. La grille d’aide ci-dessous vous permettra de repérer le ou les défis auxquels votre organisation est confrontée, et surtout, de vous renseigner sur les stratégies possibles en vue d’améliorer la gestion des connaissances au sein de votre organisation ! Pour de plus amples informations concernant l'utilisation de cette grille, cliquez sur le point d'interrogation ci-dessous.

Prospectus contre e-mail, lequel est le plus écolo? Alors que la polémique autour de la campagne Zéro prospectus de E.Leclerc oppose les imprimeurs et la filière papetière au géant de la grande distribution, 20minutes.fr a tenté de faire un comparatif des impacts environnementaux des e-mails et des prospectus. Alors, E.Leclerc, greenwasher ou écolo? Les émissions de CO2 difficiles à estimer Difficile de connaître la quantité exacte de CO2 émise par un prospectus. Les Green IT poussent les entreprises à réfléchir à de nouveaux modèles économiques Les technologies de l'information sont indispensables pour accompagner les organisations dans leur démarche « Green ». Mais les bénéfices d'une telle action ne sont perceptibles que si les entreprises changent leurs processus. Depuis quelques mois, le Green IT (les écotechniques de l'information et de la communication, ndlr) a le vent en poupe dans les entreprises et de nombreux projets commencent à émerger.

Écocommunautés: petites antennes dans la forêt Quel village désireux de grandir peut se passer de l'internet haute vitesse? Aucun! L'ayant tôt compris, Très-Saint-Rédempteur, petite localité champêtre à 11 km de Rigaud, s'est doté de la fibre optique dans la foulée du programme Villages branchés. Sauf qu'aucune société privée n'a voulu acheminer le signal de la mairie aux maisons! Trop d'arbres pour les micro-ondes.

La controverse pour des TIC plus durables photo prise par Achim Barczok 7 grammes de CO2 émis par requête google? Le secteur des TIC représenterait 2% de gaz à effet de serre et passerait dans peu de temps à près de 4% Un avatar de second life consommerait autant qu’un brésilien 75 millions de tonnes 4 étapes pour établir une veille informationnelle efficace Que vous soyez une entreprise (PME, TPE,…), une association, une marque ou encore un indépendant, réaliser une veille concurrentielle et informationnelle sur le Web se révèle être une stratégie plus que vitale. Afin qu’elle soit la plus efficace possible, 4 étapes seront nécessaires et quelques outils vous seront indispensables. Qu’elle soit concurrentielle, informationnelle ou encore d’e-réputation, la veille est une pratique devenue incontournable. Elle vous permet de soigner l’image de marque de votre structure, de savoir ce que les internautes disent à propos d’elle et prendre connaissance de l’avis des consommateurs concernant vos produits/services.

Related: