background preloader

Club de Rome

Club de Rome
Le Club de Rome est un groupe de réflexion réunissant des scientifiques, des économistes, des fonctionnaires nationaux et internationaux, ainsi que des industriels de 52 pays, préoccupés des problèmes complexes auxquels doivent faire face toutes les sociétés, tant industrialisées qu'en développement. Réunie pour la première fois en avril 1968, l'organisation acquiert une notoriété mondiale à l'occasion de la publication de Les Limites à la croissance en 1972, aussi connue sous le nom de rapport Meadows, qui constitue la première étude importante mettant en exergue les dangers, pour la Terre et l'humanité, de la croissance économique et démographique que connaît alors le monde. Historique[modifier | modifier le code] L'organisation découle des discussions ayant lieu au sein de l'Organisation de coopération et de développement économiques à propos des « problèmes de la société moderne » et d'une « crise planétaire » naissante. En 1993, Ervin László a l'idée de créer le Club de Budapest. Related:  Gunter Pauli

Halte à la croissance ? Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Halte à la croissance ? : Rapport sur les limites de la croissance (The Limits To Growth en anglais, littéralement « Les limites à la croissance »), également connu sous le nom de rapport Meadows, est le titre en français d'un rapport demandé à une équipe du Massachusetts Institute of Technology par le Club de Rome en 1970. Rédigé par Donella Meadows, Dennis Meadows, Jørgen Randers (en) et William W. En envisageant que la croissance économique puisse un jour avoir une fin, et aussi par la principale proposition que l'on en a tirée, mais qui ne s'y trouve pas explicitement[1] (la croissance zéro), ce rapport a suscité de nombreuses controverses. Il a fait l'objet de « mises à jour » à deux reprises par trois de ses auteurs : en 1993 : Donella Meadows, Jorgen Randers, et Dennis Meadows, Beyond the Limits. Thèse[modifier | modifier le code] La croissance et ses limites[modifier | modifier le code] Cette croissance n'est cependant pas sans risque.

Les limites de la croissance dans un monde fini En 1972 paraissait l’ouvrage de Donella Meadows, Dennis Meadows, Jørgen Randers et William W. Behrens, The Limits to Growth, dont le titre neutre fut malencontreusement transformé en Halte à la croissance ? dans l’édition française de la même année [1]. Il s’agissait du rapport de synthèse d’une étude commanditée par le Club de Rome, une association informelle de personnalités de l’industrie, de l’économie et de la science, à une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT) spécialisée dans la modélisation et la simulation de systèmes socio-économiques. Ce rapport examinait plusieurs scénarios à long terme pour la planète. Trois scénarios issus du rapport Meadows. Ce modèle, à travers sa simulation sur ordinateur, permettait d’étudier divers scénarios d’évolution des variables, de 1900 à 2100 (voir schémas ci-dessus). Des équations et de nombreuses inconnues Revenons donc sur ces modèles mathématiques qui furent tant décriés. L’élaboration d’un modèle est un processus délicat.

Vive la fin du monde : récit d'anticipation pour un avenir radieux La fin du monde, c'était hier. Le passage à la nouvelle ère était prévu le 23 juin 2042, à midi. "Maintenant que c'est passé, on va pouvoir enfin commencer à vivre", s'extasiait Malm, un jeune de 22 ans en maillot de bain. L'humanité se souviendra que ce jour-là, il faisait exceptionnellement beau. Il faisait même très chaud. Plus d'un millier de personnes âgées sont décédées, à cause de l'interdiction des climatiseurs depuis l'état d'urgence climatique, mais l'extinction de masse a été évitée, heureusement. Sur le même sujet Malgré le rationnement imposé par l'armée, une gigantesque bataille d'eau, spontanée et bon enfant, a eu lieu à Paris, sur les Champs-Elysées. L'homme est une espèce destructrice Les mauvaises langues ont parlé de "Coup d'Etat vert" ou de "dictature durable" lorsque le gouvernement a imposé la transition énergétique par le sport collectif en 2030. Pour l'historien Lerberg Gufflin, le scénario était inévitable. Mise au pas écologique La fin de "l'ère vulgaire"

Université des Nations unies Université des Nations unies Créée en 1973, l’université des Nations unies (UNU) constitue la branche universitaire de l’Organisation des Nations unies (ONU) et sert les buts et principes énoncés dans la charte de cette dernière. L’UNU entreprend des recherches pour résoudre les problèmes mondiaux urgents tels que la survie, le développement et le bien-être humain, auxquels l’ONU et ses États membres accordent une attention particulière. En dépit de son statut d’université, il ne s’agit pas d’un établissement d’enseignement supérieur embrassant toutes les disciplines. En effet, L’UNU fonctionne plutôt comme un pôle de réflexion pour le système des Nations unies et établit un pont entre l’ONU, la communauté universitaire internationale et les responsables politiques. Missions de l’UNU[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] L’Université des Nations unies a été fondée en 1973 et a commencé ses activités en septembre 1975. Instituts[modifier | modifier le code]

L'Art de survivre en temps de crise Kamakura - La charmante petite ville côtière de la mégalopole Tokyoïte On dit que les Japonais sont les premiers touristes de leur propre pays. Dans les grandes villes et à Tokyo en particulier, les gaijin (étrangers) se fondent dans le flot des autochtones et il arrive de passer une journée sans même en croiser un seul. À Kamakura, la part d'occidentaux dans les points d'intérêt touristiques est assez impressionnante, et cela s'en ressent d'ailleurs sur les tarifs pratiqués dans les petits restaurants japonais. Voici notre découverte de Kamakura en vidéo : Située à quelques dizaines de kilomètres à peine de la capitale, sur la baie de Tokyo, la ville de Kamakura est l'une des sorties de la capitale les plus appréciées des visiteurs. Au sud de Yokohama, à environ trois-quarts d'heure en train depuis Shinjuku, Kamakura est surtout connue pour sa grande statue de Bouddha assis, mais elle comprend de nombreux autres lieux intéressants à visiter. Vous appréciez cet article ? Faire un don Notez cette destination 4.5/5 (110 votes) L'avis Kanpai Informations pratiques

Le guide de la survie en ville - Denis Tribaudeau Lovés dans notre vie moderne, nous sommes très loin de penser qu’un cataclysme pourrait nous plonger dans le chaos et nous renvoyer en très peu de temps deux cents ans en arrière. Aujourd’hui, dès que nous nous éloignons de notre « zone de confort », nous déployons une multitude de stratégies extrêmement faciles pour retrouver une certaine sécurité. Cela va d’un simple coup de fil pour trouver de l’aide, à monter le thermostat de nos radiateurs pour se réchauffer rapidement ou encore se faire livrer une pizza en cas de petite faim ! Mais, serions-nous bien « armés » pour lutter correctement contre une catastrophe urbaine : pénurie d’eau, panne électrique, attaque terroriste, agression, inondation, incendie, effondrement financier, épidémie… Comment réagirions-nous face à ces cataclysmes ?

Episood 10 - Gunter Pauli par Tarkpead Taskus Le hors-série Effondrement en kiosque le 30 novembre ! Sommaire Le concept d'effondrement, encore largement méconnu il y a moins d'un an, est aujourd'hui au coeur des débats. En s'appuyant sur les rapports scientifiques, la perspective d'un effondrement brutal de notre civilisation se mue en horizon probable pour notre génération. Des prémisses qui fondent les théories de l'effondrement au possible devenir de notre monde, Socialter s'est donc penché sur cette question épineuse, anxiogène mais nécessaire : "Et si tout s'effondrait?" "Et si tout s'effondrait ?" - HORS-SÉRIE SOCIALTER ENTRETIEN AVEC PABLO SERVIGNEL’effondrement qui vientÀ l’occasion de la sortie de son dernier livre Une autre fin du monde est possible (Seuil, octobre 2018), le collapsologue français revient sur les causes de l’effondrement global et les possibilités de dépassement de l’angoisse collective qui en résulte. YVES COCHETNe vous alarmez pas, c’est la catastrophe ! SYSTÈME-TERREPeut-on prédire l’effondrement ? QUESTIONS PRATIQUESQui ? L’ENTRAIDE, POUR QUOI FAIRE ?

Gunter pauli - GUNTER PAULI Livres : survivalisme et survie en milieu hostile Rues barbares - Survivre en ville Co-écrit par Piero San Giorgio, auteur de Survivre à l'effondrement économique et Vol West, le survivaliste français expatrié aux États-Unis, ce livre s'adresse surtout aux habitants des zones urbaines. Dans Rues Barbares, il est entendu que le monde entre dans une phase critique et que les États sont susceptibles de ne pas pouvoir assurer correctement leurs fonctions régaliennes. Catastrophes naturelles, révoltes, crises sanitaires, pannes électriques, les habitants des villes seront les premiers à tomber dans une situation de détresse. Piero San Giorgio et Vol West - 2012 416 pages - Le retour aux sources 21 €Lire les commentaires sur Rues barbares - Survivre en villeCommander chez Amazon.fr Survivre à l'effondrement économique Écrit sur le même principe que Rues Barbares, Survivre à l'effondrement économique traite d'une solution de survie à la campagne, éloignée des villes et de leur insécurité. Vivre (comme) à la campagne Aventure et survie

Related: